Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Omerta de R. J. Ellory

critiqué par Clubber14 - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
De l'importance de ses racines
Présentation de l'éditeur : Écrivain à la dérive, John Harper vient d'apprendre une nouvelle qui le bouleverse : son père, qu'il n'a jamais connu et croyait mort depuis longtemps, est bel et bien en vie. Il se trouve dans un hôpital de Manhattan où l'on vient de le transporter, à la suite de graves blessures par balles. John n'est cependant...

sans couverture

Faut-il dire la vérité aux éléphants ? de Karel Logist, Robert Varlez (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
La vérité se distribue avec parcimonie
Je ne connaissais pas cet auteur avant de lire ce recueil mais il ne m’a pas fallu beaucoup de temps avant d’éprouver une certaine empathie avec lui. L’exergue qu’il a choisi m’a tout de suite mis dans les meilleures dispositions pour ma lecture, en effet, un auteur qui, se citant lui-même, écrit : « Toute définition de l’aphorisme rend son...

sans couverture

Poèmes écrits sur du papier de Arnaud Talhouarn

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
Poèmes discursifs et narratifs
J’ai lu cet opus comme un recueil de poésie en prose, comme le propose l’auteur dans son titre, mais je l’ai lu aussi un peu comme un essai ou plutôt comme un ensemble de fragments traitant de sujets différents. Je rejoins en ça le préfacier, Jean-Michel Aubevert, qui dans son très éclairé et très éclairant propos introductif écrit : la...

sans couverture

Warbirds JU-87G Stuka: Le tueur de tanks de Richard D. Nolane (Scénario), Vladimir Davidenko (Dessin), Aleksandar Sotirovski (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Aussi fidèle que possible à l'histoire
Le Stuka a laissé un souvenir terrible à tous ceux, particulièrement sur les routes, qui ont entendu le bruit infernal, unique, de sa sirène qui ajoutait encore plusieurs couches de frayeur à la terreur. Probablement le plus précis des bombardiers en piqué de son époque, il pouvait difficilement affronter la chasse ennemie. Dans cet album, nous suivons le plus illustre pilote...

sans couverture

Le jour où j'ai arrêté d'avoir peur de Cindy Bruna

critiqué par CHALOT - (74 ans)
8 etoiles
L'indicible violence « domestique »
« Le jour où j'ai arrêté d'avoir peur » de Cindy Bruna éditions Harper Collins 155 pages juin 2022 Les violences conjugales ou domestiques sont monnaie courante. Elles touchent toutes les couches de la population et toutes les « classes sociales ». L'auteure qui raconte son enfance , celle de sa sœur et la vie de leur mère sous la coupe d'un mari violent, ose témoigner et raconter l'indicible. Le début du...

sans couverture

La tortue qui respirait par les fesses de Brooke Barker

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
8 etoiles
Bizarretés zoologiques
Pendant la période d’hibernation sous l’eau, à métabolisme ralenti, les tortues captent en effet l’oxygène contenu dans l’eau en utilisant leurs fesses. Ces explications ne sont pas fournies car il s’agit ici de donner une brève information insolite sur un animal et de l’illustrer par un dessin d’humour avec une bulle de BD. Si les jeunes lecteurs se contenteront de...

sans couverture

Transparences de Jean-Michel Aubevert, Joëlle Aubevert (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
Des vers dans la canopée
Dans la transparence des feuillages et canopées déposés par Joëlle Aubevert pour illustrer ce recueil, Jean-Michel a glissé ses poèmes courts, fluides comme des rus serpentant dans la campagne, frais comme les ombrages illustrant ses vers et lumineux comme les mots ensoleillés qu’il a choisis avec minutie. Dans ces vers chatoyants, il évoque le cosmos, la nature, l’onde et même...

sans couverture

Au nom de la République T01: Mission Bosphore de Jean-Claude Bartoll (Scénario), Gabriel Guzman (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Lutte antiterroriste : suspense, action, réaction !
Port d’Ambarli. Istanbul. Trois hommes en treillis et masqués, en contact direct avec la DGSE à Paris s’apprêtent à faire sauter un conteneur venu de Chine chargé d’armes pour des hommes de DAESH. L’explosion du conteneur retentit… Et aussitôt les trois hommes du commando de la DGSE se font asperger par le tir de six kalachnikovs… Wiesbaden. Allemagne. Deux combattants de l’Armée syrienne...

