Littérature => Francophone (13763 livres critiqués)


Page 1 de 276 Suivante Fin

couverture

L’été sans retour de Giuseppe Santoliquido

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

Drames dans l'Italie profonde

7 etoiles
Nous sommes dans les Pouilles, l’ergot de la botte italienne, et bien que l’histoire se situe au début du 21ème siècle, cette région du monde apparaît encore très arriérée, à l’image de la mentalité des autochtones. Sandro, personnage principal et narrateur, est un jeune trentenaire qui à son adolescence est devenu orphelin, suite à l’accident de...

couverture

Mon mari de Maud Ventura

critiqué par CHALOT - (73 ans)

roman léger pour une distraction

7 etoiles
C'est un premier roman, curieux, drôle. L'héroïne est mariée depuis 15 ans avec un homme qu'elle aime. Professeure d'anglais et traductrice, elle aime son travail, leurs deux enfants mais surtout son mari. Elle est sans cesse inquiète, repérant tous les gestes de son mari, les analysant et se posant des tas de questions sur son amour. Elle nous livre...

couverture

Peur dans la neige de Sandrine Beau

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 41 ans)

Peur sans fond

4 etoiles
Et nous voici avec les jumeaux, Julius et Fleur, qui ont bien des points communs, mais pas la vessie... (le roman commence sur ces réflexions...). Du coup, la demoiselle se lève en pleine nuit et surprend, à l'orée de la forêt, une lumière bien louche. Il ne lui en faut pas plus pour aller voir...

couverture

Le Royaume de Séraphin de Mélodie Ducoeur

critiqué par Chris54 - (53 ans)

À lire absolument

10 etoiles
J'ai dévoré ce livre qui aborde la mort et les différences avec une extrême douceur. Il ne m'a arraché aucune larme, que des sourires. Je ne pense plus au départ des personnes qui me sont chères comme une terrible douleur. Ils jouent leur rôle au Royaume de Séraphin et apportent leur générosité et leur amour...

couverture

Croire en ses rêves ! Le journal d'une championne de Amandine Henry

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 41 ans)

Parcours de vie...

4 etoiles
Cet ouvrage est un peu particulier, il se rapproche de l'autobiographie dans la mesure où il propose un journal intime (fictif) écrite entre 10 et 15 ans de notre championne féminine de football Amandine Henry. A moins d'être passionné de football, je trouve que ce récit reste très superficiel dans les thématiques abordées (adolescence, lien...

couverture

Elégies paisibles de Pierre Yerlès, Catherine Podolski (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Poésie testamentaire

8 etoiles
Yerlès, ce nom je le vois souvent dans le générique des séries télévisées que je regarde pour me détendre après une journée de lecture ou d’écriture. Je connais le bien comédien qui se cache derrière ce nom mais je ne savais pas qu’il avait un père qui maniait la plume avec une telle adresse. Encore...

couverture

Une sortie honorable de Éric Vuillard

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 70 ans)

LE DESASTRE INDOCHINOIS

7 etoiles
Voilà un récit qui ne laissera pas indifférent. Qu’on en juge : Éric Vuillard, dans Une sortie honorable passe en revue les causes immédiates de la défaite française en Indochine en 1954, concrétisée par la chute de Diên Biên Phu au printemps de cette même année. Et ce récit commence par l’évocation du débat tenu...

couverture

7 rue des Écolos, tome 1 - On n'est pas nés pour obéir ! de Sophie Dieuaide, Chloé Vétel (Dessin)

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 41 ans)

Immeuble écolo...

8 etoiles
On peut dire qu'il règne une joyeuse ambiance, dans notre immeuble. Les enfants y ont leur QG, et les adultes gèrent un jardin au niveau du toit... Mais rien ne va plus : les parents de Violette divorcent, et notre narrateur a l'idée de rédiger un journal pour qu'elle continue à vivre leurs aventures. Mais...

couverture

Ça pue ! / Ça gratte ! de Gilles Abier, Marta Orzel (Dessin)

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 41 ans)

Rapide...

