Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

123.
178 visites
sans couverture

Le Pays des Celtes. Mémoires de la Gaule de Laurent Olivier

critiqué par Colen8 - (81 ans)
8 etoiles
Leur civilisation pleinement révélée
Plus qu’un nième essai visant à mieux connaître les Celtes parmi lesquels ceux qui vivaient en Gaule(1) celui-ci met en lumière leur esprit longtemps insoupçonné. Il démontre le fossé entre d’une part les récits historiques des Grecs et des Romains de l’Antiquité, d’autre part les vestiges archéologiques reconnus comme tels depuis le XIXe siècle ainsi que les observations anthropologiques récentes...

123.
177 visites
sans couverture

L'homme au complet marron de Agatha Christie

critiqué par Mademoiselle - (35 ans)
10 etoiles
Mon Agatha Christie préféré
« L’homme au complet marron » est le roman d’Agatha Christie que je préfère car il tient une place à part dans l’œuvre de la « reine du crime » avec « Mr Brown », « Pourquoi pas Evans ? » et aussi « Le secret de Chimneys » même s’il est un peu moins bon. En effet, les détectives,...

123.
177 visites
sans couverture

Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

critiqué par BMR & MAM - (Paris - 62 ans)
10 etoiles
Un roman d'une profonde noirceur qui met à nu les lâchetés de l'âme humaine
Ce sera peut-être notre seule contribution à l'effervescence de la rentrée littéraire et de ses innombrables sorties qui s'empilent chez les libraires. Mais nous étions sortis frustrés de notre lecture précédente de Philippe Claudel : le Café de l'Excelsior; sa plume méritait donc une seconde chance : Le rapport de Brodeck. Bien sûr, on y retrouve les tournures savamment peaufinées qui nous...

123.
175 visites
sans couverture

Les trois mousquetaires de Alexandre Dumas

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
10 etoiles
Un merveilleux roman, une merveilleuse écriture
Je touche ici à un sommet du genre « roman historique » ! Raymond Barre a un jour confié qu'il relisait ce livre une fois par an depuis des années. Il y a d'abord les personnages historiques : Louis XIII, Richelieu, Anne d'Autriche, Buckingham, une bonne partie de la noblesse de l’époque et… d'Artagnan ! Le Roi vit toujours au Louvre,...

127.
177 visites
sans couverture

La prophétie des grenouilles de Jacques-Rémy Girerd

critiqué par JulienEstival - (42 ans)
10 etoiles
Une belle fable sur le vivre-ensemble
Réécriture moderne du mythe du Déluge, La prophétie des grenouilles est un livre amusant qui délivre aussi une belle leçon sur la tolérance et le vivre ensemble, à l'heure où l'écologie devient une urgence planétaire pour la survie de l'espèce humaine tout entière. ...

128.
176 visites
sans couverture

De sang-froid de Truman Capote

critiqué par Folfaerie - (53 ans)
9 etoiles
un fait divers obsédant...
...pour l'auteur en tout cas, qui a passé 6 ans à reconstituer les faits et agencer son drôle de roman. Difficile en effet de coller une étiquette sur ce livre qui tient à la fois du récit journalistique, du roman policier et du drame. Pour beaucoup de connaissances c'est le chef-d'oeuvre de Capote, bien que je ne partage pas tout...

128.
174 visites
sans couverture

Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 52 ans)
10 etoiles
Incomparable
He bien oui, voilà, il fallait bien quelqu'un pour en parler, c'est quand même le livre le plus lu dans le monde après la bible. Autant en emporte le vent est un livre mythique, c'est certain. Il y a probablement plus de gens qui ont vu le film que lu le livre, et même si le premier était incroyable, avec des...

