Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
372 visites
sans couverture

Il était deux fois de Franck Thilliez

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 39 ans)
10 etoiles
A lire absolument, mais APRES "Le Manuscrit Inachevé"
Je vais être clair en intro, et le titre de ma chronique est déjà un indice de ce que je vais dire : si vous n'avez pas encore lu "Le Manuscrit Inachevé", que Thilliez a publié en 2018, prière de le lire avant de passer à "Il Etait Deux Fois", qui n'en est pas vraiment une suite, mais... Mais. Ah, avec Franck...

2.
364 visites
sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Neurone - (Liège - 52 ans)
10 etoiles
Chef-d'oeuvre inclassable
Jean-Baptiste Grenouille, le personnage central du roman, est né à Paris en 1738 dans des conditions affreuses, au milieu des relents de la poissonnerie de sa mère. A travers une jeunesse misérable et une adolescence perturbée pendant lesquelles il s'ouvre au monde de l'odorat comme nul n'en est capable. Il ira même, à l'âge de quinze ans, jusqu'à tuer une jeune...

3.
355 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 42 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

4.
346 visites
sans couverture

Premières lectures de Justine Mintsa

critiqué par Imani - (Toulouse - 42 ans)
6 etoiles
Ce récit destiné à la jeunesse nous transporte dans le monde rural au Gabon.
Une jeune fille en école primaire, ayant pour ambition de décrocher en fin d’année son Certificat d’études primaires, fait la connaissance d’un jeune britannique venu dans son village. Ils échangent et apprennent beaucoup l’un de l’autre ; des us et coutumes de leurs pays respectifs. Elle découvre Shakespeare, et lui les soirées de conte autour du feu. Premier roman publié de Justine MINTSA,...

5.
332 visites
sans couverture

Cher connard de Virginie Despentes

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
9 etoiles
Liaisons dangereuses à l'heure de Me Too
Rebecca, actrice en vogue, aussi belle qu'assez brutale dans son mode d'expression, dénonce sur les réseaux sociaux un écrivain qui a pu se montrer indélicat dans le passé, à l'époque de leurs jeunes années. Oscar, l'intéressé, commence à échanger avec elle, pour évoluer la violence dont il se sent victime, après tant d'années. Réfractaire au début, elle se prête au...

6.
310 visites
sans couverture

Germigny-l'Exempt: ou Les Trois Deniers de Gaspard Six essais autour d'un monument d'art et d'histoire de Emmanuel Legeard

critiqué par Essennoil - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Trois deniers d'or et de sang
"Halte légendaire où Austrégésile entendit des voix, citadelle la plus forte du Bourbonnais de l'an mil, siège de Louis VI qui se solda par l'union des Bourbons à la couronne de France, Germigny devient un archiprêtré représentatif de la « genèse du territoire diocésain » à l'issue de la querelle des investitures de Bourges qui assura le triomphe des principes...

7.
313 visites
sans couverture

Le syndrome E de Franck Thilliez

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)
10 etoiles
Un excellent thriller qui fait le pari de l'intelligence
Un amateur de films « gore » visionne une étrange bobine et se retrouve aveugle. Un vieil homme est retrouvé pendu et le ventre ouvert et rempli de pellicule. Non loin du Havre, on déterre cinq cadavres atrocement mutilés, le crâne scié, le cerveau et les yeux enlevés. De France en Belgique en passant par le Québec et l'Egypte, l'enquête, menée par...

8.
305 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 52 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

9.
283 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 48 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

10.
274 visites
sans couverture

Les volets verts de Georges Simenon

critiqué par Macréon - (la hulpe - 88 ans)
8 etoiles
Un roman qui prend peu à peu à la gorge
C'est en janvier 1950 et aux Etats-Unis que Simenon a rédigé ce roman dur, noir, auquel il tenait beaucoup. Au point de commencer par un avertissement indiquant "catégoriquement" que son personnage principal, le grand acteur Maugin, n’est un portrait ni de Raimu, ni de Michel Simon, ni de Charlie Chaplin, qu'il considérait comme les plus grands acteurs de son époque....

11.
286 visites
sans couverture

Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
9 etoiles
Une belle réussite !
J'avais trouvé « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » une histoire très agréable à lire, mais sans beaucoup plus. Ici, avec « Oscar et la dame rose » nous passons vraiment à une tout autre vitesse !. Oscar, de son surnom Crâne d’oeuf, est à l'hôpital pour soigner un cancer. Il n’a que dix ans et, comme il le...

