La sorcière de Camilla Läckberg

La sorcière de Camilla Läckberg
(Häxan)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Pascale Ew., le 21 mars 2018 (Inscrite le 8 septembre 2006, 54 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 891ème position).
Visites : 2 882 

Très long

Il y a 30 ans, une fillette, Stella, a été assassinée et deux adolescentes ont avoué l'avoir tuée, Marie et Helen, pour ensuite se rétracter, mais personne n'a plus cru à leur innocence. A présent, le fils d'Helen, Sam, est amoureux de Jessie, la fille de Marie, devenue star de cinéma.
Et l'histoire se répète : une fillette habitant la même maison que celle de Stella, Nea, est retrouvée assassinée, alors que Marie et Helen se retrouvent pour la première fois dans leur ville.
Sam et Jessie sont la cible de jeunes qui les harcèlent.
En toile de fond se déroule l'histoire d'une jeune veuve et de sa fille en 1672 : Elin vit chez sa demi-sœur, Britta, qui la déteste et son mari pasteur. Le pasteur et Elin tombent amoureux l'un de l'autre.
Autre thème périphérique : les émigrés. Ils participent aux recherches de Nea, puis sont accusés du meurtre. L'auteure explique leur désarroi face au rejet des Suédois, eux qui pensaient fuir la violence de leur pays.
Ce roman est très lent et les personnages sont tellement nombreux qu'ils sont difficiles à retenir. La traduction laisse un peu à désirer parfois. L'auteure se complaît dans la description des personnages, de leur vie et de leur caractère, mais c'est trop long !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Une bonne lecture mais une résolution tirée par les cheveux

7 étoiles

Critique de Dervla3012 (, Inscrite le 7 décembre 2019, 15 ans) - 26 septembre 2021

De quoi ça parle ?

A Fjällbacka en Suède, la famille Berg vit dans une petite ferme à l’écart de la ville. Un jour leur fille Nea disparaît. Ses parents sont effondrés. La police arrive pour mener l’enquête et après une longue battue, la fillette est retrouvée morte.

Fait troublant : trente ans plus tôt, Stella Strand qui habitait dans la même ferme avec ses parents et sa sœur, avait elle aussi disparu. Elle avait ensuite été retrouvée exactement au même endroit que Nea… morte. A l’époque, deux adolescentes, Marie et Helen avaient avoué le crime avant de se rétracter. Cependant, personne ne les croyait plus et elles avaient été jugées coupables.

Dans le présent, Patrik Hedström, le policier en charge de l’enquête essaie de résoudre cette troublante affaire tant bien que mal. Sa femme Erica, écrivaine à succès, mène elle aussi l’enquête de son côté.

Ils ne sont cependant pas au bout de leurs surprises !

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre qui est le dixième de la série des romans policiers de Camilla Läckberg, qui mettent en scène Patrik Hedström et Erica Falk.

Même si l’on n’a pas lu les précédents tomes, l’intrigue n’est pas du tout difficile à suivre. Celle-ci est bien construite et j’ai aimé le fait que l’histoire au présent alterne avec un récit au passé. Au départ, son rapport avec l’histoire principale nous reste incompréhensible ce qui nous donne d’autant plus envie de lire la suite.

Je trouve cependant que le lien entre cette narration et la trame principale est trop maigre et un peu décevant.

Néanmoins, les personnages sont parfois attachants, parfois antipathiques et parfois mystérieux, comme les ingrédients essentiels pour une bonne recette !

Tout ça pour cela !

4 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 45 ans) - 17 décembre 2018

Un roman fleuve, très ennuyeux, avançant comme une limace.

L'intrigue est compliquée et peu passionnante, la faute à de trop nombreux personnages et à trois histoires se déroulant à trois dates différentes.

Le dénouement est sans surprise et très décevant.

L'histoire sur la sorcière est vraiment de trop et n'apporte rien au récit.

Après, il est toujours plaisant de retrouver les différents protagonistes et de suivre leur évolution au fil des pages. C'est pourquoi, il est dommage que l'enquête ne soit pas à la hauteur.

A mi chemin entre polar et roman intimiste

8 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 68 ans) - 10 mai 2018

Une enfant d'une petite ville de Suède, une petite fille de quatre ans, disparaît puis est retrouvée morte à l'endroit même où une autre petite fille, vivant dans la même ferme, a également été retrouvée morte, trente ans plus tôt.
L'ensemble des acteurs principaux représente une sorte de microcosme dont plusieurs ont des relations dues au hasard ou à l'histoire des familles, parfois aux deux.
Les relations au sein de l'équipe d'enquêteurs est, en toute logique, empreinte des modes suédois, différents de ceux que nous connaissons, et créent une atmosphère différente.
La réunion de ces deux ensembles, le fait que l'on se réfère à la même ferme aboutit à une forme de huis clos. Le seul élément sortant de ce cocon consiste en un camp de réfugiés mais même lui finit par être intégré au tout.
L'enquête évolue lentement mais sans longueur. Il est nécessaire de creuser dans la vie de chacun, de comprendre les relations, le pourquoi de certaines attitudes. Le dénouement comprend des éléments attendus mais d'autres moins évidents.

Un roman de plus de 600 pages qui, sans être pourtant un page turner, se lit avec intérêt, sans ennui.
Le premier roman que je lis de cette auteur mais qui m'incite à en lire d'autres.
Un excellent ouvrage dans cette catégorie, à mi-chemin entre polar et roman intimiste, s'attachant davantage aux personnes qu'aux actions.

Forums: La sorcière

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La sorcière".