Littérature => Francophone (13990 livres critiqués)


Page 1 de 280 Suivante Fin

couverture

Le destin obtempéré de Serge Werrebrouck

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Des aphorismes bien tempérés (dire de l'éditeur)

8 etoiles
Pour bien comprendre toute l’émotion qui se dégage de ce recueil et de son auteur, il faut lire attentivement la préface de Michèle Valet et les propos de l’éditeur. Serge Werrebrouck a abandonné son emploi d’instituteur pour devenir surveillant d’internat afin de pouvoir consacré plus de temps à la littérature à laquelle il vouait une...

couverture

Meurtres à la romaine de C. M. Veaute

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

de l'art d'accomoder les restes

4 etoiles
En résidence d’artistes à la Villa Medicis, ce haut lieu du rayonnement de la culture française, rescapé des conquêtes napoléoniennes et situé en plein cœur de Rome, les sœurs Veaute ont commis ce roman policier mêlant horreur et fantaisie débridée. Hélas pour la culture française, qui ne risque pas de rayonner avec cet ouvrage, j’ai...

couverture

Sorcières de Féministes de Albertine Gentou

critiqué par CHALOT - (74 ans)

polar social et féministe

9 etoiles
«  Sorcières de féministes » roman d'Albertine Gentou 150 pages juin 2022 Editions Auteurs d'aujourd'hui C'est la rencontre de deux générations de féministes, celle des années 70 qui raconte son passé, ses combats, ses certitudes et celle du mouvement #MeToo. Il s'agit là d'une continuité, même si les formes ne sont pas les mêmes. Pascaline qui fait partie de la première...

couverture

Vivre au plus près de Anne-Marielle Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

des mots en suspension

9 etoiles
Dans un précédent recueil, « Là où s’étreignent les silences », Anne-Marielle proposait un quintil sur chaque page, dans le suivant, « Les miroirs du désordre », elle présentait un quatrain par page avec la même économie de mots, quelques mots par ver, parfois même un seul. Dans le présent recueil, elle mixe ces deux...

couverture

Le cinéma de Saül Birnbaum de Henri Roanne-Rosenblatt

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

L'exode dans le monde du cinéma

8 etoiles
Les Edifions M.E.O. rééditent ce livre paru en 2012, à l’occasion de la sortie du film qui en est inspiré, Le Chemin du bonheur. Ce chemin c’est la vie de Saül Brinbaum depuis que sa mère l’a envoyé, en 1939, à Bruxelles dans un Kinderstransport organisé par la Croix rouge pour échapper à la vindicte...

couverture

L'ami impossible. Une jeunesse avec Xavier Dupont de Ligonnès de Bruno de Stabenrath

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

BRUNO ET XAVIER…

10 etoiles
Bruno De STABENRATH (BDS), est un jeune homme romantique et un peu rêveur de 17 ans qui essaye de percer dans le cinéma… Il vient juste de terminer un film en Bretagne et arrive bien après la rentrée au lycée catholique Saint-Thomas d’Aquin de Versailles,- où sa famille vient juste de s’installer -, pour y...

couverture

Samouraï de Fabrice Caro

critiqué par Elko - (Niort - 46 ans)

Du Fabcaro tout craché

8 etoiles
Sale période pour Alan. Coup sur coup, sa copine le quitte pour un autre et son meilleur ami se suicide . Sa carrière d'écrivain n'est pas brillante non plus. Bref il se donne un été pour redresser la barre en écrivant un roman "sérieux", un roman ambitieux. En mode samouraï. Mais c'est sans compter sur...

couverture

Journal à rebours de Colette

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)

Admirable !

