Les coups de coeurs les plus récents

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Holocaustes: Israël, Gaza et la guerre contre l'Occident de Gilles Kepel

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)
10 etoiles
Situer le drame Israël-Gaza
Cet ouvrage est tout sauf anecdotique. Rédigé sans dote un peu rapidement, il permet à Gilles Kepel de situer les événement dans une large perspective nourrie par ses 50 ans d'observation du monde arabo-musulman. Il place la razzia du 7 octobre dans l'histoire de la nation israélienne et les complexités du monde arabe dont il révèle par le menu les...

sans couverture

Girls of Summer de Katie Bishop

critiqué par Missef - (58 ans)
10 etoiles
Très bon livre sur une thématique actuelle
Présentation de l'éditeur : Je me sentais comme une déesse grecque. Mais bien sûr, c’était avant. Avant que les chuchotements ne commencent à assombrir l’air de l’été comme un orage imminent. Avant que la police ne débarque sur l’île, uniformes oppressants et sombres sous le soleil de midi. Avant que le corps ne s’échoue, brisé, sur la plage. Rachel est amoureuse d’Alistair...

sans couverture

The Empyrean T1 - Fourth Wing de Rebecca Yarros

critiqué par Missef - (58 ans)
10 etoiles
Le premier tome très prometteur d'une saga de romantasy
Présentation de l'éditeur : Rien ne prédestinait Violet Sorrengail à être une cavalière. Elle était censée intégrer le quadrant des Scribes et mener une vie tranquille parmi les livres. Elle dont les os sont si fragiles qu’ils peuvent se briser en un instant… Mais aujourd’hui est le jour des conscriptions, et en tant que fille de la Générale - elle-même cavalière et...

sans couverture

Le magicien de Colm Tóibín

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)
10 etoiles
THOMAS MANN, SA VIE, SON ŒUVRE DANS UN LIVRE "MAGIQUE"!
De la même façon que le livre «Le maître» (1), l’écrivain irlandais nous racontait la biographie romancée de l’écrivain Henry JAMES (1843 – 1916) (2), «Le Magicien» est donc la biographie romancée d’un autre «grand lion» de la littérature mondiale, j’ai nommé l’allemand Thomas MANN (1875 – 1955) (3). On va donc suivre en parallèle la vie et l’œuvre du...

sans couverture

Prophète en son pays de Gilles Kepel

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)
10 etoiles
L'islamisme vu par un grand professeur
Gilles Kepel déroule ici sa carrière depuis Septembre 1980 et son premier séjour en Egypte. Il y a fait une première découverte des thèses islamistes sur leurs méthodes de domination du monde. Il dit avoir consacré toute son énergie et sa carrière à l'exploration de ces thèses, à leurs métamorphoses d'un pays à l'autre, d'un groupe à l'autre, plongeant dans...

sans couverture

L'établi de Robert Linhart

critiqué par Thaut - (30 ans)
10 etoiles
Une usine des années 60, vue de l'intérieur
On oublie trop souvent qu’en mai 68 n’eut pas seulement lieu une révolte étudiante, mais surtout la plus grande grève ouvrière du XXe siècle en France. Dans le sillage de celle-ci et des accords de Grenelle qui la conclurent, un certain nombre d’intellectuels de gauche allèrent s’embaucher en usine. Robert Linhart fut l’un d’eux. Il relate cette expérience dans ce...

sans couverture

Mélanie's revenge de Stephan Erick

critiqué par Stephan ERICK - (54 ans)
10 etoiles
Mélanie's revenge
Ce livre nous profile la vie nonchalante et ludique de Mélanie, à Limoges, cette dernière tient une boutique sur les bords de la Haute-Vienne. Malgré son apparence de femme à tout faire, se cache une femme d’affaire, qui par désespoir se mit à écrire quelques nouvelles qui inspirent ce livre, en mémoire. Le soutien de ses followers sur son Facebook et...

