Littérature => Anglophone (5590 livres critiqués)


Page 1 de 112 Suivante Fin

couverture

Le grand jeu de Graham Swift

critiqué par Alma - (- ans)

Une saison à Brighton

8 etoiles
L'été 1959 à Brighton, un spectacle de magie exceptionnel attire les vacanciers. Présenté par Jack, maître de cérémonie, à la fois bonimenteur et danseur de claquettes, c'est celui du duo-vedette de l'été : le magicien Pablo le Magnifique et son assistante, la belle et attirante Eve en costume argenté, fait de paillettes et de...

couverture

Emily Dickinson, dits et maximes de Emily Dickinson

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

«Et je désire, jusqu’à en trembler, toucher de ma main ceux que j’aime».

10 etoiles
Seul l’Amour peut blesser - / Seul l’Amour soigne la Blessure. Comme tous les volumes de la collection «Ainsi parlait», de l’éditeur Arfuyen, ce recueil est une sélection choisie parmi les 1789 poèmes, 1049 lettres et 124 fragments publiés après la mort de la poétesse. L’un des intérêts du présent ouvrage est de proposer, année par...

couverture

Musique nocturne de John Connolly

critiqué par Martell - (57 ans)

Des récits troublants sur la mort

7 etoiles
Ce sont des nouvelles finement décrites ayant pour thème principal la mort et... les fantômes. La moitié du livre a un rapport avec la Grande Guerre où des centaines de milliers de jeunes hommes furent envoyés à la mort, mais il y a quelques vieux responsables militaires qui seront véritablement hantés. Puis il y a...

couverture

Faux-semblant de Witi Ihimaera

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Faux sang blanc

7 etoiles
En 1935, en Nouvelle-Zélande, Paraiti, une vieille maorie qui a hérité des connaissances et aptitudes de son père pour guérir, soigner, réparer, …, les corps malades ou abîmer, se prépare pour accomplir le périple annuel qui la conduit à la rencontre des malades qu’elle suit régulièrement, de ceux qui viennent enrichir cette troupe, des esquinter...

couverture

Entre toutes les mères de Ashley Audrain

critiqué par Psychééé - (33 ans)

Une maternité bouleversante

9 etoiles
Ce livre raconte la maternité comme personne. Parce que tout ne se passe pas forcément comme prévu, qu’on ne nait pas mère. Qu’on peut avoir peur de reproduire ce qu’on a vécu. C’est une histoire bouleversante et terrifiante à la fois qui nous happe dès les premières lignes. L’ayant lu en version originale, j’ai été...

couverture

Sonnets portugais et autres poèmes de Elizabeth Browning

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

«Et que je tende la torche aux vents rudes. Entre nos visages, pour les mettre en lumière?»

8 etoiles
Sonnet 7 : «La nouvelle Création de l’Amour». La face du monde a changé, je crois, Depuis que j’entendis les pas de ton âme Glisser doucement près de moi, comme S’ils me dérobaient au terrible gouffre De la mort, d’où - moi qui pensais sombrer - Je fus rattrapée par l’amour, et appris À nouveau la vie. La coupe du sort, Par Dieu...

couverture

L'oiseau captif de Jasmin Darznik

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)

Pas un conte de fée

7 etoiles
Ce roman reprend la vie de la poétesse iranienne Forough Farrokhzad. En tant que jeune fille dans les années quarante, elle a vécu recluse chez elle et elle étouffe. Elle a arrêté ses études très tôt et est tombée amoureuse d’un cousin qu’elle arrive à voir en cachette. Elle fait des pieds et des mains...

couverture

The great inspirational quotes book: 200 inspirational and motivational quotes from some of the most successful people in history de Alvane Marae

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)

Superbe ouvrage bien organisé !

