Sherlock Holmes, tome 1 de Arthur Conan Doyle

Sherlock Holmes, tome 1 de Arthur Conan Doyle

Catégorie(s) : Littérature => Nouvelles , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Stitch, le 21 avril 2014 (Inscrit le 18 octobre 2013, 34 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 146ème position).
Visites : 3 886 

Elémentairement bon !

4ème de couverture :

"Au numéro 221 de Baker Street, le docteur Watson, ancien officier de l'armée des Indes, partage un appartement avec Sherlock Holmes. Tantôt celui-ci fume l'opium ou rêve après une piqûre de morphine, tantôt il explore les gazettes du matin ; tantôt il neige à flocons épais, tantôt le brouillard envahit lentement la rue, mais on sait qu'un cab va s'arrêter, qu'un pas pressé va retentir sur les pavés, que la porte de l'appartement va s'ouvrir pour livrer passage à un inconnu, bouleversé par l'angoisse. Une nouvelle aventure va commencer dans ce domaine propre à Conan Doyle : la magie du rationnel.

Parmi les héros de l'histoire littéraire, Sherlock Holmes a sa place auprès d'Ulysse et de Don Quichotte. Apparemment héros de la raison, Conan Doyle l'enfanta en effet à la fin d'un siècle positiviste où la science semblait s'être révélée capable de résoudre tous les problèmes cosmiques et humains.

Sherlock Holmes est plutôt physicien et chimiste que mathématicien ou psychologue. Alors que Dupin, le détective d'Edgar Poe, raisonne intuitivement en se mettant à la place de l'autre, que Rouletabille, le détective de Gaston Leroux, chercher abstraitement "le bon bout de la raison", Sherlock Holmes déduit le passé d'un inconnu à une certaine usure de sa canne, du boîtier de sa montre, de ses semelles ou de son haut-de-forme, et le passage clandestin d'un coupable ou d'une victime, aussitôt identifié, à des cendres de cigarette ou au déplacement d'une pendule.

Mais Sherlock Holmes n'est pas que robot génial, car Conan Doyle est un romancier. Le mystère initial, l'émotion qu'il inspire, le démenti qu'il semble souvent porter à la raison, l'angoisse qui en résulte, la menace qui subsiste multipliée par les péripéties, tout conspire à produire une électricité poétique qui persiste lorsque, à la fin, la lumière plus banale de la raison triomphante vient remettre le monde en ordre."

L'ouvrage est une compilation de romans et nouvelles mettant en scène le célèbre Sherlock Holmes :
- "Une étude en rouge" (roman) ;
- "Le signe des quatre" (roman) ;
- "Les aventures de Sherlock Holmes" (12 nouvelles) ;
- "Les mémoires de Sherlock Holmes" (11 nouvelles) ;
- "Le retour de Sherlock Holmes" (13 nouvelles).

Il comprend également 2 enquêtes anonymes du génie de la raison :
- "On a perdu un train spécial" ;
- "L'homme aux montres".

Et il nous propose aussi différents documents tels qu' une brève chronologie de la vie d'Arthur Conan Doyle, ou encore plusieurs avis et descriptions du fameux personnage, qui nous informent sur sa création.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore l'univers et le personnage de Sherlock Holmes, l'ouvrage n'est peut-être pas celui à se procurer en premier, non pas parce qu'il est mauvais (certainement pas !), mais plutôt parce qu'il regroupe une partie considérable de l'oeuvre de Conan Doyle. Dès lors, si l'on n'adhère pas au genre, cela fait beaucoup en sa possession... pour rien !

Cependant, je pense que chacun est capable d'apprécier les aventures de ce romanesque logicien, que son créateur a su animer de manière efficace par :
- L'aspect court et bref du format "nouvelle". Cela permet une lecture et une compréhension rapides de l'intrigue, et ne donne pas l'occasion de s'ennuyer ;
- Un personnage unique et haut en couleur, possédant des qualités exceptionnelles, ainsi que de considérables défauts ! Un esprit d'analyse redoutablement efficace, une machine à raisonner sans faille, une logique qui parait presque puérile une fois expliquée, mais aussi un cocaïnomane virtuose du violon légèrement vantard et trop sûr de lui ;
- Un acolyte fidèle qui prend soin de relater les aventures du détective, et qui sera le premier et l'éternel étonné de la puissance de raisonnement quasi surnaturelle de ce dernier, le docteur Watson ;
- Des intrigues très diversifiées, à chaque fois captivantes, dont le dénouement est de prime abord toujours nébuleux, mais qui se révèle excessivement simple une fois les étapes de la logique exposées au lecteur. Sherlock Holmes ne garde jamais ses secrets très longtemps, et cela le rend d'autant plus sympathique !

Voilà quelques éléments qui peuvent donner envie de découvrir cet univers si particulier. Pour ceux qui ne sont pas convaincu, essayez ! Ce ne sera pas du temps perdu.

Bonne lecture !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Indémodable

10 étoiles

Critique de Zuidbroek (, Inscrite le 28 avril 2012, 46 ans) - 22 avril 2014

On pourrait écrire des centaines de lignes sur cette œuvre qui, à mon avis, reste un des romans phares de l'époque victorienne.
Voir un génie résoudre de telles affaires avec les moyens de l'époque et avec quel génie l'auteur s'emploie à détruire petit à petit son héros reste pour moi au delà de l'élémentaire.
D'ailleurs, Holmes ne dit jamais "élémentaire mon cher Watson", cette réplique a été ajoutée dans un des nombreux films.
A lire au moins une fois dans sa vie...
Comme d'autres œuvres, il faut aussi se mettre dans l'ambiance, de préférence avec une tasse de thé et près d'un feu de cheminée.

Forums: Sherlock Holmes, tome 1

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sherlock Holmes, tome 1".