6 etoiles
C'est parti pour la mise en oeuvre d'une correspondance entre deux classes... Entre Camille et Mathis pour ce qui concerne ce très court roman. Mission : envoyer à son correspondant un petit cadeau, fait main. Mais, là, tout peut arriver. Je n'en écris pas plus tant ce roman est court. L'idée est sympathique, avec un...

couverture

Anéantir de Michel Houellebecq

critiqué par Poet75 - (Paris - 65 ans)

Un blockbuster littéraire

7 etoiles
Le livre se présente sous la forme d’une édition particulièrement soignée. Avec sa couverture cartonnée, son bandeau rouge et ses 700 et quelques pages, il ne passe pas inaperçu, d’autant plus que la plupart des libraires le mettent bien en évidence. Quant à la publicité savamment orchestrée autour de sa parution, elle est du même...

couverture

Atala - René de François-René de Chateaubriand

critiqué par Deinos - (59 ans)

Aux portes du romantisme...

7 etoiles
Évocation d'une jeune personne en proie à la mélancolie... submergée par ses passions... entre rêveries et pulsions suicidaires... tiraillée par ses désirs... Voilà ce qui lie les deux courtes œuvres, expression d'un romantisme naissant alors... Sur le style... rien à dire si ce n'est une maitrise de la langue, une intensité poétique... une parfaite traduction littéraire...

couverture

L'apparence du vivant de Charlotte Bourlard

critiqué par CHALOT - (73 ans)

un curieux roman

9 etoiles
« L'apparence du vivant » roman de Charlotte Bourlard éditions inculte 130 pages janvier 2022 Une affection filiale et philosophique La narratrice, jeune femme , devenue photographe a une fascination pour la mort. Elle cherche d'abord à photographier de vieilles personnes nues. C'est un choix qu'elle partage en solitaire, après avoir connu une enfance spéciale et avoir côtoyé la mort, pas la sienne, évidemment,...

couverture

Odeurs de bestiaires de Fabienne Lorant

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Odeurs de fauves ou de camphre

8 etoiles
Fabienne Lorant est une nouvelle venue chez le Cactus mais c’est une plume rompue à tous les exercices de l’écriture, elle a été journaliste et désormais elle est attachée de presse ce qui l’amène à écrire beaucoup, des textes allant de quelques lignes à de nombreuses pages comme le signale son éditeur. Mais, d’après ce...

couverture

Code 612 : Qui a tué le petit Prince ? de Michel Bussi

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 42 ans)

Enquête au coeur du conte

6 etoiles
Ô combien le Petit Prince aura fait couler de l’encre… Tant parmi ses admirateurs que par son nombre d’impressions, de traductions, de conjectures… 2021 aura été l’année de la commémoration de la disparition mystérieuse d’Antoine de Saint-Exupéry, il y a 75 ans. Nombreuses hypothèses ont été émises, certaines écartées, certaines officialisées, mais aucune ne semble...

couverture

Pour l'amour d'Elena de Yasmina Khadra

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Mexique danger !

5 etoiles
Je n’ai pas été emballée par ce roman de Yasmina Khadra, auteur que j’avais découvert dans « les hirondelles de Kaboul » Depuis qu’il s’attaque à l’Amérique latine, il me déçoit beaucoup. Après Cuba, le voici au Mexique Djego, Un jeune mexicain venu du tréfonds d’un village s’en va avec son cousin Ramirez dans la grande...

couverture

Tout est relatif (et tondu) de André Stas

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Leçon d'aphorismes

8 etoiles
Dès la lecture des premières pages de ce nouveau recueil d‘aphorismes d’André Stas, j’ai vu que les aphorismes évoquant l’art d’écrire des « aphorismes » étaient récurrents. J’ai ainsi eu l’idée d’en relever un certain nombre afin de rédiger, à mon intention et par la suite à celle des lecteurs de mes propos, un petit...

couverture

La beauté dure toujours de Alexis Jenni

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)

Ah l'amour ...

