Littérature => Francophone (14609 livres critiqués)


Page 1 de 293 Suivante Fin

couverture

Possédée possédant de Jaana Seppänen

critiqué par JPGP - (76 ans)

Jaana Seppänen d'une langue à l'autre

7 etoiles
Cela s’est déjà passé, il y a eu possession : on est possédée – par la maladie, par la crainte, par la mort. On ne possède rien, même pas ses rêves, ses rêves on ne les possède surtout pas, ils sont libres, incontrôlables, et en partie, la vie est un rêve et nous sommes libres"...

couverture

L'écrivain, comme personne de Patrick Kéchichian

critiqué par JPGP - (76 ans)

Patrick Kéchichian : du héros à l'infini

9 etoiles
Chez Kéchichian, "personne" est autant une abîme qu'une grâce (mais sans nom). Il est à la fois négation et existence. L'auteur nous mène d’un sens à l’autre dans un jeu du chat et de la souris en perpétuelle convergence vagabonde. Mais soudain toute la prétention littéraire qui utilise les bons mots, le bon style n'y...

couverture

Rêves brisés de Francis Pornon

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)

aérofachos

4 etoiles
Un polar "de gôche", tendance anarcho-syndicaliste, qui ravira sans doute certain(e)s nostalgiques de mai 1968 mais relève plus du "complotisme" que de la dénonciation des travers de la société capitaliste. L’action se passe à Toulouse, où une vague de suicides a alerté la direction de la société Airbus, confiant une enquête discrète à deux "privés",...

couverture

Le cas Victor Sommer de Vincent Delareux

critiqué par Pacmann - (Tamise - 58 ans)

Pas étonnant qu’Amélie Nothomb ait aimé ce bouquin

6 etoiles
Victor Sommer a l’âge du Christ et il vit avec maman dans un très vieil appartement (allusion avouée à Charles Aznavour) ; une mère ultra possessive, bigote, et infirme qui a chassé le géniteur après la conception. Elle pousse son fils chéri à consulter un psychiatre, et pour cause, puisqu’elle ne fait aucun lien entre...

couverture

La valise vide de Pierre Drieu La Rochelle

critiqué par JPGP - (76 ans)

Drieu surréaliste

9 etoiles
Publiée en 1923 dans la NRF, cette version dans la mouvance du surréalisme est bien différente de celle qui se retrouve dans "Plainte contre inconnu". Elle n'avait été jamais reprise et republiée. Ce texte (préfacé par Jean-François Fourcade) devient le témoignage d’une trajectoire ratée à laquelle la fin même échappe puisqu’elle ne contient...

couverture

Tolstoi Vivant de André Suarès

critiqué par JPGP - (76 ans)

Le Tolstoï de Suarès

7 etoiles
Pour Tolstoï plus que pour tout autre philosophe ou romancier l’homme est l’animal social par excellence. Toutefois, à la cité des citoyens, il substitue la cité de Dieu. Il en croit l’heure proche si bien que le monde grec lui parait étroit. "Le petit cercle qui enferme la cité antique lui semble d’un...

couverture

Radar poésie: Essai sur Aragon de Alain Badiou

critiqué par JPGP - (76 ans)

Alain Badiou : désordre politique et poétique

4 etoiles
Pour Badiou, le parti communiste aura été la demeure du possible de la passion d'Aragon. Le P.C. remplace l'amour en un déplacement que l'essayiste distille sans le moindre doute. Il y a là un vampirisme de celui qui verrouille Aragon dans le parti et le parti dans l'amour cele des démonstrations plus...

couverture

Citadelle de Antoine de Saint-Exupéry

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)

Une somme un brin déconcertante

6 etoiles
Au soir de sa vie, un roi berbère veut enseigner certains préceptes à son fils qui doit bientôt lui succéder sur le trône. Le roi semble avoir fondé un empire dont la cohésion repose sur la force de son armée, la vigilance des hommes de guet placés sur les remparts et la solidité des murs...

couverture

Houppées de Jean-Louis Massot

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Avec Brautigan au bord d'une crique