128.
173 visites
sans couverture

Si c'est un homme de Primo Levi

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
8 etoiles
Un monde absurde !
Primo Lévi a été fait prisonnier en 1943 et a été déporté à Auschwitz. Il était Italien et ingénieur chimiste de formation. Né en 1919 il s'est suicidé en 1987. Il a écrit plusieurs livres. Je ne vais pas ici vous décrire ce qu'étaient les horreurs de la vie quotidienne dans les camps de concentrations allemands et à Auschwitz en...

131.
172 visites
sans couverture

A présent de Brigitte Giraud

critiqué par Clarabel - (46 ans)
9 etoiles
Ce livre est bouleversant...
Je vous invite à le lire. Basé sur un sujet grave, la mort accidentelle de son mari, ce livre ne baigne pourtant pas dans un mélo à vous tirer toutes les larmes de votre corps. Au contraire, la plume de Brigitte Giraud est forte à décrire ces instants d'une vie à deux, qui brutalement n'existeront plus. A présent la narratrice se...

132.
172 visites
sans couverture

Nymphéas noirs de Michel Bussi

critiqué par Flo29 - (50 ans)
10 etoiles
Fort, très fort!
Trois femmes, trois destins. Le roman commence par un meurtre, celui de Jérôme Morval, un ophtalmologue réputé qui a une maison à Giverny, le fief de Claude Monet. L'impressionnisme est présent à toutes les pages. Petit à petit, on suit deux enquêteurs qui ont bien du mal à résoudre cette énigme. Le mystère est entier (ou presque) jusqu'à la fin. Qui...

132.
172 visites
sans couverture

le soleil et ses fleurs de Rupi Kaur

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)
8 etoiles
«et avoué mon amour pour toi à l’eau après que je le lui ai dit le sel de son corps est devenu sucre»
ce matin j'ai dit aux fleurs ce que je ferais pour toi et elles ont fleuri «le soleil et ses fleurs» est le deuxième recueil de poésie, de la jeune canadienne d’origine indienne, Rupi KAUR (*1992). Tout comme son premier livre «Lait et miel», (déjà critiqué par ailleurs sur CL), il est largement autobiographique et divisé en plusieurs chapitres. La poétesse a...

134.
174 visites
sans couverture

La chute de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
9 etoiles
Une conversation entre deux personnes, mais quelle conversation !
Un Français, à Amsterdam, est accosté par un autre Français, Clamence, vivant là et à l'aspect un peu bizarre. Ils s'installeront dans un café et parleront. Ce sera le début d’une longue confession de la part de Clamence. Il était un très grand avocat à Paris, très connu. Il menait une vie mondaine, était célibataire et, surtout, avait beaucoup d’estime pour lui-même....

134.
171 visites
sans couverture

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee

critiqué par Biblio - (55 ans)
10 etoiles
Un livre culte
En 1935, lors de la Grande Dépression, dans une petite ville d'Alabama, vit Atticus Finch - homme intégre - qui élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Cet avocat est alors commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. A travers le regard d'une jeune enfant, la réalité du sud profond nous est offert sans concession...

134.
171 visites
sans couverture

Le Chant de l'assassin de R. J. Ellory

critiqué par Clubber14 - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Parce qu'une parole donnée peut faire ressurgir les démons les plus enfouis...
Présentation de l’éditeur : 1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n'a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Lorsqu'Henry arrive à...

134.
170 visites
sans couverture

La Porte des Enfers de Laurent Gaudé

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 52 ans)
8 etoiles
Un roman tragique et infernal
1980. Pippo, 6 ans, se rend à l'école, par un beau matin napolitain, en compagnie de son père Matteo. Une balle perdue fauchera sa courte vie, laissant ses parents anéantis. Matteo et Giuliana s'éloignent, lentement, vivant leur deuil en silence, chacun de son côté, comme au ralenti. Le temps pour eux s'est arrêté ce matin-là. Elle voudrait une vengeance qu'il ne...