12.
280 visites
sans couverture

La grammaire est une chanson douce de Erik Orsenna

critiqué par Lucien - (66 ans)
9 etoiles
Jeanne et Thomas au pays des mots.
Jeanne. Comme Jeanne d’Arc ou Jeanne Hachette. Elle paraît douce, timide, rêveuse et petite pour ses dix ans, mais n’en profitez pas pour l'attaquer : elle sait se défendre ! Age mental : environ quatorze ans. Thomas, son grand-frère. Quatorze ans. Il appartient à une race globalement malfaisante : les garçons. Age mental : à peu près dix ans. Jeanne et...

13.
266 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 52 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

14.
264 visites
sans couverture

Le Mur de Jean-Paul Sartre

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
9 etoiles
Dur mais vaut la peine
« Le mur » est un recueil de cinq nouvelles publiées par Jean-Paul Sartre en 1939. L’auteur a, à ce moment là, trente cinq ans. Il n’avait donc pas encore écrit ses deux livres principaux traitants de la philosophie dite « existentialiste » qui ne sortiront qu’en 1943, pour « L’être et le néant » et 1946 pour « L’existentialisme...

15.
261 visites
sans couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 41 ans)
8 etoiles
Au japon c'est différent
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les Japonais, à ceux qui n'aiment...

16.
262 visites
sans couverture

Le livre des soeurs de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)
8 etoiles
Roman pour la jeunesse
Tristiane et Laetitia sont deux sœurs qui s’adorent d’un amour fusionnel. Elles ont une cousine, Cosette. Nous allons suivre leur parcours singulier. Les parents sont plus ou moins corrects mais on s’en fiche : ils ressemblent à des potiches. Tristiane achèvera des études littéraires à la Sorbonne, les deux autres créeront un groupe rock, les Pneus, dans la mouvance du...

17.
260 visites
sans couverture

Un miracle de Victoria Mas

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)
7 etoiles
Original
Il existe de nombreux livres sur le thème des apparitions mariales. Ils se rapportent à des cas vécus, et généralement leurs conclusions sont catégoriques et non nuancées : ou visions véritables ou supercherie. Mais on a ici un roman, une pure fiction, où un enfant, sur une petite île bretonne, dit voir une dame, sans autre précision. La ferveur populaire conduit, comme...

18.
258 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

19.
252 visites
sans couverture

L'écume des jours de Boris Vian

critiqué par Lucien - (66 ans)
9 etoiles
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains »
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains » : c'est ainsi que Raymond Queneau définissait « L'écume des jours ». Queneau, le « pote » de Vian au « Collège de ’Pataphysique ». Queneau qui concluait ainsi l’avant-propos de « L’arrache-cœur » : « Boris Vian va devenir Boris Vian ». Boris n'aura pas eu le temps de réaliser...

20.
254 visites
sans couverture

Dalva de Jim Harrison

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
10 etoiles
Une superbe écriture
Une grande profondeur de la vie, des personnages des plus attachants et de grands espaces. La littérature américaine possède à ce jour un grand nombre d'auteurs qui méritent de figurer parmi les plus grands (Philip Roth, Cormac McCarthy, Russel Banks, Paul Auster, Toni Morrison etc.). Jim Harrison me semble faire partie du peloton de tête. Pour moi, les premières lignes d’un livre...

21.
253 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 43 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

22.
248 visites
sans couverture

La douleur de Marguerite Duras

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
9 etoiles
Unique de ce genre
Dans « la Douleur », Marguerite Duras décrit la situation atroce dans laquelle elle s'est trouvée à la Libération. Comme beaucoup de personnes, hommes ou femmes, elle a été chaque jour attendre, à la gare d'Orsay, les convois de prisonniers rentrant d’Allemagne. Chaque jour l'espoir est là à l'annonce d'un train venant de là-bas. Chaque jour voir des débris humains, des...