8 etoiles
Avant de regarder ce que Jean-Louis a déposé sur le joli papier constituant cet OLNI (Objet littéraire non identifié), je voudrais décrire ce fameux objet, véritable produit collector édité à seulement cent-dix exemplaires, j’ai la chance d’un posséder un, merci Jean-Louis ! Ce recueil est un petit carnet de huit centimètres sur quatorze relié...

couverture

Fiel au coeur de Isabelle Bielecki, Pierre Moreau (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

La douleur du passé

8 etoiles
Après avoir lu deux opus de la trilogie qu’Isabelle a consacrée à la vie de ses parents marqués à jamais par les séquelles de la deuxième guerre mondiale qu’ils ont traversé dans la douleur, je découvre aujourd’hui son talent de poétesse à travers ce recueil. J’ai retrouvé dans ses textes les démons qui ont perturbé...

couverture

Avalanche de Raphaël Haroche

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)

Dérangeant

5 etoiles
Léonard, quinze ans, et son petit frère Nicolas, douze ans, sont envoyés en pension dans un collège suisse. Leur mère est morte dans un accident de voiture et leur père part travailler en Amérique du sud. Ces juifs désargentés se retrouvent confrontés à des adolescents d'un tout autre milieu social que le leur. Cette honte...

couverture

L'Échappée de Angie David

critiqué par JPGP - (76 ans)

Angie David et les errances

7 etoiles
Cinq personnages aux destins bien différents, décident (si l'on peut dire) de s'associer pour essayer de comprendre ce qui leur arrive. Il y a quatre amies, qui se connaissent depuis le lycée, à Nouméa. Elles s’offrent pour leurs 40 ans un week-end dans un village perdu de la Drôme chez un cinquième larron, écrivain raté,...

couverture

Avec André Dhôtel de Philippe Jaccottet, Anne-Marie Jaccottet (Dessin)

critiqué par JPGP - (76 ans)

Philippe Jaccottet en bonne compagnie

9 etoiles
Philippe Jaccottet est un des rares poètes et écrivains à avoir souligner l'importance toujours prégnante de l'oeuvre d'André Dhôtel : "tantôt il a quelque chose du peintre chinois de jadis, tout occupé à demeurer immobile pour saisir, au bout de longues années d’humble contemplation, la vérité d’une montagne, d’une brume, d’un roseau ; tantôt il...

couverture

1986 de Sioux Berger

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Pensées prémonitoires

8 etoiles
17 septembre 1986, rue de Rennes à Paris, une violente explosion jette à terre les piétons dont Suzanne et son grand frère Louis. Auvergnats d’origine, ils sont venus à la capitale pour poursuivre de brillantes études. Louis est étudiant à Normale Sup et Suzanne est entrée, au début de ce mois, en classe préparatoire au...

couverture

Vies de forêt de Karine Miermont

critiqué par JPGP - (76 ans)

L'entretien infini de Karine Miermont

10 etoiles
Longtemps productrice puis directrice artistique pour la télévision, Karine Miermont, auteure de "Grace l’intrépide" (Gallimard, 2019) et de "L’Année du chat " (Seuil, 201), lorsqu'elle vivait à Paris elle fut la voisine de l'auteur et photographe Denis Roche qu'elle connaissait relativement peu. Néanmoins après son décès, elle éprouve le besoin de recréer, de...

couverture

Le célibataire absolu: Pour Carlo Emilio Gadda de Philippe Bordas

critiqué par JPGP - (76 ans)

Philippe Bordas et Gadda

8 etoiles
Ce beau livre épouse la légende de l'auteur plus qu'il expose la doctrine de ses ouvrages. Il y a là une sorte d'impressionniste littéraire aussi élégant que pénétrant. Rien ici ne tient d'un corpu abscond bien au contraire : manière de débarasser l'auteur du poids de ceux qui sous leurs analyses l'étouffèrent. Le célibataire endurci...

couverture

La nuit folle de Jacques Henric

critiqué par JPGP - (76 ans)

Jacques Henric : nocturnes

8 etoiles
Cette "fiction" devient un exercice d’admiration, pour les hommes "entrés dans la nuit lumineuse" comme pour les femmes de la nuit, héroïnes porteuses de leur propre lumière. C'est aussi une interrogation sur le mal. La nuit elle-même peut être rendue folle par la guerre, le sexe, la drogue et l'auteur est amené à porter un...