10 etoiles
Vraiment excellent, une grande diversité de citations. Livre à ouvrir seulement si vous avez du temps devant vous, un ouvrage riche et fort bien conçu que je conseille si vous recherchez le top dans ce genre....

couverture

A l'est de l'Ouest de Miroslav Penkov

critiqué par La danseuse - (54 ans)

Bulgarie magniqfie

10 etoiles
Magnifique écriture pour rendre l'âme triste de la Bulgarie et de son histoire cruelle. Un incontournable pour ceux qui aiment ce pays ou qui veulent le découvrir ( eh non, contrairement à ce que l'on croit il ne se résume pas aux roses et aux yaourts !). On pleure, un peu, beaucoup, passionnément, mais...

couverture

Le nez de Elena Lappin

critiqué par La danseuse - (54 ans)

Les suites de l'holocauste

8 etoiles
Une rédactrice en chef d'un magazine anglo-juif jongle entre son rôle d'épouse, de mère et son métier. Elle entame une enquête suite à des messages anonymes.Très bon livre, avec des touches légères, un peu d'humour, vite rejoint par l'Holocauste et ses drames a postériori. Bref, roman à la fois intéressant, plaisant et qui...

couverture

Les huit émeraudes de Patricia Wentworth

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

trou de mémoire

10 etoiles
Une énigme amnésique, avec quête d’identité et nombreuses chausse-trappes, parue pour la première fois en 1933, bien avant donc "Piège pour Cendrillon" et autres célèbres japrisotades. Une modernité surprenante, avec le croisement de plusieurs histoires parallèles, pour ce polar à énigme savamment construit, entraînant le lecteur à la poursuite des émeraudes de l’affaire Van Berg....

couverture

Les ivresses de Madame Monro de Alice Thomas Ellis

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

MME MONRO NE VEUT PAS NON PLUS QUE MARGARET SE MARIE!

7 etoiles
Bienvenue chez Mme. Monro, Qui? La vieille Madame Monro, qui vit dans son cottage familial de Croydon (Sud de Londres), avec son vieux chien et son vieux fils, Sylvester «Syl» pour les intimes. Celui-ci est fiancé officiellement à Margaret, la jeune fille de sa voisine Monica et le mariage est prévu pour dans quelques jours....

couverture

Le colis de Anosh Irani

critiqué par Bernard2 - (DAX - 72 ans)

Dans le milieu de la prostitution à Bombay

7 etoiles
Madhu est une femme née avec un corps d’homme. Après avoir subi une opération, elle devient « hijra ». Son seul avenir est le monde de la prostitution. Puis à un âge où la clientèle se fait rare, elle est chargée des « colis ». On appelle ainsi ces jeunes filles, encore enfants et vierges, qui vendues par leur...

couverture

Nomadland de Jessica Bruder

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Un univers impitoyable

8 etoiles
Le pays le plus riche du monde a érigé en norme la précarité au travail de millions de familles pauvres dont les aînés sont destinés à sombrer dans la misère à l’âge de la retraite. C’est ça le gouffre dans lequel est tombée l’Amérique à l’opposé du rêve des pionniers qui l’ont construite. Dignes et...

couverture

L'exilée de Pearl Buck

critiqué par Tistou - (64 ans)

Histoire de sa mère

7 etoiles
<i> »Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (Etats-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l’emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue maternelle. Adolescente, elle séjourne aux Etats-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle épouse le missionnaire américain John...

couverture

Les habits neufs de Margaret de Alice Thomas Ellis

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

MARGARET NE VEUT PAS SE MARIER!

7 etoiles
Margaret est une charmante jeune femme d’une vingtaine d’années. Plutôt attirée par le mysticisme elle voudrait suivre sa vocation religieuse. Car Margaret ne veut pas se marier!.. Et surtout pas avec Syl, son voisin, un homme qui a l’âge de sa mère, qu'elle trouve gros, trop petit, avare, coureur de jupons, et surtout un homme…...

couverture

La brodeuse de Winchester de Tracy Chevalier

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)

Histoire d'une émancipation

9 etoiles
Dans l’Angleterre de l’entre-deux guerres, qu’il est difficile pour une « vieille fille » de trouver sa place et sa légitimité. Violet quitte sa mère acariâtre et tyrannique à 38 ans pour mener sa vie à Winchester. Elle peine à survivre avec son salaire de dactylo, mais fait quelques connaissances. Cela l’entraîne à devenir brodeuse...

