Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 4 Suivante Fin

1.
582 visites
sans couverture

Les Promises de Jean-Christophe Grangé

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
10 etoiles
Monumental
Jean-Christophe Grangé avait quelque peu déçu ses fans, son lectorat, en 2019 et 2020, en publiant deux romans assez courts (en plus, imprimés en caractères assez gros...) et, disons les choses, simplistes : "La Dernière Chasse" et "Le Jour des Cendres". Deux thrillers qui n'étaient que des novélisations des deux premiers épisodes de la saison 1 de la série TV...

2.
300 visites
sans couverture

Où es-tu, maman ? de Cathy Glass

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
roman attachant
Où es-tu maman ? Roman de Cathy Class 319 pages Editions Archipoche Mars 2021 Roman populaire C’est une question d’actualité, grave qui est traitée dans le cadre d’un roman populaire accessible et surtout passionnant. L’auteure qui est « famille d’accueil » en Angleterre reçoit une petite fille de 8 ans, Mélody qui vivait seule avec sa mère, une femme malade, ayant connu et connaissant encore la misère,...

3.
287 visites
sans couverture

Institutrices: Soeurs laïques de la République ? de Pierre Mazataud

critiqué par CHALOT - (73 ans)
9 etoiles
UN LIVRE D'UNE ACTUALITE BRULANTE
« Institutrices, soeurs laïques de la République ? », de Pierre Mazataud, par Jean-François Chalot mercredi 6 septembre 2006. Source : www.gaucherepublicaine.org C’est un livre qui pourrait passer inaperçu ou n’intéresser que quelques spécialistes ou historiens locaux...Ce serait bien dommage car toutes celles et tous ceux qui défendent l’école laïque et l’indépendance des enseignants pourraient y puiser des informations utiles sur la...

4.
268 visites
sans couverture

Déshumanité de Julien Syrac

critiqué par Eric Eliès - (47 ans)
10 etoiles
Une analyse lucide, brillante et passionnée, de notre Modernité libérale et libertaire, à la lumière du covid
Ce premier essai de Julien Syrac (pseudonyme d’un jeune écrivain d’une trentaine d’années, romancier, poète et traducteur), qui ambitionne ni plus ni moins que dresser le portrait de notre société contemporaine et de notre « déshumanité » dont la crise du covid (ridicule à tant d’égards mais aussi cruellement révélatrice) a dévoilé le nihilisme abyssal, est né d’une colère, chargée...

5.
245 visites
sans couverture

Avoir fleurs de Tristan Alleman

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Des mots en bouquet
Cactus inébranlable éditions a confié la rédaction du troisième opus de sa nouvelle collection, Microcactus, à Tristan Alleman, un amoureux de la forme courte. Dans sa biographie, son éditeur écrit à son sujet : « Ecrire court reste son plaisir favori, par fainéantise sans doute, mais surtout par envie de toucher les mots justes au plus près de leur sens...

6.
228 visites
sans couverture

Le cerf-volant de Laetitia Colombani

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)
10 etoiles
Histoire d'un combat pour la vie
Léna débarque en Inde pour un mois pour tenter de se remettre d’un drame personnel. Elle manque de se noyer dans la mer et est secourue par une fillette qui joue au cerf-volant et une brigade de jeunes filles. En essayant de les remercier, Léna apprend à les connaître : Lalita, la fillette de dix ans, vit chez des parents...

7.
225 visites
sans couverture

Le jeu de la dame de Walter Tevis

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)
9 etoiles
Échec et mat
Présentation de l'éditeur: « Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un orphelinat où l'on donne aux enfants de mystérieuses "vitamines" censées les apaiser. Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionné d'échecs qui lui en apprend les règles. Beth commence alors à gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit,...

8.
225 visites
sans couverture

La pierre du remords de Arnaldur Indridason

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
un roman policier construit pour nous "scotcher"
«  La pierre du remords » roman d'Arnaldur Indridason Editions Métaillé 345 pages janvier 2021 L'Islande est un petit pays mais doté de très bonnes plumes comme celle d'Arnaldur Indridason, qui mériterait d'être mieux connu. Ce roman policier réserve quelques surprises que je ne dévoilerai pas, la fin en étant une mais cela vous le découvrirez. Valborg, une femme relativement âgée, est retrouvée morte, assassinée dans sa...