sans couverture

Parfois l'homme de Sébastien Bailly

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
10 etoiles
ni essai, ni roman, un livre détonnant
Parfois l'homme Ce livre étonne, détonne, ce n'est ni un roman, ni un essai, c'est autre chose d'étonnant et même détonnant. L'homme, c'est vous, c'est moi, mon voisin , tout le monde. L'homme c'est le nom du héros qui commence par naître, avoir une enfance, une ou plusieurs adolescences possibles et des vies, avec des entrées éventuelles. Parlons par exemple de son adolescence : il...

sans couverture

Droit des élections et des référendums politiques de Romain Rambaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
Le devoir civique, son cadre et ses conséquences
Les élections et référendums politiques sont encadrés juridiquement, mais les règles qui les encadrent découlent de sources historiques qui ont façonné un compromis à leur sujet, un choix d'opportunité venant déterminer les options de scrutins pour chaque élection. Les principes généraux sont le secret du vote, la transparence des opérations de scrutin, sa sincérité. Cela retransparaît jusque dans le contentieux....

sans couverture

Voyage autour de mon jardin de Alphonse Karr

critiqué par Colen8 - (82 ans)
10 etoiles
Quel voyage !
Récit épistolaire d’un passionné de nature, sédentaire misanthrope et persifleur décidé à partager ce qu’il voit autour de lui avec un ami parti découvrir des cultures lointaines. Tout en finesse, tout en délicatesse, plein de sagesse populaire et de poésie son itinéraire personnel de proximité aux multiples étapes nourri de surprises, de digressions, de commentaires à l’emporte-pièce est enchanteur pour...

sans couverture

Pleure, ô pays bien-aimé de Alan Paton

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 88 ans)
10 etoiles
Civilisations contrastées.
Au début du XXème siècle, l’Union Sud-Africaine comptait deux millions de colons blancs venus d’Europe et huit millions d’Africains. Ces Africains vivaient en tribus, dans les territoires que leur avaient alloués les colons au terme de combats sanglants. La ségrégation raciale, « l’apartheid », était alors un fait acquis. Mais plus tard, de gigantesques mines d’or avaient été découvertes et bientôt les...

sans couverture

Les Grandes Oubliées - Pourquoi l'Histoire a effacé les femmes de Titiou Lecoq

critiqué par Thaut - (30 ans)
10 etoiles
Excellent ouvrage de vulgarisation
La journaliste Titiou Lecoq présente ici un livre militant, qui entend démontrer par l’exemple – ou plutôt, les nombreux exemples – l’invalidité d’un certain nombre de représentations qui aujourd’hui encore affectent bien tristement les relations entre les sexes, au détriment des femmes. Ainsi propose-t-elle un livre suivant le fil d’une histoire, principalement centrée sur l’Europe occidentale et la France, relue à...

sans couverture

Principes du gouvernement représentatif de Bernard Manin

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)
10 etoiles
Comprendre pour qui, pour quoi, comment voter
Bernard Manin est philosophe et professeur d'Université. Il s'est spécialisé dans la science politique qu'il éclaire de travaux de premier ordre. Dans cet ouvrage il remonte aux débuts de la démocratie dans les cités grecques dont il explore (surtout à Athènes) les modes de désignation des gouvernants dans une démocratie dite "directe". Ces prémisses lui servent à rendre compte des...

sans couverture

Salvador Dalí de Michel Nuridsany

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
Les influences d'un maître du surréalisme
Salvador Dali fut influencé de physique quantique et par la poésie de Garcia Lorca, dont il fut très proche, avant de collaborer sur deux films-phares avec Luis Bunuel. Le maître du surréalisme a bien participé au lancement de son mouvement, mais s'en est éloigné, car il le trouvait trop dogmatique. Les lieux et rencontres de sa vie sont évoquées ici,...

sans couverture

Dialogues de Geneviève de Gaulle Anthonioz, Germaine Tillion

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
Les échanges de déportées devenues amies
La célèbre anthropologue Germaine Tillion et la militante infatigable de lutte contre la pauvreté et pour les droits humains, Geneviève de Gaulle - Anthonioz, ont toutes deux été déportées à Ravensbrück, où elles se sont connues. Elles étaient engagées dans la Résistance, ce qui a justifié leur tragique expérience. Elles y sont régulièrement revenues, pour se souvenir des conditions d'existence...

