Les dernières critiques éclair


sans couverture

Le feu sacré: Tout feu tout flemme de Michael Parent

critiqué par Claire Béguin - (44 ans)
10 etoiles
Un roman pour rire et réfléchir
Si vous cherchez un roman pour rire et réfléchir, voici celui qu’il faut vous procurer. Dans « Le feu sacré », l'écrivain se joue des incohérences de la société, des instincts qui nous habitent et de nos choix de vie. À la...

sans couverture

Kraa, Tome 1 : La vallée perdue de Sokal

critiqué par Fanou03 - (* - 46 ans)
7 etoiles
Grand Aigle
Pour moi Benoit Sokal c'était surtout l'auteur de l'inspecteur Canardo, donc quand j'ai vu cette série Kraa à la médiathèque cela m'a immédiatement interpellé tellement elle était éloigné de l'image que je me faisais de l'idée des production de...

sans couverture

Pendant les combats de Sébastien Ménestrier

critiqué par Homo.Libris - (Paris - 55 ans)
6 etoiles
Tragiques Dioscures
Tragédie en cinq actes dont on connait d'avance la funeste conclusion. Histoire d'une amitié profonde, déçue par un manque de soutien passager, qui entraine le renoncement définitif pour cause de tristesse : « C'est la tristesse, Jeanne, c'est la tristesse...

sans couverture

Paradis de Abdulrazak Gurnah

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)
7 etoiles
Portrait en demi-teintes
Né à Zanzibar en 1948, Abdulrazak Gurnah a grandit au sein d’une famille issue de la communauté Arabe (1). Au moment où le Tanganyika (2) accède à l’indépendance (1963), dans la foulée des premières élections libres, des conflits interraciaux éclatent....

sans couverture

Superman : Red Son de Mark Millar (Scénario), Dave Johnson (Dessin), Kilian Plunkett (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 46 ans)
5 etoiles
La revanche des Soviets
J'en attendais sans doute peut-être trop mais j'ai été plutôt déçu de ce Red Son dont le synopsis me mettait pourtant l'eau à la bouche. Le scénario m'a semblé très condensé, trop condensé, les auteurs en profitant pour injecter,...

sans couverture

Le bouchon de cristal de Maurice Leblanc

critiqué par Antinea - (anefera@laposte.net - 43 ans)
9 etoiles
Cours moi après que je t'attrape
Pourtant, après ma première rencontre avec Lupin sur l'île aux trente cercueils, je m'étais dit qu'on ne m'y reprendrait plus ! Mais en passant devant une boîte à livre à la veille des vacances de Noël, je me suis trouvée embarquée...

sans couverture

Le dernier Atlas - tome 2 de Gwen de Bonneval (Scénario), Fabien Vehlmann (Scénario), Hervé Tanquerelle (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 46 ans)
7 etoiles
Le retour du "George Sand"
Après un excellent premier tome comme s’est révélé être celui de cette série, il est toujours délicat de négocier un deuxième, car la vague de mystère qui sert de moteur est alors bonne partie dissipée. Le rythme s’en ressent probablement,...

sans couverture

Le dernier Atlas - tome 1 de Gwen de Bonneval (Scénario), Fabien Vehlmann (Scénario), Hervé Tanquerelle (Dessin), Fred Blanchard (Autre)

critiqué par Fanou03 - (* - 46 ans)
7 etoiles
Le monstre de Tassili
J’ai moi aussi beaucoup apprécié ce premier volume du Dernier Atlas. C’est une uchronie très légère puisque le monde qui nous est présenté est quasiment identique au nôtre, mis à part l’existence par exemple de ces formidables robots constructeurs, qui...

sans couverture

Toute une vie et un soir de Anne Griffin

critiqué par Reginalda - (lyon - 54 ans)
8 etoiles
Récit émouvant d’une vie en cinq tableaux
L’intrigue de ce roman est fort bien résumée par l’éditeur, inutile donc que j’y revienne. L’impression que je retire de cette lecture, c’est à la fois le portrait d’un pays en pleine mutation (Maurice, le protagoniste-narrateur, est à la fin...

