Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

120.
123 visites
sans couverture

Les secrets de Faith Green de Jean-François Chabas, Christophe Blain (Illustration)

critiqué par Guidi - (, - 27 ans)
10 etoiles
Les secrets d'une jeunesse perdue
Mickey, un jeune homme de 12 ans, reçoit son arrière grand-mère pas loin des 90 ans qui va habiter chez lui jusqu'à la fin de sa vie. Mais Faith, son arrière-grand mère, a un très sale caractère, dès son arrivée elle va perturber la petite vie familiale. Dormant dans la chambre de Mickey, dans le lit de son frère, il...

120.
121 visites
sans couverture

La confusion des sentiments de Stefan Zweig

critiqué par Vigno - (- ans)
8 etoiles
A la croisée de tous les chemins
Roland est fasciné par son professeur de littérature anglaise qui lui a ouvert les portes de la connaissance. Le professeur ne tarde pas à s’intéresser à cet élève qui lui voue un culte. Comme ils habitent le même immeuble, ils se voient quotidiennement pour discuter littérature. Ce professeur a aussi une femme, beaucoup plus jeune que lui. Roland perçoit que...

120.
119 visites
sans couverture

Avenue du Père-Lachaise de Monique Blond

critiqué par Débézed - (Besançon - 76 ans)
8 etoiles
Moeurs en ébullition
Paris, Cimetière du Père-Lachaise, un petit groupe entoure un cercueil vide, ses membres ont en commun un lien qui les relie au jeune homme qui devrait être dans le cercueil. Outre les membres de la famille, quatre d’entre eux ont connu le défunt absent dans sa jeunesse et ont souhaité lui rendre un dernier hommage. Le Père-Lachaise fait partie de...

120.
114 visites
sans couverture

Il était deux fois de Franck Thilliez

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 41 ans)
10 etoiles
A lire absolument, mais APRES "Le Manuscrit Inachevé"
Je vais être clair en intro, et le titre de ma chronique est déjà un indice de ce que je vais dire : si vous n'avez pas encore lu "Le Manuscrit Inachevé", que Thilliez a publié en 2018, prière de le lire avant de passer à "Il Etait Deux Fois", qui n'en est pas vraiment une suite, mais... Mais. Ah, avec Franck...

125.
120 visites
sans couverture

Les Démons / Les possédés de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Saule - (Bruxelles - 58 ans)
10 etoiles
Grandiose
Finalement l'intrigue de ce roman est assez mince. Elle est basée sur un fait réel qui avait eu un grand retentissement dans la Russie tsariste de la fin du 19ème siècle: un personnage manipulateur et séducteur met en place une petit groupe d'agitateurs politiques qui ont pour but de détruire l'ordre établi. Le livre peut se lire comme un pamphlet...

125.
118 visites
sans couverture

L'or de Blaise Cendrars

critiqué par Sahkti - (Genève - 49 ans)
8 etoiles
Simplicité trompeuse
"L'or", c'est la formidable aventure de Johann Augsut Suter, suisse allemand qui quitta sa patrie au début du 19e siècle pour fonder la Nouvelle-Helvétie en Californie, s'enrichir et vivre dans un paradis, jusqu'à ce qu'un de ses employés ne découvre de l'or dans la propriété. Le début de la richesse? Non, le début de la fin! La nouvelle se répand...

125.
116 visites
sans couverture

Jardin des oubliés de Mouloud Akkouche

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
9 etoiles
roman envoûtant
Jardin des oubliés de Mouloud Akkouche éditions Gaïa 177 pages août 2023 roman envoûtant Il est régisseur sur une île devenue déserte. Plus personne ne vient sur cette île où subsistent des maisons aménagées que les propriétaires ont laissées là. Il continue seul, vieil homme à entretenir l'île, y compris le port. Les seules « personnes » qu'il côtoie sont des cadavres échoués qu'il recueille et qu'il enterre au jardin...

