Tintin (Les aventures de), tome 09 : Le Crabe aux pinces d'or de Hergé

Tintin (Les aventures de), tome 09 : Le Crabe aux pinces d'or de Hergé

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Lolita, le 19 décembre 2001 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 35 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 690ème position).
Visites : 5 816  (depuis Novembre 2007)

Que de péripéties!

Ecrite en 1941, cette bande dessinée nous prouve encore une fois de plus le talent d'Hergé. C'est la neuvième aventure et jusqu'à présent, le succès des jeunes de 7 à 77 ans ne s'est jamais démenti.
L'histoire s'ouvre sur une scène quasiment muette à l'issue de laquelle Milou se fait réprimander par son maître pour avoir, selon son habitude exploré les poubelles. Or, quelques instants plus tard, les circonstances conduisent Tintin à en faire autant : ce qui donne évidemment à son fidèle compagnon l'occasion de lui rendre la monnaie de sa pièce. Sacré Milou! Et c'est dans cet épisode, qu'a lieu la rencontre sur le Karaboudjan avec le Capitaine Haddock, célèbre pour ses expressions telles que : "Canaille, emplâtre, va-nu-pied, troglodyte, tchouck-tchouck-nougat, sauvages, aztèques....". Peu après, Tintin et le Capitaine se retrouvent dans le désert. Vaincus par la soif, la chaleur et la fatigue, Tintin et le Capitaine s'effondrent avant d'être recueillis, fort heureusement... Mais les voici qui repartent prêts à découvrir la vérité sur ces boîtes de crabe, sur le Karaboudjan et .........
Lisez le pour découvrir la suite.
Petits précisions : Pour dessiner le Karaboudjan, Hergé a pris comme modèle le Glengarry. Entre les deux cargos la similitude est frappante. Tout cela pour vous dire qu'avec Hergé, la réalité n'est jamais loin de la fiction...
Si vous êtes vraiment fan des aventures de Tintin , tout comme moi vous pouvez aller consulter le site : http://www.tintin.be

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les Aventures de Tintin, tome 9 : Le Crabe aux pinces d'or de Hergé
    de Hergé, (Scénariste)
    Casterman
    ISBN : 9782203001084 ; 11,50 € ; 31/12/1980 ; 80 p. ; Relié
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

super!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9 étoiles

Critique de Martinez Maelle (Aulnat, Inscrite le 21 octobre 2021, 10 ans) - 16 novembre 2021

Je trouve ces bandes dessinées trop cool

Maëlle

Culte

9 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 39 ans) - 12 mars 2012

Si on excepte une intrigue un peu laborieuse (une histoire de trafic d'opium qui n'est pas sans rappeler, parfois, "Les Cigares...", si ce n'est le conditionnement de l'opium notamment), cet album est mythique et un des meilleurs. Première apparition d'Haddock, évidemment, et rien que ça suffit à faire de ce "Crabe..." un moment de choix dans la série. Scènes cultes (la rencontre, le désert, la ville de Baggar...), personnages cultes, suspense, encore une fois, un grand cru, même si ce n'est pas mon préféré.

Le Crabe aux Pinces d'or

6 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 42 ans) - 27 mars 2011

C'est une des moins intéressantes aventures de Tintin. Je l'ai trouvée un peu ennuyante et l'histoire d'opium caché est redondante car on l'a déjà vue dans deux autres aventures. J'ai bien aimé par exemple l'apparition pour la première fois du Capitaine Haddock qui n'est dans cette BD qu'un ivrogne. C'est le début d'une grande amitié entre lui et Tintin. Le gros problème est que l'histoire est un peu trop vide à mon goût.

5 étoiles

10 étoiles

Critique de Oursblanc (, Inscrit le 21 janvier 2011, 26 ans) - 5 février 2011

L'un des meilleurs de la collection

Je n'ai pas aimé

2 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 1 décembre 2009

Tintin veut tirer au clair les circonstances de la mort suspecte d’un marin.

C’est la première apparition du capitaine Haddock, une touche colorée dans la série, qui va devenir un personnage indissociable de l’univers Tintin, un fidèle complice. Donc, un tournant important, mais cet épisode m’a moins happé, c’était moins mon genre. Il y a des passages trop improbables à mon goût, pas assez subtils. J’avais une impression de remplissage par moments.

Un très bon souvenir

9 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 43 ans) - 29 mars 2008

Cet album est très riche en gags et en rebondissements, et apporte l'immense trouvaille du capitaine Haddock, pimantant la compagnie d'un Tintin un peu lisse.