couverture

Français langue morte de Richard Millet

critiqué par JPGP - (76 ans)

Richard Millet : poursuivre

7 etoiles
Face à l'état actuel de la langue, sa « Précarité orthographique, pauvreté lexicale, misère syntaxique, dénuement spirituel» Richard Millet poursuit sa route de quasi tricard des lettres depuis sa publication de "Langue fantôme", suivi de "Éloge littéraire d’Anders Breivik " (qui a perpétré et revendiqué les attentats d’Oslo et d’Utoya en 2011). Il est...

couverture

Les Fleurs de l'ombre de Tatiana de Rosnay

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 70 ans)

Les sytèmes automatiques aident ou asservissent ?

8 etoiles
Un univers habituel à Tatiana de Rosnay que celui de la vie des lieux où l'on habite mais un contexte moins habituel, celui des nouvelles technologies. L'ensemble, comme à l'habitude donne un roman dans lequel le lecteur est aspiré, se glissant aux côtés du personnage principal, dans son intimité. Tatiana de Rosnay soulève dans son roman les...

couverture

Moby Dark de Jacques Cauda

critiqué par JPGP - (76 ans)

Jacques Cauda et les sacripants de la pire espèce

9 etoiles
Dans cette nouvelle version des plus remaniées (à tous les sens du terme) de Moby Dick, il n'est plus question de baleines mais (et entre autres) de leurs clones : à savoir les sumos. Mais pas que. Il y a aussi la gaule de Charlie. Celle d'un grimpeur du col de tous les utérus....

couverture

Les enfants de Cadillac de François Noudelmann

critiqué par JPGP - (76 ans)

François Noudelmann : généalogies et migrations

7 etoiles
François Noudelmann, à partir des chaines de la généalogie, crée son prempier roman pour inscrire son rapport au monde. S'intéressant à sa famille, l'auteur montre que nul en maîtrise les existences - même si l'auteur a fouillé les documents familiaux comme d'un asile psychiatrique. L'auteur n'échappe pas à l'imaginaire en trois modes narratifs...

couverture

L'île des Pingouins de Anatole France

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 77 ans)

Sommes-nous tous des Pingouins ?

10 etoiles
Je me demandais d’où venait l’expression très usitée dans l’internat de me jeunesse : "c’est un drôle de pingouin, celui-là", pour désigner ceux qui faisaient trop de bêtises. Eh bien, je pense que ça vient du fameux roman d’Anatole France, que j’avais failli lire quand j’étais lycéen, car on le trouvait dans la bibliothèque de...

couverture

Les exportés de Sonia Devillers

critiqué par CHALOT - (75 ans)

récit utile et glaçant

9 etoiles
« Les exportés » récit de Sonia Devillers chez Flammarion 265 pages septembre 2022 Le mur livre de nouveaux secrets Le 19 décembre 1961, une famille roumaine arrive en France à Paris. Elle a fui le régime qui lui était devenu étranger. La narratrice, fille d'une des adolescentes de cette famille a voulu en savoir un peu plus sur cette histoire, sur les conditions de...

couverture

Protag de Pierre Barrault

critiqué par JPGP - (76 ans)

Variations behaviouristes de Pierre Barrault

9 etoiles
Pierre Barrault propose une roman d'espionnage ou policier certainement noir. Il se termine en boucle et donc peut reprendre et en quelque sorte recommencer. Tout est fait pour qu'on n'y comprenne rien même si apparemment le corpus semble être écrit de la manière la plus simple et minimaliste qui soit. Ce qui est sûr reste...

couverture

Plus dure sera la chute: Deux histoires brèves de Pierre Ladoue

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)

Brut de décoffrage

7 etoiles
Bastien, 12ans, se comporte comme un cancre rétif à tout enseignement. Un jour d’averse assez violente, son professeur principal, Monsieur Martineau lui propose de le raccompagner chez lui en voiture. Un peu étonné, le jeune accepte, bien content d’éviter d’être trempé. L’ennui, c’est que le professeur ne prend pas du tout la bonne direction et...

couverture

Le baron-vampire de Guy de Charnacé

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)

