Les coups de coeurs les plus récents


sans couverture

Numérique, féminisme et société de Josiane Jouët

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
10 etoiles
Défense des femmes sur Internet
Les femmes ont conquis une place sur les réseaux sociaux, et ces derniers leur ont permis d'y défendre leurs droits et de dénoncer les agressions dont elles sont victimes. L'apparition du mouvement MeToo a servi de catalyseur aux luttes contre le sexisme, les associations féministes ayant gagné en visibilité et en résonance. Il existe une continuité avec les combats des...

sans couverture

Fantôme d'amour de Cyrille Audebert

critiqué par Zobiz - (58 ans)
10 etoiles
univers fantastique
Retrouver Cyrille Audebert est toujours une aventure. Je ne m'en lasse pas. Il m'a invitée, comme auparavant, à commenter son livre et je le remercie vivement. A chaque fois, on part dans son univers, on embarque, on voyage tant et si bien qu'on prendrait même sa valise si on pouvait. Que vient faire une valise dans cette introduction? Allons faire un tour...

sans couverture

Lalalangue (Prenez et mangez-en tous) de Frédérique Voruz

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
Se guérir des blessures de l'enfance
Un titre étrange qui fait référence à un terme utilisé par Lacan pour désigner un « ensemble de mots qui ne veulent dire quelque chose que pour une famille donnée », des formules qui ont ponctué une éducation, qui ont été serinées par les parents et restent gravées dans l'esprit des enfants . Dans ce livre, les formules de la lalalangue de la...

sans couverture

DOG de Clémentine Dabadie

critiqué par Auré lit - (42 ans)
10 etoiles
A lire absolument!
Clémentine Dabadie signe avec brio un premier roman qui vous teindra en haleine de la première à la dernière page. Delphine Oldberg, son personnage principal, est une jeune femme avec un fort tempérament. Elle voue une admiration sans borne à son père qui a une brillante carrière dans la gendarmerie. Comme lui, elle veut porter haut les couleurs de son...

sans couverture

Faut-il en finir avec la famille ?: Entre carcan normatif et lieu de résistance au libéralisme de Raymond Debord

critiqué par CHALOT - (74 ans)
10 etoiles
Une analyse rigoureuse qui fera date
Faut-il en finir avec la famille ? Livre de Raymond Debord Editions critiques 273 pages, 313 avec les notes septembre 2022 Un livre de référence L'auteur ne s'est pas contenté d'amasser, de classer et d'ordonner toute une série de documents permettant de comprendre les évolutions qui ont permis de passer du « natalisme » à l'individualisme, il a analysé les mutations et les a expliquées en les contextualisant. Il s'appuie...

sans couverture

Le rêve de Marie-Hélise de Antonin Malroux

critiqué par Jordanévie - (47 ans)
10 etoiles
Difficile de ne pas savoir d'où l'on vient...
Joli roman où l'héroïne fait face au secret de ses origines. Enfant trouvée, remise à l'Assistance publique puis confiée à une famille d'accueil, Marie-Hélise est en manque d'affection. A travers ce livre on ressent bien le manque d'amour lorsqu'un enfant est abandonné dès son plus jeune âge. Comment y faire face ? Malgré les critiques des gens qui mettent Marie-Hélise à...

sans couverture

Tout cela a-t-il un sens ?: Comprendre la vie, le monde et l'histoire grâce aux... poissons rouges ! de Opticon Tessour

critiqué par Zobiz - (58 ans)
10 etoiles
Un peu de tout sur tout
C'est un livre qui s'adresse à tous ceux qui veulent comprendre le monde dans lequel nous vivons. C'est très documenté et très intéressant. On y trouve un peu de tout : de la philosophie, de l'histoire, de la science, de la poésie. Cela fait une sorte de bazar littéraire, où chacun pourra trouver quelque chose à son goût. Et les...

