Les dernières critiques éclair

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Un fils en or de Shilpi Somaya Gowda

critiqué par Badzu - (versailles - 46 ans)
5 etoiles
Gentillet
Ce roman n'a pas été déplaisant à lire, on s'y retrouve parfaitement dans la galerie des personnages, l'écriture est particulièrement facile à lire, mais du coup manque cruellement de finesse. Le roman souffre d'un manque de profondeur. Un pays comme...

sans couverture

Trio de William Boyd

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
Trois brillants artistes bousculés par la vie
Trois brillants artistiques britanniques reconnus et renommés avancent dans leurs projets respectifs, alors qu'ils affrontent tant des difficultés professionnelles que des démons intérieurs, que ce soit l'alcool, une situation sentimentale difficile ou une addiction prononcée pour l'alcool. Un tourbillon existentiel...

sans couverture

Visions d'elle de Denitza Bantcheva

critiqué par Banboun - (51 ans)
10 etoiles
Un témoignage admirable
En matière de littérature contemporaine, je n'ai rien lu d'aussi convaincant sur les rapports entre une mère et sa fille. L'amour qui les liait, et leur complicité, sont frappants. Pourtant, rien n'est idéalisé. La figure de la mère, une femme...

sans couverture

La Conquête de Plassans de Émile Zola

critiqué par Monocle - (tournai - 61 ans)
8 etoiles
Le coucou
Les personnages principaux - Rougon (Marthe) Née en 1820 ; épouse, en 1840, son cousin François Mouret, dont elle a trois enfants - Mouret (François) Né en 1817 ; épouse, en 1840, sa cousine Marthe Rougon, dont il a trois enfants;...

sans couverture

La dentellière de Pascal Lainé

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
5 etoiles
Le désert des Tartares sentimental
Petit, ce livre, 180 pages imprimées en caractères plutôt gros (on peut trouver plus gros encore, ceci dit), ça se lit super rapidement, et heureusement, parce que, disons, 100 pages de plus et on trouverait vraiment le temps long, interminable...

sans couverture

L'Etat sauvage de Georges Conchon

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
9 etoiles
"Le temps des colonies", tu parles !
Adapté au cinéma en 1978 (excellent film avec Dutronc, Piccoli, Claude Brasseur...dans les rôles respectifs d'Avit, Orlaville et Gravenoire), ce roman de 1964, qui fera apparemment pas mal parler en son temps aussi bien pour son sujet que pour la...

sans couverture

Adolphe de Benjamin Constant

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 85 ans)
10 etoiles
Parlez-moi d’amour !
L’Amour, ah ! l’Amour ! Pauvre, pauvre Adolphe, dans quel pétrin t’es-tu fourré ! Tu aurais dû écouter ton père quand il te disait : sois prudent, Adolphe, l’amour n’est pas un jeu ! Tu aurais dû te souvenir de la chanson que la Carmen,...

sans couverture

L'art français de la guerre de Alexis Jenni

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
8 etoiles
"Il s'recrée l'Indochine dans sa p'tite vie d'peigne-cul"
"Bookivore se fait tous les Goncourt", je-ne-sais-plus-combientième prise. Le genre de livre dont j'ai régulièrement repoussé la lecture depuis plusieurs mois, parce que je me disais que ça n'allait pas être super facile à lire et qu'il fallait que je trouve...

sans couverture

Il était deux fois de Franck Thilliez

critiqué par Nav33 - (73 ans)
8 etoiles
Art et prédation
Je ne suis pas amateur de polars qui font la surenchère du glauque de la perversion et du sordide. Cependant ce roman se situe à un niveau supérieur à la production pléthorique de ce genre. L'intrigue nous mène sur...

sans couverture

Le pays des autres - Première partie: la guerre, la guerre, la guerre de Leïla Slimani

critiqué par Nav33 - (73 ans)
8 etoiles
La décolonisation du Maroc à travers l'histoire d'une famille mixte
La guerre d'Algérie m'étais connue à travers un certains nombres d’œuvres littéraires , de films , de documentaires. Comme beaucoup sans doute j'ignorais l'histoire de la décolonisation du Maroc. Ce roman comble une lacune en montrant , qu'il ne s'est...

sans couverture

Piégée : Reykjavík noir, la trilogie, tome 1 de Lilja Sigurdardóttir

critiqué par Nav33 - (73 ans)
8 etoiles
Polar féministe , et pas légaliste
Une bonne surprise , ce polar islandais , que j'ai lu par hasard. Les méchants sont des délinquants (cocaïne et finance) mais les bons le sont aussi . La légalité est absente de ce thriller où les femmes se...

