Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


31.
70 visites
sans couverture

Armada de Ernest Cline

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 32 ans)
4 etoiles
Lourd et prévisible
Zack est un adolescent vivant seul avec sa mère étant donné que son père a tragiquement disparu lors d'un accident quand qu'il n'était encore qu'un nourrisson. Ne s'intéressant guère à l'école et à la vie réelle, il préfère s'échapper dans les jeux vidéos et notamment Armada, jeu de simulation spatiale où il doit combattre des extra-terrestres menaçant d'envahir la Terre....

31.
66 visites
sans couverture

FAM de Chantal Magalie Mbazoo-Kassa

critiqué par Imani - (Toulouse - 41 ans)
10 etoiles
C'est un roman qui vaut mille détours.
Une plume acerbe. Une intrigue bien ficelée. Un personnage principal haut en couleur : tout est réuni pour faire de ce roman un véritable coup de poing. L'on rencontre Fam le personnage principal dès la première page de ce roman et on le suit, lui qui après de brillantes études supérieures en Europe, rentre chez lui accompagné de sa femme, la...

33.
65 visites
sans couverture

Petits contes de printemps de Natsume Sōseki

critiqué par Catinus - (Liège - 70 ans)
8 etoiles
En guise d'auberge japonaise
Quelques impressions sur le pouce. Ce en quoi certains auteurs japonais excellent : parler de tout et de rien, livrer quelques sensations issues de nos vies si éphémères, s'attarder sur des détails que certains qualifieront de peu importants, si peu intéressants, sans intérêt. Et pourtant ... Déjà dans " Je suis un chat ", Sôseki m'avait séduit par ses qualités. Ces...

33.
64 visites
sans couverture

Journal d'Aran et d'autres lieux de Nicolas Bouvier

critiqué par Sahkti - (Genève - 47 ans)
10 etoiles
Le magnétisme d'Aran
Avant mon pélerinage irlandais, ce texte de Bouvier appartenait déjà à la rubrique "favoris". Après, c'est... comment dire... une révélation, une appréciation à leur juste valeur des mots de Bouvier, de son talent pour raconter les ambiances et les paysages en quelques mots, par quelques phrases bien pesées qui disent tout dans une subtile économie de langage. "La route bute contre un...

33.
63 visites
sans couverture

Bons baisers de Limón de Edo Brenes

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 65 ans)
9 etoiles
Un très bon premier roman graphique !!!
Un étudiant, originaire du Costa Rica, qui habite Londres, retourne dans son pays pour enquêter sur sa famille et en faire probablement un livre, un roman graphique… Au départ, rien d’extraordinaire, rien de surprenant, il n’est ni le premier ni le dernier à vouloir raconter sa famille, ses origines, ses racines… d’autant plus qu’il vit loin de cette famille, loin...

36.
61 visites
sans couverture

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 46 ans)
10 etoiles
Le livre, symbole de culture
451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme. Dans une société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag,l'un d'entre eux, se dresse peu à peu contre...

36.
58 visites
sans couverture

Manhattan transfer de John Dos Passos

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
9 etoiles
Un roman extraordinaire, différent !
" Manhattan Transfer " est une très vaste fresque sociale à l'intérieur de laquelle nous voyons tout un monde se débattre. La toile de fond est cette immense ville, inhumaine et attirante à la fois par les espoirs qu'elle fait naître dans le cœur de ceux qui y débarquent. Pour eux, New York est une sorte d’Eldorado au sein duquel chacun...

38.
61 visites
sans couverture

Gargantua de François Rabelais

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 39 ans)
10 etoiles
Gargantuesque !
Oui, je sais : le titre de cette chronique n'est vraiment pas original. Mais je n'en vois vraiment pas d'autres. Car ce second roman de Rabelais, suite (sans en être une, vous allez bientôt voir pourquoi) de "Pantagruel", est vraiment grandiose et imposant. Ne vous fiez cependant pas à la pagination : comme pour les autres rabelaiseries éditées chez Folio, on...

39.
56 visites
sans couverture

Le roman de la momie de Théophile Gautier

critiqué par Chouxfleur11 - (33 ans)
3 etoiles
Bof, bof
Ce livre est passionnant à un grand détail près: les descriptions. Je les trouve trop longues. En effet si on prend un chapitre de cinq pages, on peut le décomposer en 2 parties: 4 pages de description et 1 seule page d'action. A part ceci ce livre est magnifique l'histoire est passionnante mais ces long passages descriptifs gâchent tout.......

