Littérature => Biographies, chroniques et correspondances (3209 livres critiqués)



couverture

Le Malaisant de Natacha Sztabowicz

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

Raconter pour pardonner

9 etoiles
Jacob va mal. Jacob déprime. Jacob ne se soigne plus, il a cessé de prendre ses médicaments. Jacob s’ en va, il quitte la maison, « Bon, bah j’y vais ». Mais, Jacob ne rentre pas, son épouse, la narratrice, commence à s’inquiéter, elle le cherche en vain… Jusqu’à ce que la police sonne à...

couverture

Ces grandes figures qui ont fait l'histoire. Charisme et politique au XXe siècle de Ian Kershaw

critiqué par Colen8 - (83 ans)

Et toujours le chaos mondial à l’horizon

7 etoiles
Le choix s’est porté sur douze Européens, communistes, fascistes, démocrates, du siècle précédent entre 1917 (révolution bolchevique) et 1991 (réunification allemande, fin de l'URSS). Les régimes abominables de terreur et de barbarie institutionnalisés en période civile sont un signe commun aux dictateurs : Lénine puis Staline son successeur en URSS, Mussolini en Italie, Hitler en...

couverture

Voltaire de François Jacob

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Genèse et existence d'un philosophe

7 etoiles
L'environnement de naissance de Voltaire est longuement présenté dans ce livre, pour comprendre quels préliminaires de destinée l'ont conduit à penser et à se positionner pour devenir le Hérault des Lumières. Ses relations sont également développées relativement en détail, notamment avec Emilie du Châtelet et Madame de Pompadour, bien que j'eusse voulu savoir comment il...

couverture

Secrets de vies de Catherine Nay

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Des portraits politiques

8 etoiles
Connue pour son brio à croquer des portraits, Catherine Nay utilise son talents pour en brosser de personnalités marquant la politique au présent ou dans le passé. L'actualité nécessite des éclairages individuels, comme pour Jean Castex, Fabien Roussel, Richard Ferrand, Bruno Retailleau, Eric Woerth, Jean-Louis Bourlanges, Charles-Amédée de Courson, Jean-Yves Le Drian. Par ailleurs, des...

couverture

Une maison de famille de Michel Testut

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

Nostalgie

9 etoiles
Au printemps 2020, l’auteur, Michel Testut, 78 ans, se retrouve confiné chez lui, dans sa maison de famille de Dordogne à cause d’un très dangereux virus prénommé Corona dont on dit qu’il rôde à travers villes et campagnes mettant en danger de mort toute l’humanité. Seul chez lui, Michel se demande comment employer ses journées....

couverture

Colette de Madeleine Lazard

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Une prise d'indépendance progressive

8 etoiles
Cette femme timide timide a commencé dans l'ombre de sa famille en milieu rural, puis de son mari. L'écriture l'a aidée à s'émanciper, puis le reste est venu progressivement, sur le plan sentimental et professionnel. La compagnie d'un homme plus jeune et la complicité des femmes, la délicate audace des thèmes abordés dans ses livres...

couverture

Les montagnes roses: Journal poignant d'une femme qui lève le voile sur les tabous du cancer et de l'hormonothérapie de Rose

critiqué par Colen8 - (83 ans)

Rebondir, écrire et chanter

8 etoiles
Les montagnes roses(1), titre d’une chanson, est le nom donné à ce journal. De propos jetés sur la page pour exorciser l’épreuve toujours terrifiante d’un cancer du sein il est devenu au fil des mois une passerelle en direction des autres, malades ou non. Entre les peurs, les idées morbides, les souffrances induites par les...

couverture

Dictionnaire amoureux de Victor Hugo de Sébastien Spitzer

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Le bréviaire d'un géant littéraire

9 etoiles
Ce dictionnaire subjectif évoquant une personnalité marquante se doit de retracer les talents, oeuvres marquantes et zones d'ombre dans l'hommage à la personnalité célébrée. Victor Hugo s'est érigé en héraut du romantisme, par la poésie, puis par des romans-preuves, ou pavés (cf. l'article consacré sous ce nom), la politique, l'exil et l'entrée à l'Académie venant...

couverture

Qu'est-ce qu'elle a ma famille ? de Marc-Olivier Fogiel

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Expériences de la gestation pour autrui