sans couverture

Les Beaux Étés - Intégrale complète de Zidrou (Scénario), Jordi Lafebre (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Un beau voyage dans le temps plein de tendresse et d'humour
Pierre Faldérault est dessinateur de bande dessinée. Au début de sa carrière, il est l’assistant du grand et renommé Garin, créateur de la célébrissime série des Zagor. Autant dire que si Garin voit son matelas de billets de banque s’épaissir, il n’en va pas du tout de même pour Pierre, dont le nom d’auteur est PIF. Qu’à cela ne tienne...

sans couverture

La baignoire de Staline de Renaud S. Lyautey

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Un sacré voyage en Géorgie et à l'ère soviétique
Connaissez-vous le Géorgien le plus célèbre ? … Un musicien ? Hmmm ! Pas vraiment sauf si vous aimez le tac-tac-tac des mitrailleuses… Un militaire ? Ah, vous êtes sur la bonne voie, même si on ne peut pas vraiment le qualifier de militaire… Un gangster ! Bravo ! Le 13 juin 1907, il s’empare d’une somme équivalente à 3,5 millions...

sans couverture

Le conteur, la nuit et le panier de Patrick Chamoiseau

critiqué par Eric Eliès - (48 ans)
10 etoiles
Réflexions sur le Tout-Monde, la créolité et l'horizon sans horizon de la Beauté
Depuis l'origine, l'oeuvre romanesque de Patrick Chamoiseau, d'une richesse foisonnante, se double d'une réflexion ouverte à tous les savoirs, qui explore les racines et le devenir de la créolité, considérée comme le creuset d'une humanité capable de dépasser les cloisonnements culturels et les clivages identitaires pour s'épanouir dans la totalité de ses possibles. Ce monde ouvert, où toutes les cultures,...

sans couverture

Françoise Héritier, le goût des autres de Laure Adler

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
10 etoiles
L'anthropologue de l'égalité des sexes
La célèbre journaliste a voulu rendre hommage par une biographie à cette scientifique qui a voulu démontrer la dimension universelle de la domination masculine. Aussi son histoire personnelle a montré les difficultés d'une femme à s'imposer dans le monde universitaire, presque exclusivement masculin, de surcroît au Collège de France. La mise en abîme entre carrière et vie propre sert de...

sans couverture

La Treizième Heure de Emmanuelle Bayamack-Tam

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
Un roman ponctué d'emprunts à la poésie
C'est avec une certaine appréhension que j'ai commencé la lecture de LA TREIZIEME HEURE..... Farah, une secte , son gourou , voilà qui me rappelait ARCADIE le précédent roman de Emmanuelle Bayamack-Tam dont je n'avais pas apprécié l'atmosphère . Ici, pas vraiment de secte, plutôt « une confrérie » dont le message est « peu ou prou celui de Jésus ,...

sans couverture

La saga Crispr: La révolution génétique qui va changer notre espèce de Aline Richard Zivohlava, Diane Rottner (Dessin)

critiqué par Colen8 - (81 ans)
10 etoiles
Frankenstein est parmi nous
La biologie moléculaire ayant ouvert la voie de la génomique comme branche scientifique spécialisée est l’objet de cette synthèse aussi technique et rigoureuse que pédagogique. Ce qu’elle y présente, les rapides avancées d’une technologie CRISPR simple et accessible, est effarant dans ses conséquences. Après les OGM encensés par les uns, vilipendés par les autres la voie HGM (Humains Génétiquement Modifiés)...

sans couverture

La guerre de Cent ans de Georges Minois

critiqué par Renaud - (Liège - 56 ans)
10 etoiles
Une solide introduction
Conflit entre les royaumes de France et d'Angleterre de 1337 à 1453, la guerre de 100 ans, surtout une succession d'affrontements distincts entrecoupés de longues trêves, marque la fin d'une époque, celle de la chevalerie et de la féodalité. 1453, en effet, année à la fois de la fin de ce long conflit et de la chute de Constantinople, est souvent...

sans couverture

Le diable en personne de Peter Farris

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)
10 etoiles
destins broyés
Un polar magistral, mettant aux prises deux personnes, qui se sont rencontrées par le plus grand des hasards mais partagent un même destin que la vie a brisé. Le contexte est violent, celui d’une humanité uniquement intéressée par la satisfaction immédiate de ses besoins personnels, qu’il s’agisse de sexe, d’argent ou de pouvoir. Peter Farris, au travers de l’histoire tourmentée...