7 etoiles
Prenant le contrepied de la vision désabusée de Michel Houellebecq sur l’amour, le narrateur du roman d’Alexis Jenni est un écrivain qui veut rédiger un roman sur l’amour, non pas un énième roman sur le sujet, mais un texte qui dépeint ce sentiment durable qu’il observe chez deux amis : Felice et Noé. Felice est...

couverture

Haïkus d'entre-saisons de Iocasta Huppen

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Ephéméride en haïkus

8 etoiles
En août dernier, j’ai laissé Iocasta, « haïjin », personne qui écrit des haïkus, bruxelloise d’origine roumaine, dans un très joli recueil de poésie d’inspiration japonaise magnifiquement illustré de dessins aux couleurs chatoyantes par Justine Gury. Dans ce recueil, elle racontait ses vacances dans le Limousin, avec ce nouvel opus que je vous propose aujourd’hui,...

couverture

Intuitio de Laurent Gounelle

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

Passionnant !

10 etoiles
Le romancier new-yorkais Timothy Fischer vient de se voir attribuer un rendez-vous pour une interview avec Oprah Winfrey – la chance d’une vie ! – lorsque deux agents du FBI débarquent chez lui et lui demandent de les suivre pour les aider dans une enquête. Il accepte et rencontre Anna Saunders, responsable d’un projet d’enquête...

couverture

D'ombre est mon séjour de Julien Miavril

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

Une comète qui traverse l’Ombre

10 etoiles
Un recueil placé par l'auteur sous le signe d'une injonction : « Poète, tu ne dois pas être celui qui suit un chemin mais celui qui le trace »... Et Julien Miavril trace en effet son chemin comme une comète qui traverse l'ombre en l'illuminant sur son passage, en osmose avec les « courants telluriques »...

couverture

Son fils de Justine Lévy

critiqué par Alma - (- ans)

Une mère-louve

9 etoiles
Lui, le fils, c'est Antonin Artaud, théoricien du théâtre, acteur, écrivain, essayiste, dessinateur et poète français, et elle, la mère c'est Euphrasie Artaud . C'est celle qui toute sa vie a vu dans son fils malade et interné un génie incompris, « plus tard il sera Baudelaire, il sera Gérard de Nerval, il sera Edgar Poé ». Celle...

couverture

Avant que le monde ne se ferme de Alain Mascaro

critiqué par CHALOT - (73 ans)

roman inoubliable

10 etoiles
«  Avant que le monde ne se referme » roman écrit par Alain Mascaro Editions Autrement Littératures 245 pages août 2021 Pour eux, il n'y avait pas de limites géographiques, ils franchissaient les frontières et les obstacles, comme les fils du vent qu'ils étaient et qu'ils sont encore, même si cela est plus difficile aujourd'hui avec un monde qui se...

couverture

La rose profanée de Sarah de Valmont

critiqué par El Gabal - (Strasbourg - 33 ans)

Profanons avec joie !

10 etoiles
"La rose profanée" de Sarah de Valmont est un récit où Éros et Thanatos ne cessent d'entrer tantôt en lutte, tantôt en dialogue. De caractère initiatique, il retrace les aventures au sein du pensionnat de Combeloup de trois adolescentes qui entrent de manière intense dans l'âge adulte à travers la découverte du corps, de la...

couverture

Circonstances exténuantes de Mix ô ma prose

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

De satire en drôlerie

7 etoiles
Dans cette collection, c’est la deuxième apparition de cet auteur au pseudonyme si particulier, je pense toujours à la fameuse maladie qui affecte principalement les lapins, j’ai déjà eu le plaisir de lire son précédent recueil « Tout est provisoire, même ce titre ». Dans ce nouveau recueil, il évoque : L’espoir en des jours meilleurs...

couverture

La station-service de Robert Piccamiglio

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

UN ÉROTISME FIN ET SENSUEL!

7 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes en France, quelque part en Province, l’année exacte n’est jamais citée, mais à certains évènements décrits dans le livre on peut supposer que nous sommes en automne-hiver 1966. Un jeune garçon de quatorze ans vient passer ses vacances dans une station-service, dont la gérance est assurée par son frère...

couverture

Légère de Marie Claes

critiqué par CHALOT - (73 ans)

roman émouvant

10 etoiles
« Légère » Roman de Marie Claes Editions Autrement Littératures 185 pages Janvier 2022 Sera-t-elle légère comme une feuille ? Elle risque plutôt de connaître des problèmes de santé graves pouvant la conduire à un accident vital ! Pourquoi Annabelle, jeune fille de 16 ans, a-t-elle décidé de manger moins, moins gras et surtout dans une quantité très diminuée ? Elle se...

couverture

Furies de Julie Ruocco

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

Roman fort !

