Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

120.
33 visites
sans couverture

A la recherche du temps perdu, tome 1 : Du côté de chez Swann de Marcel Proust

critiqué par Fairwater - (Leuze - 43 ans)
8 etoiles
Comment se régaler
Proust, c'est bien connu, on aime ou on n'aime pas. J'ai lu " À la recherche du temps perdu " et personnellement je me suis régalé. L'évolution des personnages sur une longue durée est passionnante. Proust a de plus cet art de vous décrire des choses personnelles que pourtant tout le monde a vécues un jour ou l'autre. Bon, il...

120.
33 visites
sans couverture

Malevil de Robert Merle

critiqué par Bolcho - (Bruxelles - 74 ans)
8 etoiles
Pour une civilisation post nucléaire
Dans sa veine « cosmogonique » Robert Merle a produit deux romans qui sont de pures merveilles. Celui-ci (considérablement desservi par le film du même nom) et « L'île » dont je dirai un mot par ailleurs. En ce qui concerne « Malevil », il suffira d’indiquer le point de départ du récit – une catastrophe nucléaire majeure ne laissant que...

120.
33 visites
sans couverture

Cochons. Voyage aux pays du Vivant: Petit précis de mondialisation VI de Erik Orsenna

critiqué par Colen8 - (80 ans)
9 etoiles
Précieux alliés
Tout est bon dans le cochon dit le vieil adage. De sa plume alerte et riche en anecdotes digressives Erik Orsenna, l’académicien aux questions sans fin, amoureux de la mer, de la Bretagne, des voyages, de la vie a choisi de révéler les innombrables bienfaits de ces animaux de la ferme à notre endroit. A ceux que l’on connaissait...

120.
33 visites
sans couverture

Le cinéma de Saül Birnbaum de Henri Roanne-Rosenblatt

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
L'exode dans le monde du cinéma
Les Edifions M.E.O. rééditent ce livre paru en 2012, à l’occasion de la sortie du film qui en est inspiré, Le Chemin du bonheur. Ce chemin c’est la vie de Saül Brinbaum depuis que sa mère l’a envoyé, en 1939, à Bruxelles dans un Kinderstransport organisé par la Croix rouge pour échapper à la vindicte nazie qui déferlait alors sur...

125.
33 visites
sans couverture

Les frères Karamazov de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
10 etoiles
Un chef-d'œuvre de la littérature mondiale
En la simplifiant un peu, l'intrigue du livre n'est pas des plus compliquées. Fiodor Pavlovitch Karamazov a été marié deux fois. La première, avec une jeune et belle femme qui, en outre, avait une forte personnalité. Le couple eut un fils, Dmitri. La seconde, à nouveau avec une jeune et jolie femme qu'il finit par rendre tout à fait hystérique et...

125.
33 visites
sans couverture

Différentes saisons de Stephen King

critiqué par Rosenblum Petit - (Marcinelle - 48 ans)
9 etoiles
Stephen King ou la poule aux oeufs d'or du cinéma américain
Quatre nouvelles (ou plutôt quatre novella pour respecter les termes de l'auteur) et une postface écrite par Stephen King en 1982. Voilà de quoi est composé ce livre étrange. Quatre histoires passionnantes sans aucun lien les unes avec les autres mais avec cette particularité qu'elles sont sorties de l'imagination de l'auteur juste après l'achèvement d'un roman (Salem's Lot, Shining, Dead Zone...

125.
32 visites
sans couverture

Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré de Paulo Coelho

critiqué par Boucledor - (Marseille - 47 ans)
10 etoiles
Ca change une vie
C'est un roman magnifique qui bouleverse la vision qu'on peut avoir de la vie; c'est l'histoire d'une femme arrivant à l'âge mur et qui revoit son amour d'enfance. Lui est séminariste: va-t-il céder a la tentation de tomber à nouveau amoureux après tant d'années ? Il s'agit d'un parcours initiatique pour les deux protagonistes, teinté de religiosité et de spiritualité, à...

