Théâtre et Poésie => Théâtre (643 livres critiqués)

Théâtre, Poésie

Page 1 de 13 Suivante Fin

couverture

Procès en scène de Basile Ader

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

Trois procès pour faire évoluer la justice

9 etoiles
Basile Ader, ancien vice-bâtonnier du barreau de Paris, entre autres fonctions exercées, et amateur de théâtre, a écrit trois pièces mettant en scène des affaires judiciaires célèbres ayant influencé le cours de la justice et même fait évoluer la loi. Les trois pièces sont regroupées dans ce recueil publié par les éditions Marie Romaine. La première...

couverture

N.N. 12 de Gracia Morales

critiqué par Alma - (- ans)

Les victimes et le bourreau

6 etoiles
N.N. 12 : un titre étrange , désignant le nom donné à une des 12 dépouilles trouvées dans une fosse commune où étaient déposées les squelettes de personnes exécutées d'une balle dans la tête, 27 années auparavant Un texte de théâtre pour 4 comédiens , dans un décor dépouillé . Un plateau divisé en deux...

couverture

Mitologies de Jean-Claude Martin

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

Histoires dialoguées

8 etoiles
J’ai croisé le chemin littéraire de Jean-Claude il y a déjà plusieurs années dans des ouvrages de poésie mais cette fois, je le retrouve dans un recueil de dialogues de scènes théâtrales, des saynètes, comme il l’écrit lui-même : « 24 histoires dialoguées » dont certaines ont été mises en scène et jouées sur...

couverture

Cyrille et Méthode, who are you ? de Jordan Plevnes

critiqué par Clara S - (39 ans)

Un voyage enivrant vers le présent, une excellente pièce

10 etoiles
Comme à son habitude, la maison d’édition l’Espace d’un Instant nous fait découvrir l’écriture dramatique contemporaine venue d’un pays d’Europe dont la littérature est peu connue et peu traduite en français: la Macédoine du Nord. Jordan Pleveš est un auteur majeur en son pays, et cette œuvre justifie pleinement pourquoi : il réussit à parler...

couverture

Lysistrata, mon amour de Matéi Visniec

critiqué par Clara S - (39 ans)

Une Lysistrata contemporaine

10 etoiles
Personnalité majeure de la littérature dramatique contemporaine, le roumain Matéi Visniec a écrit en 2022 cette pièce en français. Il ose le pari -réussi- de réécrire Lysistrata, à partir de l’œuvre originale d’Aristophane, dans notre monde contemporain. Avec brio il parvient à produire des choeurs de femmes et d’hommes, et de fluid-gender, extrêmement drôles et...

couverture

Quelqu'un va venir / Le Fils de Jon Fosse

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

L’HÉRITIER DE SAMUEL BECKETT.

8 etoiles
«Quelqu’un va venir» et «Le Fils» sont deux très courtes pièces de théâtre du dramaturge norvégien et Prix Nobel de Littérature: Jon Olav FOSSE (*1959). «Quelqu’un va venir», est une pièce en sept tableaux, qui se passe entièrement dans le même lieu, à savoir les différentes pièces de la vieille masure qu'un couple vient de racheter...

couverture

Zdenek Adamec: Une scène de Peter Handke

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

THÉÂTRE DE L’ABSURDE PAR PETER HANDKE!..

7 etoiles
Le jeudi 6 mars 2003, à 08 h 00 - suivant le tragique «exemple» de Jan PALACH (1948 – 1969) et de Jan ZAJÍC (1950 – 1969) qui s’immolèrent par le feu en 1968, sur la Place Wenceslas à Prague (République Tchèque), pour protester contre l’invasion de leur pays par les chars soviétiques -,...

couverture

La Cravate de Christophe Landour

critiqué par JPGP - (77 ans)

Christophe Landour : pauvre France

7 etoiles
Cette pièce permet de rappeler à qui l'aurait oublié que se préoccuper de ses amis n'a rien d'une sinécure. Les ennemis sont en effet plus aimables. Pour preuve la cravate (des plus innommable) que le héros va recevoir en fin de pièce par ses amis se détestent aimablement. C'est pourquoi et malgré le titre de...

couverture

La demoiselle de Tacna de Mario Vargas Llosa

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

VAUDEVILLE FAMILIAL!

