Les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt, tome 18 : Brunswick Gardens de Anne Perry

Les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt, tome 18 : Brunswick Gardens de Anne Perry
( Brunswick Gardens)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Channe01, le 26 octobre 2005 (Inscrite le 21 juin 2005, 68 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 938ème position).
Visites : 5 091  (depuis Novembre 2007)

« Quand les corsets sont aussi serrés que la morale… »

Ciel ! Anne Perry m'a encore prise au piège. Une fois de plus, je me suis serrée dans un corset, haussée sur des chaussures inconfortables... et je l'ai suivie dans les salons de Londres au temps de la reine Victoria.
Je me sens beaucoup plus à l'aise dans la tenue décontractée de l'inspecteur Pitt, l'époux de Charlotte qui, évidemment, en raison de son sexe, ne subit pas les mêmes contraintes. Diable, il en subit d'autres, celles de sa naissance populaire, de son manque de zèle à se fondre dans la masse qui subit l'autorité de la bienséance.
Et voilà les théories de M Darwin qui bouleversent les autorités religieuses et toute la société qui cherche un peu plus loin que la bible, ce que dit la science.
Monsieur Darwin qui n'a pas fini de perturber le monde puisqu'en notre 21e siècle, aux USA, on débat en ce moment de l'utilité d'enseigner le créationnisme (la création du monde au pied de la lettre de la bible en 7 jours) à côté du Darwinisme. Donc, c'est juste que Darwin pousse au crime en cette année 1891 puisqu’il est encore au cœur des batailles spirituelles pour ceux qui refusent de regarder la science en face. Darwin ou la création du monde en 7 jours, c'est la question qui est posée en début de roman. Il y a beaucoup d'autres raisons de tuer qui sont évoquées pour égarer Charlotte et son inspecteur de mari. Mais ce qui m'a passionnée dans ce roman, c'est justement la façon qu’ont les personnages de s'adapter à une théorie qui bouleverse toutes les connaissances qui sécurisaient le monde quotidien jusqu'alors. Les humains sont toujours aussi fragiles quand on bouscule des certitudes confortables.
Enfin, cet épisode de la série "Charlotte et Thomas Pitt" reste toujours aussi intéressant même si c’est le dix-huitième. La lutte des femmes pour s'émanciper progresse pas à pas. A petit pas certes ! A tout petit pas.
A lire aussi pour poser un regard critique sur cette époque, « LA ROSE POURPRE ET LE LYS » de Michel FABER aux EDITIONS DE L’OLIVIER, c’est un gros bouquin qui se lit sans problème.
Et j’attends la suite….

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Brunswick Gardens [Texte imprimé] Anne Perry traduit de l'anglais par Alexis Champon
    de Perry, Anne Champon, Alexis (Traducteur)
    10-18 / 10-18. Série Grands détectives
    ISBN : 9782264039842 ; 5,53 € ; 05/10/2005 ; 441 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Laborieux mais plaisant

6 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 48 ans) - 21 mars 2010

Cette enquête de la série "Pitt" n'est pas mauvaise du tout mais je l'ai trouvée plus laborieuse et moins aboutie que d'autres; il faut du temps pour que les éléments se mettent en place, ça tourne pas mal en rond (normal, nous sommes dans un huis-clos familial), pour ne pas dire que ça patauge un brin.
Pourtant, Anne Perry y développe un thème qui lui est cher, celui de l'émancipation féminine, dans cette société où les femmes sont bonnes à faire des enfants et tenir une maison. Sujet porteur, surtout si on y ajoute les théories darwinistes qui font alors scandale mais je trouve que l'auteur ne va pas assez loin dans sa démonstration et court même le risque, par moments, de tomber dans la caricature, avec les personnes des Tryphena et Unity. Même Charlotte, pourtant prompte à sauter sur l'occasion de défendre la cause féminine, demeure en réserve et intervient essentiellement pour le bouquet final. Sans doute est-ce la présence de son beau-frère, Dominic Corde, totalement impliqué dans l'affaire, qui la tient coite mais je trouve cela dommage; il y avait là matière à une vraie exploration sociale, art dans lequel Anne Perry peut exceller.
Ceci n'empêche pas cette histoire de demeurer une lecture très agréable.

Forums: Les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt, tome 18 : Brunswick Gardens

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt, tome 18 : Brunswick Gardens".