Des voix sourdes de Bernard-Marie Koltès

Des voix sourdes de Bernard-Marie Koltès

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Théâtre et Poésie => Théâtre

Critiqué par Septularisen, le 5 janvier 2023 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 55 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 273 

PIÈCE RADIOPHONIQUE PAR BERNARD-MARIE KOLTÈS..

L'action de cette pièce se déroule dans une époque indéterminée. Nous sommes à la campagne et faisons la connaissance de Nicolas un riche fermier et de son épouse Hélène. Il y a longtemps que l’amour a disparu entre eux, et Hélène est tombée sous le charme de Stevan, un jeune errant, qui a d’ailleurs aussi séduit la sœur de celle-ci, Anna.

Stevan, poussé par son frère, a surtout en tête de voler sa fortune à Nicolas. Il compte pour cela se servir de sa femme Hélène à qui il demande de lui amener l’argent de son mari. Son plan est ensuite de s’enfuir avec sa sœur Anna dont il est tombé sincèrement amoureux.

Mais Nicolas qui, gravement malade, se sait mourant, n’a plus rien à perdre…

«Des voix sourdes» occupe une place un peu à part dans la production théâtrale de Bernard-Marie KOLTÈS (1948 – 1989, ci-après dénommé BMK), puisque c’est une pièce… radiophonique et que l’auteur n’a jamais songé au plateau de théâtre. Il n’y a donc pas de scénographie, pas d’indications de décors, et encore moins de costumes. L’entièreté de l’action se déroule autour des quatre personnages principaux, Nicolas, Anna, Hélène et Stevan qui, malgré leur statut, nous sont à peine décrits, on ne saura p. ex. jamais quel âge ils ont. Les autres personnages (le frère de Stevan, la mère d’Anna, etc…), n’étant que des «voix de passage», nous en saurons encore moins sur eux. C’est au lecteur de les imaginer comme il veut…

La lecture de ce texte est exigeante. Le texte est comme un torrent, un torrent de mots qui submerge le lecteur. Il n’y a ni explications, ni précisions, juste le texte brut! Au lecteur de se débrouiller pour comprendre de quoi on est en train de parler. P. ex. on devine bien un fond de trame en corrélation avec la «Lutte de classes » et volonté d’ascension sociale, mais finalement le sujet est à peine effleuré. Il n’y a d’ailleurs pas de temporalité précise, et la première scène de la pièce pourrait tout aussi bien être la dernière.

Dans un monde où l’argent est devenu la mesure de toute chose, BMK, lui, nous parle d’amour, de sentiments, du désir d’être aimé. BMK essaie ici de faire passer une émotion, bien plus que tout autre chose, il fait appel au cœur du lecteur, bien plus qu’à son intellect et encore moins à sa raison.

Sans doute pas le texte le plus facile de l’auteur de théâtre contemporain le plus joué à travers le monde. Je ne conseillerais donc pas à un novice de l’œuvre de BMK de commencer par cette pièce-ci. Par contre pour celui qui a déjà une expérience avec le théâtre de l’auteur français… Pourquoi pas?...


«Des voix sourdes» est une des pièces de jeunesse de BMK, écrite en 1973, et a été enregistrée en 1974 pour l’ORTF par Jacques TARONI, interprétée par les comédiens du Théâtre du Quai (compagnie fondée par M. Bernard-Marie KOLTÈS lui-même), et publiée à titre posthume en 2008 par Les Éditions de Minuit. La première mondiale a eu lieu en 2009 sur une mise en scène de M. Bertrand SINAPI, EBMK -Théâtre de Saulcy.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Des voix sourdes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Des voix sourdes".