Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


31.
63 visites
sans couverture

Jours de colère de Sylvie Germain

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 58 ans)
8 etoiles
Un récit tumultueux et si tragique
Quatrième de couverture Dans les forêts du Morvan, loin du monde vivent, loin du monde, des familles de bûcherons, de flotteurs de bois, de bouviers. Mais là comme ailleurs règne la folie : folie violente d’ Ambroise Mauperthuis, folie douce d’ Edmée Verselay dont la vie n’est faite que d’un immense amour pour la Sainte Vierge. Et là dessus, l’ombre...

31.
63 visites
sans couverture

Vive la marée ! de Pascal Rabaté (Scénario), David Prudhomme (Scénario et dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
4 etoiles
On ne partage pas tous le même humour...
Une journée à la mer pour la famille Tout-le-Monde, monsieur, madame et leurs enfants. Et la journée commence dans la voiture, dans le train ou dans le terrain de camping pour ceux qui sont déjà installés… Critique : Nous ne partageons pas tous le même humour. J’ai trouvé les propos d’une platitude extrême. Cette BD tient plus de l’ouvrage de sociologie ou...

31.
63 visites
sans couverture

Le Bureau - Les juifs de Pie XII de Johan Ickx

critiqué par Colen8 - (80 ans)
6 etoiles
D’après les archives du Vatican 1939-1945
Les nations européennes sont broyées par les totalitarismes et invasions des puissances fascistes de l’Axe à l’Ouest, croisant ceux des Soviétiques à l’Est. Entre eux le Vatican se doit d’observer une stricte impartialité politique, sauf à poursuivre sa mission apostolique et à défendre les catholiques dans les nombreux pays où ils sont eux-mêmes persécutés. Quand les millions de Juifs européens...

34.
62 visites
sans couverture

Rue Sans-Souci de Jo Nesbø

critiqué par Laurent63 - (AMBERT - 47 ans)
10 etoiles
Du pur Thriller Norvégien !
Quatrième de couverture : Rue Sans-Souci... Drôle d'adresse, lorsqu'on est flic, pour y trouver dans un appartement le cadavre d'une femme avec laquelle on vient de passer la nuit. Surtout lorsqu'on ne se rappelle rien... Harry Hole n'est pas au bout de ses peines. Un braqueur, comme en état de transe, a flingué à bout portant une caissière irréprochable après lui...

35.
61 visites
sans couverture

Ils rêvaient des dimanches de Christian Signol

critiqué par Maylany - (42 ans)
8 etoiles
Belle épopée
A priori (est-ce à cause de sa couverture, de son titre, de la 4ème de couv ?) ce livre, que j'ai choisi uniquement sur le nom de l'auteur dont un autre de ses livres se trouvait dans ma PAL, je m'attendais à un roman très "commercial" ; c'est-à-dire quelque chose de très neutre, donnant au lecteur quelque chose de très...

35.
61 visites
sans couverture

Un potager sur mon balcon de Philippe Asseray

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)
8 etoiles
Cultiver en pots
Un jardin sur un balcon ou une terrasse ne remplacera jamais vraiment un véritable potager de pleine terre même s’il mesure une surface de 50 m2. Il est donc illusoire de rêver nourrir une famille avec les récoltes produites dans quelques bacs et pots, même de belles dimensions. Mais, il reste quand même le plaisir de voir pousser toutes sortes...

37.
58 visites
sans couverture

Le Vide de Anna Llenas

critiqué par Marvic - (Normandie - 63 ans)
7 etoiles
Le vide expliqué aux enfants
Julie est une petite fille heureuse jusqu’au jour où elle ressent un grand vide. L’image la montre avec un énorme trou au milieu du ventre. Elle va alors chercher à boucher ce trou ; avec des bouchons plus ou moins pertinents, des chats, des bonbons, la télévision… Mais manger, caresser un chat, admirer un champion, rien n’arrive à combler ce trou. Jusqu’à la chute...

38.
58 visites
sans couverture

Luther de Olivier Jouvray (Scénario), Fillippo Cenni (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 44 ans)
8 etoiles
Schisme
L'histoire du protestantisme est indissociable de celle de Martin Luther, devenu un sujet contestataire alors que son destin ne l'appelait a priori même pas à se mêler de religion. Les éditions Glénat et Fayard ont eu la bonne idée de consacrer un album de leur collection "Ils ont fait l'histoire" à Luther... nul doute que ce personnage a toute sa...

38.
58 visites
sans couverture

Vivre au plus près de Anne-Marielle Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
9 etoiles
des mots en suspension
Dans un précédent recueil, « Là où s’étreignent les silences », Anne-Marielle proposait un quintil sur chaque page, dans le suivant, « Les miroirs du désordre », elle présentait un quatrain par page avec la même économie de mots, quelques mots par ver, parfois même un seul. Dans le présent recueil, elle mixe ces deux formes de présentation, tantôt deux...

