Littérature => Biographies, chroniques et correspondances (3204 livres critiqués)


Page 1 de 65 Suivante Fin

couverture

Bernard Herrmann de Karol Beffa

critiqué par Poet75 - (Paris - 67 ans)

Un compositeur de génie

8 etoiles
Si le nom de Bernard Herrmann reste dans les esprits, c’est essentiellement pour avoir été le compositeur attitré d’Alfred Hitchcock durant une bonne dizaine d’années. Ils collaborèrent très exactement sur huit films, au nombre desquels on compte plusieurs chefs d’œuvre. Cela commença en 1955 par Mais qui a tué Harry ?, une comédie policière assez...

couverture

L'établi de Robert Linhart

critiqué par Thaut - (30 ans)

Une usine des années 60, vue de l'intérieur

10 etoiles
On oublie trop souvent qu’en mai 68 n’eut pas seulement lieu une révolte étudiante, mais surtout la plus grande grève ouvrière du XXe siècle en France. Dans le sillage de celle-ci et des accords de Grenelle qui la conclurent, un certain nombre d’intellectuels de gauche allèrent s’embaucher en usine. Robert Linhart fut l’un d’eux. Il...

couverture

Prophète en son pays de Gilles Kepel

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)

L'islamisme vu par un grand professeur

10 etoiles
Gilles Kepel déroule ici sa carrière depuis Septembre 1980 et son premier séjour en Egypte. Il y a fait une première découverte des thèses islamistes sur leurs méthodes de domination du monde. Il dit avoir consacré toute son énergie et sa carrière à l'exploration de ces thèses, à leurs métamorphoses d'un pays à l'autre, d'un...

couverture

Voyage autour de mon jardin de Alphonse Karr

critiqué par Colen8 - (82 ans)

Quel voyage !

10 etoiles
Récit épistolaire d’un passionné de nature, sédentaire misanthrope et persifleur décidé à partager ce qu’il voit autour de lui avec un ami parti découvrir des cultures lointaines. Tout en finesse, tout en délicatesse, plein de sagesse populaire et de poésie son itinéraire personnel de proximité aux multiples étapes nourri de surprises, de digressions, de commentaires...

couverture

Salvador Dalí de Michel Nuridsany

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Les influences d'un maître du surréalisme

10 etoiles
Salvador Dali fut influencé de physique quantique et par la poésie de Garcia Lorca, dont il fut très proche, avant de collaborer sur deux films-phares avec Luis Bunuel. Le maître du surréalisme a bien participé au lancement de son mouvement, mais s'en est éloigné, car il le trouvait trop dogmatique. Les lieux et rencontres de...

couverture

Dialogues de Geneviève de Gaulle Anthonioz, Germaine Tillion

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Les échanges de déportées devenues amies

10 etoiles
La célèbre anthropologue Germaine Tillion et la militante infatigable de lutte contre la pauvreté et pour les droits humains, Geneviève de Gaulle - Anthonioz, ont toutes deux été déportées à Ravensbrück, où elles se sont connues. Elles étaient engagées dans la Résistance, ce qui a justifié leur tragique expérience. Elles y sont régulièrement revenues, pour...

couverture

Delon-Belmondo : Un couple impossible de Samuel Blumenfeld

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Portraits croisés de deux monuments du cinéma

9 etoiles
Deux acteurs incontournables, contemporains, de deux ans d'écart, se sont fait concurrence, avec des styles fort divergents. La qualité de leur parcours et la hauteur de leur notoriété méritent de s'attarder sur chacun d'eux ; aussi l'auteur compile ici pour les besoins du présent livre, deux séries de sept articles, une pour chaque artiste, chaque...

couverture

Brad de Frédéric Mitterrand

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

L'homme derrière la star

8 etoiles
Il vient du Missouri et a gardé intact son naturel ; l'effet du temps a patiné sa plastique, mais il a conservé son charme intact. Derrière ces réalités réelles mais de façade, son existence est évidemment moins simple. Sa filmographie s'avère assez riche, et d'une qualité appréciable, notamment grâce à son ami David Fincher. Au-delà...

couverture

Rose à l'île de Michel Rabagliati

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)

