Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
346 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

2.
279 visites
sans couverture

Les matinées sombres de Narcisse Eyi Menie

critiqué par Imani - (Toulouse - 40 ans)
8 etoiles
saisissant.
Ce roman est touchant. Il nous plonge dans la vie d'une adolescente qui se débat avec les vicissitudes de la vie qui l'ont fait naitre dans une famille pauvre vivant dans un taudis et tirant le diable par la queue. Elle se nomme Atsame et est dès sa naissance prédestinée, par sa mère, à se prostituer pour enrichir la famille. On...

3.
256 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 41 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

4.
245 visites
sans couverture

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 45 ans)
10 etoiles
Le livre, symbole de culture
451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme. Dans une société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag,l'un d'entre eux, se dresse peu à peu contre...

5.
225 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 79 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

6.
217 visites
sans couverture

Vive la Commune ! de Collectif

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Une magnifique célébration à plusieurs mains
« Vive la Commune » « Reviendra le temps » livre collectif co- écrit par 28 écrivains et écrivaines et de nombreux dessinateurs éditions du Caïman 416 pages février 2021 Non ! La commune n'est pas morte Quelle belle célébration, laissons la commémoration à d'autres ! Cette œuvre collective est de grande qualité, on s'émeut, on combat avec les communards, on sourit parfois, on ne s'ennuie jamais. Rien n'est à laisser, tous les textes, toutes les contributions sont...

7.
198 visites
sans couverture

Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)
8 etoiles
"j'ai près de trente-quatre ans maintenant et c'est à cet âge que je mourrai"
Atteint d’une maladie incurable, Louis sait que ses jours sont comptés. Après une longue absence, il décide d’annoncer ce drame à sa famille. Il se rend chez sa mère où il retrouve aussi Suzanne sa sœur, Antoine son frère et Catherine l’épouse de ce dernier qu’il n’a encore jamais rencontrée. Les choses ne se passeront peut-être pas comme il l’imaginait. Jean-Luc...

8.
194 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 41 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

9.
188 visites
sans couverture

Fables de Jean de La Fontaine

critiqué par Fanfan1407 - (reims - 37 ans)
8 etoiles
Un classique à relire
Je m'en vais vous parler aujourd'hui d'un livre qui ne s'adresse pas qu'aux enfants, et pour cause, j'ai nommé : les Fables de la FONTAINE. La fable est souvent associée au monde de l'enfant. Qui n'a jamais appris, alors qu'il était tout petit, le Corbeau et le Renard, le Chêne et le Roseau ou encore le Lièvre et la Tortue...

10.
178 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

11.
171 visites
sans couverture

L'amour d'une mère de Hans Christian Andersen, Marguerite Audoux, Alphonse Daudet, Charles Dickens, Maxime Gorki

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Odes à la mère
A l’approche de la Fête des Mères, les Editions de l’Aube édite ce très joli recueil de nouvelles sélectionnées avec beaucoup de finesse et de goût par Julie Maillard. « Tendre et doux ou âpre et violent, l’amour d’une mère est une force qui peut tout emporter sur son passage ». Au travers des neuf textes qu’elle a sélectionnés, Julie...

12.
165 visites
sans couverture

Le malade imaginaire de Molière

critiqué par The Beauty - (rueil-malmaison - 34 ans)
4 etoiles
Pas mal
Je trouve que le livre " le malade imaginaire " écrit par molière dénonce beaucoup " d'escroqueries " faites dans son temps. En quelque sorte, dans ce livre, il critiquait " lourdement " les médecins de l'époque en disant beaucoup de méchancetés à leur propos. Il avait peut être raison car, après tout,j e pense que s'il ne le pensait pas,...

12.
165 visites
sans couverture

Pays de neige de Yasunari Kawabata

critiqué par Vigno - (- ans)
10 etoiles
Kawabata, l'entomologiste
Yasunari Kawabata est considéré comme le plus grand auteur japonais du vingtième siècle et Pays de neige, comme son oeuvre maîtresse. L'intrigue est simple : Shimamura, un aristocrate désoeuvré de Tokyo, lors d'un voyage dans une station thermale dans les montagnes du nord du Japon, s'éprend d'une geisha, Komako. Abandonnant périodiquement femme et enfants, il revient dans la station thermale pour...