4 etoiles
De bonne foi et pour partager une expérience qu'il juge positive, cet éminent journaliste souhaite déconstruire les clichés néfastes qui nuisent à la gestation pour autrui (GPA)i. Cette dernière peut pourtant aider à épanouir des couples dans la filiation, malgré leur infertilité, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels. Lesdits couples proviendraient surtout de la classe moyenne,...

couverture

Mon jeune grand-père de Philippe Annocque

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 57 ans)

Un beau partage

9 etoiles
Philippe Annocque retranscrit dans cet ouvrage les cartes postales qu'envoyait son jeune grand père, âgé d'une vingtaine d'années, à ses parents, alors qu'il était prisonnier en Allemagne. Discrètement, comme en filigrane, il commente ce travail très difficile. Les cartes ont cent ans, elles sont pour la plupart écrites au crayon papier, presque effacées, on devine...

couverture

Des mains heureuses: Une archéologie du toucher de Claire Richard

critiqué par Colen8 - (83 ans)

Incursion dans la haptique(1)

7 etoiles
D’un côté les mains heureuses évoquent la douceur de la peau en elle-même, la délicatesse du toucher des grand-mères plus appréciée que celle des parents, la fragilité du bébé serrant déjà fort le doigt maternel. Elles se font réconfortantes, réparatrices, actives, adroites dans la vie sociale, elles animent des jeux sans fin dans l’érotisme et...

couverture

Quand j'ai quitté l'île Népawa de Julien Pelletier

critiqué par Alma - (- ans)

L'ascension professionnelle et sociale d'un « déplacé social »

7 etoiles
Un récit autobiographique en une succession de tableaux clairs , brefs, numérotés . Il présente le parcours de vie  de l'auteur : Julien Pelletier né en 1953 dans l'île Népawa, fils aîné d'une famille pauvre de 8 enfants de Canadiens Français dont le père est illettré, devenu titulaire d'un doctorat...

couverture

Orwell, à sa guise: La vie et l'oeuvre d'un esprit libre de George Woodcock

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)

Recension intime et exhaustive de la pensée d'Orwell

10 etoiles
Canadien, intellectuel et bourlingueur George Woodcock a rencontré Orwell le 8 novembre 1942 pour l'émission de la BBC "Voix 2" consacrée à le poésie de la première guerre mondiale. Il s'en est suivi une proximité et une amitié entre les deux hommes qui ont duré jusqu'à la mort d'Orwell. Il a publié ce livre en...

couverture

Orwell : écrivain des gens ordinaires de Kévin Boucaud-Victoire

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)

Typiquement journalistique

6 etoiles
Le journaliste Kévin Boucaud-Victoire s'est intéressé à George Orwell pour en donner une présentation satisfaisante. Son texte cite abondamment les commentateurs: Leys, Michéa, Verner, Hot, Bénard et d'autres. Il a par ailleurs lu une partie des écrits d'Orwell. De tout cela il fait un essai tendant à souligner le socialisme d'Orwell, s'appuyant en particulier sur...

couverture

Essais, articles, lettres, tome 1 de George Orwell

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)

Orwell au jour le jour

8 etoiles
Ces textes ont été réunis en ordre chronologique par sa veuve, Sonia, aidée par Ian Angus, après la mort d'Orwell. Ce premier gros (700 pages) livre couvre les années 1920-1940. Il regroupe des textes très divers qui permettent de connaître et comprendre les évolutions de la pensée d'Orwell. On y trouve plusieurs thèmes largement indépendants...

couverture

Maintenant, foutez-moi la paix ! de Philippe Delerm

critiqué par Eric Eliès - (50 ans)

Un beau portrait de Paul Léautaud, écrivain et homme complexe, à la fois féroce, caustique, détestable et émouvant dans ses contradictions et sa solitude

9 etoiles
Ce petit livre de Philippe Delerm, dont j’ignorais la passion pour Proust et Léautaud (les deux écrivains principaux de sa « sentimenthèque », pour reprendre un joli néologisme de Patrick Chamoiseau quand il évoque les écrivains qui l’ont le plus marqué, sans pour autant être toujours ses écrivains préférés), brosse, comme à petits coups de...

couverture

Madame St-Clair, Reine de Harlem de Raphaël Confiant

critiqué par Jordanévie - (48 ans)