125.
32 visites
sans couverture

Le tombeau d'Hélios de Pierre Magnan

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 66 ans)
9 etoiles
Moi, j'aime !
Je suis tombé, il y a déjà quelques longues années, sous le charme du commissaire Laviolette, ou plus exactement, vous l’aurez compris, sous celui de son auteur, Pierre Magnan. On pourra toujours me dire que le rythme est trop lent, que les descriptions sont trop nombreuses, que les personnages secondaires prennent trop de place, que c’est trop littéraire, trop provençal…...

125.
32 visites
sans couverture

Toute une vie et un soir de Anne Griffin

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 66 ans)
9 etoiles
Une soirée avec Maurice
Une soirée solitaire au bar du Rainsford House Hotel, comté de Meath, Irlande. Cinq toasts pour les cinq personnes qui ont le plus compté dans la vie de Maurice Hannigan, un vieil Irlandais bourru de 84 ans qui a perdu sa femme 2 ans plus tôt et qui ne veut pas finir sa vie en maison de retraite. Au fil de ces...

125.
32 visites
sans couverture

Au bord du bord de Laura Lutard

critiqué par El Gabal - (Strasbourg - 33 ans)
10 etoiles
Un puissant cri en faveur de la vie
Au bord du bord, à l'extrême limite où la nuit se change en jour, bien que l'aube se refuse à éclore, il y a le chant d'une jeune poétesse, Laura Lutard, qui signe là, aux éditions Bruno Doucey, son premier recueil. Un premier recueil en forme d'adresse et d'hommage aux êtres trop tôt disparus que sont les parents de cette...

125.
32 visites
sans couverture

Itinéraire d'une garce de Céline Tran (Scénario), Grazia La Padula (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 52 ans)
8 etoiles
A la recherche du temps perdu
Véritable claque que cette bande dessinée, faussement orientée vers le genre pornographique alors que le style "roman graphique" sied plus à ce one-shot. Tout d'abord, le dessin tout en retenue et en rondeur de Grazia La Padula est très loin des bandes dessinées dites pour adultes. Les couleurs choisies donnent en outre un côté classique à cette histoire hors norme, enfin...

132.
31 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 47 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

132.
31 visites
sans couverture

Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
10 etoiles
Le récit d’une jeunesse pour le moins particulière
J'ai beau me dire que je suis bien inconscient de m'attaquer à une telle figure des lettres françaises, rien n’y fait. Je n'arrive pas à réfréner mon envie ! " Mort à Crédit ", c'est l'histoire d’un petit garçon dont la mère est mercière et le père petit employé dans une grosse compagnie d'assurances. Son aire de jeu est une galerie...

132.
31 visites
sans couverture

Les piliers de la terre de Ken Follett

critiqué par Nutella - (Rhode-Saint-Genèse - 42 ans)
8 etoiles
Une saga passionnante
L'intrigue que nous livre l'auteur se passe dans l'Angleterre du XIIe siècle, où règnent la guerre, la famine et les seigneurs féodaux. Dans ce monde plein de haine, de cruauté mais aussi d'amour, chacun lutte, les destins se croisent, et les cathédrales se bâtissent. L'œuvre de Ken Follet s'appuie sur un travail d'historien phénoménal, et emmène le lecteur dans les rebondissements d'une...

132.
31 visites
sans couverture

Vingt ans après de Alexandre Dumas

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
8 etoiles
A lire, vraiment passionnant !
Nous sommes vingt ans plus tard. Seul d'Artagnan est encore dans la carrière militaire. Il se morfond au Louvre à de basses missions de gardes. Louis XIII est mort, Louis XIV est mineur et c'est Anne d’Autriche qui est régente, assistée par le Cardinal Mazarin. Celui-ci est peu apprécié et pingre. Notre héros en viendrait à regretter le Grand Cardinal, sa prestance...