7 etoiles
Au début de l'histoire, la diégèse de la pièce nous fait découvrir le salon-salle à manger d’une modeste famille, appartement à la classe moyenne péruvienne, ainsi qu’une famille que l’on devine frisant la misère. Il y a là le grand-père, Pedro, la grand-mère, Carmen, Mamaé (de son vrai nom Elvira, l’héroïne de cette pièce), la...

couverture

Stella de Johann Wolfgang von Goethe

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

Affronter son passé et ses erreurs

8 etoiles
Fernando incarne le héros romantique qui ne parvient pas à trouver sa place dans le monde. Il a quitté Cécile, son épouse avec laquelle il a eu une fille. Il a aussi abandonné Stella qui a été son amante … Le hasard fait parfois bien, ou mal, les choses et Fernando se retrouve dans un...

couverture

Le mariage forcé de Molière

critiqué par Froidmont - (Laon - 32 ans)

Quelle folie de s'être allé promettre !

10 etoiles
Ah ! Se marier, la belle chose, se fait à tout âge à qui l’ose. Ce n’est pas pour deux ou trois rides ou par crainte d’une perfide qu’il faut abroger ce projet, quoiqu’il soit idiot de nier que la quantité des premières entraîne souvent la dernière. Est-ce un plaisir d’être cocu qu’on aille s’avouer vaincu...

couverture

La nuit des enfants de Maurice Maeterlinck

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

Suite et fin de la trilogie initiée avec "L'oiseau bleu"

8 etoiles
Quelle belle surprise ! Cette pièce de théâtre de Maeterlinck a été retrouvée très récemment et vient d’être éditée. De plus, elle vient clore la trilogie initiée par « L’oiseau bleu », un classique. Cette pièce de théâtre a été rédigée durant la seconde guerre mondiale et le petit-fils de l’auteur a facilité la...

couverture

La Balade du Grand Macabre de Michel De Ghelderode

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

La Mort et l'apocalypse joyeuse

9 etoiles
« La Balade du Grand Macabre » est un texte nourri de multiples influences et projette le lecteur dans une époque ancienne. Un homme incarnant la Mort se rend en Breugellande afin de tuer tous les vivants. In annonce la fin de ce pays, voire même du monde. Cet homme arrive sur scène en chevauchant...

couverture

L'homosexuel - Les quatre jumelles de Copi

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

UN UNIVERS TOUJOURS AUSSI FOU!

6 etoiles
Si l’écrivain et dramaturge argentin COPI (1939 – 1987, de son vrai nom Raúl DAMONTE BOTANA), est surtout connu comme dessinateur de BD, son éditeur nous propose ici deux très courtes pièces de théâtre. Respectivement créées en 1971 et 1973, «L’Homosexuel» et «Les Quatre jumelles», sont les troisième et quatrième pièces de COPI, et comme...

couverture

La nouvelle Antigone de Frédérique Zahnd

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 44 ans)

"Le mythe s'empare du climat"

6 etoiles
Janvier 2023 : à quoi peut bien ressembler cette nouvelle version d'Antigone ? Eh bien notre protagoniste se trouve à Paris, est activiste écologique, et mène son action... du haut du deuxième étage de la tour Eiffel. Nous sommes bien en 2023, dans un monde peu réjouissant qui est le nôtre. Et Créon est...

couverture

Antigone à New York de Janusz Glowacki

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 44 ans)

Antigone américaine...

9 etoiles
Cela fait des années que cette pièce de théâtre, revisitant une nouvelle fois le mythe d'Antigone, me tourne autour. Je viens enfin de la lire et ne suis pas déçu ! Cette fois-ci Antigone, c'est Anita, SDF portoricaine, qui partage la scène avec deux autres SDF. Le problème ? Son amoureux, enfermé dans une sorte de...

couverture

Ici moins qu'ailleurs de Jacques Lassalle

critiqué par JPGP - (77 ans)

"Le cinéma est né du théâtre et je suis né du cinéma"

8 etoiles
Pour un des plus grands metteurs en scène de théâtre français, le cinéma est paradoxalement central. Sans trahir le théâtre son rêve aurait été d’être réalisateur. Il se rêve en Bergman à l’envers lui qui disait donner toute son œuvre cinématographique pour une seule mise en scène réussie de Strindberg… Pour autant Lassalle n’est jamais...

