Combustion de Patricia Cornwell

Combustion de Patricia Cornwell
( Point of origin)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Otbest, le 25 juin 2001 (Bruxelles, Inscrit le 28 mai 2001, 68 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (41 370ème position).
Visites : 6 180  (depuis Novembre 2007)

Scarpetta

Pour qui connaît Patricia et Scarpetta, c'est d'office bon. Pourtant, une critique se doit d'être objective, et je suis obligé de reconnaitre que ce livre n'est pas des plus stressants.
Cette enquête a difficile à démarrer et il faut attendre la moitié du livre pour être vraiment pris dans l'action. Cela se résume à trois soirées pour les 200 premières pages et une soirée pour les 250 restantes !
Un petit mot de l'histoire. Kay Scarpetta est médecin légiste et aide FBI, police... à pister les assassins. Donc, elle se fait beaucoup d'ennemi(e)s, et dans "Combustion" les doutes qu'une ancienne détenue (à présent échappée) se trouve à l'origine des meurtres (?) se font de plus en plus précis. Pourquoi et comment ? A vous de le découvrir.
Les enquêtes de Scarpetta, c'est comme le monde d'Hercule Poirot, c'est un monde à lui tout seul. On aime ou on n'aime pas. Si vous voulez goûter au monde cornwellien, je vous invite à commencer avec ses oeuvres plus connues comme "Postmortem", "Une peine d'exception"...
Moi, je me précipite sur la suite de "Combustion". Quand je vous disais que rester objectif est difficile...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Une intrigue qui chauffe

7 étoiles

Critique de Valeriane (Seraing, Inscrite le 16 novembre 2005, 45 ans) - 29 juillet 2006

Neuvième tome de la série "Kay Scarpetta" , dans ce tome notre médecin légiste doit faire face aux agressions d'un tueur pyromane. L'histoire débute avec l'incendie du ranch d'une célébrité des médias. Rien n'a été épargné, pas même ses chevaux. L'incendie aurait pris dans la salle de bain, mais le point de départ du brasier est assez mystérieux. Un corps gît également dans la baignoire. Il ne s'agit pas du propriétaire des lieux. Alors que Kay était sensée prendre quelques jours de vacances avec Benton, son compagnon et profiler "retraité" du FBI, elle annule ses projets pour se lancer sur l'affaire. A cet évènement s'ajoute l'évasion de l'hôpital psychiatrique de l'ennemi jurée de Kay et de sa nièce Lucy, Carrie Grethen.
Voici une intrigue bien ficelée, dévorée en quelques jours, où je retrouve une héroïne que j'apprécie beaucoup et que je suis depuis maintenant 10 ans. Les aventures de Kay Scarpetta ne se borne pas seulement à une suite de crimes. Ce qui est intéressant, c'est de pouvoir suivre le parcours psychologique et personnels des personnages. Nous avons appris à les connaitre, à les apprécier ou à les détester. Ici, l'enquête ne se termine pas en 400 pages et quelques, en une semaine que peut durer l'histoire. On est également familiarisé avec un tueur que nos héros vont traquer pendant plusieurs tomes et tenter de mettre hors d'état de nuire.
L'enquête principale est bouclée, mais elle est bien souvent liée aux tribulations d'un tueur en série complètement dingue qui s'en sort... pour le moment.
Un bon policier pour les vacances. Un bon moment de détente et de lecture.
Preuve de ma fidélité... je suis déjà plongée dans le tome suivant, "Cadavre X"... où Kay doit faire face à des difficultés supplémentaires suite aux évènements de Combustion.

Action défensive

8 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 68 ans) - 23 août 2004

Quand on attaque Patricia CORNWELL et Kay Scarpetta, je monte en première ligne! Non, COMBUSTION n'est pas mauvais. Et c'est vrai, il est surtout essentiel si on lit les suites car on peut dire qu'il a marqué un sérieux tournant dans la production de la chère Patricia. Qu'on dise que c'est macabre, hyperréaliste, sanglant (non cendreux!), OK. Mais pas que c'est mauvais. Après c'est vrai qu'il y a eu une baisse de régime ; l'ILE AUX CHIENS, mais là on n'est pas avec Scarpetta, voire BATON ROUGE, mais qui est plutôt refondateur pour la suite.
Surtout, pour ceux qui voudraient tester CORNWELL, ne pas commencer par n'importe lequel, en tous cas pas par un situé dans la liste de ses publications après COMBUSTION, sinon il y aura une sérieuse perte de substance. Commencer par le premier, depuis le début ça tient la route.

Absence d'étincelles

5 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 55 ans) - 23 août 2004

Malgré le titre, il s'agit ici d'un polar qui ne m'a pas vraiment enflammé. Le suspense est assez faible et une grande partie du récit est consacrée à développer les personnages qui entourent Kay Scarpetta.

L'intrigue policière est assez standard et sans rebondissements. Toutefois, le talent pour raconter des histoires de Cornwell est bien présent et rend tout de même la lecture agréable, mais sans plus.

Un Scarpetta essentiel pour comprendre ceux d'après

5 étoiles

Critique de Marz (Aulnay sous bois, Inscrite le 1 juin 2004, 41 ans) - 1 juin 2004

Ce livre n'est certainement pas le meilleur de Patricia Cornwell mais il constitue un étape importante dans la série des Scarpetta puisqu'un événement important survient dans la vie de Kay Scarpetta au cours de ce roman. L'intrique est quant à elle un peu faible même si certains chapitres sont parvenus à me tenir en haleine.
A lire pour ceux qui suivent les aventures de Scarpetta.

Forums: Combustion

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Combustion".