La fameuse Lady Gangster de Harlem

10 etoiles
Histoire intéressante sur celle que l'on surnommait Queenie et qui vivait à Harlem pendant l'époque de la prohibition. Stéphanie Saint-Clair, jeune Martiniquaise, a créé une loterie clandestine. Elle va s'attirer les foudres d'autres gangsters mafieux, envieux de son succès. Livre contant la période où le racisme battait son plein à New-York. On y découvre l'histoire...

couverture

Une histoire française: Mémoires de Alain Juppé

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Bonheurs et déboires d'un politique

8 etoiles
Brillant élève et étudiant au parcours flatteur, Alain Juppé est devenu normalien et haut fonctionnaire, avant d'être remarqué et appelé par le cabinet de Jacques Chirac, alors jeune Premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing. Ce fut donc en trombe que commença une longue carrière politique, tout de même appréciée, malgré l'impression de froideur et de...

couverture

Murnau des ténèbres de Nicolas Chemla

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 76 ans)

tabou pas tabou

10 etoiles
Murnau, cinéaste inspiré dont les films iconiques ("Nosferatu", "L’aurore", "Tabou") resteront gravés pour toujours dans la mémoire des cinéphiles. Murnau, persuadé que le Mal était l’essence de l’univers, a pourtant réalisé des chefs-d’œuvre de toute beauté. Nicolas Chemla nous fait revivre cet étrange personnage, à travers le témoignage imaginaire d’un de ses assistants l’ayant accompagné,...

couverture

Extermination des cloportes de Philippe Ségur

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 44 ans)

Du quarantenaire en quête de maturité ?

4 etoiles
Tout semble aller bien pour le protagoniste de ce roman : une épouse aimante, un boulot qui a l'air de lui plaire. Bon, il a aussi l'ambition d'écrire un best-seller, et sa femme une thèse. Mais entre plonger dans le travail le soir et regarder des séries, les bonnes résolutions sont difficiles à tenir. Sans...

couverture

Sur les traces de George Orwell de Adrien Jaulmes

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)

Complément utile

8 etoiles
Adrien Jaulmes a publié une série d'articles conscrés à George Orwell sur le Figaro qui sont regroupés dans ce livre. La démarche est originale. Sachant que la vie d'Orwell est une des sources majeures de son oeuvre, Jaulmes consacre un chapitre (= 1 article) à des lieux où Orwell a exercé son activité. Ainsi: Eton,...

couverture

Le petit monde de Don Bouvardo de Philippe Bouvard

critiqué par Catinus - (Liège - 73 ans)

Se lit avec délice

9 etoiles
Je n’ai absolument rien en commun avec ce Monsieur. Par exemple, il est de très petite taille - je soupçonne qu’il ait même rapetissé avec l’âge – alors que môa, je mesure 1 mètre 80, surtout quand je bombe du torse. Curieusement, je n’ai jamais apprécié ses émissions telles « Les grosses têtes » que...

couverture

L'incroyable histoire de George Soros de Anne-Marie Rocco

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

Sans intérêt

4 etoiles
Dzjchdzhe Shorash, dont le nom a été anglicisé en George Soros, naquit le 12 août 1930 à Budapest (Hongrie) dans une famille juive aisée. En 1947, il part s’installer en Grande-Bretagne où il étudie à la prestigieuse London School of Economics. En 1953, il décroche un premier emploi de trader dans la City chez Singer...

couverture

Un été avec Jankélévitch de Cynthia Fleury

critiqué par Elko - (Niort - 48 ans)

Le monde de Jankélévitch

6 etoiles
Un été avec Jankélévitch reprend une émission radiophonique de France Inter, où un intervenant légitime présente la vie et l’œuvre d’une personnalité : ici donc le philosophe français d’origine russe, professeur au Collège de France à la fin du XXème siècle. On serait tenté de penser que ce court ouvrage à l’appellation estivale serait une énième version...

couverture

Un corsaire au bagne de Louis Garneray

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

Vae victis ! (Malheur aux vaincus)

9 etoiles
La paix avec les Anglais n'ayant été que de courte durée, Louis Garneray et ses compagnons d’infortune se retrouvent prisonniers de guerre suite à un combat naval qui a fort mal tourné. Le voilà ramené en Grande-Bretagne et bientôt incarcéré avec des centaines d’autres marins français sur des pontons, vieux vaisseaux démâtés, ancrés dans des...

