Une confidence de Maigret de Georges Simenon

Une confidence de Maigret de Georges Simenon

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Pierrot, le 20 novembre 2014 (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 72 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (3 075ème position).
Visites : 4 487 

Des carrières qui momentanément font grises mines…

Résumé : Pharmacien de condition modeste et faible de caractère, Josset est arrivé, grâce à la fortune de son épouse, à occuper un poste directorial important. Depuis quelques années, l'amour passionné que se vouaient les deux époux n'est plus qu'une certaine complicité ; Josset a d'ailleurs une maîtresse : sa secrétaire, la jeune Annette Duché.
Le soir du crime, les deux amants ont été surpris par le père d'Annette, venu de Fontenay-le-Comte ; par lâcheté, Josset a promis au père d'épouser Annette. Troublé par cet engagement, il a traîné de bar en bar avant de rentrer chez lui où il a trouvé, dit-il, sa femme assassinée
Ce Maigret qui précisément dans cette confidence revêt un caractère très distinctif, grave et intéressant, du fait d’une part, que cette confidence est faite chez son ami le docteur Pardon, qui traverse un moment difficile dans sa carrière de praticien.
Alors c’est très pudiquement que Maigret pour soutenir cet ami lui révèle, que lui aussi dans sa carrière, il lui est arrivé d’avoir un cas de conscience dans une enquête tragique et très peu reluisante.
Pour moi, un Simenon au sommet de son art, dans un roman ‘dur’, où Maigret ici, sert en quelque sorte de prétexte pour décrire dès fois les méandres de la conscience humaine. Un roman sombre, sans complaisance mais qui a le mérite de nous intéresser au plus haut point.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Recette du coq au vin

9 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 73 ans) - 21 mai 2016

Les Maigret ( monsieur et madame) sont en visite chez les Pardon ( le docteur et madame) pour un dîner. Notre bon commissaire leur raconte « l’affaire Adrien Josset » … Mais si, vous savez, le petit pharmacien qui fut accusé d’avoir assassiner sauvagement son épouse. Il a même été condamné à mort ou à perpette mais Jules ( Maigret) n’est pas, lui, intimement persuadé de sa culpabilité. A noter que, en prime, dans ce même roman, madame Maigret refile à son amie madame Pardon sa recette de son délicieux coq au vin, ce qui est tout de même quelque chose…

Agréable à lire ( et pas que uniquement pour la dite recette).

Extraits :

- « Vous étiez heureux, votre femme et vous ? » Qu’est-ce que Maigret, qu’est-ce que Pardon aurait répondu à la même question ?

- Pendant tout l’entretien, M. Lalinde n’a cessé de fumer des cigares très noirs, des petits cigares italiens qu’on appelle vulgairement des clous de cercueil.

Retour sur une enquête

10 étoiles

Critique de Falgo (Lentilly, Inscrit le 30 mai 2008, 84 ans) - 30 décembre 2014

Pierrot a bien résumé l'intrigue du roman. Mais ce n'est pas le point de vue qui m'a le plus intéressé ici, comme quoi un livre peut se lire de cent manières différentes. Maigret raconte un soir à un ami une enquête ancienne, et le récit mêle les souvenirs et les actions directes qui y sont liés. Dans sa mémoire Maigret retrouve les incertitudes, les hésitations et les méandres qu'a suivis l'enquêteur à l'époque. Très nuancé par rapport aux certitudes du juge d'instruction et de sa hiérarchie, Maigret expose ses doutes, les autres pistes possibles, les vérifications rendues impossibles jusqu'au dévoilement de ce qui aurait pu être la vérité. Je n'ai que rarement pu suivre d'aussi près, avec autant de détails, les interrogations de l'enquêteur sur la voie d'une vérité si difficile à établir. C'est avec un art consommé que Simenon permet au lecteur de participer ainsi au travail quotidien, délicat, des interrogatoires, des hypothèses, des vérifications, des conclusions partielles si rapidement remises en cause. Encore une fois du grand art.

Forums: Une confidence de Maigret

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Une confidence de Maigret".