Littérature => Francophone (15145 livres critiqués)


Page 1 de 303 Suivante Fin

couverture

LA VALLEE DES MAMMOUTHS de Michel Peyramaure

critiqué par Froidmont - (Laon - 32 ans)

Une histoire dans la préhistoire

10 etoiles
- Ô dis-nous, grand ancêtre à la mémoire large, quelle est cette figure gravée à la marge ? Il semble un souvenir qu’on aurait mis pour soi dans quelque coin obscur pour qu’on ne le voie pas. - C’est très exactement ce qu’est cette gravure. Il parlait toujours peu, répondait à mesure. Jamais un complément, jamais un mot...

couverture

Dans le creux du temps de Jean-Michel Béquié

critiqué par JPGP - (77 ans)

Jean-Miichel Béquié zt le temps

7 etoiles
Dans ce romn de Jean-Michel Béquié au mystère des mots on peut croire à la magie de l’image. A condition, bien sûr, d’épuiser ses ressources acquises afin de la faire suinter autrement au sein d’une « logique » flottante mais concertée. En fin de compte surgiune ultime forme de littéralité absortive faite de dispersions,...

couverture

Trajet Perec de Thierry Bodin-Hullin

critiqué par JPGP - (77 ans)

Thierry Bodin-Hullin lecteur de Perec

9 etoiles
Séduit et troublé par l’œuvre de Perec, Thiery Bodin-Hullin multiplie des hypothèses particulièrement par « La vie mode d’emploi ». D’où des segments d’ouvertures emblématiques ou obsessionnels. Chaque moment se demande qu’il existe un passage plus fictionnel ou l’inverse, fantaisiste ou l’inverse radical. Un tel trajet tient du mimétisme et de l’introspection et surtout créativité...

couverture

Le chant du poulet sous vide de Lucie Rico

critiqué par Pacmann - (Tamise - 58 ans)

Tendres poulets

3 etoiles
Au décès de sa maman, Paule revient à la ferme avicole. Se sentant coupable d’envoyer ses poulets à trépas, elle se met à leur rédiger des éloges funèbres qui deviennent involontairement une forme de marketing. La rançon de ce succès va attirer rivalités et offres d’un entrepreneur « qui ne voudra que du bien »...

couverture

Assassins de Philippe Djian

critiqué par Sundernono - (Nice - 40 ans)

Un drôle de huis-clos

6 etoiles
Drôle de roman que cet Assassins, premier volet de la trilogie de la Sainte-Bob. L’histoire est simple. Nous suivons Patrick Sheahan fraîchement secoué par un divorce fracassant. Celui-ci est le chargé de communication de la grande entreprise locale dirigée par l’un de ses meilleurs amis : Marc. Confronté à une inspection qui va mal tourner, c’est...

couverture

Rita de Marie Pavlenko

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

roman social et féministe

9 etoiles
RITA Cette polyphonie littéraire prend une forme originale : des lycéens et lycéennes qui racontent leur vie et leurs relations amicales et sociales avec une nouvelle camarade, Rita . Au début il s'agit là d'événements et de relations ordinaires entre des jeunes de terminales préparant leur bac tout en respirant la vie et en préparant leur avenir. Peu à peu, l'atmosphère...

couverture

Adieu l'EHPAD: Vive les tropiques ! de Richard Guérin

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 78 ans)

le bonheur de vivre, malgré le grand âge

10 etoiles
Je savais que je n’avais qu’à tendre les bras sur les rayons de ma bibliothèque personnelle. Il était là, il m’attendait, un roman sur les vieux en EHPAD, à la fois réaliste, émouvant mais sans pathos, et plein d’humour : Richard Guérin nous conte dans "Adieu l’EHPAD, vive les Tropiques" (L’Harmattan, 2023) une sorte de...

couverture

Tout ce que dit Manon est vrai de Manon Fargetton

critiqué par Badzu - (versailles - 48 ans)

Dans la veine de V. Springora et J. Godrèche

7 etoiles
"Faut-il vraiment croire tout ce que dit Manon ? À l'entendre, la relation que l'adolescente entretient avec Gérald, un éditeur de BD de quarante ans son aîné, aurait tout d'une grande passion. Il admire son talent, sa jeunesse. Ils s'aiment. Et d'ailleurs, sa femme est d'accord. Mais pour la mère de l'aspirante-dessinatrice, l'emprise est là,...

couverture

Rue des fleurs / Pas sur la neige de Jean-Michel Maulpoix

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

«Et le soleil grille mes chagrins dans la lumière».