sans couverture

Trahir et venger: Paradoxes des récits de transfuges de classe de Karine Abiven, Laélia Véron

critiqué par Thaut - (30 ans)
10 etoiles
Paradoxes de la figure contemporaine du transfuge de classe
S’il est une forme littéraire récente dont il est aujourd’hui difficile de ne pas avoir entendu parler, c’est bien le récit de transfuge de classe. Dans ce livre, Laélia Véron et Karine Abiven, toutes deux linguistes et stylisticiennes, soulignent les contradictions de ces récits et remettent en question les ambitions habituellement affichées de ce type de discours. C’est que, dans le...

sans couverture

Les grands mythes : Dieux et héros de la mythologie grecque de François Busnel

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
Maîtriser ses classiques grecs
Les mythes grecs continuent de fasciner et constituent d'intarissables sources de références pour l'histoire, la littérature et le cinéma, comme ils l'ont fait pour la peinture. C'est pourquoi il reste intéressant, voire utile, de les maîtriser. Aussi ce livre vient-il répondre à ce besoin. Il consacre chaque chapitre à un personnage légendaire, pour en raconter la vie et l'histoire, ses...

sans couverture

Un roman d'aventures de Nadejda Teffi

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 75 ans)
10 etoiles
la vie rêvée de natacha
Quel étrange petit roman ! Natacha, mannequin de son état, appartient à la caste des "russes blancs", ces émigrés, établis à Paris ou ailleurs, loin de la Russie bolchevique. Des personnages fantasques, âme russe oblige, vivant pour la plupart dans l’attente d’un improbable retour dans la mère patrie. Natacha, qui s’ennuie profondément dans un entre-deux sans grandes perspectives d’avenir, attend...

sans couverture

Portrait d'un monde cassé: L'Europe dans l'année des grandes élections de Le Grand Continent

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
L'état d'un monde en crise et en mutations
La guerre ukrainienne illustre une remise en cause plus générale de l'Occident, la Russie revendiquant plus fort que d'autres ce qui est pensé, voire énoncé publiquement, par le Sud global. Sous cette catégorie protéiforme, a priori accueillante, sont rangés les pays qui prennent leurs distances avec le système démocratique et libéral, ultra-dominant à la chute du bloc soviétique ; lais...

sans couverture

Les anémones sauvages de Mélanie Guyard

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
10 etoiles
un roman sur la cause féminine, bouleversant !
Les anémones sauvages Le poids du passé Un jour en 1950 , dans une ferme aux portes du marais Poitevin, a lieu le repas du mariage de l'aînée des enfants, Blanche. La nuit de noce se passe et se termine alors qu'Eugène est encore sous l'effet du vin bu en quantité. Blanche se lève et se pend au marronnier . Voici planté le début et le...

sans couverture

Ecolos, mais pas trop...: Les classes sociales face à l'enjeu environnemental de Jean-Baptiste Comby

critiqué par Thaut - (30 ans)
10 etoiles
Une réflexion sur les causes de l'inertie d'une société
Jean-Baptiste Comby tente dans ce petit livre touffu et ardu de remonter, au prisme de la sociologie, aux sources de l’incapacité collective de nos sociétés à adopter un mode de fonctionnement viable face au dérèglement climatique dont les effets se font chaque année plus clairement sentir. L’ouvrage commence par l’observation que, malgré la diversité des mouvements écologistes politiques, un unique modèle...

sans couverture

L'université des chèvres de Christian Lax

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 71 ans)
10 etoiles
Un contenu universel servi par un graphisme somptueux
A travers le temps et l'espace, un regard sur l'éducation avec l'implication de certains et les oppositions d'autres Bizarrement, j'ai abordé cette BD sans avoir lu la quatrième de couverture, juste parce que plusieurs personnes m'en avaient dit grand bien. Je ne savais donc pas où j'allais en ouvrant cet ouvrage. Dès les premières pages , j'ai été emmené dans le récit,...

