Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Portrait d'un monde cassé: L'Europe dans l'année des grandes élections de Le Grand Continent

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
L'état d'un monde en crise et en mutations
La guerre ukrainienne illustre une remise en cause plus générale de l'Occident, la Russie revendiquant plus fort que d'autres ce qui est pensé, voire énoncé publiquement, par le Sud global. Sous cette catégorie protéiforme, a priori accueillante, sont rangés les pays qui prennent leurs distances avec le système démocratique et libéral, ultra-dominant à la chute du bloc soviétique ; lais...

sans couverture

Messieurs, encore un effort... de Élisabeth Badinter

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
10 etoiles
Du travail en général, des tâches domestiques en particulier
La démographie est tombée en berne dans les pays industrialisés, notamment en Europe du sud et en Asie de l'Est, au point que les économistes commencent à s'en alarmer, à l'heure où l'immigration est déconsidérée, même pour des considérations de main d'oeuvre. La crise sanitaire de la Covid a marqué le pas du nombre d'enfants par femmes, pour ne pas...

sans couverture

Tu es Pierre de Gaëtan Faucer

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)
8 etoiles
Et sur cette Pierre ...
Après avoir assez récemment lu un recueil d’aphorismes et un autre de poésie de Gaëtan, je viens de lire cette courte pièce de théâtre, la toute première qu’il a écrite il y a bien longtemps déjà, vingt ans indique son éditeur qui vient de la publier. Cette courte pièce raconte une histoire qui ressemble à un fait divers virant vite...

sans couverture

Buck Danny Classic - Tome 11 - L'ombre rouge de Frédéric Marniquet (Scénario), Frédéric Zumbiehl (Scénario), André Le Bras (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 55 ans)
8 etoiles
En pleine Guerre Froide
Au fil des années, cette série dérivée frôle l'excellence, dépassant même les qualités de la série mère. En s'inscrivant dans la période de la guerre froide, qui a donné tant de romans et de films exceptionnels, les auteurs nous offrent , en tout cas pour le vieux lecteur que je suis, un bol de nostalgie. Etant en outre, grand fan du cinéma...

sans couverture

Wood’stown: Suivi de Des écrivains et des arbres de Alphonse Daudet, Pascal Lemaître (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)
8 etoiles
Les écrivains et les arbres
Julie Maillard, dans la collection Les Illustrés, a composé ce recueil à partir d’un conte écrit par Alphonse Daudet, il est complété par une vingtaine de citations, ou textes courts, de la plume d’une vingtaine d’auteurs classiques de divers pays : Apollinaire, Charlotte Brontë, Chateaubriand, Gide, Hugo, Lenau, Lichtenberg, London, Maupassant, Mistral, Proust, Renard, Rostand, Samain, Sand, Thoreau, Vivien, Wharton...

sans couverture

Breakdance meurtrier de Frasse Mikardsson

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)
8 etoiles
Danse macabre
Le jour de l’inauguration des Jeux Olympiques 2024, le sous-directeur de l’Institut médico-légal (IML) de Paris discute avec une autre fonctionnaire de l’institution de l’examen du corps d’une femme qu’il a bâclé, persuadé qu’il s’agit d’un suicide. Mais, quelques jours plus tard, Huguette, la soi-disant morte et enterrée, rentre chez elle très surprise d’apprendre qu’elle a été inhumée. Elle s’adresse...

sans couverture

Pour une société du compromis de Laurent Berger, Jean Viard

critiqué par Falgo - (Lentilly - 84 ans)
10 etoiles
Une révolution de notre système politique
Ce dialogue entre un syndicaliste (Laurent Berger) et un sociologue (Jean Viard) pose les bases d'une nouvelle manière de faire de la politique. Ils partent du constat que les décisions politiques sont centralisées et viennent d'en haut (de Paris), traitent le pays de manière uniforme alors qu'il est fait de diversités et de parcours individuels, créant une complexité qui est...