couverture

Le temps d'apprendre à vivre de Frederic Stewart

critiqué par Zazounette - (annemasse - 56 ans)

Le temps d'aprendre à vivre

8 etoiles
Un roman, des personnages fougueux dans une épopée fastueuse sur une fresque historique de 11 ans de la guerre de Sécession, de l'esclavage, aborde l'injustice, la résilience. Roman qui porte l'aventure et nous transporte. Personnages sympathiques, antipathiques. Tout y est. Un grand moment....

couverture

Lonesome Dove : Les rues de Laredo de Larry McMurtry

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)

La fin d'une extraordinaire saga

9 etoiles
Né le 3 juin 1936 et décédé le 25 mars de cette année (2021), Larry McMurtry est l’auteur de nombreux romans, d’essais et de scénarios, dont celui du Secret de Brokeback Mountain, coécrit avec Diana Ossana. Plusieurs de ses romans ont d’ailleurs été adaptés au cinéma. Quant à la série de quatre romans ayant pour...

couverture

L'Enigme du clou chinois de Robert van Gulik

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

Un échantillon de ce que fut la justice chinoise

6 etoiles
L’auteur, Robert van Gulik, s’est fait une spécialité de romans policiers se déroulant sous la Chine des premiers siècles de notre ère. Le présent ouvrage m’avait été conseillé par une connaissance. Il fait donc partie de la série, sans qu’il soit a priori nécessaire de les lires dans l’ordre. Le romancier s’est inspiré de vieilles...

couverture

L’Agence de Mike Nicol

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

zoulou itou

10 etoiles
La corruption est partout, y compris en Afrique du Sud où on aurait attendu mieux, bien mieux de dirigeants tous issus de l’African National Council. Tel est le message que nous envoie Mike Nicol à travers ce polar politique décapant, droit dans la ligne de James Ellroy (ancienne formule) ou bien encore Michael Connelly. On...

couverture

Mississippi solo de Eddy L. Harris

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)

River trip

7 etoiles
Il y a 30 ans, alors jeune écrivain sans succès, Eddy Harris décide de descendre en canoë le mythique Mississippi. De sa source dans le Minnesota, à la Nouvelle Orléans proche de son embouchure. Pourquoi le Mississippi ? Parce qu’il a grandi sur ses berges sans le voir véritablement. Mais aussi parce qu’il le considère comme l’incarnation...

couverture

J'ai réussi à rester en vie de Joyce Carol Oates

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)

Vivre quand même

9 etoiles
J’ai déjà eu l’occasion, il y a quelques mois, de vanter le talent d’écrivaine de Joyce Carol Oates. C’était à propos d’un de ses meilleurs romans, Un livre de martyrs américains. Très prolifique, même si elle n’aime pas qu’on le dise ainsi, Joyce Carol Oates a déjà écrit, à ce jour, plus d’une cinquantaine de...

couverture

Les annales du Disque-Monde, Tome 26 : Procrastination de Terry Pratchett

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)

Il faut laisser le temps au temps

6 etoiles
Quand la femme qui partage votre vie vous offre un volume du Cycle du Disque-Monde qui a pour titre [i]Procastination[/i], comme ce fut le cas pour moi, y faut-il voir un message caché ? C’est en tout cas une façon élégante de dire les choses, à travers les aventures que vivent les héros de ce vingt-sixième...

couverture

Le petit déjeuner des champions de Kurt Vonnegut

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

COMPLÈTEMENT DÉJANTÉ!

