La Sirène de Camilla Läckberg

La Sirène de Camilla Läckberg
(Sjöjungfrun)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Tanneguy, le 10 octobre 2012 (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 83 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 456ème position).
Visites : 5 225 

Horripilant !

Quelle manie de mener un récit par bribes en ne finissant jamais le récit en cours. L'auteur doit penser qu'il ménage le suspense, mais le lecteur finit par se lasser et se sent traité avec désinvolture...

Et puis, que de remplissage ! Le personnage qui découvre un cadavre est longuement décrit et sa vie fait l'objet de deux longues pages : sa femme est morte, il a fait un infarctus et sa fille attend un enfant...tout ceci n'ajoute rien à l'intrigue.

Pourtant l'énigme initiale est assez intéressante : disparition d'un citoyen honorable (mais est-ce vraiment le cas ?), silence de ses amis d'enfance qui ont pourtant des choses à dire. Le dénouement, un peu attendu nous surprendra pourtant.

La vie quotidienne des Suédois, des policiers en particulier, longuement décrite, lasse parfois, et ne les rend pas toujours sympathiques.

Je crois que j'éviterai Läckberg à l'avenir.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La sirène [Texte imprimé], roman Camilla Läckberg traduit du suédois par Lena Grumbach
    de Läckberg, Camilla Grumbach, Lena (Traducteur)
    Actes Sud / Actes noirs
    ISBN : 9782330008925 ; 23,50 € ; 13/08/2012 ; 1 vol. (413 p.) p. ; Perfect Paperback
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Erica, je t'aime

10 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 38 ans) - 10 octobre 2019

Encore une fois, c'est un vrai plaisir de retrouver les policiers de ce commissariat de Fjällbacka. Patrik, Annika, Gösta, Martin, Paula et cet incompétent de Mellberg qui en deviendrait presque sympathique. Lui, c'est un vrai bouffon. Je me demande si Läckberg exagère avec lui ou s'il y a vraiment des flics comme ça en Suède.

Bien que lui ne serve à rien, tous les autres seront mis à contribution pour une nouvelle affaire sordide touchant cette petite ville. Christian est un jeune auteur tourmenté même si son premier livre est unanimement salué par la critique. J'imagine que Camilla Läckberg a dû mettre beaucoup de son ressenti personnel : ses relations avec son éditeur, les questions des journalistes, les dédicaces. Elle doit connaître tout ça et sait d'autant mieux en parler.

Plusieurs des amis d'enfance de Christian sont touchés par des lettres anonymes devenant de plus en plus menaçantes au fil du temps. Comme souvent chez Camilla Läckberg, la clé de l'énigme va se trouver profondément enfouie dans la jeunesse d'un des protagonistes. Des vieux secrets honteux qu'ils ont tentés de dissimuler au fond de leur esprit et que le temps n'est pas parvenu à effacer. Les policiers auront bien du mal à les leur extirper. Ce qui m'a agacé. Très vite, on devine que Christian, Kenneth et Erik ont des choses à cacher. Les policiers le savent et plutôt que de leur mettre un bon coup de pression ils préfèrent repartir les mains vides.

Maladies psychologiques, harcèlement scolaire, culpabilité, enfants indésirables, autant de souffrances que l'auteure décrit dans un climat de plus en plus lourd au fil des pages. Les grossesses difficiles d'Erica et Anna sa sœur amènent un peu de légèreté. Car oui, elles sont encore enceintes.

Encore une fois une excellente enquête écrite par cette nouvelle reine du polar scandinave. J'espère qu'elle continuera sur sa lancée.

Variation sur un classique du cinéma...

5 étoiles

Critique de Deinos (, Inscrit le 14 février 2009, 60 ans) - 21 mai 2018

Première découverte de cette auteure... mais pour un roman policier, il m'a semblé présenter un petit défaut... c'est que l'intrigue générale est aisément identifiable, tant on perçoit l'influence de ce classique qu'est... que je ne nommerai pas pour ne pas dévoiler cette intrigue...
Découvrant cet univers, j'ai un peu eu du mal à entrer dans le récit vu les personnages qui varient d'un paragraphe à l'autre, avant qu'ils ne prennent une densité certaine... que l'on écrive sous forme de puzzle, un peu comme George R. Martin dans le trône de fer ne pose pas en soi de problème pour peu que les personnages aient acquis un certain relief... or, ici, vu qu'on les égrène au fil des paragraphes, ce relief est dans un premier temps relativement plat...
L'autre aspect de ce roman est le rythme de l'intrigue... extrêmement lent dans un premier temps avant qu'en quelques pages les enquêteurs comme soudain touchés par la grâce comprennent en deux coups de cuillère à pot les faits... cela m'a semblé assez étrange...
Faut dire que dans les deux tiers du roman, on a quelques scènes qui sont plutôt des évocations du quotidien... ou alors des points à ce point accentués qu'ils en deviennent grotesques, telle la fatigue de Patrick...
Quelques petits faits m'ont paru capillotractés, comme ce que découvre Erika Falk en quatre coups de téléphone, on ne sait trop où et comment....

D'où un livre policier sous forme de manuscrit inachevé...

il faut faire des fiches !