Daté

5 etoiles
Tenancier d’une modeste taverne dans la Bohème du XIXe siècle, Pan Schmoul a réuni autour de la table familiale son épouse et la moitié de ses douze enfants. Il a également convié son ami le colporteur Mendel. Tout irait bien dans la petite famille si le seigneur des lieux n’avait pas interdit à leur fils...

couverture

Ma tendre ennemie de Lisa Bresner

critiqué par Marvic - (Normandie - 64 ans)

Hermétique

3 etoiles
En 1894, le Japon envahit la Chine et veut détruire l’art millénaire chinois. Après avoir emprisonné l’Impératrice, ils enferment le peintre officiel de celle-ci, Kai et le chargent de peindre les noms des militaires ou des personnalités japonaises sur les œuvres chinoises. Kai a 70 ans. Amoureux de longue date de l’impératrice dans une relation...

couverture

La folie du regard de Laurent Jenny

critiqué par JPGP - (76 ans)

Laurent Jenny et la recomposition picturale

8 etoiles
Pour Laurent Jenny "Voir est un acte hasardeux, rare et toujours incomplet, bien que souvent nourri de savoirs destinés à l’orienter, l’aiguiser- et parfois parce qu’il l’est et que cela lui dérobe l’opacité et la stupeur du sensible." A partir de là l'auteur affine les expériences du sensible et de l'art. Les deux sont à...

couverture

En bleu adorable : Carnets 2019-2022 de Pascal Boulanger

critiqué par JPGP - (76 ans)

Pascal Boulanger et le bleu du ciel

9 etoiles
Abandonnant le monde pour mieux le retrouver et s'éloigner des prêtres et dévots de toutes obédiences, Pascal Boulanger est allé dans l'écart et l'écartement : "ni père, ni laboureur, ni guerrier. Je suis seul et je ne suis pas seul au monde, je suis toutes choses en étant ni ceci, ni cela"...

couverture

Digue de Cuesme, quatre-vingt-deux de Carine-Laure Desguin

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Poèmes de rage et de colère

7 etoiles
Carine-Laure, je la connais bien, pas tellement parce que je l’ai rencontrée une fois mais surtout parce que j’ai lu plusieurs de ses livres, une douzaine au moins dans différents genres littéraire. Ils m’ont bien plus appris sur elle que les quelques paroles que nous avons pu échanger, un peu trop rapidement, lors d’une foire...

couverture

Secret, le silence de Cyril Huot

critiqué par JPGP - (76 ans)

Cyril Huot entre mystique et mysstère

7 etoiles
Un des prétextes du superbe texte de Huot est l’œuvre d’Edward Munch, "The two human beings. The Lonely Ones ". L’autre : les confessions intimes d’une jeune sainte morte des affres de l’amour à 25ans et qui fut canonisée. A partir de tel ingrédients, l’auteur offre un regard direct, provoquant, parfois inquisiteur, grimaçant,...

couverture

Dans ton tube de Florence Andoka

critiqué par JPGP - (76 ans)

Florence Andoka et les pharaonnes

9 etoiles
Dans ce livre de récurrences astucieusement répétitives Florence Andoka se régale. Elle peut - sous le manteau - jouir de ses plaisirs coupables en faisant un sort aux influenceuses à la recherche d'amour virtuel et de clics pour se sentir exister comme d'ailleurs leurs fashion ou mentales victimes. D'où ces histoires de filles qui...

couverture

Entre le paradis et l'enfer. La catabase. de Jack Jakoli

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

LA CATABASE OU LA... CATASTROPHE ?

1 etoiles
Une femme se réveille, nue et enchaînée à une table métallique. Près d'elle, un homme portant un masque de porc installe une caméra. Il se retourne vers l'objectif et prononce quelques mots avant de saisir un marteau : «J'ai bien reçu vos paiements. Nous allons pouvoir commencer conformément à vos directives». Ghlin Belgique, juillet 2006. Un...

couverture

Il voulait peindre la nuit de Paul G. Dulieu

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

La seconde vie

7 etoiles
Marcel Faureuve, photographe dans une agence de communication sise dans une bourgade à l’est de la Belgique est remercié avant d’atteindre l’âge de la retraite qui était pourtant assez proche. Il est l’une des victimes de la fameuse transition numérique. Il ne s’insurge pas contre cette mesure, il l’accepte et pense à tout le temps...