125.
114 visites
sans couverture

Les Schtroumpfs, tome 41 - Gargamel l'ami des Schtroumpfs de Thierry Culliford (Scénario), Alain Jost (Scénario), Alain Peral (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 46 ans)
7 etoiles
Que se passe-t-il?
Tintin a Rastapopoulos, Blake & Mortimer, Olrik, Lefranc, Axel Borg, Tif et Tondu M.Choc... Le pire ennemi des Schtroumpfs, c'est Gargamel flanqué d'Azraël, son chat de gouttière... A la suite d'un colloque de sorciers et de magiciens tenu par Maître Omnibus, Gargamel est ridiculisé en apprenant que la quête de sa vie, la recherche de la pierre philosophale à l'aide...

129.
118 visites
sans couverture

Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 79 ans)
9 etoiles
Une belle réussite !
J'avais trouvé « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » une histoire très agréable à lire, mais sans beaucoup plus. Ici, avec « Oscar et la dame rose » nous passons vraiment à une tout autre vitesse !. Oscar, de son surnom Crâne d’oeuf, est à l'hôpital pour soigner un cancer. Il n’a que dix ans et, comme il le...

129.
117 visites
sans couverture

L'écume des jours de Boris Vian

critiqué par Lucien - (68 ans)
9 etoiles
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains »
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains » : c'est ainsi que Raymond Queneau définissait « L'écume des jours ». Queneau, le « pote » de Vian au « Collège de ’Pataphysique ». Queneau qui concluait ainsi l’avant-propos de « L’arrache-cœur » : « Boris Vian va devenir Boris Vian ». Boris n'aura pas eu le temps de réaliser...

131.
115 visites
sans couverture

Dix petits nègres / Ils étaient dix de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 48 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

131.
112 visites
sans couverture

Mörk de Ragnar Jónasson

critiqué par Tanneguy - (Paris - 84 ans)
4 etoiles
Crimes banals en Islande...
Un inspecteur est agressé aux environs de son poste de police, en pleine nuit sans témoins. L'enquête sera confiée à son prédécesseur et révélera quelques secrets bien enfouis. Le style du récit est plat, le lecteur suit docilement mais ne "vibre" guère, le dénouement est attendu ! Mais ce qui m'a le plus gêné c'est la peinture très négative des Islandais...

133.
118 visites
sans couverture

Notre-Dame de Paris de Victor Hugo

critiqué par Pétoman - (Tournai - 48 ans)
10 etoiles
Un amour non partagé est assassin
Le titre de cette critique résume bien la "morale" de cette histoire, enfin, plutôt de cette fresque baroque. Esméralda ( jeune bohémienne qui se balade dans le quartier de Notre Dame avec sa chèvre Djalli ), Quasimodo ( jeune bossu, sourd et borgne adopté par l'abbé Frollo ), l'abbé Frollo ( théologien qui finira par tomber amoureux d'Esméralda ), le jeune...

133.
113 visites
sans couverture

Lettres à Lucilius (1-29) de Sénèque

critiqué par Vince92 - (Zürich - 46 ans)
8 etoiles
Initiation à la philosophie stoïcienne
Dans ce livre qui comprend 29 des 120 lettres de Sénèque à Lucilius, son ami, Marie-Ange Jourdan-Gueyer propose au lecteur moderne d'examiner avec ce disciple les théories "de base" de cette école de pensée. Ce corpus agît un peu comme une introduction et Sénèque s'appuie largement sur Epicure et des citations de cet auteur pour faire voir combien Stoïciens et...

133.
112 visites
sans couverture

Svastika de Junichirô Tanizaki

critiqué par Jules - (Bruxelles - 79 ans)
8 etoiles
Une intrigue très psychologique
J'aime beaucoup Tanizaki et « Svastika » est un bon livre de cet auteur, même si je lui ai préféré « La confession impudique » Cette histoire commence d'une façon assez banale mais prendra très rapidement une tournure à laquelle nous ne nous attendons pas du tout. C’est une des deux héroïnes principales qui raconte, des années plus tard, l'histoire qu'elle a...