23.
244 visites
sans couverture

Dernier week-end de janvier de Bastien Vivès

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 53 ans)
10 etoiles
très belle chronique
Bastien Vivès nous offre, après un très décalé "Burne-out", un ouvrage plus sage avec "Dernier week-end de janvier", très belle chronique sur fond de festival d’Angoulême. Sur près de 180 pages, Vivès prend le temps de nous présenter les personnages:un dessinateur assez blasé par les séances de dédicaces, un chasseur de dédicaces presque caricatural aussi bien sur le plan graphique (son...

24.
237 visites
sans couverture

Dieu ? Au fond à droite. Quand les populistes instumentalisent le christianisme de Iacopo Scaramuzzi

critiqué par Colen8 - (81 ans)
8 etoiles
Brandir l’étendard religieux pour se faire élire
Quoi de plus déstabilisateur qu’une période de transition ? La peur s’y instille, responsable du basculement soudain de plus d’un régime démocratique. La crise financière mondiale (2008), les Printemps arabes (2011), les migrations massives d’Afrique et du Moyen-Orient auront figuré parmi les éléments déclencheurs. Depuis sont apparues l’intermède Trump aux Etats-Unis, le Brexit, la pandémie Covid, les incendies monstrueux et...

25.
233 visites
sans couverture

Clair de femme de Romain Gary

critiqué par Clarabel - (46 ans)
8 etoiles
Poignant
Deux êtres en déroute qui s'épaulent de leur solitude et la vie attend que ça passe. Une tendresse désespérée, qui n'est qu'un besoin de tendresse... "Clair de femme" est une bouleversante histoire d'amour au sens très large. Car c'est la rencontre entre Michel et Lydia, tous deux blessés et saouls de malheur. Lui car sa femme se meurt et l'a...

26.
228 visites
sans couverture

L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera

critiqué par Nothingman - (Marche-en- Famenne - 42 ans)
10 etoiles
Es muss sein
Es muss sein, il le faut, disait Beethoven! Il faut lire ce livre, se laisser porter par sa poésie et son message. Un livre duquel on ne ressort pas le même qu'avant. Un livre qui marque! C'est un roman certes mais qui tient tout autant de l'essai. L'histoire de Tereza et de Tomas, une histoire d'amour vécue sous fond de printemps...

27.
226 visites
sans couverture

Spirou et Fantasio - Tome 56 - La mort de Spirou de Benjamin Abitan (Scénario), Sophie Guerrive (Scénario), Olivier Schwartz (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 53 ans)
6 etoiles
Un peu trop moderne, pour moi
Le côté marketing de Dupuis a bien fonctionné puisque j'ai cédé à la tentation d'acheter ce numéro 56 de Spirou, rien qu'en découvrant le titre de cet opus. Bien joué! En effet, j'avais abandonné la série depuis "Spirou à Tokyo", soit plus de 16 ans. J'avais été très déçu par la tournant pris par la série, ayant déjà été assez...

28.
226 visites
sans couverture

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery

critiqué par Sahkti - (Genève - 48 ans)
9 etoiles
Concierge et QI exceptionnel
Quel savoureux roman que celui-ci! J'ai passé un très bon moment. Renée est une concierge croustillante, la cinquantaine bien faite, qui tient un immeuble bourgeois néo-conservateur et se fait passer pour une inculte qui se gave de télé aux yeux de ses locataires, snobinards bon teint qui la considèrent comme un objet de fonction et non comme une personne....

29.
215 visites
sans couverture

La route de Cormac McCarthy

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
10 etoiles
Tout simplement fabuleux !
Au départ, dès que j’ai connu le sujet du nouveau livre de Cormac McCarthy, je me suis dit qu’il était bizarre qu’il ait choisi un sujet déjà traité par Barjavel dans « Ravage ». Puis, je me suis dis qu’il y avait peu de chances pour que cet écrivain américain connaisse Barjavel… Alors, pourquoi pas ?... Et puis ce ne...

30.
218 visites
sans couverture

Les clés retrouvées de Benjamin Stora

critiqué par Pierraf - (Paimpol - 64 ans)
7 etoiles
Juif à Constantine
4ème de couverture : "Lorsque la mère de Benjamin Stora est décédée il y a quelques années, il a découvert, au fond du tiroir de sa table de nuit, les clés de leur appartement de Constantine, quitté en 1962. Ces clés retrouvées ont ouvert les portes de sa mémoire. Souvenirs de guerre : quand, en août 1955, des soldats installent une...

Page 1 de 5 Suivante Fin