132.
31 visites
sans couverture

Lolita de Vladimir Nabokov

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 52 ans)
8 etoiles
Lol, Lola, Lolita
Lolita aura fait couler beaucoup d’encre. Pour ou contre, je ne suis pas là pour juger, mais pour parler d’une des oeuvres majeures du XXe siècle. Et par la même occasion, d’une histoire d'amour. Peu classique il est vrai, mais une histoire d'amour quand même. Humbert Humbert cherche un coin tranquille pour écrire son bouquin. Il arrive chez Madame Haze, qui...

132.
31 visites
sans couverture

En un combat douteux de John Steinbeck

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 36 ans)
7 etoiles
Deux hommes douteux pour un combat douteux...
L'histoire de John Steinbeck est vraiment très intéressante à lire. L'histoire se déroule en Californie dans les années 1930. A cette époque là, les ouvrier agricoles sont des travailleurs itinérants qui travaillent dans les grands vergers. Mac, un communiste, doit partir pour une mission : provoquer la grève de ces travailleurs. Avec lui l'accompagne Jim, un nouvel adepte du parti....

132.
31 visites
sans couverture

A l'est d'Eden de John Steinbeck

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 54 ans)
9 etoiles
Fichue pomme!...
Ah!. Le bien et le mal. Problématique universelle. Steinbeck glisse subtilement cette idée dans son roman : " If a story is not about the hearer he will not listen. And I here make a rule – a great and lasting story is about everyone or it will not last". Le succès de « A l'est d'Eden » s’explique peut-être par là : nous...

132.
31 visites
sans couverture

L'art d'avoir toujours raison de Arthur Schopenhauer

critiqué par Gldoepcc@voila.fr - (71 ans)
7 etoiles
Evitez de vous faire coincer !
Simple technique de controverse ou méthode rigoureuse de recherche de la vérité ? Au moment où Hegel achève de construire l'un des plus beaux systèmes philosophiques, tout entier dédié à l'étude de la dialectique en tant que structure de la pensée et de la réalité, Schopenhauer, dans ses cours (non publiés) de l'université de Berlin, ramène cette dernière à peu...

132.
31 visites
sans couverture

La Dérive des sentiments de Bernard Caprasse

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Une saga familiale riche en sentiments et en coups de théâtre
Belgique. Printemps 1919. Il était une fois un gentleman-farmer de la noblesse belge qui, du fond de ses Ardennes, prenait plaisir à voir ses arbres pousser. Un jour, il fut amené à se rendre à Bruxelles, dans un hôtel particulier dessiné par Horta, en vue d’acheter à des nouveaux-riches un petit lopin de terre dont ceux-ci tenaient à se débarrasser car...

132.
31 visites
sans couverture

Le cahier interdit de Alba De Cespedes

critiqué par Eoliah - (71 ans)
7 etoiles
Le pouvoir de l'écriture
En Italie, en 1950, une mère de famille, par une sorte de pulsion, achète un cahier vu dans un magasin un dimanche (ce qui ne respecte pas les règles du commerce). L'impression d'avoir triché l'amène à garder le secret sur cet achat et de son utilisation comme journal intime. Ainsi pendant quelques mois son quotidien rend compte de l'évolution des...

142.
31 visites
sans couverture

Anna Karénine de Léon Tolstoï

critiqué par Rikiki - (Bruxelles - 108 ans)
10 etoiles
Magnifique
Anna Karénine est le chef-d'œuvre de Léon Tolstoï. C'est l'histoire de l'épouse d'une personnalité très en vue à Moscou. Elle s'éprend du capitaine Vronsky. Les amants voyagent en Italie. A leur retour, Anna est mise au ban de la société. Il lui est interdit de revoir son petit garçon qu'elle aime beaucoup. Un stratagème imaginé par sa cousine lui permet de...