5 etoiles
«Le petit déjeuner des champions » (1973), est avant tout l'histoire de la rencontre entre deux hommes, que tout oppose. Le premier est Kilgore Trout, obscur auteur de SF, très prolixe (il a publié 117 romans, tous plus déjantés les uns que les autres et plus de 2.000 nouvelles), mais n’a jamais réussi à véritablement...

couverture

L'appel du cacatoès noir de John Danalis

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

crânement vôtre…

10 etoiles
Un récit étrange, mettant en scène un crâne aborigène que l’auteur a connu trônant sur une étagère dans la maison familiale. Un crâne soigneusement entretenu par son père, qui l’a recouvert de nombreuses couches de vernis destinées à le protéger de la corrosion et lui a donné un nom, Mary, croyant à tort qu’il s’agissait...

couverture

David Copperfield - Texte Abrégé de Charles Dickens

critiqué par Gregou - (34 ans)

Premier Dickens

2 etoiles
Roman célèbre de Charles Dickens où on suit un jeune homme et ses aventures pas vraiment trépidantes. J'ai lu une version abrégée et c'est peut-être le gros problème! Je vois que le roman réel fait 1000 pages alors que ma version en fait 350, j'aime autant vous dire que l'oeuvre perd toute sa saveur et...

couverture

Autopsie d'un drame de Sarah Vaughan

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 68 ans)

Beaucoup de thèmes intéressants, bien traités... mais trop long

6 etoiles
Le sujet de la maltraitance, de la mise en danger des enfants, sujet de ce roman est un sujet sensible. L'auteure sait ne pas en faire trop et ne condamne pas ces situations, sans pour cela les approuver. Elle cherche avant tout à comprendre tout à la fois les causes de la situation, le fonctionnement des...

couverture

Milkman de Anna Burns

critiqué par Missef - (55 ans)

Etouffant

6 etoiles
Résumé de l'éditeur: Bien que se déroulant dans une ville anonyme, Milkman s'inspire de la période des Troubles dans les années soixante-dix, qui ensanglanta la province britannique durant trente années. Dans ce roman écrit à la première personne, une jeune fille, non nommée excepté par le qualificatif de « sœur du milieu » - grande lectrice...

couverture

Un bref instant de splendeur de Ocean Vuong

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)

Un très beau roman

9 etoiles
Ce roman est vraiment troublant. Ocean Vuong est reconnu comme poète et « Un bref instant de splendeur » est son premier roman, texte qui a séduit une grande partie de la critique. Je l’ai trouvé très réussi. Ce texte se présente sous la forme d’une lettre qu’un fils adresse à sa mère. Par ce...

couverture

Le Fort Intérieur - Et la sorcière de l'île Moufle de Stella Benson, Anouck Faure (Dessin)

critiqué par Deinos - (59 ans)

Charmante fantasy

9 etoiles
Alors que les bombes tombent sur Londres lors de ce qui fut la première guerre mondiale, Sarah Brown, jeune femme à la morne existence, rencontre par hasard une sorcière... et là part en quête d'elle-même... ou du bonheur... Au travers de ce roman étrange et poétique, écrit en 1919, un roman de fantasy d'avant Tolkien......

couverture

Le premier aigle de Tony Hillerman

critiqué par Tistou - (64 ans)

13ème opus Tony Hillerman en pays navajo

9 etoiles
Tony Hillerman est un auteur de polar ethnique, centré sur les Navajos et les Hopis (Sud-Ouest des USA, entre Nouveau-Mexique et Arizona), qui, entre 1970 et 2006 a publié 18 ouvrages qui constitue un tout, une suite, avec pour protagonistes principaux Joe Leaphorn, puis Jim Chee, tous deux de la Police Tribale Navajo. Les trois premiers...

couverture

Le voyageur secret de John le Carré

critiqué par Vinmont - (46 ans)

Souvenirs d'espion

6 etoiles
Au centre d'instruction de Sarrat où l'on forme les jeunes recrues des secrets britanniques, Ned, un vétéran invite un conférencier de marque : George SMILEY, un vieux de la vieille lui aussi, bien conne des lecteurs de John Le Carré. Et les souvenirs défilent formant autant de brefs romans parsemés d'interrogations et de doutes. Episodes violents...

couverture

Trois mille ans chez les microbes de Mark Twain

critiqué par Vinmont - (46 ans)

Vie de microbes !