Parenthèse enchantée au bord du Saint-Laurent

7 etoiles
En 2017, Michel Rabagliati, ou plutôt Paul, loue un chalet au bord du St Laurent, à l’écart de la ville, pour passer quelques jours avec sa fille Rose, âgée de 23 ans. C’est elle qui a choisi l’endroit, qui lui rappelait les vacances de son enfance : une petite île peu peuplée et hors du...

couverture

Les vies rêvées de la baronne d'Oettingen de Thomas Snégaroff

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

L'immigrée russe fantasmée

8 etoiles
La baronne d'Oettingen vient de Russie, mais n'est pas aussi aristocrate qu'elle veut bien le laisser penser. Pourtant, à la Belle époque, elle illumine les quartiers artistiques de Paris, en côtoyant notamment Apollinaire et l'aïeul de l'auteur, célèbre imprimeur d'art, ayant changé son nom de juif russe pour un nom plus classiquement slave. Cette muse...

couverture

Le musée de la jeunesse de Aurélien Bellanger

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

De la peinture à la nostalgie de sa jeunesse

7 etoiles
Dans la série des nuits au musée, Aurélien Bellanger opte pour le Musée du Louvre, plus précisément pour les salles consacrées à Nicolas Poussin, peintre de la Renaissance tardive française, inspiré par sa Normandie natale et la Rome antique. L'auteur évoque de manière émouvante ce qu'évoque pour lui l'artiste, son évolution, comment il l'a connu...

couverture

"J'aimerais penser que je vous manque un peu": Lettres à Lotte 1934 - 1940 de Stefan Zweig

critiqué par Pacmann - (Tamise - 59 ans)

La vie de Stefan Zweig entre 1934 et 1940

5 etoiles
Lorsque j’ai acquis ce recueil de courriers écrits et commentés qui furent essentiellement adressés à sa secrétaire, accessoirement maîtresse et future épouse que fut Lotte Altmann par le remarquable auteur que fût Stefan Zweig, j’avais pu espérer rencontrer un intérêt pour son potentiel historique et le cas échéant érotique. Je peux me montrer légèrement déçu...

couverture

Car vous ne savez ni le jour ni l'heure : Journal 2008-2018 de Jocelyne François

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 78 ans)

journal d'une écrivaine, exceptionnel

10 etoiles
Je n’avais pas lu de journal d’un ou d’une écrivaine depuis le covid, donc depuis plusieurs années. J’avais pourtant gardé le goût ébloui du Journal d’André Gide, de celui de Virginia Woolf, de celui de Katherine Mansfield, de Charles Juliet, entre autres écrivains, qui font partie intégrante de leur œuvre. Et voici que je viens...

couverture

Vie, vieillesse et mort d'une femme du peuple de Didier Eribon

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 78 ans)

sur la vieillesse et la mort

10 etoiles
Didier Éribon, après le décès de sa mère, éprouve le besoin de revenir sur son passé. Sa mère vivait encore seule chez elle, avait trouvé un nouvel amoureux après la mort de son mari, qu’elle n’avait pas aimé. Mais elle finit par ne plus pouvoir rester seule, elle tombait et s’était affaiblie. Ses enfants...

couverture

William de Stéphanie Hochet

critiqué par Missef - (58 ans)

Promesse non tenue

3 etoiles
Présentation de l'éditeur : Que s’est-il passé dans la vie de William Shakespeare entre 1585 et 1592, de ses vingt et un à vingt-huit ans ? Personne ne le sait. Ce sont ces « années perdues » que Stéphanie Hochet se plaît ici à imaginer. William, marié prématurément et père de trois enfants, étouffe dans le carcan...

couverture

Mémoires d'une galerie de Agathe Gaillard

critiqué par JPGP - (77 ans)

Agathe Gaillard et les siens

8 etoiles
En 1975 opéra en France de l’art une petite révolution en ouvrant la première galerie consacré uniquement à la photographie. D’aucuns jugèrent cela hors du propos, voire iconclaste. . Au début écrit Agathe Gaillard « Nous avions presque l’impression de faire quelque chose d’illégal, qui ne se faisait pas ». Il ne fallut pourtant peu...

couverture

Tout te dire de Camille Lellouche

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

autobiographie d'une artiste

8 etoiles
Tout te dire Ce roman qui se trouve en tête de gondole dans les grands magasins qui ont un rayon livres n'est pas inintéressant. L'auteure, comique, chanteuse et comédienne écrit pour sa petite fille qui vient de naître. Elle lui parle d'elle, de son enfance à Vitry sur Seine, de sa famille, de son adolescence et de sa...