8 etoiles
«Il reste tout là-haut de vieilles neiges perchées que l'on dit «éternelles». Elles font briller les sommets de la montagne comme des pâtisseries couvertes de sucre glace. Tard, elles restent allumées le soir, quand la vallée est déjà plongée depuis longtemps dans la pénombre. Il se pourrait qu'y veille un dieu chagrin et insomniaque dont...

couverture

Les mots qu'il faut de Maarten Embrechts

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Choisir ses mots

8 etoiles
Maarten Embrechts cherche « les mots qu’il faut » pour écrire un bon poème, en l’occurrence des mots français pour lui le Flamand qui sait aussi écrie de la belle poésie en français. Dans ce tout petit recueil en quatre parties , il écrit des poèmes tous différents dans leur composition, les vers sont répartis...

couverture

Le nageur d'Auschwitz de Renaud Leblond

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

L'histoire extraordinaire d'un héros oublié

9 etoiles
Le nageur d'Auschwitz Enfant juif de Constantine, Alfred Nakache ne pensait pas qu'il deviendrait un nageur émérite.... Il n'était pas parti dans cette direction s'il n'y avait pas été poussé. Il suffit parfois de peu pour que sa destinée soit tracée. Alfred Nakache, à force d'entraînements et de volonté, va défendre les couleurs de la France aux Jeux...

couverture

Le Cherokee de Richard Morgiève

critiqué par Tistou - (67 ans)

Roman noir américain écrit par un Français

7 etoiles
Roman noir de l’Amérique des années 50, 1954 pour être précis. Une Amérique où le souvenir des bombes nucléaires balancées au Japon est encore prégnant et où une véritable psychose règne concernant des soucoupes volantes (Roswell, bonjour !) qui se manifesteraient de ci, de là. Nick Corey est le shérif de Panguitch, une petite ville...

couverture

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent de Maria Larrea

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

une bibliographie sociale passionnante

9 etoiles
Une biographie vivante comme un roman L'un est né en 1943 à Bilbao d' une femme prostituée et l'autre a été abandonnée par sa mère à la naissance avant d'être reprise plus tard. Ces ceux là vont avoir une enfance difficile, Julian va finir par partir et rejeter sa mère alors que l'autre, la belle Victoria, va...

couverture

Un idiot devant l'étang de Yves Arauxo

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Réflexion au bord de l'eau

8 etoiles
Après avoir lu en 2022, son premier opus publié dans la collection Microcactus de ce même éditeur, je viens de terminer, ce P’tit Cactus, véritable réflexion philosophique sur l’être et son environnement : l’individu, le couple, la société, le monde, l’espace, le temps... Yves s’aventure dans un monde de réflexion et de pensée s’interrogeant sur...

couverture

La vie heureuse de David Foenkinos

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Savoir tomber et renaître

7 etoiles
Eric s'enlise dans la routine de l'existence, jusqu'au jours où il est contacté par Amélie, une ancienne camarade de classe, qui lui propose d'intégrer sous sa houlette un cabinet ministériel, avant qu'ils atterrissent ensemble dans la grande distribution. Sa vie s'emballe, mais trop vite pour lui, et avoisine le burn-out. Il cherche les moyens de...

couverture

On ne badine pas avec de Jules Vipaldo

critiqué par JPGP - (77 ans)

Jules Vipaldo le farceur

10 etoiles
Jules Vipaldo donc est un chevalier servant de la littérature. Se dit au besoin pieux, quichotte au sang chaud, bavard de bravades, lutineur de dites pucelles fort de son saint-frusquin. Bref un histrion. Faisant partie parmi les preux aux baisers il cultive parmi les soeurs de sa mère des omnipotantes aux péchés...