couverture

Un peu d'air frais de George Orwell

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)

Une chronique de grande classe

10 etoiles
Publié en 1939 ce roman d'Eric Blair-George Orwell est probablement le dernier écrit avant la deuxième guerre mondiale. Comme d'autres romans d'Orwell, il n'est pas autobiographique, mais contient à mon sens un nombre élevé d'expériences vécues directement par l'auteur, n'en témoignent que les nombreuses pages dédiées à la pêche, activité si prisée par Orwell. Le...

couverture

Journal d'une invasion de Andreï Kourkov

critiqué par Colen8 - (83 ans)

« L’Ukraine vaincra »

8 etoiles
Epris de liberté, individualistes dans leur ensemble(1) les Ukrainiens n’ont rien à voir avec la mentalité des Russes de tout temps soumis à un pouvoir central absolu puis totalitaire. Russophone comme près de la moitié des Ukrainiens(2) l’écrivain Andreï Kourkov a réuni dans ce journal ses souvenirs autobiographiques, réflexions personnelles, articles, reportages et entretiens divers....

couverture

Martial, la rage de l'humilié de Daniel Bizeul

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 78 ans)

la rage d'être humilié

10 etoiles
Bien que je lise pas mal de livres qui me font grande impression, je dois dire que "Martial : la rage de l’humilié", de Daniel Bizeul , sorte de biographie sociologique d’un de ces perdants de nos sociétés, m'a tenu en haleine pendant une dizaine de jours. Martial, métis d’un père martiniquais et d’une mère...

couverture

Une rétrospective de Juan Gabriel Vásquez

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Du maoïsme à la guérilla colombienne

9 etoiles
Il s'agit d'un roman historique et d'une biographie fictive. C'est l’histoire de la famille Cabrera, dont le fils est ami de l'auteur : il y a le le père Fausto, la mère Luz Elena, le fils Sergio devenu un célèbre réalisateur colombien et la sœur Marianella. Depuis la dictature franquiste, Fausto Cabrera s'est exilé en République dominicaine...

couverture

Oubliez-moi de Feng Xu

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

Pour ne pas l'oublier

8 etoiles
Xu Feng, écrivain chinois né dans la région de Jiangsu, a mis ses pas dans les traces de Qian Xiuling qui a migré de Yixing en Belgique, en passant par Taïwan, pour faire revivre l’héroïne de la nation belge désormais quelque peu oubliée. Qian Xiuling a sauvé cent-dix otages belges de l’exécution par les SS...

couverture

Corsaire de la République - Voyages aventures et combats de Louis Garneray

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

Passionnant

9 etoiles
En 1796, le jeune Louis Garneray, âgé de 13 ans et demi, fils d’un peintre et graveur parisien, quitte sa famille pour aller embarquer à Rochefort sur la frégate « La Flotte ». Sa vocation maritime lui est venue de son admiration envers son cousin Beaulieu-Leloup qui le présente au capitaine du navire. Pour faire son apprentissage,...

couverture

Céline Dion - La vraie histoire de Laurence Pieau, Hervé Tropéa

critiqué par Jordanévie - (48 ans)

La talentueuse Céline...

8 etoiles
Bien écrit même si l'on s'appesantit un peu trop sur la tristesse de Céline Dion après la perte de son mari. Pas besoin d'être fan de la chanteuse pour lire ce livre. Cela nous permet de mieux connaître son univers. Sa voix accapare le public et sans elle tout s'écroule. On ressent bien les...

couverture

Elizabeth MacArthur: A Life at the Edge of the World de Michelle Scott Tucker

critiqué par Saule - (Bruxelles - 58 ans)

La ferme d'Elizabeth

8 etoiles
La ferme d'Elizabeth se trouve à Paramatta, une localité dans la banlieue Ouest de Sydney. Elle est restée plus ou moins en état et elle se visite, ce qui permet de se faire une idée de la vie d'une riche famille anglaise dans la jeune colonie. J'y suis allé par une chaude journée d'été, en...

couverture

La Copiste de Jean-Michel Mestres

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

À la recherche d’une femme sans nom et sans visage

9 etoiles
L’auteur, pour chasser son ennui lors du confinement Covid, fouille la bibliothèque de son oncle, décédé. Il y déniche une série de romans dont les pages n’ont pas été tranchées. Mais aussi un petit carnet dans lequel, avec stupeur, il découvre le texte rédigé à la main, d’une pièce de Paul Claudel . Et voici...