Voilà une nouvelle réflexion sur les climat et une ébauche d'interrogations sur les régimes politiques, ce qui permet un éveil et une prise de conscience pour le jeune lecteur.
Cet album est assez riche, et franchement drôle.

Un des meilleurs

9 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 40 ans) - 6 juin 2003

Le moins que l'on puisse dire d'Hergé, c'est qu'il a évolué au fil des Tintin. De l'extrême droite conservatrice (exemple marquant le racisme de Tintin au Congo) à un virage assez à gauche dans les derniers épisodes (l'exemple marquant est Tintin au Tibet et aussi Tintin et les Picaros où il critique de manière humoristique les dictatures et les "révolutionnaires" qui feront les mêmes choses que leurs prédécesseurs une fois au pouvoir). pour en revenir au "crabe au pinces d'or", on est dans un bon Tintin qui équilibre bien l'aventure et le côté gaffeur de certains personnages et surtout l'arrivée de Haddock qui ne seconde pas vraiment Tintin comme dans les épisodes suivants, mais il est là c'est le principal. bref un des meilleurs, je conseille aussi "Le trésor de Rackham le rouge" avec l'arrivée hilarante de Tournesol et la confrontation de celui-ci avec Haddock.

Un pur plaisir

10 étoiles

Critique de Ondatra (Tours, Inscrite le 8 juillet 2002, 40 ans) - 24 décembre 2002

Voici le premier Tintin que j'ai lu dans ma petite enfance, mais aussi le premier où l'on voit apparaître le Capitaine Haddock.... Une fois de plus, Hergé signe un chef d'oeuvre avec ce trafic d'opium que le célèbre reporter Tintin va déjouer.... A lire de 7 à 77 ans, et en plus on ne se lasse jamais de le lire et de le relire encore et toujours, c'est encore mieux quand on le connait par coeur jusqu'au moindre détail :)

Enfin Haddock !...

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 77 ans) - 22 décembre 2001

A travers les réactions de mon petit-fils de six ans, quand je lui lis un Tintin, je retrouve tout à fait les miennes au même âge, si pas encore maintenant ! Tintin est un jeune homme très bien, très comme il faut, au point qu'il pourrait en devenir un rien lassant. Quel coup de génie Hergé a eu quand il a fait d'Haddock l'inséparable ami de Tintin ! Lui, il ne manque vraiment pas de "défauts"... Alcoolique, colérique, rouspéteur, ronchonneur, mais aussi grand coeur, bref... tout le charme que Tintin n'a pas ! Haddock qui sort de la brosse à vêtements inventée par Tryphon, Haddock qui se prend le tapis au sommet de l'escalier dans "Les Septs Boules de Cristal" et qui se retrouve en bas avec un pot de fleurs sur la tête, Haddock et Abdallah, Haddock et ses fous rires et et et... Il y en a tellement ! C'est lui qui fait le plus rire, avec les erreurs de compréhension de Tournesol. Il y a les Dupont (d), oui, mais c'est autre chose, c'est plus de la bêtise. Haddock est un grand personnage de la BD. A Astérix il fallait donner Obelix, mais Haddock est largement supérieur à ce dernier ! "Le Crabe aux pinces d'or" est une très bonne BD !

Hergé...

6 étoiles

Critique de Leura (--, Inscrit le 29 janvier 2001, 70 ans) - 22 décembre 2001

Oui, c'est vrai que c'est une très bonne BD, et qui n'a pas pris une ride. Tintin est indémodable, même si on peut être un peu agacé par son côté "petit-jeune-homme-bien-comme-il-faut". Tintin, disait son auteur, c'est Hergé, et c'est vrai qu'on retrouve un peu de sa vraie ou fausse naïveté chez l'auteur, chacun jugera.
Hergé était un homme de talent, mais aussi de marketing. Il savait se mettre en valeur, se vendre, et était souvent impitoyable avec ses confrères. Au musée de la BD, j'ai vu une correspondance entre lui et le génial Jijé. Hergé menaçait Jijé de lui faire un procès pour sa série "Blondin et Cirage" qu'il trouvait trop proche de Tintin. Jijé lui répondit avec humour par un dessin de Bécassine, à qui il enleva sa coiffe et mit une houppe. Après cela, Hergé fit un silence radio total.
Pour moi, au risque de me répéter, le plus grand de cette époque, c'est Franquin. De plus, le personnage est beaucoup plus sympathique...

Forums: Tintin (Les aventures de), tome 09 : Le Crabe aux pinces d'or

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tintin (Les aventures de), tome 09 : Le Crabe aux pinces d'or".