142.
30 visites
sans couverture

Le Comte de Monte-Cristo de Alexandre Dumas

critiqué par Neurone - (Liège - 52 ans)
8 etoiles
Implacable Vengeance
Imaginez-vous un instant être Edmond Dantès. Jeune marin sur le point de devenir capitaine et de se marier avec la demoiselle qu'il aime. Il est malheureusement arrêté le jour de ses noces à cause de calomnieuses accusations rédigées par des arrivistes qui le jalousent. De fil en aiguille, il est rapidement emprisonné au secret dans le désormais célèbre château d'If, pour...

142.
30 visites
sans couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 46 ans)
10 etoiles
Pas avare de talent
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent est une fin ou un...

142.
30 visites
sans couverture

Le chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 40 ans)
8 etoiles
Le chien de l'enfer !!!!!!!!
Ce roman est le plus connu de la série des "Sherlock Holmes", un des seuls aussi à mettre un pied dans le fantastique et le surnaturel. Sherlock Holmes est chargé par le Dr Mortimer de protéger sir Henry de Baskerville, dernier survivant d'un clan maudit par un chien venu de l'enfer. Holmes ne pouvant quitter Londres à cause de ses...

142.
30 visites
sans couverture

Thérèse Desqueyroux de François Mauriac

critiqué par Kinbote - (Jumet - 63 ans)
8 etoiles
La délivrance d'une femme?
Bernard Desqueyroux et son beau-père évitent le scandale : ils délivrent Thérèse, née Larroque, de la plainte déposée pour empoisonnement et préservent de la sorte l'honneur des deux familles. Pendant le voyage de retour au domaine conjugal, Thérèse se remémore sa jeunesse et les circonstances qui l’ont amenée à empoisonner son mari. Mais Bernard Desqueyroux ne pardonne pas; il a...

142.
30 visites
sans couverture

Les oiseaux se cachent pour mourir de Colleen McCullough

critiqué par Cléliadeldongo - (33 ans)
9 etoiles
les oiseaux d'épines
Les Cleary sont un couple d’humbles travailleurs vivant en Nouvelle-Zélande avec leurs 8 enfants dont la jeune Meggie est la seule fille. Un jour, un évènement vient bouleverser leur quotidien. Mary Carson, la sœur du brave père de famille, qui a épousé un homme riche, mort maintenant, et qui se sent elle-même toute proche de le rejoindre, n’a d’autres héritiers...

142.
30 visites
sans couverture

L'Outil et les papillons de Dmitrij Mihajlovič Lipskerov

critiqué par Reginalda - (lyon - 55 ans)
10 etoiles
Les réjouissants délires d’un dépressif
Enfin un livre qui ne donne pas l’impression qu’on l’a déjà lu une dizaine de fois (à l’instar d’ailleurs des deux autres romans de Dmitri Lipskerov que j’ai pu lire, notamment "Le dernier rêve de la raison"). Dans "L’outil et les papillons", nous rencontrons Arséni Iratov, un homme à qui tout réussit apparemment : il a la beauté du diable,...

142.
30 visites
sans couverture

Dans son silence de Alex Michaelides

critiqué par Bréhec - (paris - 64 ans)
10 etoiles
Formidable thriller psychologique!
Présentation de l'éditeur "Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari, assassiné, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans...

142.
30 visites
sans couverture

Terrorisme et Communisme. L’anti-Kautsky de Léon Trotsky

critiqué par Anonyme11 - (- ans)
1 etoiles
Avec ce texte, dès 1920, Trotski s'auto-démythifiait !
Dans cet ouvrage Léon Trotski répond à son détracteur Marxiste : Karl Kautsky. Ce livre de Trotski est, selon moi, le plus important de ses écrits pour au moins deux grandes raisons : 1 / Il l’a écrit en 1920, en pleine Guerre Civile. Guerre Civile essentiellement provoquée, d’une part, par l’infâme politique du Communisme de Guerre (réquisitions forcées des récoltes...

Début Précédente Page 5 de 5