sans couverture

Marquis Minuit de Tom Buron

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
10 etoiles
"nous avons été élus pour dessiner le grand album de la perte"
Quelle belle épopée nocturne ! Tom Buron emporte son lecteur dans un flot d’images et de mots qui peuvent décontenancer et fasciner. Le texte est parfois sibyllin mais on se laisse bercer par la musique du style du poète. Marquis est un personnage noctambule qui déambule dans les rues en ayant sans doute un peu bu, peut-être cet alcool que l’on...

sans couverture

Il n'y a pas de Ajar - Monologue contre l'Identité de Delphine Horvilleur

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
10 etoiles
Changer d'identité
Romain Gary a souhaité changé d'identité en prenant un autre nom que celui de son père, puis en adoptant, dans l'anonymat, un autre pseudonyme, Emile Ajar, en gardant le secret jusqu'à sa mort. Outre la coïncidences avec les événements de la vie de l'auteure, ce changement d'identité correspond à une forme de tradition inscrite dans le Talmud, alors que Gary...

sans couverture

Maman a dit bande de nuls de Cécile Leutellier, Killian Leutellier

critiqué par Agnesfl - (Paris - 58 ans)
10 etoiles
Un livre qui dérange
Maman a dit « Bande de nuls » Livre auto-édité par Céline et Killian Leutellier Une belle ode à l’amour maternel et à la solidarité familiale voilà ce qui ressort de ce livre au titre évocateur. Celui d’une révolte et d’un combat qui ont triomphé et conduit à une belle réussite : l’épanouissement d’un enfant Killian dont on a détecté...

sans couverture

Beta... civilisations : Volume 2 de Jens Harder

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 53 ans)
10 etoiles
Grandiose!
En 2009, j'étais tombé en admiration devant un ovni, intitulé "Alpha...directions". Un projet dément de l'auteur, Jens Harder, de nous présenter l'histoire de l'Humanité. 8 ans après le second volume, "Beta ...civilisations" vient poindre son nez, troisième album d'une série magistrale et ambitieuse qui prendra fin avec "Gamma...visions" prévu pour je ne sais pas quand. Ce pavé de 345 pages, mais...

sans couverture

Elfes T04: L'Élu des semi-elfes de Eric Corbeyran, Jean-Paul Bordier (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Un fabuleux album à ne pas rater !
Comment ? Vous êtes un semi-Elfe ? Pas de chance pour vous ! Les hommes vous détestent et vous accablent de tous les maux et les Elfes ne veulent pas de vous ! J’ai entendu dire qu’un certain Nah-Thaal rassemble tous les semi-Elfes et cherche à se rendre sur une terre où se trouve une ancienne ville elfique à l’abandon. Petit...

sans couverture

Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon

critiqué par Isis - (Chaville - 77 ans)
10 etoiles
Une bouleversante confession
Comme son nom l’indique, la collection très originale « Ma nuit au musée» des Editions Stock offre à des écrivains l’occasion de décrire leur expérience nocturne en face à face solitaire avec un patrimoine pictural ou musical dont l’abondance et la richesse ne leur permet guère pour autant d’en faire le tour en quelques heures seulement. Rien de tel avec...

sans couverture

Cavale russe de Célestin De Meeûs

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 42 ans)
10 etoiles
Traversée poétique de la Russie comme une fugue ...
Cette « cavale russe » nous mène à travers la Russie, celle qui est sauvage, parfois abandonnée, démesurée, celle qui ne correspond pas exactement à la carte postale. Le poète a traversé la Russie d’est en ouest pour regagner ensuite sa Belgique natale. La peur l’habite car il va être confronté à des températures basses, à des villes peu connues...