sans couverture

Ecolos, mais pas trop...: Les classes sociales face à l'enjeu environnemental de Jean-Baptiste Comby

critiqué par Thaut - (30 ans)
10 etoiles
Une réflexion sur les causes de l'inertie d'une société
Jean-Baptiste Comby tente dans ce petit livre touffu et ardu de remonter, au prisme de la sociologie, aux sources de l’incapacité collective de nos sociétés à adopter un mode de fonctionnement viable face au dérèglement climatique dont les effets se font chaque année plus clairement sentir. L’ouvrage commence par l’observation que, malgré la diversité des mouvements écologistes politiques, un unique modèle...

sans couverture

La Traversée des temps - tome 4 - La Lumière du bonheur de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
9 etoiles
Noam à Athènes
Après avoir vécu un temps dans l'Egypte pharaonique, Noam se retrouve en Grèce antique, à Delphes puis à Athènes, où il épouse Diane. Il devient proche de Socrate, suit la politique de Périclès et participe à l'épopée olympique. Cette nouvelle expérience s'avère autant épique que trépidante, la narration étant menée de la manière usuellement alerte de l'auteur, ses connaissances étant...

sans couverture

La clef et la croix de Éric Giacometti, Jacques Ravenne

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 41 ans)
9 etoiles
Quête personnelle
Le nouveau Giacometti/Ravenne est, comme chaque année (c'est une publication régulière, presque métronomique), un régal. Le duo d'auteurs, l'un franc-maçon (Ravenne), l'autre non (Giacometti), et dont l'action de leurs polars ésotériques est quasi systématiquement centrée autour de la franc-maçonnerie, offre en alternance, depuis quelques années, des romans mettant en scène leur héros initial, le commissaire franc-maçon Antoine Marcas, et des...

sans couverture

Procès en scène de Basile Ader

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)
9 etoiles
Trois procès pour faire évoluer la justice
Basile Ader, ancien vice-bâtonnier du barreau de Paris, entre autres fonctions exercées, et amateur de théâtre, a écrit trois pièces mettant en scène des affaires judiciaires célèbres ayant influencé le cours de la justice et même fait évoluer la loi. Les trois pièces sont regroupées dans ce recueil publié par les éditions Marie Romaine. La première pièce met en scène le...

sans couverture

Swinging Island de Andrew Tarusov

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 55 ans)
8 etoiles
Une bd pour adultes servie par un superbe dessin
Très belle découverte avec cet auteur que je ne connaissais pas du tout. Avec cette histoire d'échangisme, Andrew Tarusov nous offre un scénario solide basé sur un superbe dessin. En effet, les dessins de Tarusov sont tout simplement lumineux, à l'image de la couverture. Certes, l'auteur nous présente des scènes de sexe explicites sur un temps très court, celui d'une rencontre à...

sans couverture

L'enfant qui apprenait à nager avec les buffles de Christophe Vasse

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
9 etoiles
une aventure extraordinaire au Cambodge
L'Enfant qui apprenait à nager avec les buffles La « révolution cambodgienne » n'est pas de tout repos. Le 17 avril 1975 , les Khmers rouges accèdent au pouvoir. Immédiatement, ils exigent de la population l'évacuation de Phnom Penh, la capitale du pays. Tchaï, à peine pré-adolescent, âgé de 10 ans part avec toute sa famille, il est accompagné par des soldats Khmers rouges qui sont sans...

sans couverture

Repas de famille de Shari Lapeña

critiqué par Missef - (58 ans)
6 etoiles
Pour un "happy" lecteur
Présentation de l'éditeur : On choisit ses amis mais rarement ses enfants... L'argent ne fait pas le bonheur – et encore moins en famille. Les trois enfants de Fred Merton, patriarche aussi toxique que manipulateur, peuvent en témoigner. En particulier Dan, son seul fils, dans une mauvaise passe depuis que son père a vendu l'entreprise dont il espérait reprendre les rênes. Catherine,...

sans couverture

Les Entrelacs de Grégoire Leprince-Ringuet

critiqué par Poet75 - (Paris - 68 ans)
9 etoiles
De la musique avant toute chose
Grégoire Leprince-Ringuet a plus d’une corde à son arc. Nous l’avons connu et apprécié (et nous l’apprécierons sans doute encore) en tant qu’acteur, entre autres pour Bertrand Tavernier et Robert Guédiguian. Et puis, en 2016, il nous fit la surprise de jouer dans un film dont il était lui-même l’auteur et le réalisateur. C’était La Forêt de Quinconces dont les...

