Les coups de coeurs les plus récents

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Ainsi parlait Emily Dickinson de Emily Dickinson

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
10 etoiles
«Et je désire, jusqu’à en trembler, toucher de ma main ceux que j’aime».
Seul l’Amour peut blesser - / Seul l’Amour soigne la Blessure. Comme tous les volumes de la collection «Ainsi parlait», de l’éditeur Arfuyen, ce recueil est une sélection choisie parmi les 1789 poèmes, 1049 lettres et 124 fragments publiés après la mort de la poétesse. L’un des intérêts du présent ouvrage est de proposer, année par année, une lecture parallèle de...

sans couverture

Un jour viendra de Giulia Caminito

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)
10 etoiles
Gallmeister sort de sa zone de confort !
Giulia Caminito (1988- ) est une romancière italienne. Son premier roman, La Grande A (2016, Giunti) a reçu plusieurs prix littéraires prestigieux. "Un jour viendra", son deuxième roman et le premier traduit en France, se déroule dans le village d’origine de sa mère. A Serra de Conti, sur les collines des Marches italiennes, Lupo et Nicola...

sans couverture

Jeu de dames de Nicolas Druart

critiqué par Ayor - (48 ans)
10 etoiles
Quelle claque !
Voici une bonne grosse claque dans le milieu du thriller. D'une efficacité redoutable, ce page turner n'offre aucun répit, haletant de bout en bout, d'un suspense et d'une originalité exceptionnels, il nous happe totalement et nous maintient continuellement sur la brèche. L'auteur se révèle très habile dans la construction de son roman, alternant intelligemment entre les différents points de vue des protagonistes...

sans couverture

Goupil ou face de Lou Lubie

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
10 etoiles
Attention un bipolaire peut en cacher un deuxième
Il s’agit d’une nouvelle parution d’un ouvrage sorti en 2017 chez un autre éditeur. La narratrice se dit bipolaire et précise que ce mot est synonyme de cyclothymique, ce dernier adjectif est attribué déjà en 1853 par le docteur Dubois au poète français Gérard de Nerval (qui se suicide le 26 janvier 1855). Contrairement à l’auteure, je pense que...

sans couverture

Ted de Pierre Rehov

critiqué par Jefg - (46 ans)
10 etoiles
très bon
les explications d'un des plus grand tueur en série des E-U enlacées avec l'histoire des déportations russes sous le communisme. A lire...

sans couverture

L'Homme façonné par les virus: Le COVID-19 et la découverte d'un vaccin français de Frédéric Tangy, Jean-Nicolas Tournier

critiqué par Colen8 - (79 ans)
10 etoiles
Brillante synthèse de la diversité et de la complexité du nano-vivant
Existant depuis toujours les virus malgré les immenses progrès de la recherche vaccinale depuis ces dernières décennies seront toujours les gagnants. Leur action sur l’Homme a parallèlement conditionné son Histoire depuis les temps lointains des cousins Neandertal et Denisova disparus non sans avoir transmis à Sapiens quelques fragments de génome encore présents à l’heure actuelle qui pourraient expliquer la variabilité...

sans couverture

Paul Morand de Pauline Dreyfus

critiqué par Isis - (Chaville - 76 ans)
10 etoiles
De l'homme à l'écrivain
Pauline DREYFUS vient, avec cet ouvrage proprement vertigineux, d’obtenir le prix Goncourt 2021 de la biographie : une récompense amplement méritée tant cette auteure a su brosser un portrait dénué de toute complaisance sur le plan historique, mais néanmoins élogieux à l’égard d’un talent littéraire indéniable. Elle se sort admirablement bien de cette gageure consistant à ne rien cacher...

sans couverture

Vive la Commune ! de Collectif

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Une magnifique célébration à plusieurs mains
« Vive la Commune » « Reviendra le temps » livre collectif co- écrit par 28 écrivains et écrivaines et de nombreux dessinateurs éditions du Caïman 416 pages février 2021 Non ! La commune n'est pas morte Quelle belle célébration, laissons la commémoration à d'autres ! Cette œuvre collective est de grande qualité, on s'émeut, on combat avec les communards, on sourit parfois, on ne s'ennuie jamais. Rien n'est à laisser, tous les textes, toutes les contributions sont...

sans couverture

La tourmente : Kenavo de Luc Corlouër

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Emouvant !
« La tourmente kenavo » roman de Luc Corlouër 215 pages avril 2007 éditions le Cormoran Au tout début du siècle dernier, des hommes quittent leur région natale pour partir travailler à Paris. Louis, jeune breton est parmi eux. Il va partir à la grande aventure difficile et pénible du creusement des galeries pour l'installation du métro parisien. Ils sont peu payés, peu reconnus et vont se mobiliser pour une augmentation...

sans couverture

L'appartement du dessous de Florence Herrlemann

critiqué par Watson - (56 ans)
10 etoiles
"L'appartement du dessous" Florence Herrlemann
Auteure très talentueuse, promise (sans nul doute) à une belle et grande carrière, auteure inclassable ! Deux romans (Le festin du lézard et l’appartement du dessous) très différents, des univers tellement éloignés que l’on ne peut que saluer cette mise en danger et constater l’évidence d’une plume exceptionnelle. « L’appartement du dessous » est un roman magnifiquement écrit qui nous emmène,...