4 etoiles
La vie réserve bien des surprises...Tout l'art est de savoir s'adapter. Telle fut en substance la réflexion de B.D Blshp le jour où il se vit soudain transformé... en microbe. D'honorable savant américain, le voilà devenu too flaski, germe parmi les germes de la planète Blitzomski. La planète Blitzowski ? Un vagabond décrépit et vieillissant, hirsute, déguenillé,...

couverture

Lune noire de Anthony Neil Smith

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

rock à billy

10 etoiles
Un polar noir, très noir, qui renoue avec bonheur avec les héros désabusés qui ont fait le succès des romans noirs américains des années 1950, surtout David Goodis ("Vendredi 13", "La lune dans le caniveau", "Tirez sur le pianiste" et tant d’autres). Billy Lafitte, flic aux méthodes peu orthodoxes, ripoux mais défenseur de la veuve...

couverture

Le cœur battant de nos mères de Brit Bennett

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

L'Amérique et ses tabous

10 etoiles
Britt Bennett, jeune autrice noire américaine a fait mouche dès son tout premier roman "The Mothers", qui a triomphé aux Etats-Unis lors de sa parution. Elle maîtrise sa plume et sa narration de manière magistrale, sans doute parce qu’elle a appris à écrire à l’Université où elle a fait des études en rapport avec ce...

couverture

L'Inconnu de la forêt de Roxane Azimi, Harlan Coben

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Dénouement désarçonnant

6 etoiles
Plusieurs enquêtes se chevauchent dans cette histoire. Deux adolescents qui ne s’apprécient guère disparaissent à peu de jours d’intervalle. Naomi Prine, issue d’une famille monoparentale dont la mère adoptive s’est fait la malle, harcelée par les ados de son école et Crash Maynard qui vit dans une famille de la haute bourgeoisie proche d’un...

couverture

Le chat qui m'aimait de Kuen shan Kwong

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

il était une fois healey

8 etoiles
Un "livre de chats", plein de poésie et magnifiquement illustré par les aquarelles de l’auteure. Ou comment une phobie des chats peut se transformer en un amour infiniment partagé. Healey, ce chat des voisins, une fois ceux-ci déménagés, n’a qu’une idée en tête, revenir là où il avait vécu, à quatre reprises et malgré les...

couverture

The kiss quotient de Helen Hoang

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

asperger d'amour…

10 etoiles
Un délicieux petit roman, qui dépeint avec bonheur les tourments de deux êtres en quête d’amour, et surtout la façon dont ils vont tirer parti de leurs faiblesses pour se construire un foyer. Elle, atteinte d’autisme version Asperger, très à l’aide financièrement grâce aux capacités extraordinaires de son cerveau surdoué, malgré son réel pouvoir de...

couverture

Que ce passé parle à son présent. Discours de Stockholm de Wole Soyinka

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

DISCOURS DE RÉCEPTION DU PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE.

8 etoiles
Le jeudi 16 octobre 1986, l’écrivain nigérian Wole SOYINKA (*1934, prononcez Choyinka en Yoruba), devenait le premier écrivain Africain à recevoir le Prix Nobel de Littérature. Quatre-vingt cinq ans après la création de ce prix, l’Académie Suédoise mettait enfin (enfin!), en lumière la littérature de tout un continent, jusque-là étrangement oublié. «Que son passé parle à...

couverture

Michaël, chien de cirque de Jack London

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 35 ans)

La cause animale

5 etoiles
Dag Daughtry en est convaincu quand il découvre Michaël, un beau terrier irlandais, il va lui rapporter de l'or ! Et le voilà sitôt embarqué sur son navire dont la traversée promet quelques péripéties. De San Francisco à New York, on suit les épreuves circassiennes de ce chien doué, qui attire toutes les convoitises. Jack...

couverture

Mafioso de Ray Celestin

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 73 ans)

Suite et pas fin

8 etoiles
Celestin m’avait impressionné avec ses 2 premiers romans (toujours « méconnus » par les lecteurs de CL) et celui-ci m’a plu tout autant. L’histoire se passe dans une autre grande ville américaine car après La Nouvelle-Orléans et Chicago, nous sommes maintenant à New-York en novembre 1947. Cela devait m’interpeller au premier chef puisque je suis né...

