Détective Conan, tome 46 de Gōshō Aoyama

Détective Conan, tome 46 de Gōshō Aoyama

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers , Bande dessinée => Manga

Critiqué par Koolasuchus, le 7 mai 2023 (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 35 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 149 

Les étoiles savent tout

Le premier chapitre de ce tome nous présente la résolution du mystère entamé dans le précédent. Partis observer les étoiles avec le Professeur Agasa dans une auberge isolée en forêt, Conan et ses amis découvrent un squelette humain. La soirée est cependant loin d'être terminée car ils vont aussi découvrir un message caché ainsi qu'un nouveau cadavre. Grâce à une ambiance un peu angoissante et une montée en tension assez réussie, j'ai trouvé que cette enquête s'en sortait plutôt bien, même s'il faut passer sur le motif du crime qui, il faut bien le dire, un peu risible.

L'intrigue suivante nous fait suivre une enquête assez ambitieuse concernant des décès qui ont eu lieu dans une même famille et dont la cause serait un Stradivarius maudit. Plus longue et plus complexe qu'à l'accoutumée, cette affaire est vraiment très plaisante à suivre Ce n'est pas la première fois que le milieu de la musique sert de décor dans la série et, comme bien souvent, le résultat est des plus convaincant. De plus, comme si cela ne suffisait pas, elle réussit à la fois à faire écho à l'une des premières enquêtes de Conan tout en faisant légèrement avancer l'intrigue principale, on peut donc dire que Gosho Aoyama a bien gâté ses lecteurs avec cette histoire.

La suite du volume nous plonge dans une ambiance totalement différente. Partis camper avec le Professeur Agasa et ses amis du club des détectives Juniors, Conan tombe sur une étrange maison au milieu des bois. Cachant des pièges et des messages mystérieux il semblerait que cette bâtisse recèle un trésor que la petite compagnie va bien évidemment chercher, ce qui, bien sûr, ne sera pas sans dangers...

Malgré un léger aspect policier, nous sommes plutôt plongés ici dans un récit d'aventures avec de faux airs d'Indiana Jones. Est-ce crédible ? Pas vraiment. Est-ce génial ? Tout à fait. Même si le réalisme est en effet aux abonnés absents ce n'est absolument pas bien grave car cela est très largement compensé par un rythme assez effréné et un humour souvent efficace avec, en prime, un invité surprise dont j'apprécie souvent les interventions. Offrant donc un scénario assez original, c'est un récit que j'ai eu grand plaisir à suivre et qui montre que l'auteur arrive à se renouveler et s'amuse à aller chercher son inspirations dans d'autres genres.

Enfin, le tome se termine avec le premier chapitre d'une affaire qui se conclura dans le suivant. Kogoro est missionné par une cliente pour chercher son téléphone portable volé contenant des messages pouvant la compromettre et bien évidemment, cela ne va pas se dérouler comme prévu. Comme il s'agit du tout début il n'y a donc pas grand chose à dire si ce n'est que Ran a de nouveau des doutes sur Conan, ce qui n'était pas arrivé depuis un bon moment. Mais la spécificité c'est que ses suspicions vont être bien différentes et je pense qu'il va être assez amusant de voir comment Conan va se sortir de cet épineux problème.

Un quarante-sixième tome de très bonne facture donc, certes, il ne livre que deux affaires complètes mais quelles affaires ! De plus, les avancées concernant l'Organisation des hommes en noir se font de plus en plus tangibles et l'on voit bien que Gosho Aoyama fait avancer Conan petit à petit vers une nouvelle confrontation, j'ai hâte !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Détective Conan, tome 46

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Détective Conan, tome 46".