38.
57 visites
sans couverture

Trois concerts de Lola Gruber

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 72 ans)
10 etoiles
Une très très belle lecture
Par ce roman, Lola Grüber nous convie à une immersion dans l'univers de la musique classique, plus précisément côté interprètes, comme la littérature ne nous en avait guère offert jusqu'ici, du moins à ma connaissance. Et c'est là, entre autres l'un des intérêts de cet ouvrage de nous en livrer une vision à la fois exhaustive et pour le moins...

41.
56 visites
sans couverture

Bloodsong T03: La reine de feu de Anthony Ryan

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
6 etoiles
Magie... Magie... Ou la paresse de l'auteur...
C’est la luuuutte finale ! Contre nous de la tyrannie, l’étendard sanglant est levé… Voilà comment une reine supérieurement intelligente, Lyrna, qui a souffert des brûlures épouvantables et s’en est remise (merci la magie) mène son peuple et ses alliés à marcher sur les plates-bandes d’une impératrice d’une cruauté sans nom qui s’est alliée à (est possédée par ?) une monstruosité...

41.
56 visites
sans couverture

Sans loi ni maître de Arturo Pérez-Reverte

critiqué par Nav33 - (74 ans)
9 etoiles
Libération canine
Le narrateur , Negro , est un molosse rescapé des combats de chiens , dont il était devenu une vedette lucrative pour les criminels organisateurs de ce type d'événements clandestins. Bien qu'il estime avoir une intelligence très limitée et une grande lenteur de réflexion , il a réussi à échapper à la fin tragique qui attend les infortunés animaux. Il...

43.
55 visites
sans couverture

Sido de Colette

critiqué par Le café de... - (Perpignan - Bordeaux - 38 ans)
7 etoiles
Lorsqu'une mère revit
Colette fait revivre sa mère, la met en scène. Elle lui exprime son amour, tout en la présentant en morceaux, en impressions, la liant à la spiritualité, voire à quelque chose proche du mythique. Ce texte est un des plus remarquables de l’auteur, bien qu’il soit moins linéaire que la majorité de ses romans. On ressent le vécu de Colette,...

43.
55 visites
sans couverture

L'ami impossible. Une jeunesse avec Xavier Dupont de Ligonnès de Bruno de Stabenrath

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
10 etoiles
BRUNO ET XAVIER…
Bruno De STABENRATH (BDS), est un jeune homme romantique et un peu rêveur de 17 ans qui essaye de percer dans le cinéma… Il vient juste de terminer un film en Bretagne et arrive bien après la rentrée au lycée catholique Saint-Thomas d’Aquin de Versailles,- où sa famille vient juste de s’installer -, pour y faire sa terminale… Il y fait...

45.
54 visites
sans couverture

En cas de forte chaleur de Maggie O'Farrell

critiqué par Stradivarius - (80 ans)
8 etoiles
secret de famille
1976, une chaleur suffocante s'abat sur Londres. Comme tous les matins, depuis 30 ans, Robert, retraité quitte la maison où il vit avec sa femme Gretta pour acheter le journal. Gretta l'attend en vain, Robert ne reviendra pas . Doit-elle avertir ses enfants ? Cet événement va être un détonateur pour faire éclater les vieilles querelles du passé , ainsi...

45.
54 visites
sans couverture

La Sociologie du corps de David Le Breton

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
8 etoiles
Conditionnement et communication par le corps
Le corps a été tardivement étudié comme instrument d'usage social. C'est à partir de la fin du XIXe siècle qu'il est conçu comme réceptacle de représentations, en fonction de l'âge, du sexe, de la condition sociale. La médecine , la philosophie et l'histoire sont combinées pour forger l'analyse des attitudes et utilisations de ce support biologique. Puis, la psychanalyse, toute...

47.
56 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 42 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

47.
53 visites
sans couverture

Texto de Dmitry Glukhovsky

critiqué par Isad - (- ans)
6 etoiles
Piégé pour combien de temps ?
Le roman mêle les thématiques du hasard, du choix, de la droiture et de la culpabilité. Il montre comment un malheureux enchaînement de circonstances conduit un individu vers un destin dont il prend ensuite certaines branches consciemment, d’autres qu’il suit par impulsion. Tout au long de la lecture, on ressent une sorte de d’engrenage, dont on découvre progressivement les fils, via...

47.
52 visites
sans couverture

Une sortie honorable de Éric Vuillard

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 70 ans)
7 etoiles
LE DESASTRE INDOCHINOIS
Voilà un récit qui ne laissera pas indifférent. Qu’on en juge : Éric Vuillard, dans Une sortie honorable passe en revue les causes immédiates de la défaite française en Indochine en 1954, concrétisée par la chute de Diên Biên Phu au printemps de cette même année. Et ce récit commence par l’évocation du débat tenu à la Chambre des députés...

47.
51 visites
sans couverture

Civilizations de Laurent Binet

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
9 etoiles
La conquête de l'Espagne par les Incas
Christophe Colomb ne va pas jusqu'en Amérique et s'arrête à Cuba, la Reine du Groenland se rend, elle, sur ce continent nouveau, et ce sont les Incas qui débarquent en Espagne pour conquérir le pays. Atahualpa, leur Empereur, fils du Soleil ou présumé tel, devient Roi de ce pays et détrône Charles Quint, avec l'appui du roi de France, François...