40.
60 visites
sans couverture

Taranaka de Gabriel Gachen

critiqué par Plumentete - (Antananarivo - 69 ans)
8 etoiles
Historique et contemporain
Au travers d'une romance policière moderne, fraîche et palpitante, Gabriel Gachen nous entraîne sur les traces des pirates de l'océan Indien, et nous révèle l'histoire de ceux qui ont succédé aux pirates des Caraïbes, chassés par les flottes Françaises et Anglaises. Laura est une jeune fille moderne, brillante étudiante en droit et danseuse de hip-hop. Sa vie va basculer le jour...

40.
55 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 51 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

40.
54 visites
sans couverture

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

critiqué par Marco - (Seraing - 47 ans)
10 etoiles
Un testament d'humaniste
« Puissent mes amis voir encore l'aube après la longue nuit, moi je ne peux plus attendre, je pars avant eux. » Ainsi Zweig concluait-il, en février 1942, la note expliquant les raisons de son suicide. Le Joueur d'échecs est le dernier écrit de ce voyageur insatiable et grand connaisseur de l'âme humaine. Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, le...

40.
54 visites
sans couverture

Le carnet de danse de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (37 ans)
8 etoiles
Doux rêve, dure réalité
Voici un petit recueil composé de deux des neufs « Contes à Ninon » publiés en 1864. Dans « Le carnet de danse », le narrateur s’adresse à Ninon, sa muse, écho de sa prime jeunesse en Provence. Il évoque le souvenir d’une promenade avec elle en forêt au cours de laquelle ils surprennent des paysans en train de...

40.
53 visites
sans couverture

Freddie Mercury de Selim Rauer

critiqué par Patman - (Paris - 59 ans)
9 etoiles
Love of my life...
Voici sans doute la meilleure biographie écrite en français sur Freddie Mercury, inoubliable chanteur du groupe Queen. Je craignais un peu que l'auteur ne se laisse entraîner dans la voie du panégyrique ou, pire, de l'hagiographie, ce qui arrive souvent lorsqu'un "fan" écrit sur son idole, mais Rauer tire très bien son épingle du jeu et évite l'écueil de la...

45.
56 visites
sans couverture

New York 1947 de Vincent Brugeas (Scénario), Ronan Toulhoat (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 52 ans)
9 etoiles
New York, post apocalyptique
Je viens de finir New York 1947, one shot qui s'inscrit dans l'univers de "Block 109" et j'ai littéralement dévoré cet opus. Le dessin de Ronan Toulhoat est toujours aussi bon, avec notamment une magnifique double page consacrée à New York dévasté. Même si je ne suis pas un grand fan des histoires de monstres et autres mutants, j'ai trouvé le récit...

46.
54 visites
sans couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 46 ans)
10 etoiles
Pas avare de talent
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent est une fin ou un...

46.
52 visites
sans couverture

Des villes et des femmes - Intégrale de Bob De Groot (Scénario), Philippe Francq (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 65 ans)
9 etoiles
Judicieuse réédition !!!
Par goût, mais aussi par raison, je préfère toujours quand les éditeurs donnent une chance aux nouveaux auteurs plutôt que de les voir rééditer des albums anciens avec l’idée de se faire de l’argent sans trop de risques… C’est ainsi que je ne mets pas trop en avant les compilations de toutes natures, les rééditions dans un nouveau format et...

48.
52 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

49.
54 visites
sans couverture

Femme libérée battue de Sylvie Ntsame

critiqué par Imani - (Toulouse - 41 ans)
4 etoiles
Une œuvre qui laisse pantois.
Je suis complètement désappointée à la fin de ce livre qu’une amie m’envoie de loin. Beaucoup d’attente au départ et rien au final. Nous avons déjà suivi le périple parfois chaotique de jeunes filles dont le rêve ultime - celui: épouser un homme blanc et s’envoler pour la France- tourne mal. Sylvie Ntsame, avec son 4ème roman nous propose une promenade...

49.
51 visites
sans couverture

Le journal d'Anne Frank de Anne Frank

critiqué par Doudou - (Rennes - 38 ans)
9 etoiles
Le journal d'une condamnée
Récit poignant d'une jeune fille juive pendant la guerre, le "Journal" d'Anne Frank est bien connu de tous. Or, nous n'en parlons pas assez. Qui aurait pu faire un aussi bon roman ? Personne. Car ce que nous raconte Anne Frank dans ce journal, ou plutôt ce qu'elle nous livre, n'est pas fictif. C'est bien réel. Elle l'a vécu, comme nous...