8 etoiles
Colette : « Journal à rebours » Dans la première partie de ce journal, Colette raconte son exode vers le sud de France en mai 1940. A travers ces 200 pages, on se rend compte que ce qui l’intéresse le plus dans sa vie c’est de ressentir, de capter, de palper toutes ce merveilles...

couverture

Trois concerts de Lola Gruber

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 72 ans)

Une très très belle lecture

10 etoiles
Par ce roman, Lola Grüber nous convie à une immersion dans l'univers de la musique classique, plus précisément côté interprètes, comme la littérature ne nous en avait guère offert jusqu'ici, du moins à ma connaissance. Et c'est là, entre autres l'un des intérêts de cet ouvrage de nous en livrer une vision à la fois...

couverture

La patience des traces de Jeanne Benameur

critiqué par CHALOT - (74 ans)

un livre philosophique qui se lit avec délice

10 etoiles
« La patience des traces » roman de Jeanne Benameur 196 pages janvier 2022 éditions Acte Sud Poésie et philosophie liées Il n'y a ni action, ni suspense dans ce livre, mais une histoire vraie, humaine qui nous parle de la philosophie de la vie. C'est de la prose mais l'enchaînement et la musicalité du texte nous rappellent la poésie. Simon est un psychanalyste qui...

couverture

Haïkus Bleus et verts de Véronique de La Boulaye

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Poésie aux couleurs de la nature

7 etoiles
Avant de me lancer dans la lecture de ce recueil de haïkus, j’ai relu la chronique que j’avais rédigée après avoir lu l’ouvrage que Iocasta Huppen a consacré à la poésie brève japonaise, « Poésie brève d’influence japonaise », édité à L’Harmattan. Iocasta est une haïjin de talent, roumaine d’origine, elle vit en Belgique, j’ai...

couverture

Ma Conversion de Eve Lavallière

critiqué par Alceste - (Liège - 60 ans)

Souffrances et bonheurs d´une mystique

8 etoiles
Livre-témoignage, livre-testament, cet ouvrage rassemble les lettres adressées par Eve Lavallière (1866 – 1929) à son « parrain » et directeur de conscience le curé de Chanceaux-sur-Choisille, en Touraine. La mise en contexte est d’un certain Per Skansen, et la présentation de Robert de Flers et Francis de Croisset, les rois du théâtre parisien de...

couverture

Protocole Magog de Philippe Lavault, Olivier Marbot, Jacques Trauman

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Dans le monde de la cybercriminalité

8 etoiles
Alors qu’il allait donner sa première communication à l’occasion d’une conférence sur le cryptage informatique, au Palais des congrès de Nice, Abel est abattu par un individu très discret qui s’évapore dans la nature. Abel, associé avec Alain, un ancien trader reconverti dans la vente de logiciels de trading aux banques, est un petit...

couverture

Les tribulations d'une chamane à Paris de Corine Sombrun

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 58 ans)

Le chamanisme en occident

8 etoiles
Quatrième de couverture Après trois ans d'initiation en Mongolie, Corine Sombrun poursuit son apprentissage des rituels chamaniques à Paris. Provoquant tout d'abord l'incrédulité de ses proches, avant de se voir assaillie de demandes en tous genres. Déstabilisée, elle s'interroge sur la nature de ses nouvelles facultés et sur ses responsabilités face à des espoirs parfois démesurés. "...

couverture

Bed bug de Katherine Pancol

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 58 ans)

Lecture laborieuse

5 etoiles
Quatrième de couverture Rose est une jeune biologiste. Elle fait des recherches à Paris et à New York sur une luciole, Lamprohiza splendidula, qui semble très prometteuse pour la science médicale. Si elle étudie avec grande maîtrise l’alchimie sexuelle des insectes et leur reproduction, elle se trouve totalement désemparée quand elle tombe amoureuse. La vie n’est...

couverture

Les aventures de la liberté de Bernard-Henri Lévy

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

UN LIVRE DE «PHILOSOPHIE» M’EST (ENCORE UNE FOIS!..) TOMBÉ DES MAINS!