sans couverture

Le regard féminin: Une révolution à l'écran de Iris Brey

critiqué par Thaut - (30 ans)
10 etoiles
Pour une réflexion critique sur le cinéma
En 1975, Laura Mulvey définit le « male gaze » dans un important article intitulé « Visual Pleasure And Narrative Cinema ». Elle y décrit avec précision la manière dont les corps des acteurs et le corps des actrices sont filmés de manière clairement différenciée. L’homme est presque systématiquement situé dans une position de sujet agissant, la femme dans une position d’objet, subissant l’action...

sans couverture

Messieurs, encore un effort... de Élisabeth Badinter

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
Du travail en général, des tâches domestiques en particulier
La démographie est tombée en berne dans les pays industrialisés, notamment en Europe du sud et en Asie de l'Est, au point que les économistes commencent à s'en alarmer, à l'heure où l'immigration est déconsidérée, même pour des considérations de main d'oeuvre. La crise sanitaire de la Covid a marqué le pas du nombre d'enfants par femmes, pour ne pas...

sans couverture

La dernière vallée verte de Mark T. Sullivan

critiqué par Gilou - (Belgique - 76 ans)
10 etoiles
"Héroïsme et courage"
Magnifique et "extraordinaire" « récit » de l'histoire vraie d'Adeline et Emil Martel retracée par cet écrivain que je ne connais pas du tout. Pas repris dans la liste de "Critiques Libres". On ne peut oublier et j'ai appris plein de choses, on ne parle pas assez que la guerre 1940-1945 n'a pas été finie pour tout le monde au même moment. J'ai...

sans couverture

Pour une société du compromis de Laurent Berger, Jean Viard

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)
10 etoiles
Une révolution de notre système politique
Ce dialogue entre un syndicaliste (Laurent Berger) et un sociologue (Jean Viard) pose les bases d'une nouvelle manière de faire de la politique. Ils partent du constat que les décisions politiques sont centralisées et viennent d'en haut (de Paris), traitent le pays de manière uniforme alors qu'il est fait de diversités et de parcours individuels, créant une complexité qui est...

sans couverture

Dictionnaire Insolite de Venise de Lucien d' Azay

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
Bréviaire de curiosités d'une ville hors norme
Cette ville qui se glorifie de son passé et se drape dans la décrépitude, selon les propres mots de l'auteur, présente inévitablement un mode particulier de fonctionnement, d'où l'utilité d'un petit dictionnaire pour en découvrir les curiosités d'aménagement, de transports, les spécialités culinaires et artistiques, notamment. Ce petit ouvrage comble ce besoin, sans recourir à l'exhaustivité, vu son format réduit....

sans couverture

Marionnettes d'amour de Élise Fischer

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 75 ans)
10 etoiles
destins croisés
Milou et Jacinthe sont deux cousines, rousses toutes les deux, issues de deux sœurs jumelles. En plus de leur chevelure flamboyante elles ont un goût commun, disons plutôt une passion commune, pour ce genre théâtral si particulier que sont les marionnettes. Un genre auquel elles vont à leur manière contribuer à donner ses lettres de noblesse. Elles partagent aussi bien...

sans couverture

Occident, ennemi mondial n°1 de Jean-François Colosimo

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)
10 etoiles
Une oeuvre magistrale
C'est ainsi que l'a qualifiée Jean-Jacques Bedu, le chroniqueur du site "Mare Nostrum" et j'y souscris pleinement. Colosimo prend en quelque sorte la suite de Ferguson dont je viens de lire le livre "Civilisations", évidemment sous un angle particulier qui est la compréhension de l'hostilité (le mot est faible) que manifestent à notre égard de nombreux pays. Ferguson s'arrêtait à...

sans couverture

Les aventures de Gilles Belmonte T1: Pour les trois couleurs de Fabien Clauw

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 68 ans)
10 etoiles
Hautement addictif !
Une série d’aventures maritimes qui, pour une fois, se déroule du côté français* Après la Révolution française, pendant le Directoire. Une grande partie des officiers de la Marine Royale, devenue la Marine républicaine, a disparu (arrêtés, exilés ,…) Le personnage principal, Gilles Belmonte, engagé depuis ses 13 ans, est premier lieutenant au début du roman. A 29 ans, la Marine lui confie...

Page 1 de 7 Suivante Fin