couverture

Le Bestiaire fantastique de Mme Freedman de Kathleen Founds

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)

Déroutant

6 etoiles
Laura Freedman est une jeune professeure d’anglais de 23 ans. Pour son premier poste, elle se retrouve face à une classe de niveau 3 dans une bourgade pauvre du Texas, avec des jeunes de 14 ans particulièrement difficiles. Parmi eux, Janice Gibbs, une jeune fille rebelle hébergée par sa tante, qui travaille au Repos élyséen où...

couverture

Une falaise au bout du monde de Carl Nixon

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Evaporés chez les All Blacks

8 etoiles
Le 4 avril 1978, John Chamberlain conduit sa famille pour une visite touristique dans la région la plus sauvage de Nouvelle-Zélande, la West Coast de l’île du sud. Il est en retard, la nuit tombe, la pluie aussi, la route est très dangereuse, la voiture dérape sur une large flaque d’eau, dévale le ravin avant...

couverture

Dents miroir ; Sable de Nick Gill

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)

Deux œuvrettes, pas du Beckett…

4 etoiles
James Jones, 43 ans, vendeur d’armes sans envergure, rentre chez lui après une journée de travail ponctuée d’une partie de squash, de sushis au déjeuner, de flirt coquin avec la réceptionniste l’après-midi et d’un tour au pub le soir, histoire d’écluser une bière avec les copains. Il retrouve Jean 39 ans, femme au foyer et...

couverture

L'Homme qui voulait boire la mer de Pan Bouyoucas

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Epopée onirique

6 etoiles
A cinquante-huit ans Lukas, un Grec exilé à Montréal, tout comme l’auteur, où il a réussi dans la restauration, est visité dans ses rêves par la jeune fille dont il était amoureux depuis l’école primaire et qu’il a abandonnée sur une plage de Leros, leur île natale, un soir, alors qu’il avait dix-sept ans et...

couverture

Au loin de Hernán Díaz

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)

A poor lonesome Cow-boy !

9 etoiles
Hernán Díaz (1973- ) est un romancier américain né en Argentine. Au loin ("In the distance") est un premier roman, finaliste du Prix Pulitzer. Hakan et son frère Linus sont 2 jeunes paysans pauvres et illettrés vivant en Suède. Comme des milliers de jeunes européens dans les années 1850, leurs parents décident...

couverture

C'était le jour des morts de Natalia Sylvester

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

La migration des Texmex

8 etoiles
Dans ce texte Natalia Sylvester raconte l’épopée héroïco-mythologique d’une famille mexicaine qui fuit son pays d’origine pour s’installer au Texas où elle espère trouver une vie meilleure à l’abri des gangs qui écument sa campagne originelle. Elle est, elle-même, originaire d’Amérique latine, elle connait donc bien la problématique de la migration et de l’intégration qui...

couverture

Petits meurtres en campagne de T.E. Kinsey

critiqué par Missef - (55 ans)

Un bon cosy mystery, l'humour en plus !

9 etoiles
Résumé de l'éditeur : Veuve excentrique au passé secret, Lady Hardcastle quitte Londres pour s’installer à la campagne. Accompagnée de Florence, sa femme de chambre qui pratique avec assiduité les arts martiaux, elle compte y trouver le repos, loin de la vie trépidante menée dans les colonies de l’empire britannique. Mais la campagne peut vite se révéler...

couverture

Aké, les années d'enfance de Wole Soyinka

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

UNE ENFANCE AU NIGÉRIA.

8 etoiles
«Il était une fois»… Et oui, ce livre pourrait sans doute commencer par «Il était une fois», et se poursuivre par… Un jeune garçon africain très intelligent, qui ne rêvait dès son plus jeune âge, que d’aller à l’école et d’apprendre tout ce qu’il pouvait… Malheureusement pour lui, il était surtout un rêveur et un...