14.
165 visites
sans couverture

Maîtres et esclaves de Paul Greveillac

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 61 ans)
8 etoiles
La Chine vue de l'intérieur à travers le destin d'un enfant de la révolution
C'est avec un grand plaisir que je me suis laissée embarquer dans ce voyage au cœur de la Chine rurale et féodale de la fin des années 40, dans cette région du Sichuan où la tradition millénaire conditionne depuis toujours les rapports humains et sociaux, pour y découvrir sous la plume experte et poétique de Paul Greveillac, les membres...

15.
160 visites
sans couverture

Incendies de Wajdi Mouawad

critiqué par Cuné - (53 ans)
10 etoiles
C'est sûr, c'est sûr, c'est sûr !
Tout commence dans le bureau d'Hermile Lebel, notaire. Une vieille femme est morte, et il doit procéder à la lecture de son testament. Les enfants, Jeanne et Simon, jumeaux, se voient chacun confier une mission : retrouver leur père pour l'une, leur frère pour l'autre, et leur remettre à chacun une enveloppe. Coup de massue pour les deux jeunes adultes....

16.
156 visites
sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Neurone - (Liège - 51 ans)
10 etoiles
Chef-d'oeuvre inclassable
Jean-Baptiste Grenouille, le personnage central du roman, est né à Paris en 1738 dans des conditions affreuses, au milieu des relents de la poissonnerie de sa mère. A travers une jeunesse misérable et une adolescence perturbée pendant lesquelles il s'ouvre au monde de l'odorat comme nul n'en est capable. Il ira même, à l'âge de quinze ans, jusqu'à tuer une jeune...

16.
156 visites
sans couverture

De l'hexagone considéré comme un exotisme de Francis Navarre

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Virée dans la France profonde
« L’on ne peut voyager loin si on ne sait voyager près. Il y a cent expéditions à entreprendre à proximité ». Cet aphorisme qui introduit le dernier recueil de Jean-Pierre Otte, La bonne vie, pourrait parfaitement figurer en incipit du dernier livre de Francis Navarre dans lequel il démontre qu’on peut accomplir de très beaux voyages et de très...

18.
155 visites
sans couverture

FAM de Chantal Magalie Mbazoo-Kassa

critiqué par Imani - (Toulouse - 40 ans)
10 etoiles
C'est un roman qui vaut mille détours.
Une plume acerbe. Une intrigue bien ficelée. Un personnage principal haut en couleur : tout est réuni pour faire de ce roman un véritable coup de poing. L'on rencontre Fam le personnage principal dès la première page de ce roman et on le suit, lui qui après de brillantes études supérieures en Europe, rentre chez lui accompagné de sa femme, la...

18.
154 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

20.
153 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 46 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

21.
152 visites
sans couverture

Le Destin de Mr Crump de Ludwig Lewisohn

critiqué par Bolcho - (Bruxelles - 72 ans)
8 etoiles
Le monstre au quotidien
Un fort jeune homme tombe dans les rets d'une femme de vingt ans son aînée. Il l’épouse et . cela donne un livre qui fit scandale dans les années trente. La description, souvent minutieuse, de ce qu'est la vie de ce couple mal assorti, nous laisse peu à peu pénétrer dans l’enfer. Le lecteur devine la suite, sans y croire,...

21.
152 visites
sans couverture

L'Homme façonné par les virus: Le COVID-19 et la découverte d'un vaccin français de Frédéric Tangy, Jean-Nicolas Tournier

critiqué par Colen8 - (79 ans)
10 etoiles
Brillante synthèse de la diversité et de la complexité du nano-vivant
Existant depuis toujours les virus malgré les immenses progrès de la recherche vaccinale depuis ces dernières décennies seront toujours les gagnants. Leur action sur l’Homme a parallèlement conditionné son Histoire depuis les temps lointains des cousins Neandertal et Denisova disparus non sans avoir transmis à Sapiens quelques fragments de génome encore présents à l’heure actuelle qui pourraient expliquer la variabilité...

