La Deuxième Vie de Philippe Sollers, Julia Kristeva (Postface)

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par JPGP, le 9 mars 2024 (Inscrit le 10 décembre 2022, 77 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 385 

Sollers presque immortel

Cette sorte de mise en (dernière) scène n’existe pas d’un thème et encore moins d’une posture sulfureuse. Avouer un tel codicille reste pour lui le moyen de construire son « tout ce qui reste » comme écrivit Beckett. Mais en conséquence ce texte et celui de Julia Kristeva sont touchants, lumineux, pleins aussi d’une forme d’attachement amical pour un lecteur ou une lectrice d’auteurs pour le moins - et c’est un euphémisme - conséquents.


Sollers et Kristeva nuancent en excluant une pléthore d'évocations. Et le corps vivant de Philippe demeure une sorte de roman constitutif qui termine sue le néant. Il s’approche et qui se précise sur sa dernière phrase : « Si le néant est là, il est là, en train de voir le monde éclairé par un soleil noir ». Ce n’est d’ailleurs pas un hasard : souvenons nous de l’astre identique chez Kristeva. Il fut pour elle celui de la mélancolie. Avec politesse Sollers le partage.

Jean-Paul Gavard-Perret

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La Deuxième Vie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Deuxième Vie".