Des amis haut placés de Donna Leon

Des amis haut placés de Donna Leon
( Friends in high places)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Klein, le 24 mars 2007 (Inscrit le 16 octobre 2004, 60 ans)
La note : 2 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (55 529ème position).
Visites : 5 967  (depuis Novembre 2007)

Lenteur et ... décadence

Pour ceux qui aiment un rythme lent dans un livre, lisez celui-ci ! Pour ceux qui veulent connaître une autre facette de Venise, lisez ce livre.
Apparemment, Miss Donna Leon a ses inconditionnels avec ses enquêtes du commissaire Guido Brunetti. Mais en me demandez pas d'après quels critères il guide son enquête ! Il va, il vient, au rythme de sa vie dans sa famille, de rencontres de ses amis, il arrive à bout d'une enquête.
Pas suffisamment intéressant pour moi. Mais je ne critique pas ceux qui font ce choix. J'aimerai avoir l'avis d'autres lecteurs d'ailleurs, pour savoir si tous les livres de cette dame sont du même accabit.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Des amis haut placés [Texte imprimé], roman Donna Leon trad. de l'anglais (États-Unis) par William Olivier Desmond
    de Leon, Donna Desmond, William Olivier (Traducteur)
    Seuil / Points (Paris)
    ISBN : 9782020593434 ; 2,29 € ; 27/05/2004 ; 274 p. ; Broché
  • Des amis haut placés [Texte imprimé], roman Donna Leon traduit de l'anglais (États-Unis) par William Olivier Desmond
    de Leon, Donna Desmond, William Olivier (Traducteur)
    Points / Points policier
    ISBN : 9782757890066 ; 7,90 € ; 02/09/2021 ; 347 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

haute corruption

10 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 75 ans) - 25 décembre 2023

Un Donna Leon portant haut la dénonciation de la corruption, ce mal qui ronge, plus encore que les eaux saumâtres de la lagune, la si belle Cité des Doges. Prévarication, usure et, cerise sur le gâteau, un trafic de drogue s’attaquant aux plus jeunes, le tout avec la protection assurée de gens haut placés. Partant des circonstances pour le moins étranges du décès d’un employé du cadastre, le commissaire Guido Brunetti va dérouler un fil d’Ariane le conduisant à démonter les rouages d’une administration minée par des siècles de tricherie avec la loi. Jusqu’à l’écœurement, Brunetti, avec l’aide de journalistes de ses amis, va tenter de se faire plus malin que le diable. Réussira-t-il ? On peut en douter mais la fin semble pourtant lui donner raison. Un bon, très bon Donna Leon, mêlant comme d’habitude plusieurs enquêtes en parallèle, des parallèles qui ne tardent pourtant pas à se rejoindre pour le plus grand plaisir du lecteur. Mais n’hésitez pas à vous boucher le nez : gare aux miasmes…

Mon premier Donna Leon....décevant

2 étoiles

Critique de Iguanodon421 (, Inscrit le 21 octobre 2010, 44 ans) - 21 octobre 2010

Ayant entendu beaucoup de bien de cette américaine exilée en Italie j'attendais beaucoup de cette première lecture. J'ai trouvé l'intrigue assez molle et lente. Certainement pas le meilleur opus, j'en relirai d'autre.

Brunetti un peu fatigué

5 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 50 ans) - 14 août 2007

Un employé du Cadastre vénitien informe Brunetti que son appartement a été construit de manière illégale. Quelques mois plus tard, l'homme décède accidentellement, ce qui émeut Brunetti, décidé à en savoir plus, par curiosité personnelle. Un énorme système de pots-de-vin lui saute alors au visage.

Cette enquête est une des moins bonnes que j'ai lues jusqu'à présent sous la plume de Donna Leon. Non pas, comme le suggère Klein, parce que le commissaire Brunetti guide ses enquêtes au gré de sa famille (c'est assez faux) mais parce qu'à un moment donné, j'ai senti que l'auteur lâchait prise, qu'elle se trouvait embourbée dans le dossier de la corruption à Venise et qu'elle ne savait comment s'en sortir, sans doute parce que consciente qu'elle répétait à nouveau les même schoses que dans d'autres volumes. Alors tout part un peu à vau-l'eau et la fin est décevante, ce n'est pas le Brunetti résigné mais lucide que j'ai l'habitude de côtoyer dans les autres récits.
Certainement pas le bon numéro pour découvrir l'univers de Donna Leon et le commissaire Brunetti.

Forums: Des amis haut placés

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Des amis haut placés".