couverture

Guillaume le Bâtard, conquérant de Jean de La Varende

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 88 ans)

Un géant de l’Histoire

10 etoiles
Dans cette magnifique biographie, Jean de La Varende ressuscite un grand personnage de l’Histoire qui, selon lui, est un mal aimé de l’Histoire de France : Guillaume le Bâtard Conquérant. Il serait mal aimé, nous dit-il, parce qu’il ne serait pas de la même « ethnie » que les Français. Et puis, c’était un conquérant, ce qui de...

couverture

Le grand trimard: de Mazas à Jérusalem de Zo d' Axa, Lucien Pissarro (Dessin), Félix Vallotton (Dessin)

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 78 ans)

les chemins de la liberté

10 etoiles
Zo d’Axa (1864-1930) fut un publiciste libertaire, individualiste, anti état et antimilitariste, auteur de pamphlets et créateur de journaux indépendants tels que "l’Endehors" (1891-1893) et "La feuille" (1897-1899), qui lui valurent d’être emprisonné à Mazas et diverses prisons, d’être obligé de s’exiler (notamment à Londres, ville des proscrits, écrivains et artistes, où il connut Louise...

couverture

Secrets d'écriture de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Les écrivains au travail

9 etoiles
Cet ouvrage constitue un recueil d'entretiens avec des écrivains qui nous divulguent leurs méthodes d'écriture, quand ils conçoivent leurs livres. Ils spécifient comment ils pensent à leur sujet, à sa maturation, à leurs influences, aux lieux de rédaction, aux conditions qui sont nécessaires pour se mettre au travail. Au fond, ils énoncent également leur motivation,...

couverture

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent de Maria Larrea

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)

une bibliographie sociale passionnante

9 etoiles
Une biographie vivante comme un roman L'un est né en 1943 à Bilbao d' une femme prostituée et l'autre a été abandonnée par sa mère à la naissance avant d'être reprise plus tard. Ces ceux là vont avoir une enfance difficile, Julian va finir par partir et rejeter sa mère alors que l'autre, la belle Victoria, va...

couverture

Pagny par Florent de Florent Pagny

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 67 ans)

Quel bel homme (au sens humain) !

10 etoiles
Cette critique peut difficilement être totalement objective. J'adore l'artiste et j'ai plus tendance à n'écouter que mon cœur et pas la raison. C'est assez inouï de lire les étapes de sa vie en parlant de ses potes comme Louvin, Starck, Calogero, Jean Carmet, Obispo, Fiori, Bruel, Lenorman,.. comme nous on parle de Pierre, Jean, Paul.... J'ai été...

couverture

Paysage perdu de Joyce Carol Oates

critiqué par Poet75 - (Paris - 67 ans)

Souvenirs d'une grande écrivaine

8 etoiles
On se doutait que, dans l’abondante production littéraire de Joyce Carol Oates, un nombre important de romans et de nouvelles se nourrissaient d’éléments autobiographiques. Ce livre en apporte la confirmation. Mais surtout, pour tous ceux qui apprécient cette romancière et pour ceux qui voudraient la découvrir, il s’agit là, plutôt que d’une autobiographie en bonne...

couverture

Vie et mort d'un soldat d'élite Maxime Blasco de Dorothée Olliéric

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

«La guerre sans morts, cela n’existe pas.»*

5 etoiles
Le 24 septembre 2021, le Caporal-Chef Maxime BLASCO (1986 – 2021) est tué au combat contre les djihadistes au Mali. Il avait 34 ans et est le 56e soldat français tué «en action», au cours des opérations «Serval» et «Barkhane». Sa mort suscita un grand élan d'émotion dans toute la France. En effet, Maxime BLASCO n’était...

couverture

Morte parmi les vivants de Freidoune Sahebjam

critiqué par Jordanévie - (48 ans)

Révoltantes conditions pour les femmes...