couverture

Debout sur le ciel de Paule Du Bouchet

critiqué par Eric Eliès - (50 ans)

Evocation par sa fille du poète André du Bouchet, pleine de tendresse et de chaleur humaine

10 etoiles
Dans ce très beau texte nourri d’instants vécus, Paule du Bouchet évoque, à petites touches, la figure de son père, le poète André du Bouchet. Il ne s’agit pas d’un récit biographique au sens classique du terme mais d'une sorte de chemin à rebours à travers la mémoire pour retrouver la densité d’une présence telle...

couverture

Deux lettres précédé de "Georges Haldas : Fidélité profonde" de Charles-Ferdinand Ramuz

critiqué par JPGP - (77 ans)

Retrouver Ramuz

9 etoiles
Publiées dans les années 1920 les « Deux lettres » de Ramuz à ces premiers éditeurs (Grasset et Mermod) comme la suite de la réédition de ses « Œuvres complètes » permettent de mieux comprendre ce que l'auteur avait inauguré avec « Raison d'être » et plus tard avec « Paris, notes d'un Vaudois » et qu'à sa manière Jacques Chessex explicita...

couverture

L'enlèvement sans clair de lune ou les propos et les amours de M. Théodore Decalandre de Tristan Derème

critiqué par Alceste - (Liège - 62 ans)

Concentré de fantaise étincelante

8 etoiles
Théodore Decalandre est un personnage créé par Tristan Derême comme un double de lui-même, l’identité des initiales étant limpide. Plus âgé, donc plus mûr,et plus raisonnable, il raconte néanmoins ses souvenirs de jeunesse dans lesquels on peut lire ceux de l’auteur lui-même. L’abondante préface (un quart de l’ouvrage)...

couverture

Quand j'étais jeune de Rachilde

critiqué par Alceste - (Liège - 62 ans)

Un début dans la vie ... d'écrivain

8 etoiles
Rachilde (1860 – 1953), écrivain reconnu et singulier pour son époque, a été l’épouse d'Alfred Vallette, directeur des éditions du Mercure de France. C’est d’ailleurs sous l’élégante couverture au caducée qu’elle publie ses souvenirs de jeunesse avec l’éloignement d’une soixantaine d’années déjà. L’ouvrage se présente opportunément divisé en chapitres dont chacun...

couverture

Dictionnaire amoureux de Flaubert de Alain Bouldouyre, Régis Jauffret

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Sa vie, plus que son oeuvre

6 etoiles
Si Flaubert s'est montré comme un maître réaliste, cette biographie disséminée en bréviaire subjectif prend la même tournure. Ce dictionnaire amoureux retrace avant tout la vie de l'écrivain, bien davantage que sa biographie, d'où une certaine déception, voire une déception certaine, de ma part. Mais il demeure toutefois intéressant, car cet ouvrage analyse en détail...

couverture

Le seigneur de Lébioles ( Essai sur mon père) de Paul Dresse

critiqué par Alceste - (Liège - 62 ans)

Un grand bourgeois de la Belle époque

8 etoiles
En plus d’être un touchant témoignage de piété filiale, cet ouvrage offre un bel éclairage sur la vie de la grande bourgeoisie liégeoise au tournant des 19e et 20e siècles. Edmond Dresse (1870 – 1940) a hérité d’une fabrique d’armes de son père et, de sa...

couverture

Lettres à Simone Kahn: (1920-1960) de André Breton

critiqué par JPGP - (77 ans)

Pape et Prêtresse - Kahn et Breton

8 etoiles
Née au Pérou où son père était propriétaire d’une exploitation de caoutchouc, Simone Kahn vient en France, fait ses études à la Sorbonne. Assidue de la célèbre librairie d’Adrienne Monnier, elle s’intéresse très vite aux mouvements d’avant garde de l’époque et fait la connaissance de Breton en 1920. Elle l’épouse un an plus tard....

couverture

Pute n'est pas un projet d'avenir de Louise Brévins

critiqué par Catinus - (Liège - 73 ans)