134.
170 visites
sans couverture

Le polygone étoilé de Yacine Kateb

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
8 etoiles
Une oeuvre originale, éclatée et fondamentale dans la littérature algérienne
« Le polygone étoilé » est considéré par la critique unanime comme le texte fondamental de la littérature algérienne moderne. Il est aussi présenté comme un roman complexe. Je confirme ! Kateb Yacine offre une œuvre fragmentée, explosée et variée qui pourtant trouve une unité et formerait ce polygone. Le texte emprunte au roman, au théâtre et à la poésie....

139.
171 visites
sans couverture

Un putain de salopard - Tome 3 - Guajeraï de Régis Loisel (Scénario), Olivier Pont (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Mon père, ce bandit manchot
A la fin du tome précédent, nous avions laissé Max et le Manchot en pleine jungle, en mauvaise posture, alors qu’ils venaient tout juste de retrouver l’épave de l’avion contenant un trésor. S’apprêtant à quitter les lieux, ils tombèrent nez à nez avec des hommes envoyés par Hermann, le patron du camp forestier, à la recherche de Max. S’ensuivit une...

140.
169 visites
sans couverture

Je suis une légende de Richard Matheson

critiqué par Vigger - (46 ans)
8 etoiles
Bon sang de bon soir !
"Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages...

141.
166 visites
sans couverture

Un miracle de Victoria Mas

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)
7 etoiles
Original
Il existe de nombreux livres sur le thème des apparitions mariales. Ils se rapportent à des cas vécus, et généralement leurs conclusions sont catégoriques et non nuancées : ou visions véritables ou supercherie. Mais on a ici un roman, une pure fiction, où un enfant, sur une petite île bretonne, dit voir une dame, sans autre précision. La ferveur populaire conduit, comme...

142.
169 visites
sans couverture

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery

critiqué par Sahkti - (Genève - 48 ans)
9 etoiles
Concierge et QI exceptionnel
Quel savoureux roman que celui-ci! J'ai passé un très bon moment. Renée est une concierge croustillante, la cinquantaine bien faite, qui tient un immeuble bourgeois néo-conservateur et se fait passer pour une inculte qui se gave de télé aux yeux de ses locataires, snobinards bon teint qui la considèrent comme un objet de fonction et non comme une personne....

142.
168 visites
sans couverture

L'Africain de J.M.G. Le Clézio

critiqué par Fee carabine - (48 ans)
8 etoiles
A la gloire du père et de l'Afrique
"J'ai longtemps rêvé que ma mère était noire. Je m'étais inventé une histoire, un passé, pour fuir la réalité à mon retour d'Afrique, dans ce pays, dans cette ville où je ne connaissais personne, où j'étais devenu un étranger. Puis j'ai découvert, lorsque mon père, à l'âge de la retraite, est revenu vivre avec nous en France, que c'était lui...

142.
168 visites
sans couverture

Une femme de Annie Ernaux

critiqué par Clarabel - (46 ans)
8 etoiles
Au plus juste dans son portrait
Après avoir écrit sur la mort de son père dans "La place", Annie Ernaux récidive avec la perte de sa mère - "Une femme". Parler de la femme de son imaginaire, mais aussi la femme réelle, celle qui a existé en dehors d'elle, mettre en mots le portrait d'une femme, comme pour "mettre au monde sa mère". Dessiner le parcours...

142.
165 visites
sans couverture

L'existentialisme est un humanisme de Jean-Paul Sartre

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
5 etoiles
Une vision de l'homme et de la vie
Ce livre reprend les paroles de Jean-Paul Sartre prononcées lors d’une conférence qu’il a donnée au « Club Maintenant ». Sartre entend essentiellement répondre aux attaques dont sa philosophie a fait l’objet. Le terme « existentialiste » est, à l'époque, assimilé à ce qui est farfelu, désespéré, révolté, dévoyé, etc. Or, dit-il, sa philosophie est tout le contraire. C'est une pensée...