sans couverture

Madame Hayat de Ahmet Altan

critiqué par Meije - (68 ans)
10 etoiles
Lumière et ténèbres
Dans un contexte politique, social et économique catastrophique, où la population vit dans la crainte permanente des délations, des arrestations et des emprisonnements arbitraires, Madame Hayat est le récit de deux histoires d’amour vécues simultanément par Fazil le narrateur, étudiant en littérature. Après la ruine et la mort de son père, riche entrepreneur, Fazil se voit obligé de réduire...

sans couverture

Petites manies et grosses phobies: Dompter nos obsessions de Kate Summerscale

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
10 etoiles
Dédramatiser sa propre crainte et connaître celles des autres
C’est un ouvrage qui a d’abord paru, dans la langue de Shakespeare en 2022, sous le titre de "The book of phobias and manias". Ce sont près de cent obsessions qui sont présentées ici en notamment les reliant à des explications culturelles sur leur origine et à des personnages célèbres qui souffrirent de ce mal du fait d’un évènement de...

sans couverture

La tragédie du chat de Sophie Chabanel

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)
10 etoiles
drame en noirs et blancs
Écrit en plein confinement, ce quatrième volume des enquêtes de la commissaire Romano se ressent de l’état émotionnel dans lequel était l’auteure à cette époque de grande solitude affective, que l’on espère définitivement révolue. Si l’humour est toujours présent, voire même la cocasserie de certaines situations, le propos est ici empreint de gravité. Sophie Chabanel aborde le problème des déviances...

sans couverture

Et à la fin, ils meurent: La Sale Vérité sur les contes de fées de Lou Lubie

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 66 ans)
10 etoiles
Quel délice !
Je crois que l’on ne parle pas assez des contes aujourd’hui, que l’on n’en raconte pas assez le soir devant la cheminée, que l’on oublie cette sagesse ancestrale car il s’agit bien de cela… Certes, j’entends bien que le conte a été remplacé par le dessin animé, la série TV ou la vidéo Youtube ! Je prends cela comme un...

sans couverture

Le magasin des jouets cassés de Julien Rampin

critiqué par CHALOT - (74 ans)
10 etoiles
une leçon d'humanité
Le magasin des jouets cassés roman de Julien Rampin éditions Charleston 246 pages avril 2022 Il y a de la vie derrière ces rideaux ! C'est un immeuble comme beaucoup d'autres , il ne s'y passe rien, ou presque. Derrière les rideaux, il y a des vies cachées, des vies ordinaires et parfois extraordinaires. Veillons à ne pas juger trop vite , à ne pas condamner ceux qui...

sans couverture

Je revenais des autres de Mélissa Da Costa

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)
10 etoiles
La vie, c'est souffrir à cause des autres et se reconstruire grâce à eux
Ambre Miller déteste sa famille où personne ne se parle. Elle ne va plus en cours, fréquente une amie qui a une mauvaise influence sur elle et entreprend une relation avec Philippe, un homme marié qui l’entretient. Ne pouvant plus se contenter de cette relation qu’elle voudrait exclusive, elle fait une tentative de suicide. Alors, Philippe l’envoie à la montagne,...

sans couverture

Les Vertueux de Yasmina Khadra

critiqué par Jordanévie - (47 ans)
10 etoiles
Merveilleux...
Livre magnifique où le roman se mêle à la réalité... Que d'injustice... Mais l'honnêteté a tout de même sa place. Yasmina Khadra a toujours l'âme d'un grand poète. Dans le monde cruel et barbare que certains hommes façonnent, l'on découvre qu'il y a des êtres humains empreints d'amour et de gentillesse qui sont les réels vainqueurs. L'humilité et le sens du...

sans couverture

Halloween - La peinture magique de Brendan Kearney

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
10 etoiles
Une fête païenne incorporée par le christianisme et largement introduite en France par les enseignantes de maternelle
Cet ouvrage sort à un peu moins de quarante jours de la fête d’Halloween, chez Usborne, de façon concomitante avec "Mes autocollants brillants Halloween". Fourni avec un pinceau, il propose au jeune lecteur de mouiller avec de l’eau claire, chacune des pages afin de faire apparaître des couleurs. Les sujets abordés sont très divers. On trouve là par exemple Frankenstein,...