Le 7e fléau de James Rollins

Le 7e fléau de James Rollins
(The Seventh Plague)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Incertitudes, le 12 mars 2023 (Inscrit le 4 décembre 2008, 39 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (25 448ème position).
Visites : 1 330 

Du méchant mégalo à l'ancienne

Dans cette nouvelle aventure de la Sigma Force, on retrouve à nouveaux nos agents favoris (Gray, Seichan, Kowalski, Kat et même le chef Painter Crowe qui redescend dans l'arène) dispatchés aux quatre coins du monde pour le sauver d'une nouvelle menace bactériologique.

On retrouve un méchant milliardaire aux ressources illimitées digne d'un James Bond. Persuadé de faire le bien mais avec des moyens criminels. J'ai apprécié de retrouver également l'archéologue Safia al-Maaz, vieille connaissance de Painter, qu'on avait déjà croisé dans la toute première aventure de la Sigma Force : Tonnerre de sable. Que de temps passé depuis..

C'est à la fois humain, chacun de ces agents secrets a sa propre histoire, ses souffrances, ses envies, et, pour ce qui est des scènes d'action ou des mystères, on oscille entre divertissement et science. Rollins le précise dans son épilogue à chaque fois. Les deux sont intimement liés. Tout est vrai. Mais il faut aussi donner envie au lecteur de tourner les pages à toute allure.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Collectionneur de miettes

8 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 65 ans) - 18 avril 2023

C’est ainsi que se définit James Rollins dans les pages finales où il nous dévoile le vrai du faux de ce récit foisonnant. Et ces explications sont vraiment surprenantes.
Le roman commence en 1324 avant J.-C par le sacrifice de la grande prêtresse Saba et sa momification.
Quelques siècles plus tard, de nos jours, il est encore question de momification avec la découverte du corps d’Harold Mc Cabe, éminent professeur et chercheur disparu depuis deux ans. Parti aux sources du Nil pour trouver les preuves que les 10 plaies d’Égypte de la Bible avaient réellement existé.
Sa fille Jane et son ami Derek assistent à l’autopsie sidérante de leur père et professeur. Mais très vite, il s’avère que cette manipulation a libéré un virus incroyablement contagieux et virulent.
L’étude de ce virus inconnu va les entraîner dans les pas du disparu, en déchiffrant messages et indices qu’il a laissés à sa fille avant de disparaître dans des aventures qui les mèneront à des découvertes de plus en plus stupéfiantes.
Et il sera aussi question de ce virus mortel au XIX°siècle avec des noms aussi prestigieux que Livingstone ou Tesla génie inventeur et chercheur en électricité
Hélas, un siècle plus tard, les découvertes de ce dernier seront capables de détruire la planète.

Beaucoup de monde dans ce roman, surtout si comme moi on découvre l’auteur et ses personnages récurrents; en particulier les membres de la Sigma Force, une agence clandestine américaine efficace composée de super-héros, (très forts), avec une mention spéciale pour les agents Painter Crowe, Kathryn Bryant, son adjointe tout aussi efficace, Monk Kokkalis, et le commandant Gray Pierce.
Sans oublier des méchants très méchants.

Aidée de quelques notes, j’ai pu plonger dans ces aventures très rythmées et très risquées ; j’ai beaucoup aimé "le jeu de piste" qui fait voyager toute une équipe du Caire aux sources du Nil ; sans oublier d’autres événements qui nous emmènent (nous et bien d’autres) jusqu’au Groenland.
Même si j’ai parfois regretté l’exagération de certaines scènes (quand même les animaux sont eux aussi des héros, un chien lycaon, un jeune lion blanc dressé, un troupeau d’éléphants peints... ), moi qui aime bien malgré tout les super-héros, j’ai passé un excellent, intéressant et instructif moment de lecture.
Un auteur que je relirai.

Forums: Le 7e fléau

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le 7e fléau".