sans couverture

La Politique du Loup de Diane Lespinard

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
9 etoiles
un drame social
Un drame La tension est vive dans une vallée près de Gap. Les bergers et des habitants opposés à 'l'introduction du loup" sont face aux défenseurs de l'environnement. Il ne s'agit pas seulement du conflit entre les ruraux qui défendent troupeaux - traditions contre des citadins écologiques. Des familles se divisent. Que font les autorités et la Préfète ? Elle compose ou...

sans couverture

Le Paon de Nikolaï Leskov

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)
9 etoiles
Pavline et Liouba
Nikolaï Leskov est un écrivain russe né en 1831, à mi-chemin entre les conservateurs et les progressistes, à son décès, trop tôt survenu, Tolstoï a dit : « Le temps de Leskov n’est pas encore venu ». Trop tôt pour être reconnu par les progressistes et trop tard pour figurer encore parmi les conservateurs. C’est pourtant un grand écrivain que...

sans couverture

Le Dieu-Fauve de Fabien Vehlmann (Scénario), Roger (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
La révolte féroce et douloureuse d'un "sans-voix"
Alors que sévit la famine, le jeune singe « Sans-Voix » s’est aventuré avec une poignée des siens vers les Terres de l’Ancienne peur pour trouver de quoi nourrir son clan, une occasion de prouver sa valeur. Capturé par les humains, ceux-ci vont le dresser pour en faire une véritable machine à tuer dans les arènes, un « Dieu-Fauve »....

sans couverture

Les couvertures contemporaines/Le principe souterrain de Joël Bastard

critiqué par JPGP - (77 ans)
10 etoiles
La question du livre selon Joël Bastard
La question du livre est centrale pour Bastard. C’est par lui que sa langue joue enfin un rôle non seulement éminent mais « proéminent ». Le livre n’imite pas le texte, il l’affronte afin de lui donner une curiosité nouvelle et un surcroît d’attention . Le texte n’est donc pas aliéné par le livre mais est approfondi par...

sans couverture

Les Effacées de Bernard Minier

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 41 ans)
8 etoiles
Lucia 2
Bernard Minier, de temps en temps, fait un écart dans son cycle consacré à son fameux héros le commissaire Martin Servaz. Il nous offre des one-shots, comme le fait Franck Thilliez. Son précédent one-shot, c'était en 2022, avec "Lucia", polar se passant intégralement en Espagne, pays que l'auteur connaît bien (mais, pensant à ses lecteurs qui ne connaissent peut-être pas...

sans couverture

Qu'est-ce que l'histoire culturelle ? de Peter Burke

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
4 etoiles
Un débat sur l'évolution de méthodes scientifiques
L'auteur décrit comment l'histoire culturelle est apparu et a pu évoluer, alors qu'elle a rencontré des difficultés à se frayer une place académique parmi les autres branches de l'histoire. Ce spécialiste en profite pour en développer les méthodes et leurs évolutions. Cet ouvrage semble s'adresser bien davantage aux spécialistes qu'au grand public, tant il parait peu clair, peu accessible, en...

sans couverture

Héliogabale: Drame en quatre actes de Jean Genet

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)
8 etoiles
"Nous serons plus forts que le monde puisque nous habiterons l'immonde."
Les éditions Gallimard viennent de publier « Héliogabale » de Jean Genet, manuscrit écrit il y a 80 ans, finalement édité et adaptable sur une scène de théâtre. Le dramaturge s’est intéressé au jeune empereur romain Héliogabale, qui souhaite sombrer dans l’abjection, lui qui est considéré comme le dieu du Soleil par certains ou comme un descendant de Caracalla. Mais...

sans couverture

Histoire du Berry de Emmanuel Legeard

critiqué par Nabatéen - (79 ans)
10 etoiles
Un "seminal work" aux démystifications salutaires
Ouvrage très sérieux et très intéressant qui certes s'attaque aux mythes historiographiques sans fondement, à celui de Jacques Coeur, par exemple, construit ex nihilo par le sinistre François Guizot, thuriféraire officiel de la Monarchie de Juillet dans le but de célébrer le triomphe politique de la haute finance, mais qui dégage en revanche des personnages inconnus et cependant d'une grande...