sans couverture

Le Rêve de Émile Zola

critiqué par Monocle - (tournai - 62 ans)
8 etoiles
Et si Le Rêve était un rêve ?
Voici bien le plus curieux roman de la série. Une petite fille de neuf ans passés dort dans la froideur d'une nuit triste, sous le porche de la cathédrale de Beaumont. Au matin, elle ne sent...

sans couverture

Bohemian flats de Mary Relindes Ellis

critiqué par Tistou - (65 ans)
8 etoiles
Second (et dernier) roman de Mary Relindes Ellis
Second roman après le remarquable Wisconsin. Je dirais que ce Bohemian Flats est dans la même veine humaniste, immergé dans le même Etat du Wisconsin, mais effectivement comme le souligne Marvic, avec moins de « souffle ». Le thème pourtant n’en...

sans couverture

Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

critiqué par OkanKrdm - (14 ans)
9 etoiles
La déficience intellectuelle
Des fleurs pour Algernon, de Daniel Keyes est un roman original et introspectif, avec une réflexion poussée autour de la différence, de la déficience mentale, de l’intelligence, de la vie en société. ...

sans couverture

Une enquête des soeurs Brontë, T1 : La Mariée disparue de Bella Ellis

critiqué par Reginalda - (lyon - 54 ans)
8 etoiles
Une enquête éclairée par l’aura des Brontë
Vous qui êtes en quête d’un roman alliant enquête policière, contexte historico-littéraire placé sous des auspices anglais, procurez-vous cette « Marie disparue » qui vous offrira quelques heures de lecture bien agréable sans vous faire des nœuds au cerveau. Bella...

sans couverture

Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

critiqué par Louisvermeulen - (14 ans)
9 etoiles
Des Fleurs Pour Algernon
J'ai adoré le livre " Des Fleurs Pour Algernon ". J'ai trouvé le début du livre très touchant avec une histoire familiale compliquée. J'ai été surpris par l'envie de Charlie de progresser, notamment sur les cours donnés par sa professeur...

sans couverture

L'Outil et les papillons de Dmitrij Mihajlovič Lipskerov

critiqué par Missef - (56 ans)
9 etoiles
Méditation débridée
Même si on n'est pas un homme, on se figure sans mal le choc que peut causer la découverte, un beau matin, qu'on a perdu ses bijoux de famille ! C'est pourtant bel et bien ce qui arrive à Arséni...

sans couverture

La fille qu'on appelle de Tanguy Viel

critiqué par CHALOT - (73 ans)
8 etoiles
un suspense social
« La fille qu'on appelle » roman de Tanguy Viel les éditions de minuit 174 pages septembre 2021 L'histoire se passe dans une petite ville bretonne côtière où règne un maire comme il en existe encore, tout puissant, qui n'hésite pas à s'acoquiner avec le directeur du...

sans couverture

Eleanor Oliphant va très bien de Gail Honeyman

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)
7 etoiles
Tout va bien,… enfin si on veut
On accroche tout de suite à l’histoire de cette jeune femme que l’on devine assez banale, extrêmement solitaire, et dont le charisme semble absent. On sent tout de suite qu’il y a un souci dans son comportement, notamment lorsqu’elle est...

sans couverture

Double hélice de Kōji Suzuki

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 38 ans)
10 etoiles
Cauchemar génétique.
Difficile de trop en dire sur cet incroyable roman de Suzuki, au risque de spoiler les nombreux coups de théâtre époustouflants que l'auteur distille à un rythme régulier tout au long du récit. La première moitié du livre mise évidemment...

sans couverture

Frankenstein, ou, Le Prométhée moderne de Mary Wollstonecraft Shelley

critiqué par Munoz Paloma - (21 ans)
6 etoiles
Un roman de science-fiction
Victor Frankenstein est un jeune prodige de science qui cherche toujours à découvrir plus de choses et faire de nouvelles expériences. Victor, un soir sombre et orageux , voit le fruit de ses recherches et expériences aboutir lorsque sa créature prend...

sans couverture

L'âge du fond des verres de Claire Castillon

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 41 ans)
6 etoiles
Les meilleures soupes...
Je partage en grande partie la critiques principale. Un roman assez tendre sur la différence. Des situations sympathiques et un personnage plutôt crédible, malgré des éléments assez invraisemblables, voire tout à fait caricaturaux. Après, il n'est pas sûr que le...

