Porteurs-de-peau de Tony Hillerman

Porteurs-de-peau de Tony Hillerman
(Skinwalkers)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Lejak, le 27 mai 2017 (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 47 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 289ème position).
Visites : 2 508 

Enquête en terres Navajo

Tony Hillerman place ses histoires en réserve Navajo, entre Utah, Arizona et Nouveau Mexique.
Deux policiers habitués des romans de T.H. vont se côtoyer pour la première fois dans ce roman : Jim Chee et le lieutenant Joe Leaphorn, tous eux de la police tribale Navajo. Le premier est un indien traditionaliste tandis que Leaphorn est un homme terre-à-terre, pragmatique.
Dans "Porteurs de peau", ils vont se retrouver à l'occasion d'une série de meurtres empreints de mystère. Des actes de sorcellerie indienne entourent en effet les scènes de crime.
Tony Hillerman nous permet de découvrir au travers de son livre la civilisation Navajo. Les héros du roman parcourent la réserve et nous donnent à voir la vie des indiens Navajo d'aujourd'hui. La culture Navajo traditionnelle nous est distillée au gré des pages au contact de Jim Chee qui la pratique et l'entretient, et de Joe Leaphorn qui en connait les codes et leur retentissement sur les gens.
L'histoire se déroule dans les paysages majestueux de Monument Valley et de Black Mesa. L'intrigue est empreinte de surnaturel de par la nature des assassinats, mais l'enquête se déroule belle et bien dans le monde moderne (années 80).
Amateurs de Craig Johnson (série des Longmire), de Joseph Boyden ou de Louise Erdrich, les romans policiers de T. Hillerman sont faits pour vous.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

7ème opus de Tony Hillerman série Leaphorn/Chee

9 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 65 ans) - 4 décembre 2021

Tony Hillerman est un auteur de polar ethnique, centré sur les Navajos et les Hopis (Sud-Ouest des USA, entre Nouveau-Mexique et Arizona), qui, entre 1970 et 2006 a publié 18 ouvrages qui constituent un tout, une suite, avec pour protagonistes principaux Joe Leaphorn, puis Jim Chee, tous deux de la Police Tribale Navajo.
Les trois premiers ouvrages constituent la trilogie Joe Leaphorn, les trois suivants la trilogie Jim Chee. Les romans de Tony Hillerman se distinguent par une volonté quasi ethnographique d’informer le lecteur des us et coutumes navajos, des paysages dans lesquels Hopis et Navajos évoluent. Une intrigue policière soutient le corps du roman et Joe Leaphorn comme Jim Chee sont là pour la résoudre.
Pour qui a pu voyager dans ces déserts de la région des « Four corners », la lecture de Tony Hillerman résonne terriblement. Pour ceux qui prépareraient un voyage par là-bas, sa lecture est des plus profitable.

Porteurs de peau est le premier roman concernant Joe Leaphorn et Jim Chee hors trilogies. Et devinez quoi ? Les deux se rencontrent et sont amenés à collaborer sur cette enquête concernant des « porteurs de peau », soit des sorciers ou à tout le moins des êtres malfaisants.

»Les porteurs-de-peau sont les sorciers, les loups navajos qui décident d’apporter le mal à leurs congénères. Ils rôdent dans les ténèbres de la Grande Réserve, parfois couverts d’une fourrure d’animal et possèdent des pouvoirs surnaturels. »

Des meurtres sont commis sur le territoire de la Réserve – et concernent donc la Police Tribale Navajo – apparemment sans liens évidents entre eux, mais surtout sans mobiles évidents si ce n’est qu’ils peuvent évoquer l’œuvre de « Porteurs de peau ». Problème ; le sujet est tellement tabou que personne ne souhaite en parler ni même l’évoquer. L’enquête se révèle donc frustrante pour Joe Leaphorn, le presque retraité perturbé par ce qui semble être le début d’Alzheimer d’Emma, sa femme, et qui apprend à connaître Jim Chee, jeune policier navajo tendance traditionaliste, à connaître et à apprécier. Ils vont sillonner sur les pistes défoncées le vaste territoire de la Grande Réserve, quasi désertique, à la rencontre des rares habitants pour comprendre, dénouer les fils et mettre en jeu leur intégrité physique pour arrêter le coupable.
Une affaire plus sordide qu’il n’y paraissait et toujours aussi intelligemment menée par Tony Hillerman qui parvient à entrecroiser son amour pour la nature de cet Ouest américain, sa passion de la culture navajo et une intrigue crédible.
A noter l’apparition dans cet opus de Janet Pete, l’avocate, que rencontre pour la première fois Jim Chee.

Forums: Porteurs-de-peau

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Porteurs-de-peau".