1 etoiles
Que dire exactement du sentiment éprouvé à la lecture de ce livre?... Comment critiquer un «philosophe» tel que M. Bernard-Henri LÉVY (*1948, ci-après désigné par ses initiales BHL), considéré comme un des plus grands «philosophes» français du XXe S. qui plus est, de nombreuses fois pressenti pour le Prix Nobel de Littérature?... Et pourtant, je me...

couverture

Un été avec Colette de Antoine Compagnon

critiqué par Poet75 - (Paris - 66 ans)

Une femme libre

8 etoiles
« Colette, c’est la vie, estimait J. M. G. Le Clézio, selon une citation rapportée par Antoine Compagnon à la fin de cet ouvrage. Qui l’a rencontrée (…) quand il commençait à lire par plaisir et non plus par obligation scolaire (…), il ne peut plus l’oublier. » Cette rencontre, pour ce qui me concerne,...

couverture

Le sens du vent de Gilles Dienst

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)

Des gens ordinaires peuvent accomplir des choses extraordinaires

10 etoiles
8 nouvelles au menu : 1. Le sens du vent Respecter les dernières volontés de ma mère, c’est important. Elle a demandé que ses cendres soient dispersées dans l’océan. Janvier est le mois parfait pour ce genre d’opération. Peu de monde sur la plage. En choisissant bien l’heure, il ne devrait y avoir personne. Il faut juste qu’il...

couverture

L'Orpheline des Soeurs de la Charité de Florence Roche

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)

Amour passion sur fond de thriller

7 etoiles
Deux histoires d’amour, deux coups de foudre, commençant en 1887 et en 1913. Lise a été condamnée au bagne pour avoir tué quatre personnes, dans des conditions qui n’ont pas véritablement été élucidées. Plus de trente ans plus tard, sa fille Mathilde tombe éperdument amoureuse d’Armand, promis à un bel avenir au sein d’une famille...

couverture

Au Bagne des Enfants de Sarah Blaineau

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)

Au temps des maisons de correction

7 etoiles
Dans les années 1870, les délinquants mineurs sont placés dans des établissements dédiés, séparés des adultes. Dans ce livre, nous suivons particulièrement un de ces détenus, Émile, placé là pour vol, dans un centre situé à Tesson (Charente Maritime). Les conditions de vie sont rudes, les punitions fréquentes et sévères : cachot, privation de nourriture, par ailleurs...

couverture

L'amour des choses invisibles de Zied Bakir

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)

Pélerin de l'extrême

7 etoiles
Un jeune Tunisien francophile et sans-papiers mène une vie de bohème à Paris. A la suite d'une déception amoureuse, il décide de revenir au Pays en profitant d'une expulsion volontaire. C'est tout de même avec une idée derrière la tête qu'il rentre, soit marcher vers La Mecque et ainsi inaugurer un chemin, à l'instar du...

couverture

555 de Hélène Gestern

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 69 ans)

Voyage dans le microsome du milieu de la musique classique

9 etoiles
Un luthier et un ébéniste, associés, travaillent pour des musiciens prestigieux, l'un se chargeant des instruments, l'autre des étuis, pupitres et autres. Un jour, en entamant la réparation d'un étui, l'ébéniste découvre un document évoquant une partition originale inconnue de Scarlatti. Cela anime le microcosme musical et musiciens, professeurs, musicologies, collectionneurs s'impliquent dans l'authentification de ce document...

couverture

Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)

Hommage à une maman aimée et aimante

8 etoiles
Livre très touchant et à la fois, très simple. Le narrateur se livre sans fard dans ce livre en hommage à sa maman. Il explique qu’il a consacré sa vie à la soigner dans les dernières années de sa vie, en habitant avec elle et restant célibataire. Il décrit une maman issue d’un milieu marocain...

couverture

Tu vois, je n'ai rien oublié ! de Claude Barratier

critiqué par CHALOT - (74 ans)

vie d'un grand serviteur de l'école laïque

8 etoiles
« Tu vois, je n'ai pas oublié » autobiographie de Claude Barratier 332 pages novembre 2021 éditions le scorpion brun La vie bien remplie d'un serviteur de la République Claude Barratier ardéchois , né dans une famille paysanne, est rentré à l' Ecole Normale d'instituteurs grâce à sa pugnacité mais aussi parce que son maître d'école l'a soutenu et l'a aidé. Ces écoles normales...

couverture

Kafka à Paris de Xavier Mauméjean

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)

Déjanté

8 etoiles
Xavier Mauméjean : « Kafka à Paris » En septembre 1911, Franz Kafka et son ami Max Brod décident de passer quelques jours à Paris. Ils proposent à un éditeur d’écrire quelques notes en accentuant des lieux typiquement parisiens - qui figurent parmi les titres de certains chapitres -comme dans le train, à l’hôtel, dans la...

couverture

Et que ne durent que les moments doux de Virginie Grimaldi

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)

Etre mère, quelle aventure !