9.
217 visites
sans couverture

Loin de Alexis Michalik

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
7 etoiles
Une épopée familiale qui mène loin
Un jeune homme au sang mêlé souhaite éclaircir sa généalogie, ses origines, et entraine son frère dans un périple qui va les dépasser de loin. De l'Autriche et l'Allemagne, ils vont se rendre jusqu'en Indonésie, en Afrique, en passant par la Russie, l'Arménie, peu avant et après l'indépendance prise de l'URSS. Cette cavalcade est mue par des recherches les menant...

10.
217 visites
sans couverture

Océan noir de Hugo Pratt, Martin Quenehen (Scénario), Bastien Vivès (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 52 ans)
9 etoiles
Très belle reprise !
Les reprises ou les albums vu par....sont nombreux depuis quelques années. Si, à mon avis ,certains se sont révélés désastreux (comme la reprise de Spirou, série que j'ai abandonnée), d'autres comme le Lucky Luke de Mathieu Bonhomme ou certains Blake et Mortimer, voire la version de Sfar & Blain de Blueberry sont assez voire très bien réussies. D'ailleurs, la reprise...

11.
215 visites
sans couverture

Antonietta: Lettres à ma disparue de Gérard Haddad

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Lettre à une épouse décédée
Un beau jour, rentrant de courses les mains encombrés de paquets, Gérard Haddad est accueilli, à sa grande surprise, bien peu amènement par son épouse : « Va-t’en ! Va-t’en ! Et ne remets plus les pieds ici ! C’est fini ! Je ne veux plus te revoir ! » « Ca fait trois nuits que tu découches ! Trois jours que...

12.
212 visites
sans couverture

L'homme qui peignait les âmes de Metin Arditi

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)
5 etoiles
Convenu
Avner vit à Acre en 1078. Sa famille est juive, mais il est attiré par les chants des moines orthodoxes, puis par leurs icônes. Il décide de se faire baptiser (malgré qu’il n’ait pas la foi), en cachette de ses parents, pour pouvoir suivre la formation des moines et « écrire » des icônes. Il est amoureux de sa cousine...

13.
207 visites
sans couverture

L'heure des olives de Claude Donnay

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
9 etoiles
Le livre des décisions
Nathan Rivière, le narrateur du quatrième roman de Claude Donnay qui a une trentaine d’années, invoque un faux burn out pour prendre du recul et bientôt rompre avec sa femme et son employeur. Dans un ermitage, il fait la rencontre d’une femme séduisante dont il apprend qu’elle est éditrice. Le père de Nathan, jeune retraité, lui confie par ailleurs le manuscrit...

14.
205 visites
sans couverture

Akhénaton et Néfertiti - Trop près du soleil de Philippe Martinez

critiqué par Colen8 - (80 ans)
9 etoiles
Il y a 3 500 ans, « people » avant la lettre
Comme dans les contes, « ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants »… C’est ainsi que semble avoir commencé l’histoire de ce couple de légende qui n’en a pas moins conservé une part de mystère. Autant la beauté inégalée de la reine Néfertiti mère de six princesses a traversé les millénaires, autant son époux devenu Akhenaton, fils et successeur d’Amenhotep...

15.
202 visites
sans couverture

Abécédaire poétique de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Amies et amis poétesses et poètes
Thierry Radière est un poète talentueux et prolifique, il a déjà publié de nombreux recueils chez plusieurs éditeurs et j’ai eu la chance de lire près d’une vingtaine de ses publications. Il a raconté dans une de celle-ci comment, chaque matin, très tôt, il s’installe pour écrire de la poésie et chaque jour il publie l’un de ses poèmes du...