133.
111 visites
sans couverture

Tout ce qui manque de Florent Oiseau

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
7 etoiles
quand la mélancolie nous tient
Tout ce qui manque Un roman qui suinte la mélancolie Ils ont la quarantaine, ils se sont aimés. Lui est un écrivain à la recherche de l'inspiration et elle, Ana enseigne. Elle vient de le quitter : que faire ? Il décide de revenir pour quelques semaines ou plus dans le Périgord, dans le village de son enfance pour se ressourcer et reprendre un nouveau départ. La maison...

133.
110 visites
sans couverture

Spinoza - L'homme qui a tué Dieu de José Rodrigues dos Santos

critiqué par Poet75 - (Paris - 67 ans)
8 etoiles
Les aventures d'un philisophe
On le connaît aujourd’hui sous le nom de Baruch Spinoza (1632-1677) mais, dans le roman de José Rodrigues Dos Santos, il est désigné, le plus souvent, par le prénom de Bento, l’équivalent portugais de son prénom hébreux (qui veut dire « béni » en français). Beaucoup de lecteurs, dont je suis, se décourageraient peut-être rapidement s’ils se risquaient à entreprendre...

138.
113 visites
sans couverture

Les frères Karamazov de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Jules - (Bruxelles - 79 ans)
10 etoiles
Un chef-d'œuvre de la littérature mondiale
En la simplifiant un peu, l'intrigue du livre n'est pas des plus compliquées. Fiodor Pavlovitch Karamazov a été marié deux fois. La première, avec une jeune et belle femme qui, en outre, avait une forte personnalité. Le couple eut un fils, Dmitri. La seconde, à nouveau avec une jeune et jolie femme qu'il finit par rendre tout à fait hystérique et...

138.
113 visites
sans couverture

L’anomalie de Hervé Le Tellier

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 50 ans)
6 etoiles
Il n'aura pas le Goncourt 2020!
Du moins ne le mérite pas selon moi! Et pourtant j’ai adoré la première partie de ce roman choral au style et au rythme parfait. Nous suivons différents personnages, un tueur, un écrivain, une avocate etc. Chaque histoire est intrigante. A priori rien ne relie ces personnages entre eux, si ce n'est d'avoir été réunis ensemble lors d'un vol d'avion. C'est alors...

140.
114 visites
sans couverture

L'Homme qui rit de Victor Hugo

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 42 ans)
10 etoiles
Un Hugo différent ?
Ce Roman, avant-dernier de Hugo, n'a pas eu de succès à sa sortie pour diverses raisons, faute de l'éditeur, le peuple pense que le combat de Hugo contre l'empire est vain, alors que l'empire va bientôt tomber, le fait que Hugo utilise l'humour noir (la scène des enfants en pot aurait pu être citée par Laurent Ruquier) et l'ironie, bref...

140.
111 visites
sans couverture

La Guerre des boutons de Louis Pergaud

critiqué par Fairwater - (Leuze - 45 ans)
10 etoiles
Retour en enfance
La Guerre des boutons est un livre qui se dévore du début à la fin. L'histoire se déroule en Franche Comté, dans les années 50. Les enfants de deux villages s'affrontent dans de petits combats après l'école, et les trésors de guerre sont les boutons, lacets et autres ustensiles du même acabit, très précieux à cette époque. L'humour est présent tout le...

140.
109 visites
sans couverture

Le diable au corps de Raymond Radiguet

critiqué par Jules - (Bruxelles - 79 ans)
10 etoiles
Un livre culte !
Ce livre est considéré comme un chef-d’oeuvre de sensibilité et d’écriture. Raymond Radiguet est mort à Paris en 1923 à l’âge de vingt ans. Afin de bien en percevoir toute sa portée, il convient de se replacer dans le contexte de l'époque : "Mes parents condamnaient plutôt la camaraderie mixte. La sensualité, qui naît avec nous et se manifeste encore aveugle,...

140.
109 visites
sans couverture

Trente-six chandelles de Marie-Sabine Roger

critiqué par Pascale Ew. - (56 ans)
7 etoiles
Doux délire
Morty Decime s’est mis sur son trente-et-un parce qu’il attend la mort sur son sofa. Il n’est ni malade, ni blessé, mais c’est son anniversaire et il a trente-six ans, l’âge fatidique auquel tous les hommes premiers-né de sa famille sans exception décèdent… Même si Morty n’avait pas vraiment de vie (un boulot d’inactif, aucune attache sentimentale pour ne pas fabriquer...

