Les dernières critiques éclair

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Germania de Harald Gilbers

critiqué par Ravenbac - (Reims - 56 ans)
6 etoiles
De vrais nazis !
Berlin, été 1944. De jeunes femmes sont retrouvées mortes, nues et mutilées, devant des monuments aux morts de la Première Guerre mondiale. L'ancien commissaire Oppenheimer est de plus en plus inquiet. Tous les indices pointent vers un assassin appartenant à...

sans couverture

Les trois femmes du consul de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Tistou - (66 ans)
7 etoiles
Second épisode du Vice-consul Aurel Timescu
»Il avait fini noyé au fond de sa piscine et ça n’avait surpris personne. Depuis le temps que le Béliot, le vieux Béliot, comme il se qualifiait lui-même, cultivait la haine autour de lui, il fallait bien que la violence...

sans couverture

Les mémoires d'un chat de Hiro Arikawa

critiqué par Jordanévie - (47 ans)
10 etoiles
Belle histoire entre l'animal et l'homme
L'auteur nous fait découvrir à travers certains personnages et l'histoire de Satoru ce qu'est l'Amitié. Grâce à Nala, un chat recueilli par Satoru et qui est doté d'un certain humour, le tragique de l'histoire devient un peu moins douloureux....

sans couverture

Jürgen Löwenstein, destin d'un enfant juif de Berlin de Samuel Herzfeld

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 55 ans)
8 etoiles
L'enfant "coiffé"
"La Shoah, crime d'une ampleur abyssale, ne doit plus jamais se reproduire." C'est par cette phrase que se termine le livre de Samuel Herzfeld, qui a rencontré Jürgen Löwenstein, rescapé d'Auschwitz. Né en 1925, Jürgen est un jeune garçon quand il prend...

sans couverture

Paris-Briançon de Philippe Besson

critiqué par Meije - (67 ans)
4 etoiles
Je suis descendue en marche
Vendredi soir, début avril, un jour de départ en vacances. Le départ de L'Intercités de nuit Paris-Briançon n° 5789 est prévu à 20H52. L’arrivée en gare de Briançon à 8H18. A son bord, environ cent soixante voyageurs dont quelques-uns, bien qu’ils...

sans couverture

Art de Yasmina Reza

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)
6 etoiles
Je n'ai pas ri, du tout
Yasmina Reza « Art » Bon bon bon, donc Serge, une personne « aisée mais sans plus » a acheté un tableau contre 200.000 francs français (nouveaux ?). Il est blanc, uniquement blanc, parfaitement blanc, avec de fins liserés blancs. Ses...

sans couverture

Le Bonheur dans le crime de Jacqueline Harpman

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
10 etoiles
Un excellent roman
Le narrateur est coincé dans un embouteillage alors qu'il se rend à l'opéra avec la personne qui l'accompagne. Au lieu de perdre de son temps ou de s'ennuyer, il raconte l'histoire des Dutilleul qui occupe une belle maison étrange aux...

sans couverture

Colorado saga de James Albert Michener

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)
9 etoiles
Du sang, de la sueur et des larmes
Du magma en fusion des premières pages de l’ouvrage, le lecteur passe aux ancêtres des chevaux montant au Nord pour franchir le détroit de Béring beaucoup plus large à l’époque, puis aux bisons qui suivent l’itinéraire inverse avant d’en arriver...

sans couverture

Malevil de Robert Merle

critiqué par Mon fauteil - (63 ans)
10 etoiles
aventure ou politique ?
Quelle merveille. un roman à perdre le souffle. Un livre dans lequel les questions anthropologiques fondamentales de la construction sociale sont posées. Bref une œuvre immense. Le héros parait exaspérant par sa perfection mais dans une uchronie il faut un marqueur;...

sans couverture

Une sortie honorable de Éric Vuillard

critiqué par Malic - (81 ans)
9 etoiles
Aveuglement des hommes politiques et erreurs militaires
Le roman s’ouvre sur le récit de la visite surprise en 1928 de trois inspecteurs du travail sur une plantation d’hévéas de l’entreprise Michelin. Les conditions de travail des coolies vietnamiens sur l’exploitation sont effarantes et proches de l’esclavage :...