sans couverture

Blanche Neige de Louis-Pier Sicard

critiqué par Windigo - (Amos - 38 ans)
10 etoiles
Mélange de sorcellerie et de folie
J'ai aimé ce livre où l'on entre dans un délire et de folie horrifique. Le personnage principal est amnésique et ne se rappelle pas de sa vie, ni même de son nom. Elle est abusée par son médecin traitant, et finit par s'enfuir de l'asile où elle était prisonnière. Elle pénètre dans une forêt hantée. Elle est poursuivie par une...

sans couverture

Les vertus de l'échec de Charles Pépin

critiqué par Psychééé - (33 ans)
10 etoiles
Osons échouer !
Qui n’a jamais connu le moindre échec dans sa vie ? A moins d’être un optimiste invétéré, celui-ci peut parfois être difficile à digérer. Et si vous les voyiez plutôt comme une chance ? Celle de mieux se connaître, de se réinventer, une invitation à voir ce que vous ne voulions pas, une chance de s’arrêter dans une vie trop...

sans couverture

La Commune de Paris 1871: Les acteurs, l'événement, les lieux de Collectif

critiqué par Radetsky - (Massieu - 78 ans)
10 etoiles
Un spectre hante Paris : la Commune
On se souvient des premières lignes du Manifeste de K. Marx..."Un spectre hante l'Europe, le spectre du communisme..." Celui qui nous occupe ici n'est guère de ceux qui viendraient troubler la conscience ou les rêves de la caste, toujours vivante, occupée à occulter depuis 150 ans une tragédie pour le peuple de Paris et une honte pour l'armée française qui...

sans couverture

Les femmes de la Principal de Lluís Llach

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
ave maria
Après "Les yeux fardés", ce second roman de Lluís Llach confirme son immense talent d’écrivain. On y retrouve ses thèmes de prédilection : la bisexualité, la permanence des préjugés et de la hiérarchie sociale, et les êtres d’exception, ici les trois Maria. Trois générations de femmes, à la tête d’une vaste exploitation viticole dans la région du Priorat, réputée pour...

sans couverture

Paris, mille vies de Laurent Gaudé

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
Un étrange voyage au bout de la nuit
Emmené par une créature étrange qui harangue les passants près de la gare Montparnasse en qui il voit « un dieu des carrefours, né de mes voyages, un Papa Legba de Port au Prince », Laurent Gaudé entreprend une déambulation nocturne hallucinée dans les rues de Paris. Nouveau piéton de Paris, il a la sensation irrésistible de « décoller de la vie et...

sans couverture

Claire, le prénom de la honte de Claire Koc

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Une passion que l'auteure fait partager
«  Claire, le prénom de la honte » livre de Claire Koç 202 pages février 2021 Editions Albin Michel L'intégration ou « l'assimilation » ne constitue pas un fleuve tranquille et il ne suffit pas de vouloir, il faut parfois affronter les siens, ceux de sa famille et après, les autres.... tous ceux qui te regardent comme une immigrée ou fille d'immigrée. La première remarque de la personne proche...

sans couverture

The great inspirational quotes book: 200 inspirational and motivational quotes from some of the most successful people in history de Alvane Marae

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)
10 etoiles
Superbe ouvrage bien organisé !
Vraiment excellent, une grande diversité de citations. Livre à ouvrir seulement si vous avez du temps devant vous, un ouvrage riche et fort bien conçu que je conseille si vous recherchez le top dans ce genre....

sans couverture

TDAH: Carnet de suivi de Mariette Salingue

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)
10 etoiles
J'apprécie ce livre
Je trouve également beaucoup sur la personnalité de l'auteur. Livre très intéressant et très instructif à la fois, je le recommande vivement....

sans couverture

Les droits des femmes face aux violences de Marlène Schiappa

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
Droits des femmes contre les crimes et délits
Un certain nombre d'infractions pénales sexistes ont été reconnues, et donc susceptibles de sanction, comme le harcèlement de rue, la vengeance pornographique, le renforcement des autres types de harcèlement contre elles. A cette fin, tout un mécanisme de garanties vient protéger les femmes contre les auteurs d'infractions supposées, avec des numéros d'écoute au téléphone, des conseils pour porter plainte, des...

sans couverture

L'instituteur au début du XXe siècle de Ernest Pérochon

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
une page d'histoire passionnante
L'instituteur au début du XX ème siècle par Ernest PEROCHON 122 pages édition originale 1927 chez Hachette rééditée en 2014 et 2019 Le maître Jacques « d'hier » ! Je viens de fermer l'édition originale de 1927 , le livre s'appelait : l'instituteur, il appartenait à mon père chargé d'école à Blandy les Tours. Voici pour ma note personnelle. Ce livre n'a pas pris une ride... Oui, je sais on est...

