Astérix, tome 38: La Fille de Vercingétorix de René Goscinny, Albert Uderzo, Jean-Yves Ferri (Scénario), Didier Conrad (Dessin)

Astérix, tome 38: La Fille de Vercingétorix de René Goscinny, Albert Uderzo, Jean-Yves Ferri (Scénario), Didier Conrad (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Humour

Critiqué par Hervé28, le 27 octobre 2019 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 55 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (55 587ème position).
Visites : 4 117 

Un album décevant.

Le duo Ferri/Conrad m'avait habitué à mieux. En effet j'avais adoré leur précédente collaboration sur "Astérix et la transitalique" mais là j'avoue m'être ennuyé à la lecture de cet nouvel opus.
J'ai trouvé la mise en place de l'intrigue assez laborieuse malgré l'habile trouvaille des FARC. J'ai eu l'impression que Ferri a essayé, avec moins de talent, de nous rejouer le coup de "Goudurix" en introduisant le personnage d'"Adrénaline".
Là où Goscinny nous amusait avec ce grand dadais, Ferri n'arrive pas à me faire sourire avec sa nouvelle héroïne, assez fade. Les discussions entre Adrénaline, le fils d'Ordalfabétix et celui de Cétautomatix , dans la carrière m'ont semblé assez plats. Bref le côté jeunesse gauloise, cela a déjà été fait auparavant dans "Astérix et les Normands"
Et que penser de la trop longue scène navale qui m'a ennuyé à tel point que je me suis demandé si le scénariste ne l'a pas imaginé de telle manière à boucler l'intrigue dans les 48 pages réglementaires.
La fin de cette aventure m'a furieusement fait penser aux dernières pages de "La galère d'Obélix", ce qui n'est pas un compliment à mes yeux.
En conclusion , j'ai trouvé le scénario faible, bref un album poussif qui est sauvé par le dessin de Conrad.
J'ajoute que la présence de nombreuses astérisques donne un côté didactique assez gênant dans la lecture d'un album d'"Astérix"
Malgré tout, le coût de l'acquisition de l'édition grand format n'a pas gâché ma lecture. Les dossiers sont bien foutus et les planches originales de Didier Conrad sont de toute beauté, d'ailleurs depuis que le duo d'auteurs a repris la série, j'achète leurs albums uniquement dans cette édition grand format mêlant la version couleur et la version n&b.

Tout de même, une grande déception après avoir lu cette aventure.
Dommage car depuis "Astérix chez les pictes" , la qualité scénaristique des albums s'améliorait au fil du temps.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Une aventure d'Astérix

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

New generation

4 étoiles

Critique de Vince92 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 46 ans) - 15 août 2023

Evénement dans le petit village breton! Une étrange délégation vient rencontrer le chef Abraracourcix et lui confie bientôt une importante et difficile mission: prendre soin de la fille de Vercingétorix afin de préserver cette dernière de la vindicte des Romains... en effet, Adrénaline incarne la résistance gauloise face à l'invasion romaine et César va tout faire pour s'emparer d'elle et de son torque, symboles dangereux pour la Pax Romanorum.
Abraracourcix confie la délicate mission de veiller sur Adrénalineà Astérix et Obélix, ceux-ci vont bientôt s’apercevoir que cette jeune femme est bien remuante. D'autre part, elle est poursuivie par un traître gaulois bien décidé à la livrer aux Romains... ajoutons au scénario les inénarrables pirates et quelques nouveaux personnages et cette énorme franchise qu'est Astérix accouche d'un album ni bon ni mauvais.
On a du mal cependant à comprendre le succès qui a accompagné la sortie de l'album... la finesse des scenarios de Gosciny a fait place à un humour à gros sabots dont les patronymes des personnages sont les tristes révélateurs. A part cet humour qui n'est pas à la hauteur, le fait que Ferri veuille absolument coller à l'air du temps est problématique, il inscrit la série dans une temporalité immédiate, il en fait un objet "sociétal" qui n'est pas vraiment son marqueur... Adrénaline arrive évidemment dans un contexte "MeToo" et il fallait obligatoirement que la jeune héroïne soit rebelle, forte et impertinente. De fait, les vieux mâles blancs que sont Astérix et Obélix sont totalement éclipsés dans ce scénario... ils servent de faire-valoir et sont souvent couverts de ridicule... ainsi Ferri a pris le vent du changement et nous impose de voir nos vieux héros s'incliner devant la nouvelle génération.
Le dessin de Conrad reste très fidèle au trait d'Uderzo et offre au lecteur un peu de baume au coeur...

Un héritage bien lourd

7 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 34 ans) - 14 décembre 2022

Cet album d'Astérix et Obélix n'est peut-être pas des plus mémorables mais je l'ai quand même trouvé assez divertissant. Plusieurs passages sont en effet assez drôles, il y a une bonne idée de départ, quelques références amusantes et le dessin est de bonne facture. Tout n'est cependant pas parfait, loin de là, je pense notamment au personnage d'Adrénaline qui manque d'épaisseur et se contente d'être une adolescente rebelle, aux romains qui ne servent pas à grand chose et à la fin qui est un peu bateau.

Une aventure de nos fameux gaulois assez mineure donc et qui a parfois du mal à exploiter tout son potentiel mais que je n'ai pas trouvé déplaisante pour autant.

Déception, comme d'habitude.

3 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 74 ans) - 31 octobre 2019

Chaque fois, ou à peu près, je me fais avoir, je l'achète dans l'espoir que peut-être, l'album rompra avec la médiocrité des albums précédents, et je suis toujours déçu. Le dessin, parfait, est identique à celui d'Uderzo, rien à redire, mais le scénario.... Pitié.
De plus en plus, il est évident que personne n'arrivera jamais à égaler le génie de Goscinny, alors pourquoi s'entêter à massacrer ce pauvre Gaulois qui n'a fait de mal à personne, en dehors des Romains? Parce que ça rapporte des sesterces? C'est vraiment triste de voir une série aussi prestigieuse massacrée par ses scribes.

Forums: Astérix, tome 38: La Fille de Vercingétorix

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Astérix, tome 38: La Fille de Vercingétorix".