Agréable à lire et instructif

8 etoiles
En 2019, après des déboires financiers, professionnels et également pour assurer un meilleur avenir à son enfant, Louise décide de changer de cap : elle sera désormais escort-girl, plus précisément masseuse à 120 euros de l’heure. Dans cet essai, elle nous décrit sa nouvelle vie, sa fulgurante remontée financière, les hommes qu’elle côtoie chaque...

couverture

Introduction à la Recherche du temps perdu de Bernard de Fallois

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Ce qui rend cette oeuvre majeure

9 etoiles
Les trois mille pages de l'oeuvre détournent de ce qui la rend incontournable au fond. Plus qu'une analyse des mondanités, elle décrit les âmes, les comportements, elle pratique la psychologie. A travers chacun des livres qui composent la Recherche, chaque chapitre que le retrace évoque les grands personnages qui l'habitent. Chacun d'entre eux correspond à...

couverture

Correspondance: 1957-1982 de Francis Ponge, Philippe Sollers

critiqué par JPGP - (77 ans)

Deux égrégores : Ponge et Sollers

10 etoiles
Ce livre est le témoignage d'une longue amitié entre deux monstres littéraires de la seconde moitié du XXème siècle.. Et lorsqu'en mars 1957 Philippe Joyaux (futur Sollers) écoute Francis Ponge enseigner la langue et la littérature françaises à des étudiants étrangers une longue amitié et complicité critique débute. L'aîné et maître va aider Sollers pour...

couverture

Bienvenue dans mon monde: Moi, Paul, autiste Asperger de Paul El Kharrat

critiqué par Marvic - (Normandie - 65 ans)

Hors-norme

8 etoiles
Paul El Kharrat s’est fait connaître sur un plateau télé lors de sa participation à un jeu télévisé "Les douze coups de midi" et ses 152 victoires. Un succès qui a marqué le public, le présentateur et les téléspectateurs de plus en plus nombreux à regarder et écouter les réponses de ce jeune homme. Tous...

couverture

Tout Gainsbourg de Bertrand Dicale

critiqué par Millepages - (Bruxelles - 64 ans)

de Ginzburg à Gainsbarre

8 etoiles
Un kilo et demi d’informations réparties sur mille pages : il fallait bien ça pour raconter cet artiste peu banal. Serge Gainsbourg – Lucien Ginsburg pour l’état civil - était l’homme de tous les contrastes : Lucide, il se trouvait très laid mais il a pourtant séduit nombre de femmes reconnues...

couverture

Milan Kundera: "Écrire, quelle drôle d'idée !" de Florence Noiville

critiqué par JPGP - (77 ans)

Des rives de Florence Noiville

4 etoiles
Un tel livre vaut ce que valent toutes les hagiographies. Pas grand chose. En un long pensum Florence Noiville nous balade (à tous les sens de terme ) dans le propre zone de prurit de de son ego. Elle se serte de l'ami afin d'être elle-même écrivaine monde et lui cirant les pompes. On...

couverture

Berlinde De Bruyckere: Romeu, my deer de Caroline Lamarche

critiqué par JPGP - (77 ans)

Berlinde de Bruyckere et la chair

10 etoiles
A l’origine du livre « Romeu my deer » il y a une sculpture en extérieur installée dans le Southwood Garden de Londres en collaboration avec la St. James's Church. Cette oeuvre est présentée du 5 septembre à la fin décembre 2012 Dominé par la flèche de l’église un cerf se...

couverture

Marchands d'art de Daniel Wildenstein

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)

Une famille dans le marché de l'art

8 etoiles
Cet entretien avec un journaliste présente pour objectif de présenter l'histoire d'une famille de marchands d'art de père en fils, depuis le grand-père de la personne interrogée. Ces Français d'origine alsacienne, avec un passage aux Etats-Unis, sont devenus une dynastie dans un monde aussi particulier que passionnant. Les grandes lignes du passage de témoins entre...

couverture

Son odeur après la pluie de Cédric Sapin-Defour

critiqué par Frunny - (PARIS - 58 ans)

Ubac !

10 etoiles
Cédric Sapin-Defour (1975- ) est professeur d'éducation physique et sportive. Il s'est installé au plus près des Alpes, dans le Beaufortain, d'où, avec sa femme, il n'a de cesse de s'adonner à l'escalade, à l'alpinisme et au ski de randonnée. Il a écrit six livres sur la montagne, ainsi que de...