sans couverture

Le jour d'après de Philippe de Villiers

critiqué par Maranatha - (49 ans)
10 etoiles
Le jour d'après c'est...aujourd'hui.
J'ai lu quasiment tous les essais de De Villiers, quelques romans historiques donc c'est un auteur que j'apprécie. Je lui accorde des qualités politiques et entrepreunariales. Il a cofondé le Vendée Globe Challenge, fondé La Puy du Fou qui a été élu meilleur parc du monde. Il a cofondé un parti politique après avoir été serviteur de l'Etat. C'est un...

sans couverture

Dassault de Claude Carlier

critiqué par Colen8 - (79 ans)
10 etoiles
Se réinventer sans cesse, surtout dans l’adversité
La fibre française héritée d’une famille juive alsacienne qui choisit de venir vivre à Paris après la défaite de 1871 face à l’Allemagne, la fibre travail comme une seconde nature, la fibre de la famille avec ses frères, sa femme et leurs deux garçons, la fibre fidélité vis-à-vis des compagnons des heures sombres, la fibre sociale envers ses ouvriers et...

sans couverture

Anna Pavlova: L'incomparable de Martine Planells

critiqué par La danseuse - (54 ans)
10 etoiles
Pavlova en peinture..et pas seulement
Biographie de la grande danseuse Anna Pavlova écrite de façon assez originale. Ne peut que plaire aux passionnés de danse. Reste très abordable pour ceux qui sont un peu moins passionnés. Jolie iconographie....

sans couverture

A l'est de l'Ouest de Miroslav Penkov

critiqué par La danseuse - (54 ans)
10 etoiles
Bulgarie magniqfie
Magnifique écriture pour rendre l'âme triste de la Bulgarie et de son histoire cruelle. Un incontournable pour ceux qui aiment ce pays ou qui veulent le découvrir ( eh non, contrairement à ce que l'on croit il ne se résume pas aux roses et aux yaourts !). On pleure, un peu, beaucoup, passionnément, mais on y côtoie l'âme de...

sans couverture

Ne pleure pas sur la Grèce de Bruno Doucey

critiqué par La danseuse - (54 ans)
10 etoiles
Ode à la Grèce
La Grèce, un pan d'histoire, la dictature des colonels. un poète engagé, Yannis Ritsos, sa captivité. Tristesse, résilience, espoir. Et une partie bibliographique. Superbement écrit étayé de poèmes...

sans couverture

Sa Majesté des Ombres de Ghislain Gilberti

critiqué par Incertitudes - (36 ans)
10 etoiles
Peut-être le plus grand auteur de polar du moment
J'avais eu un aperçu de l'univers sombre et torturé de Ghislain Gilberti à travers Le Festin du Serpent ou Le Baptême des Ténèbres. Il persiste et signe. Dans Sa Majesté des Ombres, on ne rigole pas. Et même pas du tout. A chaque changement de page, j'avais envie d'arrêter. Non pas parce que le livre est nul. Bien au contraire....

sans couverture

Les huit émeraudes de Patricia Wentworth

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
trou de mémoire
Une énigme amnésique, avec quête d’identité et nombreuses chausse-trappes, parue pour la première fois en 1933, bien avant donc "Piège pour Cendrillon" et autres célèbres japrisotades. Une modernité surprenante, avec le croisement de plusieurs histoires parallèles, pour ce polar à énigme savamment construit, entraînant le lecteur à la poursuite des émeraudes de l’affaire Van Berg. On ne raconte pas, ce...

sans couverture

Femmes et République de Scarlett Beauvalet, Annie Duprat, Armelle Le Bras Chopard, Mariette Sineau, Françoise Thébaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
La place politique de la Femme en France
Depuis la Révolution et l'instauration de la République, cette dernière a certes été symbolisée par Marianne, mais les femmes restent exclues de la citoyenneté, dénuées de droit de vote. Les IIe et IIIe Républiques ne font guère mieux, alors que le débat s'amplifie, jusqu'à son octroi à la Libération. Le Code civil la plaçant juridiquement dans un statut d'infériorité et...

sans couverture

Abu Nizar: Partie 1 de Daly

critiqué par Aya B - (41 ans)
10 etoiles
Déjanté, imprévisible… et addictif.
Je suis tombé sur ce roman par hasard dans les nouveautés policier d’Amazon. Ce qui m’a intrigué et m’a donné envie de le lire c’est la description et le titre assez exotique. À la place du synopsis, l’auteur a fourni un morceau de dialogue qui résume à mon avis le ton et l’atmosphère de son roman : « C’est vivre en...

sans couverture

Boza ! de Ulrich Cabrel, Etienne Longueville

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)
10 etoiles
un ado migrant vous parle
Petit Wat vit dans un bidonville insalubre de la banlieue de Douala, dans la misère, la saleté, sous alimenté, manquant de soins médicaux. Il a la chance d'aller au collège, mais préfère la compagnie de ses copains avec qui il se livre à des jeux et des petits trafics. Son père ne trouve plus de travail et sombre dans l'alcoolisme....

Page 1 de 7 Suivante Fin