La descente de Pégase de James Lee Burke

La descente de Pégase de James Lee Burke
(Pegasus descending)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Tistou, le 26 juillet 2011 (Inscrit le 10 mai 2004, 66 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 582ème position).
Visites : 3 580 

15ème opus de la série Robicheaux

Un des derniers (depuis il y a « La nuit la plus longue ») parus en Français – toujours un décalage conséquent, 2006 pour la sortie américaine et 2010 pour la traduction française -

Un des plus beaux aussi. Réellement un des plus complets, vibrant de sa propre vie comme un jeune oiseau aux plumes gonflées tombé du nid. Dave Robicheaux donc. Toujours adjoint du shérif de la paroisse d’Ibéria, à la réputation de plus en plus sulfureuse. Qui a perdu – c’est la seconde depuis le début de la série – sa femme dans l’épisode précédent mais qui a retrouvé une raison de vivre avec Molly (sœur défroquée !), une Molly qui s’intègre parfaitement bien dans le schéma « Robicheauxien ».
La Louisiane est toujours aussi pourrie – j’entends ses environnements politique et économique – et de ce point de vue James Lee Burke semble de plus en plus désabusé. Comme souvent, le passé rattrape Dave Robicheaux en la personne de Trish Klein, qui débarque à New Iberia et se fait épingler à jouer dans le casino local avec des billets de cent dollars marqués à l’encre rouge. L’encre d’un casse. Or Trish Klein s’avère être la fille de Dallas Klein, un ami du temps de la jeunesse alcoolisée de Dave, un ami qui s’est fait tuer sous ses yeux et que Dave se reproche encore de n’avoir pu sauver. (A cet égard, les « fantômes » de Dave Robicheaux ; période guerre du Vietnam, période alcoolisée, période enfance douloureuse, … sont des moteurs essentiels à la fois des intrigues et de la personnalité complexe du héros)
Il y a aussi l’épisode qui nous parait à nous Français, plutôt surréaliste, celui du District Attorney (Procureur ?) Lonnie Marceaux. Surréaliste puisque les Procureurs sont élus aux USA et ont donc intérêt à mener leurs enquêtes de manière à … être plus aisément réélus. Chaque médaille a son revers et celui-ci n’est pas le moindre dans le système judiciaire américain. James Lee Burke nous en assène une belle démonstration par ricochet dans cet épisode.
Trois affaires simultanées sont à résoudre par Dave Robicheaux, à un moment où sa réputation n’est pas au plus haut de sa forme et la violence fera partie intégrante du cocktail. Ca ne semble pas s’arranger en Louisiane depuis le premier épisode Robicheaux !
Dire qu’il n’est pas soutenu par sa hiérarchie (hors sa supérieure directe, Helen Soileau) est faible, mais il y a Clete Purcel, l’ami indéfectible, il y a Molly pour conserver un but dans la vie, il y a … la vie. Sur papier glacé. La sacrée vie de Dave Robicheaux.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Dave Robicheaux : quinzième acte

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 50 ans) - 5 juin 2014

Avec le talent qu'on lui connaît, James Lee Burke nous propose une histoire intégrant des thèmes qui lui sont chers et qu'il dénonce avec un certain fatalisme et un pessimisme malheureusement de mauvais augure.
D'un côté cette ségrégation ethnique qui perdure avec des fossés qui se creusent inexorablement (est-ce encore possible?), puis d'un autre ce patrimoine naturel extraordinaire qui fait toute la richesse de cet état du sud des Etats-Unis, et que l'homme, de par son égoïsme et son inconscience, compromet gravement.
En dehors de ces aspects, l'histoire est une fois de plus prenante même si elle reste sans surprise et dans la lignée de la série.

Forums: La descente de Pégase

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La descente de Pégase".