couverture

L'écriture exclusive de Olivier Rachet

critiqué par JPGP - (77 ans)

Olivir Rachet : la licence et l'écart

10 etoiles
Avec vigueur, Rachet s'oppose à bien des ordonnancements et contextes du monde discutable. Enoncer par les doctes revient souvnt à des conditions de disparition. L'auteur met ainsi à mal deux dérive : celles des tyrannies et des asservissements. Exit les mots valises, les écrans de contrôle voire "quelque orchestre de...

couverture

Césarine de Jean Richepin

critiqué par Alceste - (Liège - 62 ans)

Au temps de la Commune de Paris

9 etoiles
Le récit s’ouvre sur une scène hallucinante : la retraite chaotique de l’armée française après la défaite de 1870, vue par les yeux d’un jeune conscrit qui aurait défailli sans la vigoureuse prise en main du capitaine de Roncieux, qui l’admoneste de salvateurs « Du poil, crédieu , mon petit, du poil...

couverture

Les Silences des pères de Rachid Benzine

critiqué par Pascale Ew. - (56 ans)

Récit d'un fils en colère

6 etoiles
Amine s’est éloigné de son père et de sa famille depuis longtemps. Il est un grand pianiste qui parcourt le monde pour donner des concerts de musique classique. Lorsqu’il apprend le décès de son père, il est contraint de se replonger dans le passé. Il ne s’est pas senti proche de son père depuis longtemps...

couverture

Vie et mort d'un soldat d'élite Maxime Blasco de Dorothée Olliéric

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

«La guerre sans morts, cela n’existe pas.»*

6 etoiles
Le 24 septembre 2021, le Caporal-Chef Maxime BLASCO (1986 – 2021) est tué au combat contre les djihadistes au Mali. Il avait 34 ans et est le 56e soldat français tué «en action», au cours des opérations «Serval» et «Barkhane». Sa mort suscita un grand élan d'émotion dans toute la France. En effet, Maxime BLASCO n’était...

couverture

Un hiver fertile de Myette Ronday

critiqué par Carmen P - (69 ans)

Des destins tissés d'embruns

9 etoiles
Un hiver fertile de Myette Ronday éditions Complicités Une vieille femme disparaît, elle a connu plusieurs générations de personnes. Son âge est indéterminé. De sa vie, de sa maison, de l’attention qu’elle a accordée aux autres découle toute l’histoire. Tout le petit monde qui la côtoie est affecté par cette disparition et même Nina qui a...

couverture

Le corbillard de Jules de Alphonse Boudard

critiqué par Minoritaire - (Schaerbeek - 63 ans)

Ah Dieu ! que la guerre est jolie...

5 etoiles
Je suis donc le premier célien à commenter un livre de Boudard ? J'avoue que je ne m'y attendais pas, tant je pensais cet auteur connu, reconnu, célébré... (1) Alors quoi ? Dès les premières pages, on comprend que le narrateur ne va pas nous mener par la main : "Alors; quelques jours plus tard;...

couverture

Avec les fées de Sylvain Tesson

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Les péninsules celtes en bateau

8 etoiles
De la Galice à l'Ecosse, ne passant par la Bretagne, l'Angleterre, le pays de Galles et l'Irlande, l'auteur nous présente les paysages des pays formant une même culture, avec la légendes, l'imaginaire, qui l'entourent. Cette épopée étant pratiquée en groupe et en bateau, le mode de locomotion multiplie les sensations et détails de voyage à...

couverture

Le Brouillard de l'aube de Christian Laborie

critiqué par Gilou - (Belgique - 75 ans)

Bouleversant

10 etoiles
J'ai été « bouleversée » par cette histoire. Cet écrivain est plutôt un incontournable de l'histoire du terroir mais, ici, c'est un récit poignant et très bien décrit , de la rafle du Vel d'hiv juillet 1942 ... jusqu'en juin 1986, et un épilogue bouleversant. Il y a de l'amour, du don de soi, des délations,...

couverture

Saveurs d’humains : Une chronique familiale improbable… de Michel Bourdon

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 69 ans)

des humains plus qu'humains?