couverture

L'ile des esclaves : Suivie de La colonie de Pierre de Marivaux

critiqué par Froidmont - (Laon - 32 ans)

Au seuil d'une bonne idée

5 etoiles
L’île des esclaves Un maître et son esclave s’échouent sur une île où l’esclave est le maître et le maître l’esclave. Ils échangent leur rang : le fort devient débile, et le maître comprend ce que c’est qu’être brave. Une maîtresse aussi à pareille méthode apprend en remettant force et emportements aux mains de sa suivante à...

couverture

Marbre de Joseph Brodsky

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

JOSEPH BRODSKY COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS LU!..

8 etoiles
Au début de la pièce, nous faisons la connaissance de deux prisonniers qui purgent une peine à vie dans la Rome de Tibère. Sauf que l’on s’aperçoit très vite que la ville de Rome a été transposée dans un futur lointain, et que la cellule des deux condamnés, se trouve dans une gigantesque tour qui...

couverture

Maître Harold de Athol Fugard

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

MAÎTRE ET SERVITEUR.

8 etoiles
Au début de la pièce nous sommes à Port Elizabeth en Afrique du Sud en 1950. Nous faisons la connaissance de deux personnes d’environ 45 ans, Sam Semela et son comparse Willie Malopo. Tous les deux travaillent au salon de thé «Le Parc Saint-Georges » en tant que serveurs. Comme il fait pluvieux ce jour-là,...

couverture

Quai ouest de Bernard-Marie Koltès

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

BERNARD-MARIE KOLTÈS COMME VOUS NE L'AVEZ JAMAIS LU!

8 etoiles
Au début de l’histoire, nous sommes en pleine nuit sur les quais d’une ville qui ne sera jamais nommée (Marseille?). Plus précisement, nous sommes dans un quartier abandonné, déserté par ses habitants, près d’un vieux hangar désaffecté, là même où autrefois s’arrêtait le ferry. Arrive alors une très belle voiture, une Jaguar, avec à...

couverture

Requiem pour une nonne de Albert Camus

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

WILLIAM FAULKNER PAR… ALBERT CAMUS!

8 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes dans l’entre-deux guerres, dans un tribunal de la ville de Jefferson (Géorgie, USA). Nancy Mannigoe, une servante noire, ancienne droguée et prostituée, assiste au verdict de son procès et a sa condamnation à mort, fixée pour dans trois mois. En effet, elle a assassiné en l’étranglant dans son berceau,...

couverture

Jeux de massacre de Eugène Ionesco

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

QUEL VISIONNAIRE CE IONESCO!

8 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes dans une ville moyenne (dont nous ne connaîtrons jamais le nom…), près de Brest en Bretagne (France), dans les années 1880-1920. C’est jour de marché et nous sommes sur la place principale de la ville. De nombreuses personnes vaquent à leurs occupations et font leurs commissions. Tout à coup,...

couverture

Les amertumes de Bernard-Marie Koltès

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

THÉÂTRE EXPÉRIMENTAL PAR BERNARD-MARIE KOLTÈS!

6 etoiles
La famille et ses disputes quotidiennes sont au cœur de la pièce «Amertumes», ce qui entraîne sans doute sa construction comme «morcelée» en 16 tableaux. (C’est d’ailleurs le titre exact de la pièce: «Les Amertumes. Spectacle en seize tableaux transposés d’Enfance de Gorki»). Nous faisons la connaissance d’une famille qui au départ nous semble tout...

couverture

L'héritage de Bernard-Marie Koltès

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

LA FOLIE VUE PAR BERNARD-MARIE KOLTÈS!

6 etoiles
Au début de la pièce et pour toute sa durée, c'est la nuit. Nous sommes dans une maison cossue au milieu de la campagne, à quelques kilomètres d’un village. Un cadavre gît au milieu d’une pièce, c’est le patriarche (dont nous ne saurons jamais le nom…), le père de Pahiquial, et le mari d’Anne-Agathe, désormais...

couverture

Des voix sourdes de Bernard-Marie Koltès

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

PIÈCE RADIOPHONIQUE PAR BERNARD-MARIE KOLTÈS..

