Les dernières critiques

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

La fille au tatouage de Kristina Ohlsson

critiqué par Incertitudes - (36 ans)
9 etoiles
Ohlsson s'impose comme la nouvelle reine du polar suédois
Ce que j'aime chez cette auteure, c'est sa virtuosité à mêler enquête policière, sujet d'actualité brûlant et vieux secrets de famille. Et je rajouterai même flics au bout du rouleau : Fredrika seule et enceinte, Alex, futur veuf, Peder, rongé...

sans couverture

Ainsi parlait Emily Dickinson de Emily Dickinson

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
10 etoiles
«Et je désire, jusqu’à en trembler, toucher de ma main ceux que j’aime».
Seul l’Amour peut blesser - / Seul l’Amour soigne la Blessure. Comme tous les volumes de la collection «Ainsi parlait», de l’éditeur Arfuyen, ce recueil est une sélection choisie parmi les 1789 poèmes, 1049 lettres et 124 fragments publiés après la...

sans couverture

Le grand jeu de Graham Swift

critiqué par Alma - (- ans)
8 etoiles
Une saison à Brighton
L'été 1959 à Brighton, un spectacle de magie exceptionnel attire les vacanciers. Présenté par Jack, maître de cérémonie, à la fois bonimenteur et danseur de claquettes, c'est celui du duo-vedette de l'été : le magicien Pablo le Magnifique et...

sans couverture

Le roman de Louise de Henri Gougaud

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
9 etoiles
Louise Michel dans tous ses états
Parmi les ouvrages recommandables en ce 150ème anniversaire de la Commune, nul doute que l’on peut compter avec la biographie d’une de ses figures les plus emblématiques. Quand il est question de la Commune, le nom de Louise Michel (1830-1905)...

sans couverture

Les anquêtes d'Enola Holmes, tome 1: La double disparition de Nancy Springer, Raphaël Gauthey (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
6 etoiles
Bon sang ne saurait mentir
Le jour de ses quatorze ans, la mère d’Enola Holmes s’enfuit du manoir familial de Ferndell Hall, laissant à sa fille quelques cadeaux d’anniversaire : un nécessaire à dessin, un ouvrage sur le langage des fleurs et un recueil de messages...

sans couverture

Italien - Les Phrases pour le dire de Rodolphe Pauvert

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
Du vocabulaire aux expressions
Ce petit livre expose les expressions utilisées en italien, à partir d'un certain nombre de mots utiles dans les conversations ordinaires de la vie de tous les jours. Pour chacun d'eux, cinq ou six phrases-clés traduites montrent l'usage de ces...

sans couverture

La grande illusion : Journal secret du Brexit (2016-2020) de Michel Barnier

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
Chronique d'une rude séparation
La décision britannique par référendum de quitter l'Union européenne a constitué un coup de tonnerre ; mais elle ne présageait pas à quel point les discussions relatives à ce départ relèveraient du divorce du type le plus rude, coups bas...

sans couverture

Un jour viendra de Giulia Caminito

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)
10 etoiles
Gallmeister sort de sa zone de confort !
Giulia Caminito (1988- ) est une romancière italienne. Son premier roman, La Grande A (2016, Giunti) a reçu plusieurs prix littéraires prestigieux. "Un jour viendra", son deuxième roman et le premier traduit en France, se déroule...

sans couverture

Jeu de dames de Nicolas Druart

critiqué par Ayor - (48 ans)
10 etoiles
Quelle claque !
Voici une bonne grosse claque dans le milieu du thriller. D'une efficacité redoutable, ce page turner n'offre aucun répit, haletant de bout en bout, d'un suspense et d'une originalité exceptionnels, il nous happe totalement et nous maintient continuellement sur la brèche. L'auteur...

sans couverture

Psychometrer Eiji, tome 20 de Yuma Ando (Scénario), Masashi Asaki (Dessin)

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 38 ans)
6 etoiles
Un petit retour aux sources.
"Psychometrer Eiji" continue calmement son petit bonhomme de chemin. Au menu ici, tout d'abord trois nouveaux chapitres intermédiaires. Ce n'est toujours pas très passionnant, mais au moins ici pas d'humour lourd et on a droit à des histoires un peu...