9 etoiles
Elise, maman divorcée, voit son nid se vider et a du mal à s’en remettre. Elle n’a pas appris à vivre pour elle-même. Elle reste juste avec le chien compliqué de son fils. Lili accouche d’une fille prématurée et vit ses premiers jours en néonatologie, la peur au ventre. Elle noue des liens avec d’autres parents...

couverture

Les mannequins d'osier de Elvire Murail

critiqué par Eoliah - (71 ans)

Rome

5 etoiles
Une rencontre par maladresse dans une rue de Rome et une femme et deux hommes vont lier une relation. L'un est architecte américain, l'autre sculpteur en résidence à la villa Médicis et la jeune fille en formation design. Et si le vrai sujet était Rome? en effet chaque étape, chaque chapitre est localisé précisément...

couverture

Kill jekyll de Corinne Lovera Vitali

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Des amours faillibles

8 etoiles
Quand j’ai découvert cet ouvrage, je me suis souvenu d’un recueil de textes courts que Corinne avait publié chez Louise Bottu éditions en 2016, il me semble. Ces textes évoquaient sa relation avec son père, la vie qu’il avait pu avoir entre les soixante-dix-huit ans qu’il avait au moment où elle écrivait et les trente-neuf...

couverture

Œuvres de Madame de Staël

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)

Ouvres sur la littérature et les couples romantiques

8 etoiles
Cette auteure de la fin du XVIIIe présente sa vision de la littérature, en général, et de la vision du couple, passionnée, hantée par une certaine idée de la vertu et de la passion réciproque. Ce monde, beau, sentimental, fier, mérite le détour. Ces ouvres réunies, que j'ai lues dans un volume unique m'incitent à...

couverture

Corinne ou L'Italie de Madame de Staël

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)

Une femme et son pays

8 etoiles
Lord Oswald Evil se rend en Italie pour se reposer et découvrir une poétesse qui pique de plusieurs arts, Corinne, dont il s'éprend. Ils se mettent en couple. Leur union connaît des hauts et des bas, via des interrogations sur la pertinence de leurs passions, leurs origines réciproques. Ce livre évoque au moins autant l'Italie...

couverture

In nomine Patris de Francis Zamponi

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

barbouzerie

10 etoiles
Partant du procès intenté au Père Antonin, accusé d’avoir provoqué la mort d’un enfant handicapé dans l’institut dont il était le directeur, Francis Zamponi se livre à un détricotage en règle des "barbouzeries" chères à Charles de Gaulle dans sa lutte féroce contre l’Organisation de l’Armée Secrète (OAS), visant à refuser l’indépendance algérienne et instaurer...

couverture

Pensées étranglées précédé de Le Mauvais démiurge de Emil Cioran

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

«Nous sommes tous au fond d'un enfer dont chaque instant est un miracle.»

10 etoiles
Et bien voilà, tout est dit dans le titre de cette critique!.. En effet, que puis-je dire encore sur le «Sceptique d’un monde finissant», et ses aphorismes tranchants comme des couteaux, - véritables Haikus de la philosophie -, que je n’ai déjà dit dans les autres recensions (1), que j’ai déjà consacrées au philosophe français? «Premier devoir,...

couverture

Numéro Deux de David Foenkinos

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)

Avec des si....