9 etoiles
Dans un style très dense, Julie Ruocco nous conte l’histoire de deux personnages : Bérénice, archéologue, vivant de trafics d’œuvres d’art historiques et Asim, pompier Syrien englué dans la guerre civile qui fait rage tout autour de lui. Asim et sa sœur chérie Taym ont bien essayé de se révolter contre l’injustice, ont cru en...

couverture

je cours vite, je ne sais rien de Franz Griers

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Petit-fils spirituel de Blondin et Cie

7 etoiles
« Ce livre est une collection de nouvelles courtes, voire très courtes » annonce l’éditeur, je préciserais même que ce recueil comporte, dans la plupart des cas, une nouvelle par page, certaines dépassent la longueur de la page et quelques-unes seulement ne l’atteignent pas. Dans ce recueil, « Des personnages inadaptés te racontent leur rapport tourmenté...

couverture

Les ailes battantes de Martine Rouhart

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Courage et résilience

8 etoiles
J’ai connu Martine dans les vers d’un recueil de poésie avec lequel elle peint « un monde où seules la musique et la lumière éclaireraient le vol des oiseaux, des oiseaux comme des colombes de la paix, des oiseaux pour égayer un monde qui serait trop calme dans la seule lumière du silence ... »....

couverture

Oxymore de Régine Taront

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

« Oxymore » de Régine Taront

10 etoiles
J’ai eu la chance de lire le recueil « Oxymore » de Régine Taront. Ce fut une merveilleuse expérience. Tout d’abord, le livre est très beau. La couverture, originale, comporte un effet de relief et des reflets scintillants. Un véritable petit bijou. Le titre annonce tout de suite la couleur : des poèmes tout...

couverture

Aussi lourd que le vent de Serge Brussolo

critiqué par Eric Eliès - (47 ans)

Trois visions de cauchemar, à la fois horribles et sublimes...

8 etoiles
Serge Brussolo est un écrivain à l’imagination extraordinairement prolifique, voire délirante, et doté d’une rapidité d’écriture incroyable, ce qui lui a permis de composer une œuvre presque sans équivalent par sa diversité …et sa quantité ! Nul doute que, s’il était né un siècle plus tôt, il serait devenu un de ces grands écrivains feuilletonistes...

couverture

Feu nu des profondeurs de Julien Miavril

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

Feu nu des profondeurs

10 etoiles
Dès les premières pages de ce recueil merveilleusement illustré, le feu de la poésie brûle entre nos mains. Il se fait lumière, ardent témoin de la beauté du monde, « ce feu vivant » d’Héraclite, mais également flambeau d’une prise de conscience collective, d’une lutte engagée pour préserver la planète menacée de destruction et pour...

couverture

Amour silencieux de Kévin Broda

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

« Amour silencieux » de Kévin Broda

10 etoiles
Ce recueil est profondément ancré dans « l’humain », comme l’annonce la quatrième de couverture : « Mes larmes s’envolent Au vent comme le pollen La plupart sécheront dans l’oubli Quelques-unes féconderont Les fleurs de la compassion ». Il s’agit d’une poésie très vivante qui aborde différents thèmes de société : les problèmes sociaux, la perte d’emploi : «...

couverture

Dans l’arc d’un regard de caryatide de Carmen Pennarun

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

Dans l’arc d’un regard de caryatide de Carmen Pennarun

10 etoiles
J'ai beaucoup aimé ce recueil pour son ambiance particulière et déconcertante. L'auteure rend hommage à l'œuvre de Francesca Woodman, photographe américaine et artiste de talent qui a mis fin à ses jours à l'âge de 22 ans après avoir sombré dans une grave dépression notamment en raison de la déception consécutive à l'accueil fait à...