sans couverture

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)
9 etoiles
Plusieurs nuances de noir
Ce récit, certainement dont la nature en partie autobiographique ne fait aucun doute compte tenu des anecdotes crédibles évoquées, veut avant tout nous dépeindre la société étasunienne et la mentalité particulière qui l’habite face aux questions raciales. Comment ne pas...

sans couverture

Week-end à Zuydcoote de Robert Merle

critiqué par Vince92 - (Zürich - 44 ans)
7 etoiles
On pourrait être si bien ici…
1940. Les armées alliées (Anglais et Français) sont acculées à la Mer du Nord par la brillante manoeuvre des troupes allemandes… le fameux Haltbefhel d'Hilter va leur permettre d'embarquer et de continuer le combat… enfin, si les Anglais vont bénéficier...

sans couverture

Le sniper, son wok et son fusil de Chang Kuo-Li

critiqué par Pierraf - (Paimpol - 64 ans)
7 etoiles
C'est bon le riz sauté !
Alors voilà un polar qui donne la dalle ! Mais aussi une histoire sympathique, qui nous plonge dans la vie et la politique de Taiwanais (c'est une découverte et intéressant), avec une intrigue soutenue, et un tueur qui va vite devenir...

sans couverture

Western star de Craig Johnson

critiqué par Tistou - (66 ans)
7 etoiles
Opus 14 Walt Longmire
Un Walt Longmire qui vieillit – oui, Craig Johnson fait vieillir son héros, le shérif du Comté d’Absaroka, dans le Wyoming. Mais un Walt Longmire jeunot, « greenhorn » même, puisque deux intrigues sont menées en même temps, la seconde...

sans couverture

Samouraï de Fabrice Caro

critiqué par CHALOT - (74 ans)
8 etoiles
un bon moment pour le lecteur
« Samouraï » roman de Fabrice Caro Editions Gallimard 219 pages mai 2022 La philosophie et l'humour font beau ménage dans ce roman Alan est un romancier. Il a au moins écrit un roman qui est loin d'avoir fait un tabac. Qui l'a acheté, qui l'a lu ? Son amie...

sans couverture

Equateur de Antonin Varenne

critiqué par Tistou - (66 ans)
8 etoiles
Comme une suite de « Trois mille chevaux vapeur »
Comme une suite de « Trois mille chevaux vapeur » mais pas vraiment non plus. Lire Equateur sans avoir lu « Trois mille chevaux vapeur » n’est pas pénalisant non plus. Encore un roman d’Antonin Varenne au grand souffle, avec l’air...

sans couverture

Katanga - tome 3 : Dispersion de Fabien Nury (Scénario), Sylvain Vallée (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 44 ans)
10 etoiles
Final ébouriffant
Les intrigues et les alliances entre les personnages se dénouent dans un tome ultime qui est peut-être le meilleur de la série. Après une légère baisse d'intensité. Vallée nous gratifie d'une conclusion à l'encontre de ce que le lecteur pouvait...

sans couverture

La Belle Espérance T01: Le temps des fruits verts de Chantal Van Den heuvel (Scénario), Anne Teuf (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 66 ans)
9 etoiles
J'ai beaucoup aimé !!!
C’est toujours difficile de porter un regard sur un premier tome d’une histoire mais malgré tout certains aspects peuvent permettre de donner des indications fiables pour un lecteur potentiel. Par exemple de dire que « La Belle Espérance » est...

sans couverture

Le roman de monsieur Molière de Mikhaïl Boulgakov

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)
8 etoiles
Pas un long fleuve tranquille
Est-ce une biographie romancée ou une vie qui fut un véritable roman que nous raconte ici monsieur Boulgakov ? Je pencherais plutôt pour la seconde proposition tant les références à des écrits administratifs et à des témoignages crédibles sont nombreux...

sans couverture

Le second disciple de Kenan Görgün

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
6 etoiles
Terrorisme, tensions religieuses et identité
J'ai hésité à lire ce roman qui aborde le terrorisme et l'islamisme, non pas parce que le sujet est trop brûlant, mais parce que c'est un sujet dont on a tellement entendu parler à la télévision et dans la presse,...