6 etoiles
L'action de cette pièce se déroule dans une époque indéterminée. Nous sommes à la campagne et faisons la connaissance de Nicolas un riche fermier et de son épouse Hélène. Il y a longtemps que l’amour a disparu entre eux, et Hélène est tombée sous le charme de Stevan, un jeune errant, qui a d’ailleurs aussi...

couverture

Les rescapés de l'aube de Isabelle Bielecki

critiqué par Kinbote - (Jumet - 65 ans)

Arthur Rimbaud et Camille Claudel

9 etoiles
On connait l’Isabelle BIELECKI romancière, autrice d’une trilogie autofictionnelle remarquable, et de délicieux poèmes appelés "stichous". Elle est aussi dramaturge et livre ici deux pièces historiques, relatives, plus précisément, à des icônes du XIXème siècle: Arthur RIMBAUD et Camille CLAUDEL (même si cette dernière est morte en 1943, elle a produit la majeure partie de...

couverture

Lalalangue (Prenez et mangez-en tous) de Frédérique Voruz

critiqué par Alma - (- ans)

Se guérir des blessures de l'enfance

10 etoiles
Un titre étrange qui fait référence à un terme utilisé par Lacan pour désigner un « ensemble de mots qui ne veulent dire quelque chose que pour une famille donnée », des formules qui ont ponctué une éducation, qui ont été serinées par les parents et restent gravées dans l'esprit des enfants . Dans ce livre, les formules...

couverture

Mises à nu de Carine-Laure Desguin

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 57 ans)

Crêpage de chignon

9 etoiles
Madame Libert a droit à sa dernière injection intramusculaire afin d'apaiser ses lombalgies, qui s'avèrent être imaginaires, fait qu'elle avoue à Marielle, l'infirmière à domicile à qui elle a fait appel. S'entame une discussion, au cours de laquelle la fausse malade suspecte Marielle d'avoir un secret... Qui n'en a pas ? Et une question surgit...

couverture

Rag & Boogie de Valérie Paumier, Sébastien Troendlé, Christophe Chabouté (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

L'extraordinaire histoire de la musique des esclaves

9 etoiles
Rag’n Boogie est un spectacle qui existe en deux versions, une pour les adultes et une autre pour les adolescents (6 à 12 ans selon les producteurs), imaginé par Sébastien Troendlé, pianiste virtuose du ragtime et du boogie woogie, deux musiques qu’il aime par-dessus tout depuis sa plus tendre enfance. Il a écrit ce...

couverture

Excusez-moi pour la poussière. Le testament joyeux de Dorothy Parker de Jean-Luc Seigle

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

UNE SOCIÉTÉ AMÉRICAINE QUI NE RÊVE PLUS...

8 etoiles
Au début de l’histoire, nous sommes en 1950 aux États-Unis d’Amérique, plus précisément à New York à l’hôtel Volney dans l’Upper East Side. Nous découvrons Dorothy dans sa chambre d’hôtel. Elle se comporte comme une grande star, une «Diva» même, s’habille en Dior, et pourtant, elle n’est qu’une modeste scénariste de cinéma. Et pourtant, nous découvrons...

couverture

Tite et Bérénice de Pierre Corneille

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

« Par quels ordres, grands Dieux, est-elle revenue ? »

6 etoiles
« Par quels ordres, grands Dieux, est-elle revenue ? »: voici ce que s'exclame Tite, le nouvel empereur de Rome, quand il apprend que la reine Bérénice de Judée est revenue sans prévenir à Rome, ravivant l’amour qu'il porte à la princesse étrangère. Mais voilà, l'empereur s’était déjà quasiment engagé à épouser la belle Domitie,...

couverture

Polyeucte de Pierre Corneille

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

« La mort la plus infâme, ils l’appellent martyre »

7 etoiles
Sous le règne de l’empereur Décie, Polyeucte, un prince arménien, a épousé Pauline, fille de Félix, gouverneur romain d’Arménie. Mais ce bonheur familial va être doublement troublé. Voici en effet que surgit tout d’abord Sévère, ancien amant de Pauline, qui lui était promis, et que tout le monde croyait mort. Et voilà ensuite que...

couverture

Rodogune de Pierre Corneille

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

« Tombe sur moi le ciel, pourvu que je me venge »

8 etoiles
Rodogune, fille du roi des Parthes, est promise à l’un des deux fils de Cléopâtre, reine de Syrie, en échange de la paix entre les deux royaumes. Cependant un désir de vengeance, qui prend sa source dans la guerre passée, pousse Cléopâtre à vouloir la mort de Rodogune. Et elle espère bien que ses deux...

couverture

Le Menteur de Pierre Corneille

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

"Savez-vous bien, Monsieur, que vous extravaguez ?"