sans couverture

Le cerveau bilingue de Albert Costa

critiqué par Colen8 - (81 ans)
8 etoiles
Avancées linguistiques
Que les familles de binationaux se rassurent : si chacun des parents s’adresse dans sa langue maternelle dès la naissance de l’enfant, celui-ci de facto bilingue n’accusera aucun retard à l’acquisition du langage sur un enfant de famille monolingue. Ce résultat des expériences du neuro-psycho-linguiste universitaire confirmé par les uns reste malgré tout controversé par les autres. Les tenants du...

sans couverture

Automne en baie de Somme de Philippe Pelaez (Scénario), Alexis Chabert (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 53 ans)
7 etoiles
Une enquête dans le Paris de la Belle Epoque
Derrière un titre assez bucolique, se cache un polar assez sombre qui se déroule à la belle époque, sous la présidence du fameux Félix Faure. Nous suivons l'enquête de l'inspecteur Amaury Broyan, rongé par un drame familial, sur le meurtre d'un riche industriel parisien. Si l'enquête ne m'a guère convaincu, j'ai été littéralement séduit par le dessin d'Alexis Chabert, auteur que j'avais...

sans couverture

Vive la marée ! de Pascal Rabaté (Scénario), David Prudhomme (Scénario et dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
4 etoiles
On ne partage pas tous le même humour...
Une journée à la mer pour la famille Tout-le-Monde, monsieur, madame et leurs enfants. Et la journée commence dans la voiture, dans le train ou dans le terrain de camping pour ceux qui sont déjà installés… Critique : Nous ne partageons pas tous le même humour. J’ai trouvé les propos d’une platitude extrême. Cette BD tient plus de l’ouvrage de sociologie ou...

sans couverture

Tuez-moi mais ne me haïssez-pas de Yolande Egyed

critiqué par Livreetvous - (33 ans)
10 etoiles
Quelle claque,ce roman!
Quelle claque,ce roman! Si vous aimez les thrillers bien noirs,foncez! Je l'ai lu en une journée sans pouvoir le lacher . C'est bien écrit, les personnages sont attachants, dans leur psychopathie. Le suspens est bien mené,l'intrigue prenante. C'est addictif,glauque,dérangeant juste ce qu'il faut :-) Et une vieille dame comme on aimerait ne jamais en croiser. Pas déçu du tout d'avoir osé me tourner vers cette auteure moins...

sans couverture

Algérie, la conquête: 1830-1870, comment tout a commencé de Thierry Nélias

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
10 etoiles
Le royaume arabe d’Algérie, autre chimère de Napoléon III
Alors que l’on commémore les soixante ans de la fin de la Guerre d’Algérie, cet ouvrage se donne pour mission de retracer ce que fut le premier tiers de cette colonisation. Ce qui est né dans l’extrême violence pouvait-il se terminer par autre chose que la violence ? On voit que dès le départ la colonisation réduit les indigènes à la...

sans couverture

Des gamins contre Staline de Jean-Jacques Marie

critiqué par CHALOT - (74 ans)
10 etoiles
pédagogique et magistral
« Des gamins contre Staline » livre de Jean-Jacques Marie collection Don Quichotte, le Seuil 294 pages avril 2022 Plus qu'un essai, une étude convaincante Jean-Jacques Marie est à la fois ; un vieux militant politique et syndicaliste qui a marqué toute une génération, la mienne notamment et ceci depuis 54 ans et le plus grand historien spécialiste de l'URSS . Sa notoriété est grande, il a droit à 105 millions de...

sans couverture

Les Âges perdus - Tome 2 - La Terre des Meutes de Jérôme Le Gris (Scénario), Didier Poli (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
8 etoiles
A ce rythme-là, le scénariste va exterminer le peu d'humains qui ont survécu à l'Apocalypse !
Dans cet univers postapocalyptique, ils ne sont plus que deux à accompagner Elaine. Le reste du clan est mort. Ils savent qu’aucun clan ne leur pardonnera d’avoir enfreint les règles en occupant le fort des Landes à un moment où il était réservé à d’autres. Ils sont devenus des parias. Elaine est détentrice des secrets de son père, Primus, qui...

