Le vent qui gémit de Tony Hillerman

Le vent qui gémit de Tony Hillerman
( The wailing wind)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par El grillo, le 5 août 2009 (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 48 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 3 292 

Un vent bref et léger

Lorsque Bernadette Manuelito, membre de la police Tribale Navajo et collègue de Jim Chee, tente de reconstituer le parcours effectué dans la journée par l’homme qu’elle a découvert mort dans un pick-up truck abandonné, il est pour elle naturel de s’interroger sur les graines et les bardanes restées accrochées au corps, et de se tourner vers Hosteen Yellow, le frère aîné de sa mère, homme-médecine aux conseils empreints d’une grande sagesse. Imprégnée de sa culture, elle ne va toutefois pas inspecter le cadavre avec toute la précision requise et se méprend sur la cause du décès.
Ce début d’enquête raté va lui être reproché par le FBI et par voie de conséquence, par son supérieur, le sergent Jim Chee. Bernie, outrée, décide de travailler en franc-tireur, parcourt les lieux où le crime a pu être commis... Leaphorn, récemment retraité et parcouru de fourmis dans les jambes, décide de donner un coup de main à ses ex-collègues quand il apprend que la mort du jeune homme pourrait être lié à une vieille affaire de meurtre par légitime défense entre deux baroudeurs du coin, épris l'un l'autre des filons d'or de la région.


Un bon début, Hillerman ajoute un troisième larron, plutôt larronne, à son duo habituel en la personne de Bernadette, pas franchement encore à l'aise avec les procédures de scènes de crimes et encore influencée dans ses démarches professionnelles par son background Navajo. Vous me direz, c'est pour ça qu'on lit du Hillerman: avoir un autre abord, une vision différente d'une enquête classique par le biais de méthodes non conventionnelles dues à la culture indienne.
L'effet ne prend pas tout à fait ici où l'enquête se révèle finalement assez traditionnelle avec toutefois quelques bons passages liés le plus souvent aux visites dans le milieu Navajo et aux attributs culturels qui en découlent. Pour le reste, les multiples interrogatoires et le peu d'action peut rendre cette lecture lymphatique, heureusement, le roman est court.
J'ai lu ça et là que le roman est décrit par quelques-uns comme une oeuvre mineure d'Hillerman, je veux bien le croire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Forums: Le vent qui gémit

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le vent qui gémit".