Les dernières critiques éclair

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Le bouchon de cristal de Maurice Leblanc

critiqué par Ravenbac - (Reims - 56 ans)
7 etoiles
Quelle bataille !
Quel intérêt peut avoir ce bouchon de cristal que tant de gens veulent posséder par tous les moyens ? Le plus difficile dans une affaire, nous dit Arsène Lupin, souvent, ce n’est pas d’aboutir, c’est de débuter. En l’occurrence, par où...

sans couverture

La musique du hasard de Paul Auster

critiqué par Ravenbac - (Reims - 56 ans)
8 etoiles
Entre hasard et nécessité
Nashe rencontre par hasard Pozzi, joueur de poker professionnel, alors qu'il sillonne l'Amérique. Fort du soutien de son nouveau compagnon il décide d'investir sa fortune dans une partie de poker sans risques contre deux pigeons fortunés. Mais la partie ne...

sans couverture

Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)
3 etoiles
Goncourt light
Si Anthony, du haut de ses 14 ans, s'ennuie ferme, moi aussi je me suis demandé ce que je foutais là, dans un récit où l’on décrit le mal-être des jeunes adolescents, qui glandent à longueur de journée, qui ne...

sans couverture

Un balcon en forêt de Julien Gracq

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 86 ans)
10 etoiles
Variation sur le thème de l’attente.
C’est bien de lire un auteur classique de temps en temps, c’est comme un ressourcement et, assurément, Julien Gracq en est un. Son « Balcon en Forêt » est d’une écriture admirable et ses descriptions de la forêt ardennaise sont magnifiques mais...

sans couverture

Paris 2119 de Zep (Scénario), Dominique Bertail (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 47 ans)
7 etoiles
Les mirages de la technologie
J’ai craqué pour l’élégance du graphisme de Dominique Bertail, dépeignant ce monde post-moderne à la fois inquiétant et onirique, avec ces drones en forme d’animaux aux formes géométriques, comme ces baleines qui se baladent sous la pluie dans les vieilles...

sans couverture

Disparu d'un trait d'encre de Annie Préaux

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
Rayé de l'histoire
Aline Esse veut écrire un nouveau roman mais elle n’a aucune inspiration, alors quand un jeune homme se présente pour louer la maison de ses parents décédés, elle décide de lui donner le rôle qu’elle a joué face à son...

sans couverture

Les Schtroumpfs, tome 20 : La Menace Schtroumpf de Peyo, Thierry Culliford (Scénario), Luc Parthoens (Scénario), Alain Maury (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 44 ans)
8 etoiles
Les Autres…
C'est un album grave et assez détonnant dans la série: les scénaristes abordent plusieurs thèmes assez inhabituels et on ne peut que saluer la prise de risques et le traitement de cette histoire de la part de Culliford et de...

sans couverture

L'outrage fait à Sarah Ikker de Yasmina Khadra

critiqué par CHALOT - (74 ans)
9 etoiles
un polar sur la corruption
« L’outrage fait à Sarah Ikker » Roman de Yasmina Khadra Chez Pocket Juillet 2020 238 pages Un polar comme on les aime Nous sommes à Tanger et pénétrons dans le milieu de la police. Les voyous sont dans la rue mais il y a pas mal...

sans couverture

Le crime d'Orcival de Émile Gaboriau

critiqué par Monocle - (tournai - 62 ans)
8 etoiles
Un vrai Polar à l'envers !
L'auteur avec son crime d'Orcival réussit à créer un des premiers crimes à l'envers. Précurseur du célèbre Columbo où le délit était dévoilé et le spectateur assistait à la découverte d'un coupable qu'il connaissait déjà. Ici tout est dit dans...

sans couverture

Gioconda de Nikos Kokàntzis

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
10 etoiles
Un texte très touchant
Ce texte est un récit, plutôt court, resserré, sensuel et touchant. Le lecteur suit la naissance de l'amour la découverte du désir par deux adolescents durant le contexte de la seconde guerre mondiale. Le texte est présenté comme une histoire vraie. La...

sans couverture

Il faut qu'on parle de Kevin de Lionel Shriver

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
Difficile d'être la mère d'un adolescent assassin de 9 personnes
Kevin, un adolescent américain de 16 ans a abattu de sang froid 7 élèves et 2 adultes de son lycée. Et celle qui d'après le titre du roman témoigne d'un besoin impérieux de parler de lui, c'est sa mère:...

sans couverture

Mon mari de Maud Ventura

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 66 ans)
3 etoiles
Décevant!
Quatrième de couverture et critiques enthousiastes promettent un livre amusant, captivant,… Je n’ai trouvé aucun humour dans le récit de cette femme, plutôt de la folie. L’épilogue est certes inattendu mais rend ce livre encore plus désespérant… « une femme amoureuse de son...