couverture

Guerre contre la bêtise de François Laurent

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

De l'oral à l'écrit

8 etoiles
Heureux d’accueillir un nouvel arrivant dans l’emblématique collection Les p’tits cactus de Cactus inébranlable éditions que je lis assidûment presque depuis sa création, en la personne de François Laurent que l’éditeur présente comme Feu l’Ami Terrien. François est issu de la poésie oratoire, il a longtemps animé la scène du slam à Liège qu’il a...

couverture

Une femme sans fin s'enfuit de Mathieu Terence, Peter Wyss

critiqué par JPGP - (76 ans)

Aurore Clément : révélation

10 etoiles
"Le pressentiment est un mystère auquel j’ai souvent à faire dans ma vie. Cette fois encore, et si bien, il a joué sa partie." écrit Aurore Clément à propos de ce livre qui longtemps resta dans les limbes, son sujet lui-même n'osant presque pas l'ouvrir. Peter Wyss y a photographié l'actrice un matin froid d'hiver au...

couverture

Sentinelle de Dominique Dou

critiqué par JPGP - (76 ans)

Dominique Dou : mutations

7 etoiles
Dominique Dou est une rebelle : elle ne se laisse pas faire même par ce qui cheville une part majeure de l’existence : la poésie. Celle-ci n’est pas un problème de style mais de « mutation » - mot clé de la jeune créatrice. Il ne lui suffit pas de dire platement « non » au nom d’une histoire personnelle mais...

couverture

Un pas de deux de Javier Santiso

critiqué par JPGP - (76 ans)

Javier Santiso : le maître et son esclave.

8 etoiles
Se mettant dans les pas de la femme de Hopper et lui donnant le statut de narratrice de sa propre vie, Javier Santiso offre un portrait très particulier du peintre auquel sa femme a tout sacrifié - même son oeuvre. L'auteur dit de manière froide - quoique moins "arctique" que celle de Hopper pour sa femme...

couverture

Descendre vers la mer de Isabelle Blochet

critiqué par CHALOT - (75 ans)

Mal être et violence domestique

8 etoiles
Descendre vers la mer roman d'Isabelle Blochet Editions Christian Bourgois 187 pages février 2023 La famille semblait unie, heureuse, à l'aise. Elle navigue en Méditerranée sur son bateau le Monplaisir. Ne vous détrompez pas !, l'arbre cache la forêt. C'est une famille populaire, celle de la narratrice qui avec ses parents et ses deux sœurs part en vacances. Très vite nous rentrons dans l'intimité de...

couverture

Donc c'est non: Lettres réunies et annotées par Jean-Luc Outers de Henri Michaux

critiqué par JPGP - (76 ans)

Henri Michaux : non du nom

9 etoiles
Aux avides de reconnaissance médiatique Michaux offre la plus belle leçon de conduite. Il est vrai que le chercheur d’ombre ne pouvait que la cultiver pour atteindre des « émergences –résurgences ». Rivant son clou à tous ceux qui veulent se l’annexer autant pour de bonnes raisons que des douteuses, Michaux présente ici et par...

couverture

L'être que je suis de Pierre-Michel Sivadier

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

A vue de chat

7 etoiles
Ma première réflexion après avoir lu ce livre m’a conduit vers la littérature japonaise que j’ai fréquentée assidûment pendant une dizaine d’années. En effet, les Japonais aiment beaucoup le chats, ils occupent une large espace dans leur quotidien et les écrivains leur consacrent une jolie place dans leurs textes. Je me souviens notamment d’avoir lu...

couverture

Petit glossaire de l'argot ecclésiastique de Jean Follain, Frédérique Loutz (Dessin)

critiqué par JPGP - (76 ans)

L’abbé-cédaire de Jean Follain

9 etoiles
Follain avait écrit ce que personne n’avait fait avant lui : relever et inscrire les « maculae » vernaculaires au milieu des pépites du sacré. Pour autant le poète ne prétendait pas à un dictionnaire exhaustif. Son entreprise iconoclaste ne se prêtait guère à un ouvrage scientifique. L’auteur se plait à faire glisser le langage...