sans couverture

Le luthier de Bagdad de Leïla Zerhouni

critiqué par Kinbote - (Jumet - 63 ans)
9 etoiles
Un conte oriental d'aujourd'hui
Affecté par la détresse de son père, qui rejaillit sur l’entente familiale, le jeune Ahmed, qui vient de fêter son douzième anniversaire, intervient auprès de monsieur Brahimi, le meilleur luthier de Bagdad, afin qu’il répare l’oud de son père qui, faute d’avoir été payé par son employeur depuis des mois, a claqué la porte de l’Orchestre philharmonique et son instrument....

sans couverture

Un autre monde - L'ère des dictateurs de Alain Frachon

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
9 etoiles
Chroniques sur la montée des dictatures
Ce journaliste réputé joint ses chroniques pour publier un livre sur la montée en puissance des dictatures dans le monde. Le libéralisme est remis en cause, les démocraties occidentales perdent des parts de marché face aux pays émergents, les autocraties défendent le droit de promouvoir leur modèle et de revendiquer la paix sur leur territoire, voire leur espace vital, comprenant...

sans couverture

La déclaration de Robert Massart

critiqué par Kinbote - (Jumet - 63 ans)
8 etoiles
Fisc et voyous
Sylvain Brunard serait resté un professeur de français célibataire sans histoire, « vieux garçon en puissance », s’il n’avait pas accepté de reprendre la présidence d’une ASBL consacrée à l’apprentissage du français sur le plan international. Après une action généreuse en faveur de professeurs haïtiens, la banque persuade le nouveau président de clôturer les comptes de l’association... Quelques semaines plus tard,...

sans couverture

La menace 732 de Frédéric Potier

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)
8 etoiles
la guerre des extrêmes
Ce roman dystopique parait à point nommé, l’histoire qu’il raconte est celle de la France de demain, celle d’après les élections. En l’occurrence des élections qui ont donné un résultat qui ne satisfait personne, même pas ceux qui les ont gagnées, tant la marge entre les deux principaux camps en concurrence est minime. La gauche sectaire a triomphé de quelques...

sans couverture

Un été avec Colette de Antoine Compagnon

critiqué par Poet75 - (Paris - 66 ans)
8 etoiles
Une femme libre
« Colette, c’est la vie, estimait J. M. G. Le Clézio, selon une citation rapportée par Antoine Compagnon à la fin de cet ouvrage. Qui l’a rencontrée (…) quand il commençait à lire par plaisir et non plus par obligation scolaire (…), il ne peut plus l’oublier. » Cette rencontre, pour ce qui me concerne, n’a pas eu lieu, ou...

sans couverture

Que faire du passé ?: Réflexions sur la cancel culture de Pierre Vesperini

critiqué par Colen8 - (81 ans)
8 etoiles
Cultures et héritages
« Cancel culture » autre nom donné au « wokisme », que de jeunes activistes représentant les minorités sur les campus américains ont brandi à la face du monde. Le philosophe et historien revient sur la genèse de ce courant d’idées aux fortes connotations géopolitiques. En se gardant de polémiquer il le met dans la perspective de mouvements comparables, lesquels...

sans couverture

La bibliothèque des rêves secrets de Michiko Aoyama

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)
10 etoiles
lire et rêver
Qui n’a jamais rêvé d’une bibliothèque où on ne se contente pas de vous permettre d’emprunter des livres, voire de vous conseiller dans vos lectures, mais où la bibliothécaire ajoute un livre correspondant à vos rêves les plus secrets, assorti d’un petit cadeau fait maison ? Avouez que ça fait envie ! Car une bibliothèque publique, c’est parfois un peu...

sans couverture

Casse-tête à Cointe de Francis Groff

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
9 etoiles
Une enquête à Liège sur les traces de la guillotine
Liège (Belgique). Elle, c’est Yasmina. Elle est jeune et belle. Elle travaille dans une pharmacie. Le popotin de son cher papa s’est posé par inadvertance sur le smartphone de sa fille adorée mettant un terme à son existence ! … Celle du smartphone… Comment une jeune fille en 2022 pourrait-elle vivre sans cet engin plus vital encore qu’un pacemaker ? Que...