9 etoiles
Voici un premier roman qui m’a impressionnée, par son originalité, les réflexions qu’il transmet et qui ne laissent pas indifférent. Il s’agit d’une chronique familiale, en cinq époques, de 2008 à 2098, par les voix ou les écrits de trois narrateurs successifs, qui vagabonde des Ardennes au grand nord canadien . Ce n’est pas n’importe quelle...

couverture

La langue de l'hirondelle de Paule Du Bouchet

critiqué par JPGP - (77 ans)

Paule du Bouchet sans couvercle

9 etoiles
La voix poétique, ailée d'un tel récit ne sacrifie pas le détail à la vue de l'ensemble. En cette dérive, s'inscrit une ballade enfantine et délurée. Elle tient par les mots qu'elle habite. Malgré les disputes des gamins farfelus ce "Quelqu'une" parle à travers son corps. Elle soulève sa robe noire comme celle...

couverture

Lance-Flammes de Gaëtan Faucer

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

La condition humaine en vers

7 etoiles
Gaëtan c’est, comme disent les commentateurs sportifs le « couteau suisse » de la littérature, il sait tout faire ou presque, avant de lire ce recueil de poésie, j’avais déjà lu un recueil d’aphorismes publié par Cactus inébranlable éditions et je viens de recevoir le texte d’une pièce de théâtre, édité par Lamiroy, qui sera...

couverture

Les eaux du Danube de Jean Mattern

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 72 ans)

LA HONGRIE AU CORPS

8 etoiles
Clément Bontemps, personnage principal du roman, est un individu marqué par la routine, les habitudes sécurisantes, le lien à une bonne famille lyonnaise. Il est marié à Madeleine, depuis bientôt vingt ans. Le couple s’est installé à Sète. Clément vit au rythme des ouvertures à horaires fixes de sa pharmacie ; aucune surprise, aucun impondérable...

couverture

Pas d'équerre de Judith Wiart

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Sauver l'enseignement professionnel !

9 etoiles
Professeure de français, Judith Wiart a été affectée dans un lycée professionnel où elle doit enseigner, notamment, à une classe de douze élèves maçons dont une fille. Selon l’auteure, dans l’enseignement professionnel, les élèves accueillis sont issus pour soixante-dix pour cent de familles d’ouvriers, d’inactifs ou d’employés. Nombreux sont ceux issus de l’émigration. Devant le...

couverture

Le livre qui fait mourir de Noëlle Roger

critiqué par Isad - (- ans)

Un secret qui sait se préserver

6 etoiles
Un diplomate en poste en Syrie reçoit d’un négociant mourant un livre ancien qui porterait malheur, avec consigne de le détruire, … ce qu’il s’empresse de ne pas faire. De retour en France, il contacte des historiens pour le décrypter et une cascade d’événements suivront. Ce petit roman énergique met en scène l’intérêt plus ou moins...

couverture

Le soleil enseveli de Noëlle Roger

critiqué par Isad - (- ans)

Bouleversement des savoirs

6 etoiles
De retour d’un congrès de physiciens qui a eu lieu aux États-Unis, les occupants d’un bateau voient poindre un îlot aux large des Açores alors qu’ils sont pris dans une tempête. Ils pensent à une résurgence de l'Atlantide et montent une expédition pour y retourner. Ils explorent les lieux qui se sont déployés plus largement...

couverture

L’hôte invisible de Noëlle Roger

critiqué par Isad - (- ans)

Avertissement pernicieux

8 etoiles
Le narrateur, juriste français, va chercher à percer le mystère qui pèse sur son ami anglais, jadis joyeux et dynamique lorsqu’ils étaient étudiants. Depuis sa majorité et sa résidence dans le château familial, ce dernier semble supporter un lourd fardeau qui le vieillit avant l’heure et dont il ne veut rien lui confier. Les recherches...

couverture

Le chercheur d’onde de Noëlle Roger

critiqué par Isad - (- ans)

Les effets de l’influence

8 etoiles
Projeter inconsciemment ses désirs et les voir assouvis par d’autres, c’est assez inquiétant. C’est ce qui arrive à un écrivain, intérieurement en colère contre un journaliste qui l’a accusé à tort de plagiat, ce qui risque d’entacher sa réputation, et qui, après avoir reçu un commissionnaire, apprend que ce dernier est directement allé tuer cet...