sans couverture

L'écriture ou la vie de Jorge Semprún

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)
10 etoiles
mort, j'écris ton nom
Il a fallu à l’auteur plus de quarante années avant de pouvoir écrire ce livre. Impossible, au sortir du camp de concentration de Buchenwald, de décrire la souffrance endurée, le deuil des amis n’ayant pas résisté à la faim, aux...

sans couverture

Heather Mallender a disparu de Robert Goddard

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)
8 etoiles
Trahisons en tout genre, amis et faux amis
On est face à ce que les anglo-saxons identifient comme un véritable « pageturner» où le lecteur est littéralement collé à un suspense soutenu et parfaitement orchestré. Malgré les 700 pages, cela se dévore à toute vitesse et on ne...

sans couverture

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

critiqué par FROISSART - (St Paul - 75 ans)
10 etoiles
La chronique de Froissart
Titre: Vingt-quatre heures de la vie d'une femme Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau Auteur: Stefan Zweig Editeur: Gallimard (Folio) 4 février 2015 Edition bilingue (allemand/français) annotée par Jean-Pierre Lefebvre Traduction pour la partie en français: Olivier Le Lay ISBN: 978-2-07-046196-7 201 pages Prix en France: 4,10€ Toujours...

sans couverture

La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes

critiqué par Frunny - (PARIS - 56 ans)
7 etoiles
Bel hommage aux librairies !
Les histoires parallèles de Leena et Jeep - frère et soeur - que le décès de leurs parents a éloignés. Leena, jeune femme mutique, plaque tout et se réfugie dans un petit village pluvieux et venteux du Cotentin. Jeep traverse...

sans couverture

Une forêt de laine et d'acier de Natsu Miyashita

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 42 ans)
6 etoiles
Pas très prenant
Je ne reviendrai pas sur l'histoire rapportée par la critique principale. Nous suivons le parcours du narrateur dans l'apprentissage de l'art de son métier. Je n'ai pas été happé ni touché par ce parcours. C'est intéressant d'entrer dans le monde...

sans couverture

Crénom, Baudelaire ! de Jean Teulé

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)
3 etoiles
Personnage odieux, roman trop long
Que j’ai eu du mal à terminer ce livre ! En général, j’aime beaucoup les romans de Jean Teulé, mais ici, j’ai détesté Baudelaire ! Le style ne compense pas pour le personnage odieux, abominable et pervers qu’était ce poète...

sans couverture

Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne

critiqué par Fanou03 - (* - 47 ans)
7 etoiles
Un héros des temps modernes
J'ai pour ma part passé un excellent moment avec cette bande dessinée de vulgarisation scientifique, remplie d’humour, qui ne se prend jamais au sérieux. Le parti pris de Marion Montaigne (en particulier le traitement du personnage de Thomas Pesquet) donne...

sans couverture

Dictionnaire amoureux de la politique de Philippe Alexandre, Alain Bouldouyre (Dessin)

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)
7 etoiles
Ça fait du bien de se moquer des politiques !
Certes, ce n’est pas très malin, et surtout c’est inutile. Mais les politiques méprisent le peuple à un point tel que rire d’eux de temps en temps est une modeste vengeance. En ce sens un tel livre atteint son objectif....

sans couverture

La place de Annie Ernaux

critiqué par Monocle - (tournai - 62 ans)
7 etoiles
L'inconnu qui fut mon père
Une plume légère relate un hommage à un père disparu. Il est vrai que enfant, ado et même adulte, on s'interroge peu sur la vie du père. Une notion (le père c'est la loi) demeure. J'ai...

sans couverture

Dieu, la science, les preuves de Michel-Yves Bolloré, Olivier Bonnassies

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)
6 etoiles
Trop, c'est trop
Beaucoup d’éléments intéressants dans ce livre, mais noyés au milieu d’un lot de maladresses, de redites et autres affirmations péremptoires. Commençons par les points positifs : - Une explication claire et compréhensible par tous de l’origine de l’univers (Big Bang), qui a eu...

sans couverture

La Montagne magique de Thomas Mann

critiqué par Monocle - (tournai - 62 ans)
10 etoiles
Magique
Ce grandiose roman est baigné dans l’atmosphère morbide de la tuberculose. La maladie du bacille de Koch ne se soigne que pour les fortunés dans des sanatoriums huppés, comme celui de Davos, surplombant cette magique montagne qui est...

Début Précédente Page 7 de 7