49.
51 visites
sans couverture

Le signe des trois de Jean d' Aillon

critiqué par Patman - (Paris - 59 ans)
9 etoiles
Holmes et Watson sont de retour...
Je parle bien sûr de EDWARD Holmes et GOWER Watson, les héros que Jean d'Aillon a propulsé dans le Paris anglo-bourguignon des années 1425. Pour cette 8ème aventure, nos héros n'apparaissent d'ailleurs pas tout de suite, ou seulement en filigrane, dans la première partie du roman. Nous replongeons presque 20 ans en arrière pour suivre le parcours de 3 jeunes...

49.
50 visites
sans couverture

Dix petits nègres / Ils étaient dix de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 46 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

49.
49 visites
sans couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 41 ans)
8 etoiles
Au japon c'est différent
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les Japonais, à ceux qui n'aiment...

54.
52 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

54.
49 visites
sans couverture

Sacrifices de Ellison Cooper

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
7 etoiles
Distraction malsaine
Au cours d’une randonnée pédestre avec son chien dans le parc national de Shenandoah (Virginie), l’agent Cho tombe dans une caverne souterraine remplie d’ossements humains. Sayer Altair, grande spécialiste du comportement des psychopathes au FBI, est chargée de l’enquête. En plus des os éparpillés, elle découvre deux cadavres beaucoup plus récents. Il semblerait qu’un tueur en série déposerait dans cet...

54.
48 visites
sans couverture

Incendies de Wajdi Mouawad

critiqué par Cuné - (54 ans)
10 etoiles
C'est sûr, c'est sûr, c'est sûr !
Tout commence dans le bureau d'Hermile Lebel, notaire. Une vieille femme est morte, et il doit procéder à la lecture de son testament. Les enfants, Jeanne et Simon, jumeaux, se voient chacun confier une mission : retrouver leur père pour l'une, leur frère pour l'autre, et leur remettre à chacun une enveloppe. Coup de massue pour les deux jeunes adultes....

54.
48 visites
sans couverture

Les Promises de Jean-Christophe Grangé

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 39 ans)
10 etoiles
Monumental
Jean-Christophe Grangé avait quelque peu déçu ses fans, son lectorat, en 2019 et 2020, en publiant deux romans assez courts (en plus, imprimés en caractères assez gros...) et, disons les choses, simplistes : "La Dernière Chasse" et "Le Jour des Cendres". Deux thrillers qui n'étaient que des novélisations des deux premiers épisodes de la saison 1 de la série TV...

58.
47 visites
sans couverture

Block 109 - Opération Soleil de Plomb de Vincent Brugeas (Scénario), Ronan Toulhoat (Dessin)

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
9 etoiles
Uchronie guerrière
Hitler assassiné a été remplacé par Heydrich... Octobre – Novembre 1941 : L'Afrika Korps du Feldmarshall Rommel s'empare de l'Egypte. 8 Mai 1945 : Opération Nuit Noire. Le feu nucléaire s'abat sur les Alliés. Leurs armées se désagrègent... Août 1945 : l'Allemagne nazie contrôle une bonne partie du continent Africain. En 1947, au Congo belge, le leutnant Schell, à la tête de la lie...

59.
57 visites
sans couverture

Somnambule du jour Poèmes choisis de Anise Koltz

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
8 etoiles
«Et que mes veines deviennent plus foncées par la plus secrète jouissance qui existait déjà en moi avant de naître».
«Nous marchons tous sur la même route mais personne ne connaît le chemin de l’autre» En 2016 pour les 50 ans de la collection «Poésie», les éditions Gallimard eurent la très bonne idée de demander à la poétesse luxembourgeoise Anise KOLTZ (*1928), de faire son anthologie personnelle et de nous proposer un choix de poèmes à partir de son œuvre, couvrant plus de 60...

59.
48 visites
sans couverture

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

critiqué par Leïa - (Montréal - 44 ans)
9 etoiles
Vivement la passion
L'histoire se déroule dans une petite pension de la Riviera sur la Côte d'Azur au début du 20e siècle. Mme Henriette, une femme « comme il faut » délaisse tout ce qu'elle possède et s'enfuie avec un inconnu, un homme qu'elle ne connaît que depuis 48 heures. Tous sont d'accord pour porter « le » jugement disgracieux ultime à l'endroit...