8 etoiles
Témoignage d'une jeune femme afghane au travers du récit de Freidoune Sahebjam. C'est une histoire déplorable sur les conditions de la femme en Afghanistan. On suit Bilqis, une petite fille violée sauvagement par des hommes sans scrupules, tout au long de son difficile parcours jusqu'à un semblant de liberté dans ce...

couverture

Fragments de paradis de Daniel Tammet

critiqué par Eric Eliès - (50 ans)

Autobiographie d'une conversion

8 etoiles
Après « Portraits », le premier recueil de poèmes de Daniel Tammet, ce livre (à la très belle couverture qui compose un paysage de couleurs vives à partir de bandes de carton colorées) marque une nouvelle inflexion. Tout d’abord, il s’agit du premier livre directement écrit en français par Daniel Tammet mais surtout, et ce...

couverture

Paul de Tarse. L'enfant terrible du christianisme: de Daniel Marguerat

critiqué par Colen8 - (82 ans)

Une exégèse de plus

6 etoiles
Depuis 2000 ans les exégèses pauliniennes s’accumulent non sans se contredire les unes les autres. Celle proposée par l’historien bibliste Daniel Marguerat, fruit de plusieurs décennies de recherches approfondies, se concentre sur l’émergence progressive d’une pensée révolutionnaire à visées théologique, doctrinale et pastorale. A ce titre il relève déjà les failles de bien des interprétations...

couverture

Soumise de Christine Orban

critiqué par Pascale Ew. - (56 ans)

Biographie d'une soeur

6 etoiles
Christine Orban écrit une biographie de Jacqueline Pascal, petite sœur de Blaise. Leur mère meurt à trente ans alors que sa dernière n’a que cinq mois. Étienne, le père, se trouve bien dépourvu. Il favorise Blaise et attache beaucoup d’importance à l’éducation de ses trois enfants. Jacqueline se révèle très vite douée pour la poésie,...

couverture

Innocent de Gérard Depardieu

critiqué par Eric Eliès - (50 ans)

Un écorché vif, à la fois détestable et émouvant

7 etoiles
J’avoue que c’est la polémique actuelle autour de Gérard Depardieu qui m’a incité, par curiosité, à jeter un œil dans ce livre écrit en 2014 ; le titre semble anticiper les accusations dont Depardieu est aujourd’hui l’objet mais le texte porte principalement sur son dégoût de la France et les raisons de son installation en...

couverture

Enfances vendéennes - Adolescence nantaise de Michel Ragon

critiqué par Frunny - (PARIS - 58 ans)

"C'est le sang qui parle !"

9 etoiles
Dans ce court ouvrage (152 pages), Michel Ragon revient sur son enfance en Vendée et son adolescence nantaise. Une enfance tiraillée entre la lignée maternelle et paternelle . Le grand-père Sourisseau, un taiseux qui avait appris à écouter et qui parlait le langage des plantes. Un homme placide et muet, coincé entre une épouse animatrice du...

couverture

Secrets tahitiens (journal d'un popaa farani) 1934-1963 de Noël Ilari

critiqué par Eric Eliès - (50 ans)

Histoire de la Polynésie française, et des combats politiques menés au tournant des décolonisations

8 etoiles
J’ai lu ce livre en 1991 quand j’avais 17 ans, en Polynésie, où j’ai eu la chance de passer mes années d’adolescence. Le livre avait été offert à mon père par la fille de Noel Ilari, lors d'un passage à Tubuaï dans le cadre de son travail (mon père était technicien - civil - pour...

couverture

Quelques saisons d'avance de Nelly Rodi

critiqué par Colen8 - (82 ans)

Un métier d’anticipation tout en nuances

6 etoiles
Un stage à Prisunic en 1963 vécu comme une révélation devient pour la jeune étudiante une passion qui dessinera son avenir. D’autres expériences créatives, des rencontres inopinées la conduiront des années plus tard à l’entreprenariat. Ayant créé sa propre agence de style Nelly Rodi s’affirme comme une figure au service des métiers liés aux industries...

couverture

Le Grand Carnet d'adresses de la littérature à Paris de Gilles Schlesser

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Les lieux de la vie parisienne des écrivains

9 etoiles
La vie culturelle française restant très centralisée, à l'histoire de l'histoire générale, une grande part de la vie des écrivains a été déroulée à Paris. Aussi connaître les lieux qui ont façonné leur existence contribue à en divulguer un peu sur eux. Cet ouvrage remplit donc cette fonction utile. Pour cela, il prend la forme...

couverture

Lettres à Eugène: Correspondance 1977-1987 de Hervé Guibert, Eugène Savitzkaya

critiqué par JPGP - (77 ans)

