Holly de Stephen King

Holly de Stephen King
(Holly)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Bookivore, le 8 mars 2024 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 41 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 921ème position).
Visites : 952 

Plongée dans l'horreur

Après un "Conte de Fées" ma foi très réussi (mais qui démarrait lentement et se terminait un peu poussivement, enfin je trouve) l'an dernier, Stephen King nous revient, cette année, tout récemment, avec "Holly", thriller d'un peu plus de 500 pages qui nous permet de retrouver un personnage récurrent que King dit adorer (ça tombe bien, nous aussi), Holly Gibney, apparue pour la première fois dans le premier volet de la trilogie consacrée à l'ex-flic Bill Hodges ("Mr Mercedes"), apparue dans les deux volets suivants, puis héroïne de "L'Outsider" et de la novella "Si Ca Saigne" (issue du recueil du même nom).

Holly Gibney, femme d'âge moyen à la vie compliquée, remplie de complexes, presque autistique à la base et s'étant considérablement ouverte au monde grâce à Bill Hodges et à ses amis Barbara et Jerome Robinson, Holly qui fonda, avec Hodges, une agence de détectives privés, Finders Keepers, qu'elle gère désormais avec l'ex-collègue de Hodges, Pete Huntley. Lequel, au début de ce nouveau roman se situant en 2021, est victime du Covid, cloîtré chez lui, toussant, éternuant, totalement HS (à propos du Covid, King le dit dans la postface, il déteste que des faits réels d'actualité viennent "foutre la merde" dans ses fictions, et il reconnaît que l'absence de mention de l'épidémie dans "Si Ca Saigne", qui se passait en 2020 mais fut écrite en 2019, pourrait poser un souci de continuité compte tenu que le Covid est presque un personnage dans "Holly", mais il avoue qu'il n'y peut rien, c'est comme ça, tant pis)

Au début du roman, Holly vient de perdre sa mère du Covid, et a assisté, par ZOOM interposé, à la cérémonie des funérailles. Elle va tant bien que mal s'occuper d'une histoire de disparition inquiétante (une jeune femme), proposée à Finders Keepers par la mère de la disparue. Parallèlement, on suit le parcours de ceux qui sont responsables de la disparition de la jeune femme, et de plein d'autres personnes, et ce, depuis une dizaine d'années : un couple de professeurs d'université à la retraite, quelque peu dérangés. King nous offre des allers-retours entre passé et présent, d'un chapitre à l'autre, et on découvre progressivement les motivations de ce couple qui, dès le départ, nous est montré en antagonistes, les Harris (Rodney et Emily de leurs petits noms). Un peu comme dans "Columbo", on sait dès le départ qui est le méchant, et on assiste à l'enquête et aux nombreuses découvertes de Holly, qui va progressivement arriver aux conclusions qui s'imposent.

Le fait de savoir qui est le méchant dès le départ, et de comprendre leurs motivations moins d'une centaine de pages plus tard, n'empêche pas le roman d'être passionnant et qu'on le lise sans pouvoir le lâcher. Notons un détail : ça fait des années que les livres de King sont imprimés sur du papier très fin, qui fait qu'un roman de l'épaisseur de "Holly" semble être nettement plus court qu'il ne l'est en réalité ; mais pour "Holly", le papier est plus épais, et on a l'impression d'avoir affaire à un pavé plus épais que ses 525 pages !
Un excellent cru, d'une noirceur parfois terrifiante (je n'en dis pas plus, mais sachez que King n'a que très rarement, voire même quasiment jamais, juste une seule fois auparavant, abordé ce thème), ce qui n'empêche pas de l'humour de ci de là, et le personnage de Holly est tellement attachant et réussi qu'on n'a qu'une envie, c'est de la retrouver. J'ai personnellement adoré cette nouvelle livraison.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Bon Thriller

7 étoiles

Critique de Krys (France-Suisse, Inscrite le 15 mars 2010, - ans) - 11 avril 2024

Je découvre ici le personnage de Holly, je n'ai pas lu ses premières aventures. Détective privé, le lecteur suit ici son enquête sur un cas de disparition.
Il n'y a rien de surnaturel dans ce récit, juste de l'humain dans toute son horreur. Cela part d'une disparition, et nous suivons jusqu'à la résolution les réflexions et l'avancée de l'enquête d'Holly.
C'est un très bon thriller, comme King sait le faire. Mais ce n'est pour moi pas le meilleur.
J'ai eu du mal à rentrer dedans ( 80 pages je dirais) et puis je n'ai plus pu m'arrêter jusqu'au point final malgré la fin un peu trop attendue pour ma part. Les thèmes de la vaccination contre le Covid et le tabac sont très présents, très moralisateurs je trouve et ils n'apportent rien au récit (A la fin, King écrit d'ailleurs une note à ce sujet).
J'ai hâte de lire plus de critiques !
Bonne lecture

Ambiance angoissante garantie

10 étoiles

Critique de Jordanévie (, Inscrite le 27 septembre 2022, 48 ans) - 10 mars 2024

Stephen King s'inspire d'un fait divers glaçant.
L'histoire d'un vieux couple de personnages âgées étriquées dans des idées surannées.
La vieille dame et le vieux monsieur, cela dit en passant insoupçonnables car impensable, vont enlever des gens, une personne à la fois, et les séquestrer chez eux pour assouvir leur besoin de faire reculer la sénescence.
Ce couple est sans pitié. A eux deux ils font l'éloge du cannibalisme.
Écœurant les détails de leurs mets qu'ils ingurgitent...
On retrouve Holly Gibney, Jerome et Barbara Robinson ; personnages rencontrés dans la fameuse trilogie M Mercedes.
Stephen King évoque la pandémie de Covid et ses controverses du vaccin ainsi que le racisme envers les personnes Noires.
A lire si vous avez aimé M Mercedes .

Forums: Holly

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Holly".