sans couverture

Nos âmes la nuit de Kent Haruf

critiqué par Malic - (81 ans)
8 etoiles
Quand Addie rencontre Louis
Addie, une veuve âgée et qui vit seule, et Louis, un homme tout aussi âgé, veuf et seul, habitent depuis très longtemps dans la même rue mais ne se sont jamais fréquentés. Chacun ne connait de l’autre que les bribes...

sans couverture

Sous le vent du monde tome 1 : Qui regarde la montagne au loin de Yves Coppens, Pierre Pelot

critiqué par Frunny - (PARIS - 56 ans)
10 etoiles
Une association magique !
Un incroyable ouvrage mêlant Préhistoire et roman. L'association Pierre Pelot (le romancier) / Yves Coppens (Paléontologue) fait merveille. L'auteur ne tombe pas dans le piège de "l'histoire d'amour préhistorique transposée à l’ère moderne". Ce respect des codes permet de lire un...

sans couverture

L'ordre du dragon de James Rollins

critiqué par Incertitudes - (38 ans)
8 etoiles
Encore des sociétés secrètes
Là où je m'attendais à retrouver Painter Crowe et sa bande, James Rollins fait le pari de repartir avec une bande toute neuve de supers agents secrets dont le chef serait la tête brûlée Grayson Pierce dit Gray. Des agents...

sans couverture

Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale de Collectif

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)
7 etoiles
Résumé de la seconde guerre mondiale en quelques évènements ou décisions
Ce livre évoque de manière globale ce qui est présenté comme les différentes erreurs commises tant par les Alliées que les forces de l’Axe durant la seconde guerre mondiale. On retrouve des épisodes plus secondaires et moins connus comme le...

sans couverture

Imperium de Robert Harris

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 86 ans)
7 etoiles
Histoire d’une ambition.
C’est un bon livre qui se lit facilement. En fait, c’est un thriller, il y a une sorte de suspens très amusant : Cicéron ambitionne le pouvoir et on se demande s’il arrivera à ses fins. Mais je pense que l’intérêt...

sans couverture

Journal, tome 3: décembre 1993 - août 1995 de Fabrice Neaud

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
10 etoiles
Quand s’effondrent les étoiles…
Pour le troisième volet de cet ouvrage autobiographique, Fabrice Neaud évoque sa rencontre avec Dominique, qui comme lui se lance dans une carrière artistique après avoir étudié aux Beaux-arts. C’est l’histoire d’un coup de foudre unilatéral, né dans une...

sans couverture

Le guerrier de porcelaine de Mathias Malzieu

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 69 ans)
7 etoiles
Avant tout un roman sur l'enfance
Le genre biographique, si l'on n'est pas un "fan" du personnage concerné, peut s'avérer assez facilement ennuyeux de par le côté nombriliste. Si ce récit est bien ancré dans les souvenirs, il ne s'agit pas de ceux de l'auteur mais...

sans couverture

L'éventreur de Pékin de Peter May

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 69 ans)
7 etoiles
Passionnant
Une nouvelle fois, Peter May nous entraîne en Chine et nous immerge dans les rouages de cette société. Cette fois ce sont ceux du pouvoir ou tout au moins de ceux qui dirigent la police. Toutes les étapes de l'enquête permettent...

sans couverture

Ma vie pour la tienne de Jodi Picoult

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 69 ans)
9 etoiles
Cas de conscience(s)
Certains livres s'oublient une fois la dernière page tournée. Ce ne sont pas forcément de mauvais livres mais ils n'ont pour objectif que de distraire le lecteur, le faire s'évader et cela n'est nullement critiquable à mes yeux. D'autres, tel un...

sans couverture

Cher connard de Virginie Despentes

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 42 ans)
5 etoiles
Quel ennui...
Je m'attendais à quelque chose de direct, violent, percutant, dérangeant, trash... Eh bien ça n'est pas ainsi que je décrirais ma lecture de ce laborieux à mon sens roman. Quel ennui... Le style est plat, les propos souvent sans relief....

Page 1 de 7 Suivante Fin