couverture

A la lumière du petit matin de Agnès Martin-Lugand

critiqué par CHALOT - (73 ans)

un roman de détente et de réflexion

9 etoiles
« A la lumière du petit matin » roman d'Agnès Martin-Lugand éditions Michel Lafon juin 2020 374 pages Hortense a perdu ses deux parents, il y a 4 ans. Ils se sont donnés la mort pour que rien ne les sépare et surtout pas la maladie implacable qui avait atteint sa mère. Hortense a du mal à se remettre de cette perte. Elle vit...

couverture

L'oiseau ivre de vent de Carmen Pennarun

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

« L’Oiseau ivre de vent » de Carmen Pennarun

10 etoiles
Je viens de terminer la lecture du magnifique recueil de Carmen Pennarun "L'Oiseau ivre de vent" (éditions Filosphère). J'ai savouré cette immersion dans un univers poétique à la fois totalement authentique, ancré dans les éléments naturels, et d’un grand raffinement. Les métaphores sont sublimes et elles se déclinent aussi bien dans l’infiniment grand que dans l’infiniment...

couverture

Cœur à cœur de Bernard Perroy

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

Un bijou de fraternité

10 etoiles
« Cœur à cœur », un merveilleux recueil de Bernard Perroy, illustré par Rachid Koraïchi : L’union de deux talents et c’est un petit bijou de poésie, d’humanité, de fraternité qui s’offre au lecteur. Un haïku par jour, et chaque jour devient alors un enchantement. Il y a quelque chose de profondément apaisant, lumineux, qui irradie, rayonne de...

couverture

Chants de pouvoir de Gulliver l'aventurière, Julien Miavril

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

Chants de pouvoir : entre poésie et ésotérisme

10 etoiles
Mes impressions sur le livre « Chants de pouvoir » de Julien Miavril et Gulliver l’aventurière (aux éditions Danaé) que j’ai lu avec grand plaisir ce jour : Un très bel objet livre, lui-même servant d’écrin à un contenu poétique flamboyant, scintillant d’ombre et de lumière. L’union de deux talents, le poète et la dessinatrice,...

couverture

Derrière la cabane de Annie Deveaux Berthelot

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

« Derrière la cabane » d’Annie Deveaux : Le parcours d’une femme remarquable

10 etoiles
Une lecture qui m'a bouleversée : "Derrière la cabane" d'Annie Devaux Berthelot. Un livre qui évoque les souvenirs douloureux d'une enfance meurtrie. Je n'ai pas de mots assez forts pour dire l'admiration que m'inspire cette femme qui a survécu à tant de souffrances, qui a lutté avec courage et s'est accrochée à la vie grâce à l'Art...

couverture

Promesse du jour de Francis Gonnet

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

Recueil « Promesse du jour » de Francis Gonnet : une Présence dans le silence

10 etoiles
Une très belle lecture, le recueil de Francis Gonnet « Promesse du jour », aux éditions Alcyone. L’ambiance est méditative et l’auteur partage son expérience de contemplation (du monde, des êtres et des choses) dont surgit la beauté. Sa poésie est un dialogue avec une Présence immanente au monde, qui en même le transcende :...

couverture

Ady, soleil noir de Gisèle Pineau

critiqué par Eric Eliès - (47 ans)

Biographie romancée d'Adrienne Fidelin, jeune femme guadeloupéenne, modèle, muse, amante et compagne de Man Ray dans les années 30

8 etoiles
Si n’était l’identité des protagonistes, ce roman, à l’écriture simple mais non dénuée d’un certain lyrisme poétique, pourrait se lire presque comme la romance sentimentale d’une liaison entre un célèbre photographe américain et sa jeune modèle, qui s’amourachent l’un de l’autre dans le Paris bohème des années folles avant que la guerre, en déferlant sur...

couverture

Je ne vis que pour toi de Emmanuelle de Boysson

critiqué par CHALOT - (73 ans)

chronique bien particulière de la Belle époque

8 etoiles
« Je ne vis que pour toi » roman d'Emmanuelle De Boysson chez Calmann Lévy 262 pages septembre 2020 Une chronique bien particulière de la Belle époque L'auteure nous fait faire un voyage dans les milieux artistiques et bourgeois du début du siècle dernier. L'histoire débute au tout début des années 1900 avec la rencontre « fortuite » entre une petite bretonne, provinciale courtisée par un...

couverture

Lola, à la folie ! de Alexandre Chardin

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 41 ans)

Chiche ?