sans couverture

Le Triomphe des ténèbres (La Saga soleil noir, Tome 1) de Éric Giacometti, Jacques Ravenne

critiqué par Incertitudes - (37 ans)
9 etoiles
Une époque passionnante
D'ordinaire, je ne suis pas très porté sur les thrillers ésotériques. Mais j'adore la seconde guerre mondiale et ça m'a beaucoup plu d'en retrouver les principaux protagonistes : Churchill et d'autres moins recommandables comme Hitler, Himmler, Goebbels. Toute la clique,...

sans couverture

La révolte de Clara Dupont-Monod

critiqué par Mimipinson145 - (58 ans)
8 etoiles
Une femme en armes
Une puissante histoire d'amour entre un fils, sa mère et la très convoitée terre d'Aquitaine. Mars 1152, Aliénor quitte Louis VII, renonce à être Reine de France. Impensable, et pourtant cette femme prodigieuse, cultivée, aguerrie aux stratégies de la guerre, fait le...

sans couverture

Malgré tout de Jordi Lafebre

critiqué par Mimipinson145 - (58 ans)
8 etoiles
Accroche coeurs
Une histoire d'amour qui vous met la tête et le cœur à l'envers, qui peut inverser le flux des rivières, la course des nuages et contrarie les horloges dans leurs rotations. Ce livre tisse un fil inattendu qui emprunte quelque...

sans couverture

Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
9 etoiles
Petites chroniques d'une génération sacrifiée
Malgré que ce roman fasse, en poche, la bagatelle de 560 pages, je l'ai lu comme s'il s'était agi d'une nouvelle de Fredric Brown (pour les connaisseurs : une très courte nouvelle, donc). En presque une journée complète, en fait....

sans couverture

La femme qui ne vieillissait pas de Grégoire Delacourt

critiqué par Mimipinson145 - (58 ans)
8 etoiles
Miroir, mon beau miroir...
Roman "La femme qui ne vieillissait pas" de Grégoire Delacourt. Éditions JC Lattes. Voici un roman qui nous fera aimer le temps qui passe et laisse le léger tracé d'une plume sur nos visages. Pointillés fidèles de notre histoire qui...

sans couverture

Les couleurs de la peur de Isabelle Fable

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Fantasmagorie
Dans ce recueil Isabelle Fable propose dix nouvelles où le monde actuel se mêlerait, dans certaines circonstances, à des univers moins cartésiens, des univers qui échappent à notre raison, des univers plus ou moins fantastiques, fantasmagoriques comme la nouvelle dans...

sans couverture

Les Schtroumpfs, tome 19: Le Schtroumpf sauvage de Peyo, Thierry Culliford (Scénario), Luc Parthoens (Scénario), Alain Maury (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
6 etoiles
UNE AVENTURE DES SCHTROUMPFS!
Au début de l’histoire nous sommes au Pays des Schtroumpfs vers la fin de l’été. Il fait chaud, très chaud même, au village Schtroumpf et les petits habitants en profitent pour faire la sieste. Tout à coup un étrange bruit provenant...

sans couverture

Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
10 etoiles
Parfait
Ce que j'aime dans ce roman : son souffle épique qui, bien que réduit à une longueur de 250 pages, est quand même bien là. Ce roman raconte une saga, celle d'une famille entière, avec peu de moyens, mais tout...

sans couverture

L'épervier de Maheux de Jean Carrière

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
9 etoiles
Régionalisme
Prix Goncourt en 1972, Prix Goncourt que l'auteur du roman, Jean Carrière, aurait, au final, indéniablement refusé s'il avait su à l'avance à quel point ça ne lui serait pas favorable... Carrière fait partie de cette catégorie d'auteurs récompensés par...

sans couverture

Blacksad, tome 3 : Âme rouge de Juan Díaz Canales (Scénario), Juanjo Guarnido (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
BLACKSAD Vs. LE MACCARTHYSME!
Au début de l’histoire nous retrouvons John Blacksad à Las Vegas. Il s’ennuie ferme dans son nouveau rôle de garde du corps et d’encaisseur du riche flambeur Hewitt Mandeline. Heureusement, celui-ci décide d’aller à New York pour visiter une galerie d’art,...

Début Précédente Page 7 de 7