47.
51 visites
sans couverture

Les fruits tombent des arbres de Florent Oiseau

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)
10 etoiles
Les quatre saisons de Florent Oiseau
Pierre, le narrateur, un quinquagénaire vivant seul, nous invite dans un univers d’une banalité tellement poétique qu’on est irrémédiablement pris au jeu. Cela commence par la mort d’un voisin à l’arrêt de bus devant l’immeuble, et ensuite des rencontres avec les autres locataires, des amis, des proches, une actrice célèbre dont la carrière dépend d’une mayonnaise ou d’une poétesse en devenir. On...

52.
51 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

52.
51 visites
sans couverture

Baltimore: Une année au coeur du crime de David Simon

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)
9 etoiles
Passionnant
Quatrième de couverture : « Baltimore, fin du siècle dernier. Une des villes au taux de criminalité le plus élevé des États-Unis. Journaliste au Baltimore Sun, David Simon a suivi pendant un an, jour après jour, les inspecteurs de l’unité des homicides de la ville. Depuis le premier coup de fil annonçant un meurtre jusqu’au classement du dossier, David Simon...

52.
50 visites
sans couverture

Tanguy de Michel Del Castillo

critiqué par Zenith_ - (Bruxelles - 41 ans)
9 etoiles
Enfant dans la tourmente...
Né d'un père français et d'une mère espagnole, Tanguy est encore petit lorsque la guerre d'Espagne les force à s'échapper et revenir en France, lui et sa mère. Suite à une dénonciation à l'égard de cette dernière, ils sont tous deux envoyés dans un camp de concentration pour réfugiés dans le Midi. Hélas ce ne sera pas la seule détention que...

52.
50 visites
sans couverture

Incendies de Wajdi Mouawad

critiqué par Cuné - (54 ans)
10 etoiles
C'est sûr, c'est sûr, c'est sûr !
Tout commence dans le bureau d'Hermile Lebel, notaire. Une vieille femme est morte, et il doit procéder à la lecture de son testament. Les enfants, Jeanne et Simon, jumeaux, se voient chacun confier une mission : retrouver leur père pour l'une, leur frère pour l'autre, et leur remettre à chacun une enveloppe. Coup de massue pour les deux jeunes adultes....

52.
50 visites
sans couverture

Psychologie des écrans de Sylvain Missonnier, Xanthie Vlachopoulou

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
6 etoiles
Les effets des nouvelles technologies sur nos comportements
Les nouvelles technologies ont été fortement développées avec le IIIe millénaire, mais le cinéma, la télévision sont apparu bien avant, et la multiplication des écrans a changé notre comportement. Le rapport à la fiction comme à la réalité virtuelle - ou RV - a considérablement augmenté, et ces deux aspects ont envahi nos vies. Aussi les lapsus et actes manqués...

57.
49 visites
sans couverture

Le bal des folles de Victoria Mas

critiqué par Nathavh - (57 ans)
9 etoiles
Le bal des folles
Je le lorgnais depuis la rentrée ce premier roman de Victoria Mas, prix Stanislas, prix Renaudot des lycéens, un très beau roman qui remue et pousse à la réflexion sur la condition féminine au 19ème siècle. Nous sommes à Paris en février 1885, à la Salpêtrière. C'est là qu'en mars aura lieu le bal de la mi-Carême, celui que l'on...

57.
49 visites
sans couverture

Sauvage de Jamey Bradbury

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
5 etoiles
SAUVAGE, JE NE VEUX PLUS ÊTRE QUE… SAUVAGE!
Trace «Tracy» Sue Petrikoff est une jeune fille de dix-sept ans, qui vit avec son père Bill Petrikoff Junior et son frère Scott, un peu à l’écart du monde, dans une cabane près de la forêt en Alaska (États-Unis d’Amérique). Elle est solitaire et un peu sauvageonne. Comme toute sa famille, elle est un peu perdue, depuis que sa mère...

59.
47 visites
sans couverture

La Mort d'Ivan Ilitch de Léon Tolstoï

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
9 etoiles
Un homme parmi bien d'autres...
Ivan Ilitch est un des conseillers à la cour d’appel. Lorsque sa mort est annoncée, elle provoque davantage de remous parmi son entourage professionnel que de chagrin. Qui va recevoir son poste, mais aussi, qui va dès lors libérer le sien et pourra y mettre un parent ou un ami ? Et puis, pourra-t-on bien jouer au whist ce soir...

59.
47 visites
sans couverture

Papa ! Tes gâteaux me sont restés sur les hanches de Louise Lumière

critiqué par AuroreBENITO - (43 ans)
10 etoiles
Petite Pépite
Cette nouvelle est une petite pépite parfois dure parfois drôle, je suis passée par beaucoup d’émotion différente. Quand l’héroïne, Lucy, décide de reprendre sa vie en main et de s’entourer des bonnes personnes : tout lui devient possible. Son père m’a particulièrement touché. C’est léger et agréable à lire. Feelgood Lucie, 21 ans, en léger surpoids, a trouvé la recette du bonheur :...