9 etoiles
Martin Hill est repéré pour jouer le rôle de Harry Potter, mais c’est finalement Daniel Radcliffe qui obtient le rôle. Toute sa vie bascule à partir de ce moment-là. Cet échec est tellement douloureux qu’il évite tout ce qui y a trait, se renferme et ne veut en parler à personne. Il a l’impression d’avoir...

couverture

La Dérive des sentiments de Bernard Caprasse

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)

Une saga familiale riche en sentiments et en coups de théâtre

10 etoiles
Belgique. Printemps 1919. Il était une fois un gentleman-farmer de la noblesse belge qui, du fond de ses Ardennes, prenait plaisir à voir ses arbres pousser. Un jour, il fut amené à se rendre à Bruxelles, dans un hôtel particulier dessiné par Horta, en vue d’acheter à des nouveaux-riches un petit lopin de terre dont ceux-ci...

couverture

Promenades accompagné de Olivier Hervy

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Les travers des autres

7 etoiles
Après avoir lu, il y a peu, « Promenades avec le déplaisant P. », j’ai lu cette semaine « Promenades accompagné », un recueil d’aphorismes de la même inspiration que le précédent. Ce nouveau recueil se présente exactement de la même façon que celui que j’ai lu avant : même format, même mise en...

couverture

Se le dire enfin de Agnès Ledig

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 69 ans)

A la recherche de soi après un événement majeur

8 etoiles
Des personnes d'horizons, de couche sociale et d'âge différents, se retrouvent au coeur d'une forêt dense à l'aura magique, suite à un événement majeur dans leur vie. On se trouve dans une sorte de huis-clos où ces personnes sont à la recherche d'eux-mêmes, espérant, dans cet endroit isolé pouvoir se replier sur soi-même pour s'y trouver...

couverture

La Ritournelle de Aurélie Valognes

critiqué par Elph - (Creney près Troyes - 73 ans)

Les abysses en apnée !

1 etoiles
Unité de temps, de lieu, d'action, Aurélie Valognes a parfaitement respecté les règles du théâtre classique. Corneille apprécierait peut-être. Enfin, pour ce qui est de Corneille(s), à la lecture de ce roman, bailler ne s'écrit pas avec un y... La romancière a choisi de raconter un repas de Noël en famille, depuis les derniers préparatifs jusqu'au...

couverture

Les fêlures de Barbara Abel

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)

Encore un roman écrit de main de maître !

10 etoiles
L’art d’exploiter les fêlures par Barbara Abel ! Martin et Roxane ont fait une tentative de suicide… réussie pour l’un et ratée pour l’autre. Que s’est-il réellement passé ? Tous deux viennent de familles défaillantes : Roxane a eu un père absent et une mère alcoolique. Elle s’est construite avec sa sœur aînée en tâchant de ne...

couverture

Le guerrier de porcelaine de Mathias Malzieu

critiqué par CHALOT - (74 ans)

roman biographique

8 etoiles
Le guerrier de porcelaine » roman de Mathias Malzieu Editions Albin Michel 235 pages janvier 2022 Mémoires d'un enfant de la guerre Juin 1944, Mainou, le père de l'auteur de ce roman vient de perdre sa mère et sa petite sœur, morte née. C'est ainsi que se terminaient certains accouchements, à cette époque. Ils habitent à Montpellier et le père de Mainou, éploré...

couverture

Je suis la maman du bourreau de David Lehait-Helo

critiqué par CHALOT - (74 ans)

roman bouleversant et "magnifique"

10 etoiles
« Je suis la maman du bourreau » roman de David Lelait-Helo Editions Héloïse d'Ormesson 202 pages janvier 2022 La vie brisée des victimes, de toutes les victimes Gabrielle de Miremont est une femme de la « haute » comme on le dit parfois, elle est lointaine, inatteignable et vit dans des certitudes nourries par son histoire, son éducation et sa personnalité. Quand elle lit...

couverture

A l'ombre du Carreau de Joseph Farnel

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)

Émotion, amitié et souvenirs

8 etoiles
Magnifique roman où David, nonagénaire, buvant son Vittel-menthe à la terrasse de son café habituel, se souvient… Juif, il aide nombre de ses concitoyens à échapper aux rafles de la seconde guerre mondiale. Il se souvient également de ses rencontres amoureuses, aujourd’hui évanouies. L’amitié, la solidarité sont des valeurs essentielles que David sait cultiver. La grande histoire...

couverture

Le traité des sept lotus de Éric Boisset

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 42 ans)

Inde mythique...