Hervé Guibert, Eugène Savitzkaya et 'amour

9 etoiles
La correspondance amoureuse ne peut prétendre à l’émancipation des désirs et sentiments qu’elle évoque. Tout au plus émergent au milieu des affres et des tourments des moments de virtualités merveilleuses. Les lettres échangées par Hervé Guibert et Eugène Savitzkaya n’échappent pas à la règle. Le premier ose émettre des sensations extrêmes. Le second reste sur...

couverture

L'autre côté de la vie de Philippe Ragueneau

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

La vie après la vie

9 etoiles
La très chère épouse de Philippe Ragueneau, Catherine Anglade, ancienne actrice et productrice d’émissions télévisées, subit une première très lourde intervention chirurgicale avec ablation d’une partie de l’œsophage et de la totalité de l’estomac. Elle espère avoir ainsi vaincu son cancer, mais il n’en est rien. Elle souffre encore de divers symptômes. Quelque temps plus...

couverture

Kafka, le temps des décisions - Tome 1 de Reiner Stach

critiqué par Sonic - (40 ans)

Kafkaïologie

5 etoiles
Ce tome 1 qui traite de la vie de Kafka de 1910 à 1915 comporte de nombreuses digressions. Je m'attendais à lire une biographie passionnante, l'auteur allemand s'est plu à écrire des chapitres entiers sur la famille Bauer, la guerre des Balkans, la Grande Guerre. Kafka disparaît presque pour laisser place à l'histoire de la...

couverture

L'ex plus beau métier du monde: L'état des lieux inquiétant de l'Éducation nationale de William Lafleur

critiqué par Colen8 - (82 ans)

Ras-le-bol !

7 etoiles
L’impression générale est celle d’un immense gâchis des talents et ressources affectées à l’enseignement. C’est l’absurdité pour ne pas dire la bêtise d’un système devenu incohérent à force de réformes, mettant les fonctionnaires et contractuels de l’Education nationale dans l’impossibilité d’exercer un métier choisi par vocation, sans y perdre la motivation et la santé. Si...

couverture

La femme en moi de Britney Spears

critiqué par Saule - (Bruxelles - 58 ans)

Britney, le revers de la médaille

8 etoiles
Chaque génération a son icone et pour la génération qui était ado au début des années 2000 c'est Britney Spear. A peine sortie de l'enfance Britney est repérée, envoyée loin de sa Louisiane natale à New York pour répéter et apprendre. Et lorsque sort son premier album c'est un succès planétaire : elle est très...

couverture

Je m'appelais Franck de Vincent Lagaf'

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 71 ans)

Une très honnête biographie

7 etoiles
Il est bien peu probable que ce soit des lignes de la main de Vincent Rouïl (Lagaf) mais la réécriture a su conserver un texte simple ne cherchant pas à en mettre plein la vue. Vincent se raconte sans détour mais sans exagérer le pathos. Au final, une honnête biographie éclairant sur la personnalité du personnage concernant,...

couverture

Jeanne du Barry: Une ambition au féminin de Emmanuel de Waresquiel

critiqué par Colen8 - (82 ans)

Sous les derniers feux d’Ancien Régime

8 etoiles
Connue pour sa grâce et sa beauté la Comtesse du Barry ne manque d’atouts pour se faire aimer. La simplicité, la gaieté, l’intelligence, l’amitié généreuse, l’élégance sans ostentation, une grande culture pour servir son goût immodéré des arts. Collectionneuse passionnée, ordonnatrice des spectacles donnés au Roi, mécène envers les artistes et artisans de son temps...

couverture

Mandarom: Une victime témoigne de Florence Roncaglia

critiqué par Jordanévie - (48 ans)

La manipulation du corps et de l'esprit par une secte

7 etoiles
Effacer tout le Passé ou en partie ; voilà comment procède le Mandarom. Lavage de cerveau garanti... Croire que l'on peut renaître en mieux, se faire de nouveaux amis plus aimants et plus aidants que ceux que l'on a, protéger au mieux notre planète, servir un Seigneur qui combat le mal : voici entre autres à...

couverture

Le Belvédère de André Pieyre de Mandiargues

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 41 ans)

Visions d'un esthète

9 etoiles
André Pieyre de Mandiargues, connu pour avoir obtenu le Goncourt avec "La Marge" en, je crois, 1967 (un roman érotique, un peu malsain, qui sera adapté au cinéma, et qui ne compte pas parmi les Goncourt les plus mémorables), était un auteur spécialisé dans l'érotisme, voire même la pornographie, c'est parfois assez trash, à la...

