Châteaux Bordeaux - Tome 03: L'Amateur de Eric Corbeyran (Scénario), Espé (Dessin)

Châteaux Bordeaux - Tome 03: L'Amateur de Eric Corbeyran (Scénario), Espé (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Mimi62, le 15 juin 2018 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 71 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (50 271ème position).
Visites : 3 777 

Le récit prend du corps

Le graphisme des décors est toujours aussi fin, fouillé, détaillé, plein d'enseignements et agréable à regarder.
Le graphisme des personnages me semble se libérer un peu, prendre plus de souplesse, comme si le fait de dévoiler la personnalité des personnages au fil de l'histoire donnait vie au côté graphique.
L'intrigue se densifie, en parallèle avec la prise d'épaisseur des personnages et l'on continue d'apprendre sur la viticulture et la viniculture.
Pour l'instant le meilleur des volumes de la série.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'amateur [Texte imprimé] scénario, Corbeyran dessin, Espé couleurs, Dimitri Fogolin, Gotem Studio
    de Corbeyran, Eric Espé, (Illustrateur)
    Glénat / Collection Grafica (Grenoble)
    ISBN : 9782723488693 ; EUR 13,90 ; 13/03/2013 ; 56 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

AMOUR ET GLOIRE AU PAYS DE BORDEAUX…

4 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 56 ans) - 4 janvier 2021

Au début de son histoire nous retrouvons Alexandra Baudricourt qui - comme nous le savons déjà -, suite au décès brutal de son père, a décidé de reprendre le vignoble familial le «Domaine du Chêne Courbe».

Malheureusement, le bilan comptable est désastreux, et toute la récolte de l’année a été détruite, suite à un sabotage dans les cuves même du domaine. Les employés démissionnent les uns après les autres et pire que tout, l’entreprise qui avait acheté toute la cave du domaine aux enchères, s’avère être fictive et faire partie d’une vaste escroquerie.

Heureusement, Alexandra est toujours soutenue par ses deux frères: Charles qui lui trouve une toute nouvelle équipe, très compétente, pour s’occuper des récoltes à venir et François décide de la soutenir financièrement. En effet, celui-ci vient d’apprendre que c’est Claire, sa propre femme, qui est à l’origine du sabotage destiné à «couler» le Domaine du Chêne Courbe…

Au niveau de l'intrigue, on en apprend enfin un peu plus sur l’histoire. Mais enfin, je m'attendais à beaucoup mieux! Parce que, là, soyons honnête, ce n'est vraiment pas terrible! Le scénario de M. Éric CORBEYRAN (*1964), est toujours d'une lenteur désespérante! C’est simple, il ne se passe rien, mais alors rien! Je mettrai cela sur le compte que, forcément, quand on décide dès le début d’une série de faire neuf tomes, il faut en garder «sous le pied », pour les épisodes suivants…

Que dire des dessins de ESPÉ (*1974, Sébastien PORTET de son vrai nom)? Encore une fois, je ne peux pas dire que le dessin soit mauvais! Mais il est loin aussi d’être bon! C’est un dessin banal, quelconque, vu et revu dans d’autres BD. Il «n’enfonce» pas cette BD, mais franchement il ne la «sert» pas non plus!

On ne me fera pas croire p. ex. que Jeanne est bien dessinée à la dernière case de la Pg. 45? Ou qu’elle a les bonnes proportions à la quatrième case de la Pg. 16, où on la retrouve avec un corps énorme et une toute petite tête. Ou bien encore, pourquoi vouloir dessiner des taches de rousseur sur le visage de Claire, si c’est pour les voir changer de place et de nombre à chaque fois que l’on voit un gros plan sur le visage du personnage?

Enfin, je reste à me poser une question? Quand les auteurs nous présentent page 22, et en très gros plan, des étiquettes de bouteilles de vin «appellation haut-médoc contrôlée» est-ce pour l’intérêt général de l’histoire? Pour les faire découvrir aux lecteurs? Ou bien est-ce un simple «placement de produit» dans la BD? Et donc dois-je comprendre que les auteurs ont reçu de l’argent pour le faire? Et qu’il ne s’agit donc que d’une vulgaire exploitation commerciale du lecteur? Mêmes questions Pg. 21-25 quand on nous montre exactement l’emplacement, l'enseigne, le nom et l’intérieur d’un restaurant gastronomique très connu de la ville de Bordeaux…

En conclusion? Un BD à lire si on aime le Bordeaux, ou si l’on n'a rien d’autre à faire… Sinon ne perdez pas votre temps!

Forums: Châteaux Bordeaux - Tome 03: L'Amateur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Châteaux Bordeaux - Tome 03: L'Amateur".