16.
200 visites
sans couverture

Guide pratique de conversation italien de Pierre Ravier, Werner Reuther

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Guide de survie en Italie pour débutants
Les fondamentaux de la grammaire et des listes retraçant le vocabulaire essentiel classé par grands thème permettent de s'initier calmement à l'italien, dans le cadre immersif d'un voyage, celui pour lequel est conçu cet ouvrage court, au format poche. Les explications données restent très synthétiques, voire succinctes, mais paraissent suffire pour une première approche pratiquée au milieu de locuteurs natifs...

17.
198 visites
sans couverture

New Iberia Blues de James Lee Burke

critiqué par Ayor - (49 ans)
8 etoiles
Dave Robicheaux : vingt-deuxième acte
Ce vingt-deuxième épisode de la série est une fois de plus très addictif, comme l'ensemble des enquêtes de Dave Robicheaux d'ailleurs, si toutefois l'on prend la précaution de laisser un peu de temps entre chaque tome. Effectivement, les éléments qu'utilise James Lee Burke dans ses romans sont souvent similaires, et il suit le même schéma narratif. En dehors de ces aspects, le...

18.
194 visites
sans couverture

Villa fatale de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Enigme dans la mode
Les Editions Lamiroy proposent un nouveau concept éditorial qui consiste à écrire le début d’un roman et de le soumettre au jugement des lecteurs après impression. Ceux qui recevront le meilleur accueil auront une chance d’être édités. « Les Apéropuscules présentent le début d'un roman, en format imprimé, qui sera peut-être édité si cette présentation rencontre un certain succès...

19.
191 visites
sans couverture

La France n'a pas dit son dernier mot de Éric Zemmour

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
7 etoiles
Dîners en ville
Après le retentissant succès du « Suicide français », Eric Zemmour pensait naïvement avoir gagné la bataille des idées. Très vite, il comprit qu’il n’en était rien. Bien que battue en brèche, la doxa, la pensée unique ne s’en montra que plus que plus insistante en martelant ses principaux dogmes : la race n’existe pas, mais les racistes existent. Seuls les Blancs sont...

20.
189 visites
sans couverture

Marie-Thérèse d'Autriche de Alexandre Mahan

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 85 ans)
10 etoiles
Une reine et son temps.
Voici une biographie comme on les aime. L’auteur annonce d’emblée qu’il n’a pas l’intention de détailler toutes les guerres qui ont jalonné le règne de Marie-Thérèse mais que son but est de se pencher sur son rôle face aux grands événements de son siècle. Pour commencer il nous rappelle ce qu’étaient le Saint Empire Romain Germanique et la Monarchie autrichienne....

21.
188 visites
sans couverture

Le prieuré de l'oranger: Partie II de Samantha Shannon

critiqué par Ayor - (49 ans)
6 etoiles
Une deuxième partie plus accrocheuse
Cette deuxième partie m'a semblé plus attrayante, sans doute est-ce dû à l'habitude prise quant au style de l'autrice. Un peu plus d'action également, mais ceux qui, et c'est mon cas, préfèrent la fantasy axée sur une véritable quête avec du rythme, de l'aventure et de bonnes bastons, ne seront pas pleinement comblés. En revanche, ceux qui apprécient la fantasy où la...

22.
188 visites
sans couverture

La cause des femmes - Le temps des malentendus de Gisèle Halimi

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
Une marche vers l'égalité et l'accès à l'avortement
Gisèle Halimi, avocate féministe, revient, dans ces deux essais, sur les combats de sa carrière. Dans Le Temps des malentendus, elle expose en quoi le monopole de la maternité par les femmes ne constitue pas une tare mais plutôt une norme biologique. Dans La Cause des femmes, écrit plus substantiel et volume, idées et faits rappelés, elle relate le sentiment...

23.
188 visites
sans couverture

Undertaker - Tome 6 - Salvaje de Xavier Dorison (Scénario), Ralph Meyer (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
«Qui sème la tempête, récolte le plomb!» (*)
Cette deuxième partie de l’histoire commence exactement là où s’arrête l’épisode précédent. De retour avec le cadavre de Caleb («l’indien blanc»), - de Jonas qui l’a percé à jour, ainsi que de Salvaje la femme indienne de Caleb, et Chato l'enfant né de leur union -, Sid Beauchamp savoure son triomphe. Il va enfin pouvoir épouser Joséphine Barclay (oui,...