7 etoiles
Voici nos deux amis de 6è, Jacques et Mathias, qui multiplient depuis quelque temps au collège les défis, qui vont d'ouvrir une boite pleine de moustiques dans une salle de classe, à déposer un poisson digne d'Ordralphabétix dans le faux plafond de la salle de techno... Oui, mais les meilleures choses ont une fin, enfin...

couverture

Du village à la République de Alexis Thambwe-Mwamba

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Autobiographie d'Alexis Thambwe-Mwamba

8 etoiles
« J’ai dirigé la troisième entreprise minière du Congo. Nul homme politique de ma génération n’a chapeauté autant de ministères que moi. En devenant président du Sénat, je suis conscient d’occuper une des plus hautes charges de l’Etat ». En juillet 2019, alors qu’il est nommé à cette haute charge, Alexis Thambwe-Mwamba sait qu’il est...

couverture

Saint Fernandel de Laurent James

critiqué par CROSETA - (PARIS - 46 ans)

Fernandel, le rire incarné

9 etoiles
Cela fait 50 ans que Fernandel est mort. On a du mal à se représenter à quel point ce fut une grande star du cinéma et de la chanson. 148 films, 350 disques, difficile de rivaliser ! C’était donc le Depardieu de l’époque. Il jouait tout ! Dans les bons comme dans les mauvais films,...

couverture

Le Chant des cigales après la pluie de Camille Lesur

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

Aime-toi toi-même

7 etoiles
Menant une vie banale et sans relief, Christine Boulet traîne un patronyme assez révélateur de qui elle semble être et de ce qu’elle ressent. Elle décide de participer à un concours pour rencontrer l’âme sœur, et elle gagne. La voilà embarquée pour l'Italie, où elle se retrouve dans une aventure qui vise à préparer le...

couverture

Darjeeling et autres nouvelles de Daniel Charneux

critiqué par Kinbote - (Jumet - 63 ans)

Aux confins du monde et de soi

9 etoiles
Après qu’il a publié neuf romans (dont deux ont été réédités dans la collection patrimoniale Espace Nord), on en oublierait presque que Daniel CHARNEUX est aussi nouvelliste. Ce serait oublier, notamment, son beau recueil de nouvelles, "Vingt-quatre préludes", paru chez Luce Wilquin en 2004. Pour ce nouveau recueil constituant un ensemble résonant, il a rassemblé six...

couverture

Le tiers temps de Maylis Besserie

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)

Les derniers jours de Beckett, par lui-même

8 etoiles
Le Tiers-temps c’est le nom de la maison de retraite dans laquelle Samuel Beckett a passé ses derniers jours. Maylis Besserie raconte cette période non pas avec le souci méticuleux du biographe, mais plutôt comme avec l’adresse d’une écrivaine qui connaît très bien son sujet et l’œuvre de ce dernier. Samuel Beckett est essentiellement le...

couverture

ARDS de Jean-Louis Vanherweghem

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

La lutte finale

8 etoiles
L’ARDS est l’acronyme anglo-saxon équivalent en français de SRAS qui signifie : syndrome respiratoire aigu sévère. Jean-Louis Vanherweghem, spécialiste en médecine interne et néphrologie, professeur émérite de l’Université libre de Bruxelles, ex-doyen de la Faculté et recteur de l’Université toujours à Bruxelles a écrit ce court récit pour raconter les dix-sept jours passés par Michèle,...

couverture

J'aurai été - ceux que je suis de Marc-Émile Thinez

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Ceux qui m'ont construit

8 etoiles
Il semblerait qu’avec ce recueil, Marc-Emile Thinez veuille que ses amis et connaissances se souviennent de ce qui il a été et qu’il n’a été que ceux qu’il est au moment où il écrit ces lignes, ceux qui ont constitué son être, son savoir, sa passion, ses ambitions, ses réalisations, ses liaisons, ses amours et...