sans couverture

Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer

critiqué par Ayor - (49 ans)
7 etoiles
Le récit réussi d'une tragédie.
Le récit de cette terrible tragédie survenue sur les ultimes pentes de l'Everest au mois de mai 1996, capte très vite notre intérêt. Il ne faut pas y voir un voyeurisme malsain, mais juste l'indispensable nécessité d'un des acteurs de ce...

sans couverture

Une évidence trompeuse de Craig Johnson

critiqué par Tistou - (65 ans)
8 etoiles
Opus N°13 pour Walt Longmire
Et un Walt Longmire en congé – évènement exceptionnel aux USA et peut-être davantage pour un shérif - qui se rend, en compagnie de Henry Standing Bear, à Hulett, Wyoming, pour un rassemblement annuel basé sur la moto : »Nous...

sans couverture

Capitaine Hornblower, tome 1: Retour à bon port / L'heureux retour de Cecil Scott Forester

critiqué par Poet75 - (Paris - 65 ans)
8 etoiles
Une tempête sous un crâne
Avec Alexander Kent (1924-2017) et Patrick O’Brian (1914-2000), Cecil Scott Forester (1899-1966) compte, sans nul doute, parmi les écrivains britanniques qui se sont illustrés le plus remarquablement dans les récits d’aventures maritimes. Quand, en 1937, il écrivit le premier des...

sans couverture

La grande illusion : Journal secret du Brexit (2016-2020) de Michel Barnier

critiqué par Colen8 - (80 ans)
10 etoiles
« Europe is back »
Passée la surprise générale du Brexit, ses mérites auront été de resserrer les liens entre les 27 états membres de l’UE, de renforcer une dynamique de solidarité, de livrer une image autrement constructive des bénéfices retirés par chacun d’eux. Confiance,...

sans couverture

Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 65 ans)
1 etoiles
Abject et je parle de l'auteur du livre
Faire l'apologie du Mal par la description d'un détraqué, né d'un détraqué, par l'entremise de violS sur des adolescentes est fondamentalement immoral. Même en utilisant une pseudo psychanalyse de l'acteur principal du roman, rien n'excuse la méthode utilisée par l'auteur. Je...

sans couverture

Grégoire et le vieux libraire de Marc Roger

critiqué par Frunny - (PARIS - 56 ans)
7 etoiles
Petit scarabée !
Marc Roger est lecteur public. Il organise des lectures partout en France et principalement dans des librairies. En 2014, il a été le Coup de Cœur du Jury du Grand Prix Livres Hebdo pour son extraordinaire rôle de passeur entre...

sans couverture

La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 74 ans)
8 etoiles
Bidonnant
Que dire de plus que les 56 personnes ayant laissé quelques mots ou une critique détaillée de leur lecture. Des imbéciles, tout le monde en connait mais aucun d’aussi bidonnants que ceux qu’on trouve dans cette œuvre hors normes. Quelques...

sans couverture

Blake & Mortimer - Tome 28 - Le Dernier Espadon de Jean Van Hamme (Scénario), Teun Berserik (Dessin), Peter Van Dongen (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 44 ans)
7 etoiles
S’il n’y avait pas les Nazis…
Suite à la fin de la guerre contre l’Empereur Bazam-Damdu, défait dans sa guerre de conquête face à l’Occident, le gouvernement britannique décide de démanteler sa base secrète du Detroit d’Ormuz et de rapatrier les Espadons qui y sont stationnés....

sans couverture

La familia grande de Camille Kouchner

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
8 etoiles
L'inceste reste un crime
Leur mère, Evelyne Pisier, sœur de l’actrice Marie-France, étant décédée seule à l’hôpital de Toulon, Camille, accompagnée de son jumeau Victor, de son aîné Colin et des adoptés Luz et Pablo, arrive pour les formalités d’enterrement. Sa mère était une...

sans couverture

La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 76 ans)
10 etoiles
dans le labyrinthe
Ma fille Lucile, connaissant mon goût pour la littérature africaine, m’a offert pour mon anniversaire le prix Goncourt : "La plus secrète mémoire des hommes", de Mohamed Mbougar Sarr, dont j’avais déjà lu et apprécié "De purs hommes" en 2019...