24.
187 visites
sans couverture

La Seconde de Colette

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)
10 etoiles
Mystère de la jalousie
Donc, je me suis plongé dans "La seconde" (1929), un roman de Colette que je ne connaissais que de nom et qui m’a fortement intéressé. La "seconde", c’est Jane, secrétaire du grand Farou, écrivain de théâtre de boulevard habitué au succès public, marié avec Fanny mais homme à femmes. Depuis quelque temps, Jane vit chez eux, où Fanny s'occupe de...

25.
186 visites
sans couverture

Le Théâtre des merveilles de Lluís Llach

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)
10 etoiles
tout pour la musique
Dès les toutes premières pages le troisième roman de Lluís Llach se place au niveau de ses deux romans précédents, "Les yeux fardés" et "Les femmes de la Principal". Même plaisir de la lecture, même attrait pour des personnages hauts en couleurs, même désir d’en savoir plus sur leur vie mouvementée, leurs passions, leurs tourments. On y retrouve Barcelone, bien...

26.
185 visites
sans couverture

Le pont des assassins de Arturo Pérez-Reverte

critiqué par Nav33 - (73 ans)
10 etoiles
Sombre Venise , sombres héros
Septième tome des aventures du capitaines Alatriste. Cette fois-ci nous plongeons dans une Venise sombre , glaciale , brumeuse et pourtant impressionnante de richesse et de puissance , sans équivalent en ce début de 17e siècle . Alatriste et son fidèle Bilboa sont embarqués dans une mission qui n'a rien de glorieux et dont les détails ne leur sont distillés...

27.
183 visites
sans couverture

Jérôme 60° Latitude Nord de Maurice Bedel

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
7 etoiles
Ah, ces Scandinaves !
Roman très curieux, et franchement drôle (pour un Goncourt, c'est assez rare de tomber sur un roman aussi marrant, même si ce n'est pas le seul Goncourt comique non plus), paru en 1927, que ce "Jérôme 60° Latitude Nord" écrit, c'était même son premier roman, par un certain Maurice Bedel que je ne connais que pour ce roman. Un roman...

28.
181 visites
sans couverture

Hôtel Valencia Palace de Annie Perreault

critiqué par Missef - (55 ans)
7 etoiles
On ne connaît jamais ceux qui partagent notre vie
Résumé de l'éditeur : « Je suis ici pour écrire un scénario. La femme est blonde et blessée, le ciel brumeux, c’est un huis clos étouffant sur le toit d’un hôtel. Le film est construit sur un malaise, une inquiétude, un mystère ; on ne sait pas qui est cette femme, et on ne le saura pas, à la fin…...

29.
181 visites
sans couverture

L'Empreinte du dieu de Maxence Van der Meersch

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
8 etoiles
Moderne Zola
Maxence Van Der Meersch, un nom pareil nous renseigne sur les origines sinon flamandes, du moins du Nord de la France (ou de la Belgique, mais l'auteur était français) de l'auteur. Considéré comme le Zola moderne (compte tenu qu'il a écrit entre 20 et 30 ans après la mort de Zola, ce surnom est un peu relatif tout de même),...

30.
178 visites
sans couverture

Ducobu La Compil' de la rentrée de Zidrou (Scénario), Godi (Dessin)

critiqué par Page - (Rennes - 33 ans)
8 etoiles
Si aujourd’hui le mot "cancre" est encore connu par certains jeunes, on le doit au personnage de Ducobu
Dans le tome 2 de cette série, une réplique prêtée à la jeune Latouche est « Bientôt on ne dira plus d'un mauvais élève qu'il est un cancre mais un "ducobu"! ». Le héros fête sa trentième année en 2021 et l’adulte averti voit dans l’univers décrit des allusions à la période des Trente Glorieuses (1945-1974) avec notamment la...

Page 1 de 4 Suivante Fin