142.
165 visites
sans couverture

Raison et sentiments de Jane Austen

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 43 ans)
8 etoiles
Une analyse subtile de la bourgeoisie anglaise du XVIIIe siècle
Elinor et Marianne Dashwood sont les deux aînées d’une modeste famille anglaise. Elles vivent avec leur mère et leur jeune sœur Margaret. Elinor est une jeune femme sensée, sensible, responsable, peu encline aux débordements émotionnels et le parfait symbole du flegme anglais. Marianne est tout son contraire. Passionnée et impulsive, elle ne peut imaginer l’amour avec quelqu’un qui ne partagerait pas...

142.
165 visites
sans couverture

Aliocha de Henri Troyat

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 67 ans)
9 etoiles
Une belle amitié
L’histoire se situe à Paris en 1924. Alexis est un jeune garçon de quatorze ans qui vit avec ses parents, des émigrés russes qui ont fui la révolution bolchévique. Le père d’Alexis, Georges Pavlovitch Krapivine, possédait des usines de filature et de tissage en Russie et la famille était riche. Tous les soirs, il y avait des invités à la...

148.
165 visites
sans couverture

Le mythe de Sisyphe de Albert Camus

critiqué par Lucien - (67 ans)
8 etoiles
"Il faut imaginer Sisyphe heureux."
« Il n’y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide. » Ainsi commence ce célèbre essai d’Albert Camus, souvent présenté – et à juste titre - comme la base théorique de sa réflexion sur l’absurde, illustrée par ailleurs par un récit, « L’étranger », ainsi que deux pièces de théâtre : « Le malentendu » et «...

148.
164 visites
sans couverture

Alcools de Guillaume Apollinaire

critiqué par Jules - (Bruxelles - 78 ans)
9 etoiles
Une merveille de musique
Ce recueil contient de véritables merveilles de musicalité de la langue. Il y a souvent beaucoup de mélancolie chez Apollinaire. Extraits du poème " A la Santé " : " Avant d’entrer dans ma cellule Il a fallu me mettre nu Et quelle voix sinistre ulule Guillaume qu’es-tu devenu (…) Que lentement passent les heures Comme passe un enterrement Tu pleureras l'heure où tu pleures Qui...

148.
164 visites
sans couverture

L'attrape-cœurs de J.D. Salinger

critiqué par Dada - (Bruxelles - 46 ans)
8 etoiles
Très attachant
Ce roman est une perle de l'adolescence. On y retrouve les joies, les angoisses, les tristesses, les difficultés et la révolte de cette période de notre vie. Un chef d’oeuvre en la matière (d'autant plus qu’il n'a pas pris une ride en un demi siècle !). Le jeune narrateur est très attachant. Il écrit comme il s’exprime, comme il pense, et...

148.
164 visites
sans couverture

Une libération de Nicolas Rabel

critiqué par Jordanévie - (47 ans)
10 etoiles
Amour et guerre
Livre qui retrace bien l'histoire de la seconde guerre mondiale du début à la fin. On s'attache à l'héroïne et l'on comprend que oui il pouvait exister des histoires sentimentales pendant la guerre entre deux personnes dont les deux pays étaient ennemis. La délation lors de ces temps difficiles est très bien évoquée. Les belles actions de la Résistance sont mises...

152.
166 visites
sans couverture

Le musée des contradictions de Antoine Wauters

critiqué par CHALOT - (74 ans)
9 etoiles
des nouvelles qui nous interpellent
« Le musée des contradictions » d'Antoine Wauters Editions du sous-sol 107 pages mars 2022 On ne rit pas, on réfléchit C'est de la nostalgie, du mal être et des réflexions sur le sens de la vie. L'auteur a bien mérité le prix Goncourt de la Nouvelle 2022 mais nous sortons de la lecture mi-convaincu mais surtout un peu secoué. C'est bien construit, merveilleusement bien écrit, de la prose qui...

Début Précédente Page 5 de 5