couverture

Deuxième Belvédère de André Pieyre de Mandiargues

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 41 ans)

Nouveaux aperçus d'esthétisme

8 etoiles
Publié en 1962, soit 4 ans après "Le Belvédère", "Deuxième Belvédère" (qui sera suivi d'un "Troisième" en 1971, et même d'un "Quatrième en 1995, après sa mort survenue, elle, en 1991) prolonge les visions esthètes d'André Pieyre de Mandiargues, qui emmène ici son lectorat dans un voyage initiatique au coeur des peintres (Dubuffet, Ernst), écrivains...

couverture

Les naufragés du pôle de Adolphus Washington Greely

critiqué par Jordanévie - (48 ans)

Á la conquête du pôle Nord

7 etoiles
Plusieurs scientifiques partent explorer le pôle Nord en se basant sur d'anciennes explorations qui avaient déjà eu lieu. L'expédition va tourner au cauchemar. Combattre le froid, la faim, la solitude et le désespoir est une torture quotidienne pour survivre au pôle Nord. Expédition cruelle pour les chiens abandonnés à leur cruel sort. Les restrictions de...

couverture

Mélodie : Chronique d'une passion de Akira Mizubayashi

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 75 ans)

amour fidèle

10 etoiles
Un amour fusionnel, entre l’auteur et sa chienne Mélodie, morte à l’âge de douze ans, tel est le sujet de ce court roman, émouvant à souhait et porteur d’un message que certain(e)s comprendront, d’autres pas tant les relations entre hommes et animaux ont déclenché de polémiques. Fort heureusement, les dernières découvertes des neurosciences donnent enfin...

couverture

Le Malaisant de Natacha Sztabowicz

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

Raconter pour pardonner

9 etoiles
Jacob va mal. Jacob déprime. Jacob ne se soigne plus, il a cessé de prendre ses médicaments. Jacob s’ en va, il quitte la maison, « Bon, bah j’y vais ». Mais, Jacob ne rentre pas, son épouse, la narratrice, commence à s’inquiéter, elle le cherche en vain… Jusqu’à ce que la police sonne à...

couverture

Ces grandes figures qui ont fait l'histoire. Charisme et politique au XXe siècle de Ian Kershaw

critiqué par Colen8 - (82 ans)

Et toujours le chaos mondial à l’horizon

7 etoiles
Le choix s’est porté sur douze Européens, communistes, fascistes, démocrates, du siècle précédent entre 1917 (révolution bolchevique) et 1991 (réunification allemande, fin de l'URSS). Les régimes abominables de terreur et de barbarie institutionnalisés en période civile sont un signe commun aux dictateurs : Lénine puis Staline son successeur en URSS, Mussolini en Italie, Hitler en...

couverture

Voltaire de François Jacob

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Genèse et existence d'un philosophe

7 etoiles
L'environnement de naissance de Voltaire est longuement présenté dans ce livre, pour comprendre quels préliminaires de destinée l'ont conduit à penser et à se positionner pour devenir le Hérault des Lumières. Ses relations sont également développées relativement en détail, notamment avec Emilie du Châtelet et Madame de Pompadour, bien que j'eusse voulu savoir comment il...

couverture

Secrets de vies de Catherine Nay

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Des portraits politiques

8 etoiles
Connue pour son brio à croquer des portraits, Catherine Nay utilise son talents pour en brosser de personnalités marquant la politique au présent ou dans le passé. L'actualité nécessite des éclairages individuels, comme pour Jean Castex, Fabien Roussel, Richard Ferrand, Bruno Retailleau, Eric Woerth, Jean-Louis Bourlanges, Charles-Amédée de Courson, Jean-Yves Le Drian. Par ailleurs, des...

couverture

Une maison de famille de Michel Testut

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

Nostalgie

9 etoiles
Au printemps 2020, l’auteur, Michel Testut, 78 ans, se retrouve confiné chez lui, dans sa maison de famille de Dordogne à cause d’un très dangereux virus prénommé Corona dont on dit qu’il rôde à travers villes et campagnes mettant en danger de mort toute l’humanité. Seul chez lui, Michel se demande comment employer ses journées....