4 étoiles

Critique de Krapouto (Angouleme Charente, Inscrit le 4 mars 2008, 77 ans) - 25 février 2015

D'accord avec l'analyse de Ardeo, j'évite de répéter.
Qui sont tous ces personnages: dans l'ordre d'entrée en scène: Magnus, Patrick, Cia,Paula, Erik, , Erica, Anna, Dan, Christian, Sanna, Melker, Gösta, Gaby, Cécilia, Kenneth, Annika, Louise, Lisbeth, et vers la fin Ragnar et Alice, pour les principaux, et je passe les personnages secondaires. Pour s'y retrouver, au moins au début, il faudrait faire des fiches !
Les chapitres sont courts, à peine a-t-on compris de qui il s'agissait qu'on s'aperçoit que quelques interlignes sont passées, et qu'on est déjà ailleurs avec d'autres personnages. Entre-temps, un autre récit est distillé en italiques,(extraits du livre écrit par Christian, je suppose). Il est censé faire comprendre l'intrigue, mais qui ne fait que rajouter au calvaire des neurones.
spoiler
Pourquoi diable les enquêteurs n'ont pas eu l'idée de livre le livre plus tôt ? Comment est-il possible que les anciens camarades de classe ne le reconnaissent adulte, qu'après avoir lu le livre ?? mystères peu crédibles. La double personnalité n'est pas un symptôme des plus fréquents, et la schizophrénie est une hélas une manne pour les auteurs en panne de scénario. Content d'être arrivé au bout. Désolé Camilla Läckberg, je ne vous relirai pas de sitôt.

Irritant

4 étoiles

Critique de Ardeo (Flémalle, Inscrit le 29 juin 2012, 75 ans) - 16 décembre 2014

Je sors irrité de la lecture de ce roman de Camilla Läckberg ! Ce n’est pas que j’aie trouvé que le livre était mauvais mais les procédés utilisés par l’auteure pour mettre en place le mystère et le suspense et pour tenir le lecteur en haleine m'ont semblé vraiment « exagérés » !
Par exemple, dans chaque chapitre (quelques pages seulement), les 10 premières lignes ne révèlent aucunement au lecteur quel personnage intervient ; il faut qu’il trouve, qu’il cherche qui est bien en train d’agir, ou de penser, ou de subir etc. Parfois, ce procédé peut être un atout pour un roman à suspense et le plaisir de la découverte intéressant mais ici, c’est tellement systématique que, je le répète, c’est énervant.
De même, après avoir mis ses personnages en place, CL distille des éléments d’enquête qui ne font que renforcer les mystères dans lesquels sont plongés non seulement le lecteur mais encore plus les policiers chargés de cette enquête sur des morts violentes. Il y a bien ce récit raconté en parallèle (et en italiques) qu’on imagine appartenir à ce fameux livre écrit par un des protagonistes : « La Sirène » mais le lecteur n’a droit qu’à des descriptions minutieuses (comme dans le reste du bouquin) qui ne peut que le perdre dans les dédales du (des) roman(s). Puis, enfin, au fur et à mesure que les inspecteurs progressent un petit peu (notamment grâce à la fameuse Erica Falck « enceinte jusqu’au cou »), les personnages du récit sont dévoilés. Va-t-on enfin avoir quelque chose à quoi se raccrocher ? Que non car la fin du livre va faire intervenir d’autres, des nouveaux personnages « cachés » jusque là ou à peine entrevus dans ce qui vient d’être lu pour finalement éclairer le courageux lecteur (que je fus !) et conclure. Trop c’est trop, Mme Läckberg : j’avais nettement préféré votre « Tailleur de pierre » !

Vague impression de déjà lu

6 étoiles

Critique de Isad (, Inscrite le 3 avril 2011, - ans) - 22 décembre 2013

Cette familiarité un peu agaçante tient aux procédés employés comme les pages en italique insérées entre les différents chapitres qui dévoilent peu à peu le passé de la personne qui est coupable ou le fait que la femme du policier qui mène l’enquête est enceinte, ce qui était le cas dans un précédent roman. Les chamailleries du commissariat avec un vaniteux chef incompétent et des policiers fatigués complètent le tableau.

Dans la petite ville, un père de famille sans histoire disparaît. Par ailleurs, un auteur qui sort son premier roman se trouble lorsqu’il reconnaît l’écriture sur la carte et comme il est l’ami d’Erica, la femme enceinte d’un policier, auteure elle-même et qu’elle l’a aidé à mettre en forme son manuscrit, elle lui fait avouer qu’il reçoit des lettres de quelques mots à tonalité menaçante depuis qu’il a commencé à écrire.

IF-1213-4133

Prenant !

8 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 46 ans) - 30 septembre 2013

Contrairement aux deux critiques postées sur cette page, j'ai beaucoup aimé ce nouvel opus des aventures d'Erica Falk.
Une vraie tension est palpable tout au long du roman, le coupable est difficile à dénicher ainsi que ses motifs et surtout le petit monde qui gravite autour de notre héroïne évolue tant personnellement que professionnellement.
En plus, la dernière page donne envie d'enchainer de suite avec Le Gardien de phare !
Je le recommande vivement !

Un peu dur ...quand on parle d'enfant ça l'air toujours ...

7 étoiles

Critique de Ademano (, Inscrite le 25 mai 2009, 44 ans) - 10 octobre 2012

J'ai lu tous les livres de l'auteur et celui-là j'ai eu du mal à le lire, c'est vrai quelques longueurs, et je viens d'avoir un bébé donc les passages sur les enfants , ça ne m'a pas emballé ...-(( mais bon un bon livre quand même et la fin malgré tout un peu tirée par les cheveux...

Forums: La Sirène

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Sirène".