144.
112 visites
sans couverture

Les dames de Kimoto de Cyril Bonin

critiqué par Vince92 - (Zürich - 46 ans)
8 etoiles
Générations successives
Au Japon au début du XXème siècle... 5 générations de femmes se suivent mais c'est Hana dont le lecteur suit la destinée particulière. Dans les environs d'Okinawa à cette époque, les mœurs traditionnelles font que les femmes n'ont pas grand-chose à dire mais en réalité c'est elles qui dirigent tout par leur intelligence pratique supérieure. On s'en aperçoit rapidement quand...

144.
107 visites
sans couverture

Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
8 etoiles
Secret de famille et débâcle militaire
Ce livre constitue la suite de Au revoir là-haut et Couleur de l’incendie. En devient la protagoniste Jeanne, la jeune fille comparse de Maillard et du fils Péricourt. Elle est désormais femme, exerce le métier d’institutrice. Elle est mêlée malgré elle à un scandale de trouble aux bonnes mœurs, dont elle finit par sortir blanchie. Mais ces circonstances lui font découvrir un...

144.
107 visites
sans couverture

Scènes de vie à Shanghai de Na'ou Liu

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 72 ans)
8 etoiles
SHANGAI AU CINEMA
On connaît peu la littérature chinoise de l’entre-deux guerres, celle des années trente, années marquées, on le sait, par l’occupation d’une large partie du territoire chinois par les armées japonaises, et par la présence d’aires géographiques jouissant du principe d’extraterritorialité, les concessions. Dans ce recueil de nouvelles, l’écrivain d’origine taïwanaise, Liu Na’ou décrit la vie à Shangaï durant cette période....

147.
123 visites
sans couverture

Rue des fleurs / Pas sur la neige de Jean-Michel Maulpoix

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)
8 etoiles
«Et le soleil grille mes chagrins dans la lumière».
«Il reste tout là-haut de vieilles neiges perchées que l'on dit «éternelles». Elles font briller les sommets de la montagne comme des pâtisseries couvertes de sucre glace. Tard, elles restent allumées le soir, quand la vallée est déjà plongée depuis longtemps dans la pénombre. Il se pourrait qu'y veille un dieu chagrin et insomniaque dont cette lueur blanche éclaire le...

147.
108 visites
sans couverture

Harrouda de Tahar Ben Jelloun

critiqué par Vigno - (- ans)
8 etoiles
Harrouda, un roman protéiforme
« Harrouda », le premier roman de Tahar Ben Jelloun, est publié en 1973. Ce roman fait scandale à l'époque parce qu'il aborde la sexualité de façon très explicite et souvent du point de vue des femmes, ce qui semble plutôt révolutionnaire dans la société marocaine des années 1970. Ce roman-poème comprend cinq parties, qui ne peuvent être considérés comme des...

149.
111 visites
sans couverture

Dernier gueuleton avant la fin du monde de Jonas Jonasson

critiqué par CC.RIDER - (65 ans)
8 etoiles
Divertissant
Johan, jeune homme pas très futé, sert plus ou moins de domestique pour son frère Frédérick. Tous deux partagent un immense appartement familial dans la rue la plus huppée de Stockholm. Johan est nul en tout sauf en cuisine où il se révèle un chef hors pair. Mais quand Frédérick se retrouve nommé troisième secrétaire de l’ambassadeur de Suède à...

149.
110 visites
sans couverture

Quand j'ai quitté l'île Népawa de Julien Pelletier

critiqué par Alma - (- ans)
7 etoiles
L'ascension professionnelle et sociale d'un « déplacé social »
Un récit autobiographique en une succession de tableaux clairs , brefs, numérotés . Il présente le parcours de vie  de l'auteur : Julien Pelletier né en 1953 dans l'île Népawa, fils aîné d'une famille pauvre de 8 enfants de Canadiens Français dont le père est illettré, devenu titulaire d'un doctorat d'université. La belle ascension professionnelle et...

Début Précédente Page 5 de 5