Cités Obscures (Les), tome 08 : La frontière invisible, tome 1 de Benoît Peeters (Scénario), François Schuiten (Dessin)

Cités Obscures (Les), tome 08 : La frontière invisible, tome 1 de Benoît Peeters (Scénario), François Schuiten (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Nance, le 29 mars 2010 (Inscrite le 4 octobre 2007, - ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (45 506ème position).
Visites : 3 910 

Bonne atmosphère

Roland de Cremer est le jeune nouveau géographe du Centre de cartographie, un dôme aux allures de ruche immense au milieu de nulle part en Sodrovnie. Paul Ciceri, son patron, a une approche humaine de son travail, contrairement au jeune ambitieux Ismail Djunov qui a créé une machine permettant de faire son travail de façon automatisée. Il fera aussi connaissance avec la belle et mystérieuse Shkodra, une prostituée qui ne se laisse pas faire. Le maréchal Radisic, le dirigeant du pays, semble avoir de l’intérêt pour le Centre. Qu’est-ce qui se cache derrière tout ça ?

Le protagoniste principal est vraiment attachant, je l’ai aimé tout de suite, et Djunov aussi. Shkodra n’est pas assez palpable pour moi pour m’attacher à elle (mais dans le tome suivant, je me suis rapprochée de ce personnage). L’ambiance est géniale, aidée par des dessins grandioses, le côté ruche du Centre, le côté désertique, futuristique, les inventions... J’ai été un peu embrouillée par l’histoire, ça reste encore obscur et j’ai hâte de lire la suite pour éclaicir le mystère.

Je suis un peu déçue que cette aventure soit coupée en deux (est-ce pour des raisons mercantiles ? pour faire mijoter le suspense ?), surtout quand on sait qu’il y a d’autres tomes précédents qui font autant de pages que les deux tomes ensemble.

En passant, quasiment hors sujet, le personnage d’Ismail Djunov ressemble deux gouttes d’eau, physiquement, l’habillement et le caractère aussi, à Chuck Bass (interprété par Ed Westwick) de la série télévisée Gossip Girl. Je vous jure que je pourrais même dire que j’entendais sa voix sexy (enfin, celle du doubleur français) en lisant la bande dessinée...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Jeux avec frontières

6 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 9 avril 2012

Pour cette histoire en deux parties, les auteurs ont choisi comme sujet principal la géographie, montrant comment celle-ci, lorsqu’elle est récupérée par un pouvoir nationaliste et belliqueux la soumettant à la loi du productivisme, la privant d’analyse et de réflexion, pouvait devenir une arme redoutable.

Pas de doute, on reconnaît bien l’univers vernien et démesuré de Peeters et Schuiten, servi par un graphisme soigné et intemporel. Pourtant, cette première partie m’a semblé quelque peu poussive, en tous cas moins passionnante que d’autres histoires de la série, et on peut avoir du mal à saisir où ils veulent en venir. Il faudra attendre le second tome pour que l’histoire décolle un tant soit peu.

Forums: Cités Obscures (Les), tome 08 : La frontière invisible, tome 1

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cités Obscures (Les), tome 08 : La frontière invisible, tome 1".