sans couverture

Les résonances de The Leftovers : Perdre et se (re)trouver de Sylvain Romieu

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 38 ans)
9 etoiles
Des résonances universelles.
"The Leftovers" n'est peut-être pas la série télévisée la plus connue du grand public, mais sa singularité au sein de la production télévisuelle en fait un objet d'étude fascinant. Remarquablement réalisée, merveilleusement écrite, et portée par des comédiens exceptionnels, la...

sans couverture

Entre toutes les mères de Ashley Audrain

critiqué par Psychééé - (33 ans)
9 etoiles
Une maternité bouleversante
Ce livre raconte la maternité comme personne. Parce que tout ne se passe pas forcément comme prévu, qu’on ne nait pas mère. Qu’on peut avoir peur de reproduire ce qu’on a vécu. C’est une histoire bouleversante et terrifiante à la...

sans couverture

Un autre regard sur la vie de Laurence Wagner-Levkov

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Le parcours d'une mal-voyante
Cette auteure souhaite témoigner de son parcours de mal-voyante, devenue handicapée presque en une nuit. Elle décrit son combat pour l'autonomie, dans la vie quotidienne, le monde du travail, la transmission de connaissances et savoir-faire, afin d'informer ses congénères de...

sans couverture

Faux-semblant de Witi Ihimaera

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Faux sang blanc
En 1935, en Nouvelle-Zélande, Paraiti, une vieille maorie qui a hérité des connaissances et aptitudes de son père pour guérir, soigner, réparer, …, les corps malades ou abîmer, se prépare pour accomplir le périple annuel qui la conduit à la...

sans couverture

L'amour d'une mère de Hans Christian Andersen, Marguerite Audoux, Alphonse Daudet, Charles Dickens, Maxime Gorki

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Odes à la mère
A l’approche de la Fête des Mères, les Editions de l’Aube édite ce très joli recueil de nouvelles sélectionnées avec beaucoup de finesse et de goût par Julie Maillard. « Tendre et doux ou âpre et violent, l’amour d’une mère...

sans couverture

Les fenêtres de Hanna Krall

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 69 ans)
7 etoiles
LA POLOGNE EN POINTILLES
La Pologne a capté l’attention dans les années soixante-dix : les observateurs ont assisté à la création d’un syndicat libre dans ce pays encore sous la domination du communisme, Solidarnosc. Le pape Jean-Paul II a contribué également, par son engagement...

sans couverture

Goupil ou face de Lou Lubie

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
10 etoiles
Attention un bipolaire peut en cacher un deuxième
Il s’agit d’une nouvelle parution d’un ouvrage sorti en 2017 chez un autre éditeur. La narratrice se dit bipolaire et précise que ce mot est synonyme de cyclothymique, ce dernier adjectif est attribué déjà en 1853 par le docteur...

sans couverture

Musique nocturne de John Connolly

critiqué par Martell - (57 ans)
7 etoiles
Des récits troublants sur la mort
Ce sont des nouvelles finement décrites ayant pour thème principal la mort et... les fantômes. La moitié du livre a un rapport avec la Grande Guerre où des centaines de milliers de jeunes hommes furent envoyés à la mort, mais...

sans couverture

Ted de Pierre Rehov

critiqué par Jefg - (46 ans)
10 etoiles
très bon
les explications d'un des plus grand tueur en série des E-U enlacées avec l'histoire des déportations russes sous le communisme. A lire...

sans couverture

Chaman de Maxence Fermine

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)
7 etoiles
Le loup sauvage
Par ce court roman, on retrouve l’auteur dans son registre habituel où il visite ici un autre thème et environnement, soit celui des Indiens d’Amérique du Nord et leur éradication qui a commencé au 19ème siècle et qui se poursuit...

sans couverture

Poteaux d'angle de Henri Michaux

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
«Et toi aussi, tu pouvais être autre, tu pouvais même être quelconque et… l’accepter.»
«Tu tiens vraiment à monter à l’échelle? Et si c’est pour finir pendu?» Que dire au sujet de ce recueil: «Poteaux d'angle»? Disons tout d’abord que je ne comprends pas pourquoi ce livre est classé dans la «catégorie» poésie? En...