couverture

Plurielles de Eva Delambre

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Soumission en groupe

7 etoiles
Maître Aymeric n’est pas satisfait avec ses deux soumises, Opale et Ambre, et de sa soubrette Nola chargée de l’intendance de sa maison. Avec une seule soumise, il est tombé amoureux, il a rompu et sa soumise de l’époque a beaucoup souffert. Aymeric est un maître exigeant mais très respectueux de ses soumises, il ne...

couverture

Fragments de paradis de Daniel Tammet

critiqué par Eric Eliès - (49 ans)

Autobiographie d'une conversion

8 etoiles
Après « Portraits », le premier recueil de poèmes de Daniel Tammet, ce livre (à la très belle couverture qui compose un paysage de couleurs vives à partir de bandes de carton colorées) marque une nouvelle inflexion. Tout d’abord, il s’agit du premier livre directement écrit en français par Daniel Tammet mais surtout, et ce...

couverture

Dieu, les poètes et tous les autres de Mathieu Jaegert

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Micro-nouvelles du monde en dérive

8 etoiles
Mathieu Jaegert propose un deuxième opus dans la collection Microcactus de Cactus inébranlable éditions. Son éditeur le présente comme « un véritable spécialiste de l’histoire courte, il y joue sur le travers des personnages, de l’existence, de l’instant ». Dans ces deux recueils de micronouvelles, Il crée avec habilité des situations cocasses, burlesques, surréalistes, absurdes...

couverture

Une jeune fille en feu de Gérard de Cortanze

critiqué par Pascale Ew. - (56 ans)

Etrange vie controversée : sorcière ou sainte ?

7 etoiles
Gérard De Cortanze nous conte la vie de Christina l’Admirable, sainte belge peu connue, étrange et persécutée. Orpheline très jeune, elle meurt en 1165 à quinze ans, mais ressuscite durant son enterrement à St-Trond ! Elle est poursuivie par Herman de Hollogne, le vassal de Guillaume de Looz, seigneur de Hamal, à cause des mystères...

couverture

Le Forain de Michel Claise

critiqué par Pacmann - (Tamise - 58 ans)

Carrousel TVA pour les nuls

6 etoiles
Qui mieux de mieux placé qu'un juge d'instruction, spécialisé dans la lutte contre la criminalité en col blanc, pour écrire un roman sur le sujet. Michel Claise est particulièrement didactique pour expliquer les mécanismes de la fraude fiscale en rendant subtilement son coupable séduisant et sympathique, pour laisser passer le message encore plus appuyé,...

couverture

L'Ordre de Marcel Arland

critiqué par Elko - (Niort - 47 ans)

Familles, je vous hais!

7 etoiles
L'histoire débute au lendemain de la Grande Guerre en province. Entre roman d’apprentissage et drame familial, nous suivons trois personnages élevés ensemble et que les circonstances mèneront à Paris. Il y a d’abord Gilbert, tout juste diplômé. Il se cherche, veut donner du sens à sa vie et est en quête d’absolu. Son demi-frère aîné, Justin,...

couverture

Le Gardien sans sommeil de Guillaume Huon

critiqué par Alma - (- ans)

S'endormir pour l'hiver

8 etoiles
Les habitants d'Itarka, mystérieux village rural d'une contrée neigeuse ont pour coutume de s'endormir, pour plusieurs mois, dès que le froid devient glacial . ...

couverture

Contredire l'effacement de Tristan Alleman

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Façon de dire

8 etoiles
C’est le deuxième opus de Tristan Alleman que je lis chez cet éditeur, le premier a été publié dans la collection Microcactus alors que celui-ci est édité dans celle, très célèbre, des P’tits Cactus. Tristan est un amoureux de la forme courte et même ultra courte, je crois que c’est le recueil comportant les...

couverture

Okavango de Caryl Férey

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Pour des cornes de rhinocéros

