Pierre Grassou de Honoré de Balzac

Pierre Grassou de Honoré de Balzac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Monocle, le 16 janvier 2021 (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 62 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 146 

Le laborieux Grassou

Balzac revient dans le monde de la peinture parisien. Ces artistes désargentés qui peignent pour trois sous afin d'enrichir les marchands d'art.
Grassou n'échappe pas à la règle mais il échappe aux clichés : ascète, économe, travailleur, il ne passe pas ses nuits à la boisson et au jeu. Il dépose ses maigres bénéfices auprès d'un notaire.
Et un jour la chance lui sourit : la famille VERVELLE le contacte afin de tracer leur portrait. Curieuse famille bourgeoise, tous les trois aux physiques ingrats se prennent d'admiration pour l'artiste. Les parents y découvrent un futur mari pour cette fille qu'ils désespèrent marier.
Grassou est donc face à un choix !



PERSONNAGES

– Joseph BRIDAU : ici, mais déjà célèbre, ce vrai peintre attend son roman (La Rabouilleuse). Camarade d'atelier de Pierre Grassou, il essaie de le dissuader, puis intervient tout de même pour qu'il soit exposé au Salon.

– Pierre GRASSOU (né en 1792) : fils d'un paysan breton dévoué à la Monarchie. Il tire de sa ville d'origine, Fougères, son nom d'artiste. Puis son patronyme : Grassou de Fougères ou de Fougères tout court, quand il aura eu la Légion d'honneur et épousé la fille Vervelle. « Détestable artiste », « excellent citoyen » ; son chef d'oeuvre, au Salon de 1829 : La Toilette d'un chouan condamné à mort en 1809. Il fera en 1839 les portraits de la famille Crevel (La Cousine Bette)

– Elias (ou Eli) MAGUS : le type du marchand d'art, mi-brocanteur mi-usurier au départ, quand il tient boutique, en 1819, boulevard de Bonne-Nouvelle. Avec Pierre Grassou il opère en grand avec ses copies, en lui adultérant à bas prix près de 200 tableaux, et en montant la galerie d'Anténor Vervelle. Il aura 75 ans en 1845 dans Le Cousin Pons et régnera sur le marché de l'art, expert éclairé au demeurant.

– VERVELLE : les Vervelle sont avant tout une famille et vont toujours par trois, le père, la mère et la fille : « un melon », une « noix de coco », une « asperge », et « fleurissent » dans l'atelier de Fougères. Il y a du bourgeois gentilhomme chez Anténor, enrichi dans le commerce des bouteilles, et Virginie, sa fille est rousse, mais riche héritière et bonne épouse.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Pierre Grassou [Texte imprimé], 1839 Honoré de Balzac édition présentée par Hélène Baty-Delalande,...
    de Balzac, Honoré de Baty-Delalande, Hélène (Editeur scientifique)
    Nathan / Carrés classiques. Lycée
    ISBN : 9782091884455 ; 1,09 € ; 09/02/2012 ; 96 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Pierre Grassou

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Pierre Grassou".