6 etoiles
Dorante est un jeune homme fraîchement monté à Paris. Au cours d’une ballade Place Royale il croise une galante à qui il conte fleurette. Plus tard il essaye de connaître son nom : on lui dit qu’elle s’appelle Lucrèce, alors qu’il s’agit de Clarisse, sa cousine. Cette méprise débouche sur un beau quiproquo, d’autant plus que...

couverture

Orphée cours élémentaire et autres histoires de Jean-Claude Martin, Colette Reydet (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

Des petites scènes commedes nouvelles

8 etoiles
Jean-Claude est un auteur prolifique, il m’a déjà donné l’opportunité de lire cinq recueils au cours des deux années écoulées : sa vie telle qu’il l’a vécue en poésie, un abécédaire poétique, sa faiblesse toute littéraire pour les jeunes filles alanguies dans l’herbe fraîche, sa passion pas que poétique pour les légumes de son jardin...

couverture

Les Brontë de Lara de Vallès

critiqué par Janikay - (57 ans)

Une jolie histoire romancée de la famille BRONTË

10 etoiles
« Les Brontë » est une jolie pièce de théâtre sur la vie de la famille et plus précisément sur la fratrie des Brontë, les 3 sœurs, dont Charlotte, devenue une célèbre écrivaine, et leur frère Branwell. L’auteur a respecté le cadre historique tout en reconstituant et en interprétant librement les évolutions des personnages...

couverture

Athalie de Jean Racine

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

« Aux promesses du ciel pourquoi renoncez-vous ? »

7 etoiles
La première tragédie biblique de Jean Racine, [i]Esther[/i] avait de toute évidence dû fort plaire j’imagine à sa commanditaire Madame de Maintenon puisque celle-ci lui demande d'en écrire une deuxième quelques années plus tard, qui sera [i]Athalie[/i], ultime œuvre du grand dramaturge. Dans la droite ligne de [i]Esther[/i], [i]Athalie[/i] se caractérise par sa coloration religieuse...

couverture

Vive l'inspection de Gérard Bizet

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

rafraichissant

9 etoiles
Vive l'inspection de Gérard Bizet 60 pages C'est un petit livre où l'humour vous fait rire et pas seulement-si vous avez été instititeur ( ou trice) dans une école primaire ou maternelle.... excusez -moi ! J'utilise les anciennes dénominations. C'est un livre sous la forme d'une pièce de théâtre dans laquelle interviennent les instits ou professeur-e-s des écoles et différents...

couverture

Esther de Jean Racine

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

"O rives du Jourdain ! ô champs aimés des cieux !"

7 etoiles
Assuérus, roi des Perses, a épousé Esther, qui lui a caché qu’elle était juive. Son père adoptif Mardochée lui apprends un jour que Aman, favori d’Assuérus, et qui voue une haine farouche aux hébreux, a réussi à faire signer au roi un décret lui donnant tout pouvoir pour les exterminer. Mardochée presse Esther d’intervenir auprès...

couverture

Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

"j'ai près de trente-quatre ans maintenant et c'est à cet âge que je mourrai"

8 etoiles
Atteint d’une maladie incurable, Louis sait que ses jours sont comptés. Après une longue absence, il décide d’annoncer ce drame à sa famille. Il se rend chez sa mère où il retrouve aussi Suzanne sa sœur, Antoine son frère et Catherine l’épouse de ce dernier qu’il n’a encore jamais rencontrée. Les choses ne se passeront...

couverture

Vieilles canailles de Johan Coquelin

critiqué par Anio7 - (51 ans)

Vieilles canailles

10 etoiles
Une pièce très agréable à lire et qui fait énormément de bien en cette période sensible. Je me suis régulièrement surpris à me fendre la poire de bon cœur. Ces vieux sont d'une vitalité à toute épreuve et resteront longtemps dans ma mémoire ! ...