21.
152 visites
sans couverture

Ted de Pierre Rehov

critiqué par Jefg - (46 ans)
10 etoiles
très bon
les explications d'un des plus grand tueur en série des E-U enlacées avec l'histoire des déportations russes sous le communisme. A lire...

24.
151 visites
sans couverture

Les résonances de The Leftovers : Perdre et se (re)trouver de Sylvain Romieu

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 38 ans)
9 etoiles
Des résonances universelles.
"The Leftovers" n'est peut-être pas la série télévisée la plus connue du grand public, mais sa singularité au sein de la production télévisuelle en fait un objet d'étude fascinant. Remarquablement réalisée, merveilleusement écrite, et portée par des comédiens exceptionnels, la série traite ses différentes thématiques (le deuil, la famille, la religion), avec une singularité et une richesse inouïe. Sylvain Romieu...

25.
149 visites
sans couverture

Le développement spirituel de l'enfant - Repères pour un accompagnement laïque de Michel Lemay

critiqué par Colen8 - (79 ans)
6 etoiles
Le cheminement de l’esprit depuis le projet parental
La venue au monde d’un nouvel être est une aventure qui se vit sur la durée comme l’explique ce manuel dédié à l’éducation prise au sens large. Source de joie, d’amour, d’inquiétude, d’échec, une naissance initie dans un premier temps un accompagnement de la famille puis s’élargit aux milieux extérieurs avec des systèmes de prise en charge diversifiés dont chacun...

25.
149 visites
sans couverture

La tourmente : Kenavo de Luc Corlouër

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Emouvant !
« La tourmente kenavo » roman de Luc Corlouër 215 pages avril 2007 éditions le Cormoran Au tout début du siècle dernier, des hommes quittent leur région natale pour partir travailler à Paris. Louis, jeune breton est parmi eux. Il va partir à la grande aventure difficile et pénible du creusement des galeries pour l'installation du métro parisien. Ils sont peu payés, peu reconnus et vont se mobiliser pour une augmentation...

27.
146 visites
sans couverture

Les nouvelles aventures de Bernardine Pougnotte et Casimir Dupiquet de Georges Rem

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
7 etoiles
Le grand délire
On retrouve ici nos deux héros. Casimir a abandonné sa courte carrière footballistique. Il a pris du poids, et tient une taverne en banlieue liégeoise « L’international », en clin d’œil à son passé sportif. Il organise, en ce lieu, des rencontres de boxe, de catch. Mais c’est en enfourchant un vélo que nous allons assister à ses prouesses cyclistes...

28.
144 visites
sans couverture

Le chant du coucou de Frances Hardinge

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)
8 etoiles
Une bonne surprise !
Dans l’Angleterre des années 20, Triss, onze ans, se réveille après une noyade qu’elle a complètement oubliée, ainsi que la journée précédente – et beaucoup d’autres choses, au point de ne plus se rappeler où est sa chambre ; sa sœur Pen, 9 ans, a peur d’elle, … « Elle fait semblant. Vous voyez pas ? Tout est faux ! Personne...

29.
143 visites
sans couverture

L'or de Blaise Cendrars

critiqué par Sahkti - (Genève - 47 ans)
8 etoiles
Simplicité trompeuse
"L'or", c'est la formidable aventure de Johann Augsut Suter, suisse allemand qui quitta sa patrie au début du 19e siècle pour fonder la Nouvelle-Helvétie en Californie, s'enrichir et vivre dans un paradis, jusqu'à ce qu'un de ses employés ne découvre de l'or dans la propriété. Le début de la richesse? Non, le début de la fin! La nouvelle se répand...

30.
142 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 51 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

Page 1 de 5 Suivante Fin