sans couverture

Changement de saison de Lee Dong-eun, Jeong Yi-yong

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Un fils presque parfait…
Tout allait pourtant si bien chez les Sang. Un couple sans histoire avec un grand fils encore lycéen, Su-hyeon, menant une vie confortable dans une petite ville de Corée du Sud. Madame Sang aimait bien l’ami de son fils, Yong-jun, un jeune homme bien sous tous rapports qui pour un peu, aurait pu faire partie de la famille. Elle en...

sans couverture

Dérive des âmes et des continents de Shubhangi Swarup

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)
6 etoiles
chef-d'œuvre ou grand bazar?
Chef-d’œuvre ou grand bazar ? J’avoue être dans l’expectative une fois achevée la lecture de cette saga monumentale brassant le temps et l’espace à la lumière des connaissances géologiques les plus récentes. Formation des montagnes, des failles sous-marines et terrestres, tsunamis, sont vus à travers le destin de quelques personnages vivant aux confins de l’Himalaya, de l’Inde à la Birmanie...

sans couverture

Buck Danny - Tome 59 - Programme Skyborg de Frédéric Zumbiehl (Scénario), Gil Formosa (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 53 ans)
8 etoiles
Un très bon Buck Danny
Je continue d'affirmer que les couvertures des derniers "Buck Danny" sont souvent ratées. Avec ce dernier opus, je n'ai pas changé d'avis ! C'est d'ailleurs le seul reproche que je puisse faire à cet album, car j'ai vraiment aimé le scénario.On ne s'ennuie guère au fil de la lecture. L'histoire est assez originale, avec cet affrontement entre les pilotes de...

sans couverture

Les oiseaux - La peinture magique de Marcella Grassi

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
10 etoiles
UN PINCEAU EN GUISE DE BAGUETTE MAGIQUE
Se succèdent seize volatiles dans leur univers habituel. On trouve là le cardinal, le ptilope, le toucan, le flamant rose, le merle bleu, le canard mandarin, le colibri, le loriquet, le guêpier d’Europe, le macareux, l’ara rouge, le faisan, le martin-pêcheur, le paradisier, le quetzal et le rollier. Il s’agit de colorier, avec un pinceau trempé dans l’eau, les illustrations...

sans couverture

Moi, Marat, ex-commandant de l'armée Wagner de Marat Gabidullin

critiqué par Colen8 - (81 ans)
8 etoiles
« Soldats de fortune »
Après des années de galère, la prison pour meurtre du porte-flingue d’un oligarque mafieux, la dépendance à l’alcool, une vie de famille à vau l’eau, l’ancien militaire russe(1) âgé de 48 ans croit pouvoir reprendre sa vie en main. Une voie honorable de servir son pays lui semble ouverte promue par une intense propagande. Une compagnie privée de mercenaires de...

sans couverture

Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette - Liège en eaux troubles de Nadine Monfils

critiqué par Catinus - (Liège - 71 ans)
8 etoiles
Liège frétillyante
Après Bruxelles, Knokke-le-Zoute et Bruges, c’est à Liège que nous emmène Nadine Monfils pour une nouvelle enquête des apprentis détectives privés que sont René Magritte et son épouse Georgette. A peine arrivés en Cité Ardente voilà que se commet un crime, puis un autre, puis d’autres encore. Ce n’est jamais qu’un prétexte pour l’auteure de nous présenter une de ses...

sans couverture

Le Sexe des Femmes : Fragments d'un discours belliqueux de Anne Akrich

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
7 etoiles
Penser la féminité après un viol
L'auteure évoque son viol incestueux par son oncle. L'acte fondateur de sa propre féminité l'amène à revenir sur la manière dont elle construit sa conception de la féminité, du rapport au sexe et des relations entre femmes et hommes. Les femmes semblent condamnées à l'humilité, les hommes à une posture de propriétaires conquérants. Et, selon elle, l'agressivité sert à changer...

Début Précédente Page 7 de 7