sans couverture

L'Homme façonné par les virus: Le COVID-19 et la découverte d'un vaccin français de Frédéric Tangy, Jean-Nicolas Tournier

critiqué par Colen8 - (79 ans)
10 etoiles
Brillante synthèse de la diversité et de la complexité du nano-vivant
Existant depuis toujours les virus malgré les immenses progrès de la recherche vaccinale depuis ces dernières décennies seront toujours les gagnants. Leur action sur l’Homme a parallèlement conditionné son Histoire depuis les temps lointains des cousins Neandertal et Denisova disparus...

sans couverture

Paul Morand de Pauline Dreyfus

critiqué par Isis - (Chaville - 76 ans)
10 etoiles
De l'homme à l'écrivain
Pauline DREYFUS vient, avec cet ouvrage proprement vertigineux, d’obtenir le prix Goncourt 2021 de la biographie : une récompense amplement méritée tant cette auteure a su brosser un portrait dénué de toute complaisance sur le plan historique, mais néanmoins ...

sans couverture

Vive la Commune ! de Collectif

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Une magnifique célébration à plusieurs mains
« Vive la Commune » « Reviendra le temps » livre collectif co- écrit par 28 écrivains et écrivaines et de nombreux dessinateurs éditions du Caïman 416 pages février 2021 Non ! La commune n'est pas morte Quelle belle célébration, laissons la commémoration à d'autres ! Cette œuvre collective est de grande qualité, on s'émeut, on combat...

sans couverture

Demain, il fera beau de Céline Rouillé

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 68 ans)
8 etoiles
Croisement de vies
Ayant trouvé cet ouvrage par hasard, je l'ai ouvert par curiosité et l'ai entamé avec une certaine défiance. Très rapidement, je me suis retrouvé à accompagner ces personnages au fil de leur vie. Le récit déroule plusieurs vies qui se croisent alors...

sans couverture

Le roi n'avait pas ri de Guillaume Meurice

critiqué par Hamilcar - (PARIS - 65 ans)
7 etoiles
Rire serait bouffon
Irrévérencieux. Tel fut Triboulet, bouffon des rois Louis XII et François 1er. Compensant sa monstruosité physique par un esprit vif et pugnace, le personnage cabotine parmi la cour, use de saillies verbales et de dérision, tourne en ridicule la monarchie...

sans couverture

Staccato de Leïla Zerhouni

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
8 etoiles
« Il faut imaginer Elisa heureuse »
Leïla ZERHOUNI raconte la naissance d’une passion s’inscrivant dans le cours d’une vie. À sept ans, Elisa tombe sous le charme du violon, son odeur, ses sons, sa douceur, assimilable, comme elle l’écrit, à du lait chaud. L’histoire suit son cours jusqu’à...

sans couverture

La tourmente : Kenavo de Luc Corlouër

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Emouvant !
« La tourmente kenavo » roman de Luc Corlouër 215 pages avril 2007 éditions le Cormoran Au tout début du siècle dernier, des hommes quittent leur région natale pour partir travailler à Paris. Louis, jeune breton est parmi eux. Il va partir à la grande aventure difficile et pénible du...

sans couverture

L'appartement du dessous de Florence Herrlemann

critiqué par Watson - (56 ans)
10 etoiles
"L'appartement du dessous" Florence Herrlemann
Auteure très talentueuse, promise (sans nul doute) à une belle et grande carrière, auteure inclassable ! Deux romans (Le festin du lézard et l’appartement du dessous) très différents, des univers tellement éloignés que l’on ne peut que saluer cette mise...

sans couverture

De l'hexagone considéré comme un exotisme de Francis Navarre

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Virée dans la France profonde
« L’on ne peut voyager loin si on ne sait voyager près. Il y a cent expéditions à entreprendre à proximité ». Cet aphorisme qui introduit le dernier recueil de Jean-Pierre Otte, La bonne vie, pourrait parfaitement figurer en incipit...

Page 1 de 7 Suivante Fin