sans couverture

L'un de nous deux de Jean-Noël Jeanneney

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
9 etoiles
Dialogues de prisonniers politiques
Léon Blum et Georges Mandel sont emprisonnés dans la même maison à Vochenwald, par l'armée allemande. Dans cette pièce, l'auteur, historien et ancien ministre, imagine leur dialogue, en trois actes, pour respecter la règle des unités du théâtre classique. Ces deux personnalités politiques analysent la situation, la leur et celle de nature politique de leur pays; Ils pressentent des représailles...

sans couverture

Trahir et venger: Paradoxes des récits de transfuges de classe de Karine Abiven, Laélia Véron

critiqué par Thaut - (30 ans)
10 etoiles
Paradoxes de la figure contemporaine du transfuge de classe
S’il est une forme littéraire récente dont il est aujourd’hui difficile de ne pas avoir entendu parler, c’est bien le récit de transfuge de classe. Dans ce livre, Laélia Véron et Karine Abiven, toutes deux linguistes et stylisticiennes, soulignent les contradictions de ces récits et remettent en question les ambitions habituellement affichées de ce type de discours. C’est que, dans le...

sans couverture

Delon-Belmondo : Un couple impossible de Samuel Blumenfeld

critiqué par Veneziano - (Paris - 46 ans)
9 etoiles
Portraits croisés de deux monuments du cinéma
Deux acteurs incontournables, contemporains, de deux ans d'écart, se sont fait concurrence, avec des styles fort divergents. La qualité de leur parcours et la hauteur de leur notoriété méritent de s'attarder sur chacun d'eux ; aussi l'auteur compile ici pour les besoins du présent livre, deux séries de sept articles, une pour chaque artiste, chaque opus étant consacré à un...

sans couverture

Il est « parti » de Gauthière Bodd

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
8 etoiles
récit dramatique
IL EST PARTI Un homme a quitté son domicile conjugal sans donner de signe de vie. Il laisse une épouse et leurs trois enfants. Que s'est-il passé ? Est-ce une rupture ? Personne n'y croit d'autant plus que cet homme apprécié de tous était un père aimant. Etait-il heureux en ménage ? Sa sœur qui écrit ce livre de témoignage, vingt ans après les faits s'interroge. Sa belle sœur, épouse...

sans couverture

Des mots qui chantent - les souffleurs de vent de Rohan le Barde, C''Nabum, Jacques Duval

critiqué par CHALOT - (Vaux le Pénil - 76 ans)
10 etoiles
chants, contes et poésie
Des mots qui chantent Livret musical Les souffleurs du vent https://www.youtube.com/watch?v=Q2rCPqeyr50 C ''Nabum est un conteur, chanteur, écrivain qui possède une excellente plume capable de nous émouvoir et de charmer nos oreilles tout en évoquant des « affaires sérieuses ». Je viens de lire le livret musical que lui et ses compères et amis, Rohan le Barbe et Jacques Duval ont écrit et composé. C'est une œuvre d'éducation populaire...

sans couverture

Carton rouge de Agnès Dumont, Patrick Dupuis

critiqué par Saigneur de Guerre - (66 ans)
9 etoiles
Carton rouge, rouge comme le sang
Décembre. Liège (Belgique). Une jeune fille blonde sort d’un café et se dirige vers sa Twingo. M… ! Deux pneus crevés ! Non loin, ramassé derrière son volant, l’homme attend son heure… Mais que fait la blondasse ? Elle retourne dans le café ? Ah, non ! Ce n’est pas du tout ce qu’attend le prédateur. Pas conforme au scénario qu’il...

sans couverture

Un passé multiple de Monique Thomassettie

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)
7 etoiles
Chercher dans son passé pour se comprendre
En mettant de l’ordre dans ses fichiers, Monique a retrouvé des textes ou des bouts de textes qu’elle a publiés dans des revues, sur son blog, sur les réseaux sociaux ou ailleurs encore, des textes qui évoquent surtout son enfance et principalement sa mère qu’elle a tant aimée et dont elle n’a fait le deuil que très difficilement, du moins...