couverture

Shakespeare dans une baignoire de Pierre Soletti

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

L'art en vers

8 etoiles
J’ai découvert Pierre Soletti, avec son frère Patrice, en lisant un récit de voyage mis en pages, poèmes et dessins, et en musique dans le Projet Delta(s), un ensemble livre, CD, DVD qui raconte le retour de leur grand oncle sur ses terres natales dans le delta de l’Ebre en Catalogne. Aujourd’hui, je retrouve Pierre,...

couverture

Mémoires intimes d'un pauvre vieux essayant de survivre dans un monde hostile de Vincent Ravalec

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)

Humour et autodérision

8 etoiles
Alors qu’il a à peine soixante ans, le narrateur est terrorisé par ce qui l’attend : la vieillesse. Il met tous ses efforts pour se démarquer c’est assez dire freiner des quatre fers. Il lui vient des idées bizarres : voler dans les librairies de nombreux exemplaires de son dernier livre paru afin de le...

couverture

Sombre éclat de Jean-Marie Quéméner

critiqué par CHALOT - (75 ans)

Roman humaniste et dramatique

10 etoiles
Sombre éclat de Jean Marie Quemener Éditions Plon 132 pages décembre 2021 Charles vient de Libreville, c'est un "tireur sénégalais" qui a fait la première guerre et qui se retrouve capitaine dans la seconde. C'est la débâcle qui commence. Les troupes hitlériennes s'approchent de Paris. Le capitaine et ses hommes résistent mais finissent prisonniers. Charles Ntchorere a bien existé. Il...

couverture

Celle qui vient à pas légers de Pierre Alechinsky, Jacques Réda

critiqué par JPGP - (76 ans)

Réda maître chanteur

8 etoiles
De la poésie Réda connaît sinon son impasse du moins ces les limites et ses risques de devenir cul de sac, cour intérieure avec du vivant dedans. Encore. L’autocritique naît pour lui avec l'écriture. Mais dans l'expression de sa ruine elle "encre" ce qui reste. En sapant la confiance en soi pour exclure la vanité et...

couverture

Les Nocturines de Yve Bressande

critiqué par JPGP - (76 ans)

Yves Bressande et le machin

8 etoiles
En sous titrant et rappelant "Vous avez échappé à : Comme une envie de pisser ; Pisse-Nuit ; Vessie & Lanternes ; Veni Vessie Vici", Yve Bressande donne le ton. Et déroule le temps par souvenir intense et plus ou moins sexuel puisqu'il s'agit du machin, du truc et de ses mictions et émissions. Grâce...

couverture

Ecrits sur les Nabis de Maurice Denis, Juliette Solvès

critiqué par JPGP - (76 ans)

Textes secrets ou oubliés de Maurice Denis

9 etoiles
Maurice Denis, né en 1870, mort en 1943, est l’un des peintres fondateurs du mouvement des Nabis. En rupture avec les représentations artistiques de l’époque, ils vont libérer la voie vers une peinture moderne, symboliste et émancipée de toutes les règles qu’impose leur mimétisme. Dans ce livre est rappelé entre autre la naissance du mouvement :...

couverture

Rosa Luxemburg - L'immortelle de Lucile Chastre

critiqué par CHALOT - (75 ans)

Un roman biographique accessible

9 etoiles
Rosa Luxemburg l'immortelle roman 98 pages Oskar éditeur février 2022 Oui , Rosa Luxemburg est « immortelle »! Assassinée sous les ordres de la direction du parti socialiste allemand au « pouvoir » en janvier 1919, Rosa Luxemburg est restée une grande révolutionnaire, théoricienne et actrice du combat pour la révolution socialiste mondiale. L'auteure qui raconte la vie de Rosa a monté un « scénario » original ; une émission...

couverture

La tradition fumiste: De la marge au centre de Daniel Grojnowski

critiqué par JPGP - (76 ans)

Daniel Grojnowski et les fumistes

8 etoiles
Daniel Grojnowski propose une revue de détails des spécialiste du détraquage cérébral. Se retrouvent (Verlaine compris) des excentriques de la facétie verbale mais aussi artistique. Preuve que les "Fumistes" ont constitué une confrérie informelle spécialiste d'Albums Zutiques et autres farces du même genre où l'obscène n'est pas oublié : pour preuve le "sonnet du...