9 etoiles
Un polar hyper compliqué pour lequel l’auteur s’est fortement documenté entre la Namibie, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Zimbabwe et le Botswana. Il traite des braconniers qui sévissent dans cette région car les cornes de rhinocéros et les défenses d’éléphants valent de l’or en Chine . John Lattham dirige le Wild Bunch, une réserve d’animaux...

couverture

Avenue du Père-Lachaise de Monique Blond

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Moeurs en ébullition

8 etoiles
Paris, Cimetière du Père-Lachaise, un petit groupe entoure un cercueil vide, ses membres ont en commun un lien qui les relie au jeune homme qui devrait être dans le cercueil. Outre les membres de la famille, quatre d’entre eux ont connu le défunt absent dans sa jeunesse et ont souhaité lui rendre un dernier hommage....

couverture

Petites choses de Benoît Coquil

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

Un vrai récit d'aventures

9 etoiles
Petites choses J'ai découvert ce livre par surprise à la bibliothèque de Vaux-le-Pénil, ma curiosité faisant le reste. L'auteur évoque une odyssée peu connue. L'histoire commence aux Etats Unis et va se dérouler en Europe, au Mexique et ailleurs. Gordon et Valentina Wasson, l'un banquier et l'autre médecin, vont se passionner en couple pour les champignons. Le premier, le mari,...

couverture

Le Mystère Soline, Tome 1 : Au-delà du temps de Marie-Bernadette Dupuy

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 34 ans)

Deux femmes face à leurs destins

5 etoiles
Jeune femme volontaire, intrépide et évidemment très jolie, Soline Fauvel est pisteuse-secouriste et maître chien. Ayant quitté ses parents adoptifs pour venir vivre de sa passion dans les Alpes avec ses deux toutous, Neige et Barry elle se consacre à son travail et être célibataire ne la dérange pas car elle est suffisamment bien entourée....

couverture

La Colère et l'Envie de Alice Renard

critiqué par Elko - (Niort - 47 ans)

La liberté de la différence

7 etoiles
Isor est une enfant à part. Elle ne prononce pas un mot, vit isolée dans son propre monde avec ses codes et ses émotions. Entre syndrome de l’enfant sauvage et autisme. Alors qu’elle est élevée par des parents aimants et courageux et que le corps médical n’a décelé aucune étiologie à sa différence. Le roman se...

couverture

Dans quel monde on vit de Ralph Vendôme

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)

Monde courant à sa chute

8 etoiles
J’ai découvert Ralph avec "La théorie du parapluie", un recueil de nouvelles édité par Le Scalde éditions, et c’est avec plaisir que je l’ai retrouvé avec ce nouvel opus regroupant des nouvelles qui évoquent des sujets fort différents ayant tout de même en commun le fait de traiter des questions fort médiatisées, des thèmes qui...

couverture

Tout ce qui manque de Florent Oiseau

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

quand la mélancolie nous tient

7 etoiles
Tout ce qui manque Un roman qui suinte la mélancolie Ils ont la quarantaine, ils se sont aimés. Lui est un écrivain à la recherche de l'inspiration et elle, Ana enseigne. Elle vient de le quitter : que faire ? Il décide de revenir pour quelques semaines ou plus dans le Périgord, dans le village de son enfance pour se ressourcer et...

couverture

Je ne sais rien d'elle de Philippe Mezescaze

critiqué par Pascale Ew. - (56 ans)

Récit pas passionnant

5 etoiles
… et du coup, nous non plus, on ne sait presque rien d'elle ! Et le lecteur est bien frustré ! L’auteur a écrit l’histoire de sa mère, Polonaise alcoolique et dépressive, et un film est en cours de tournage. Il est invité à y assister quelques jours et à cette occasion, se souvient de son...

couverture

Innocent de Gérard Depardieu

critiqué par Eric Eliès - (49 ans)

Un écorché vif, à la fois détestable et émouvant

7 etoiles
J’avoue que c’est la polémique actuelle autour de Gérard Depardieu qui m’a incité, par curiosité, à jeter un œil dans ce livre écrit en 2014 ; le titre semble anticiper les accusations dont Depardieu est aujourd’hui l’objet mais le texte porte principalement sur son dégoût de la France et les raisons de son installation en...