couverture

L'Equarissage pour tous, suivi de "Série blême et tête de méduse" de Boris Vian

critiqué par Alceste - (Liège - 62 ans)

Un Débarquement explosif

7 etoiles
L’action se situe à Arromanches, le 6 juin 44, jour du débarquement. Malgré ces circonstances considérables et les explosions qui ébranlent les alentours, l’équarrisseur du village ne songe qu’à une chose : marier sa fille Marie avec un soldat allemand. Il est vrai qu’ils couchent ensemble depuis quatre ans… Alors que...

couverture

Dehors devant la porte: Une pièce qu’aucun théâtre ne voudra jouer et qu’aucun public ne voudra voir de Wolfgang Borchert

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 78 ans)

la fin d'un monde

10 etoiles
Le sous-titre "Une pièce qu'aucun théâtre ne voudra jouer et que personne ne voudra voir" rend assez bien compte du désarroi de l’auteur, mort à vingt- six ans en 1947, après avoir fait de la prison pendant la guerre. C’est une pièce de théâtre typique de ce qu’on a appelé la "littérature des ruines". On...

couverture

Jeanne et Thérèse de Geneviève Baïlac, Guy Gaucher, Régine Pernoud

critiqué par Maranatha - (52 ans)

Jehanne, toujours ...

9 etoiles
C'est un petit livre très intéressant pour qui veut comprendre l'esprit de Jeanne. La première partie de Régine Pernoud est classique et reprend les grandes lignes qu'elle a pu développer tout au long de sa carrière. La véritable partie la plus intéressante et la pièce de théâtre, très courte, de Mme Baïlac. Elle convoque tout le monde au...

couverture

Traits d'union de Murielle Magellan

critiqué par Alceste - (Liège - 62 ans)

Dans les coulisses de l'édition

8 etoiles
Christine, secrétaire littéraire, a l’habitude de rencontrer les écrivains pour qui elle travaille dans le salon privé d’un café parisien. A David Rochant, écrivain de grande renommée, elle présente David Kerrer, jeune écrivain qu’elle espère aider à démarrer. Christine est convaincue du talent de David. Mais sans soutien auprès d’un...

couverture

Théâtre d'encre de Claude-Henri Rocquet

critiqué par Eric Eliès - (50 ans)

Un théâtre incandescent et radical en quête d'absolu

10 etoiles
Ce premier tome de l’édition intégrale de l’œuvre théâtrale de Claude-Henri Rocquet comprend quatre pièces (parfois accompagnées de longs commentaires sur la genèse du texte et ses interprétations) ainsi qu'un long essai sur Médée, symbole de l'horreur absolue, et sur la mise en scène de la monstruosité morale, comme une sorte de mise en abîme...

couverture

Le concile de Jérusalem, Le frère du fils prodigue, L'ange Gabriel de Armel Job

critiqué par Catinus - (Liège - 73 ans)

Loin d'être rébarbatif

8 etoiles
Nous sommes à Jérusalem vers l’an 50. Paul revient de Grèce où il enseigne la Bonne Parole. Il a été convoqué par Pierre et Jacques pour faire le point. Or, cela fait déjà un bon bout de temps qu’il y a de l’eau dans le gaz entre eux trois. Paul veut convertir tous les païens,...

couverture

Anatole de Arthur Schnitzler

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

Anatole, il est frivole ...

7 etoiles
Cette pièce se compose de sept saynètes dont le personnage d’Anatole est le pivot. Ce protagoniste accumule les conquêtes et semble incapable de construire une relation amoureuse qui dure alors même qu’il s’interroge au début de la pièce sur la fidélité des femmes. Certains soupçons sur la nature féminine naissaient mais la nature masculine n’est...

couverture

Liebelei de Arthur Schnitzler

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

Le caractère incontrôlable de l'amour

7 etoiles
Fritz et Théodore sont deux amis qui aiment prendre du bon temps. Le premier est amoureux d’une femme mariée, mais l’époux vient de découvrir leur relation et ramène à l’amant les lettres envoyées à son épouse. Mizti et Christine sont deux jeunes femmes qui fréquentent ces deux amis. Christine est amoureuse de Fritz mais sent...