8 etoiles
Alors un conseil, si vous tombez dans une vieille librairie atypique sur un exemplaire poussiéreux du "Traité des 7 lotus", partez en courant... C'est ce qu'aurait dû faire le protagoniste de notre roman. Parce quand il commence à pratiquer les étranges positions décrites (accompagné de pinces à linge sur le nez)... rien ne va plus....

couverture

Toucher la terre ferme de Julia Kerninon

critiqué par CHALOT - (74 ans)

roman intime

9 etoiles
« Toucher la terre ferme » Roman de Julia Kerninon 113 pages Novembre 2011 Editions l’Iconoclaste Avis de tempête dans une vie L’auteure se raconte. Que c’est difficile d’être mère pour la première fois ! Peu de femmes le disent et à première vue, le lecteur pourrait être choqué par ce début du livre, par cet aveu qui nous fait croire qu’elle rejette...

couverture

Le coeur en balade de Marcelle Pâques, Catherine Hannecart (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

"Sortir du cadre"

7 etoiles
Voilà un nouveau recueil de Marcelle avec, comme toujours derrière les mots, son sourire, sa fraicheur, sa bonne humeur, comme l’écrit Eric Allard, l’excellent préfacier, « Marcelle Pâques cultive l’art de la joie » même si parfois elle la trouve un peu acide : « Parlons-en de la vie ! / Elle se la joue indignée...

couverture

Jackie et Lee de Stéphanie Des Horts

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)

Quels destins !

6 etoiles
Les sœurs Bouvier, dont on connait de toute évidence surtout Jackie Kennedy, ex-First Lady du président assassiné à Dallas en 1963. Quant à l’autre, Lee Radziwill, qui a surtout fait les beaux jours des pages des revues à scandales comme Paris-Match ou du même acabit. Ce roman biographique de Stéphanie des Horts nous dresse les...

couverture

La griffe du chat de Sophie Chabanel

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

quel cirque !

10 etoiles
Des chats, n’en cherchez pas, mis à part Ruru, ce persan obèse qui ouvre et clôt ce délicieux polar, loufoque à souhait et pourtant digne des meilleurs. Sophie Chabanel détourne les codes du genre pour nous emmener dans une enquête de la commissaire Romano, en compagnie de ses deux adjoints Tellier et Clément. Romano joue...

couverture

Aussi les gens de Jean-Louis Massot

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Carnet de poésie

8 etoiles
Depuis presque toujours, la poésie nourrit l’imaginaire de Jean-Louis Massot, il a édité, pendant un quart de siècle, de très nombreux recueils toujours d’une excellente qualité. Le regard qu’il pose sur les choses les plus infimes mais sur « Aussi les gens » est très perçant, il détecte le moindre détail, la plus petite faille,...

couverture

Ceci n'est pas un crime de Mathieu Jaegert

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

L'odeur et la saveur d'un thriller

8 etoiles
Mathieu Jaegert est sans doute un grand voyageur, il a jeté l’ancre dans le port de Saint-Nazaire après une longue traversée … terrestre, en effet, il venait d’Alsace, ce qui constitue tout de même une belle odyssée. C’est là qu’il a publié son ton premier opus, celui-là même que je commente aujourd’hui, chez le célèbre...

couverture

Respire de Niko Tackian

critiqué par CHALOT - (74 ans)

un thriller inquiétant

8 etoiles
« Respire » Roman de Nicko Tackian Editions Calmann Lévy 298 pages Janvier 2022 N’avez-vous jamais pensé partir loin, refaire votre vie et trouver une nouvelle identité ? C’est impossible… oui sauf dans les romans et peut-être en Amérique. Yohan, romancier qui a connu un succès de librairie avant de n’être plus qu’un écrivain sans idée et surtout sans lectorat, décide...

couverture

Delphine de Madame de Staël

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)

Le drame romantique d'un amour impossible

8 etoiles
Dans son roman épistolaire, Delphine d'Albémar, jeune veuve riche, belle et très sensible, souhaite marier sa jeune cousine, Matilde au beau Léonce. Elle arrange l'union et offre une dot à sa parente. Tout semble s'annoncer sous son meilleur jour, jusqu'à ce que Delphine se rende compte de son amour naissant pour Léonce, qui devient vite...