FullMetal Alchemist Vol.11 de Hiromu Arakawa

FullMetal Alchemist Vol.11 de Hiromu Arakawa

Catégorie(s) : Bande dessinée => Manga

Critiqué par Fanou03, le 12 avril 2017 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 47 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 056ème position).
Visites : 3 114 

Le père d'Edward et Alphonse

On assiste ici à un grand moment de FullMetal Alchemist: la rencontre entre Ed et son paternel, plusieurs années après que celui-ci a quitté femme et enfants pour une raison connue de lui seul. Il découvre l’étendue des dégâts : le décès de son épouse, la destruction de sa maison par ses propres enfants. Les retrouvailles ne sont pas joyeuses, Edward Elric, de toute évidence, ne portant pas papa dans son cœur...

Voici un épisode onze certes bien moins batailleur que le volume précédent, mais aussi essentiel, avec l’apparition d’un personnage que l’on devine central, le propre père d’Edward et d'Alphonse. L'ambiance générale est à la gravité, on se rend compte en particulier de la fragilité d’Alphonse et du rôle bien peu héroïque qu’a joué Roy Mustang au cours de la guerre d'Ishbal.

Le sens de la composition de Hiromu Arakawa fait encore merveille, il y a des passages vraiment saisissants. Elle sait aussi toujours autant exploiter le moindre personnage, ainsi en est-il par exemple du médecin légiste entrevu au cours d’un des épisodes précédents qui échange avec Roy Mustang: en une page il y a non seulement des révélations (dont on se doutait) mais aussi surtout des éléments supplémentaires sur le passé de de ces deux figures, qui viennent nourrir l'ambiance de façon très efficace.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Le père devant la tombe

9 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 33 ans) - 8 avril 2022

Après un dixième tome de haute volée, on pourrait penser que celui-ci calmerait un peu le jeu mais il n'en est rien ! En effet entre l'apparition du père d'Alphonse et d'Edward qui, sous ses airs bonhomme, semble cacher bien des secrets, le retour de Scar bien décidé à éliminer tout les alchimistes d'état et plusieurs révélations d'importance, nous sommes ici fortement gâtés.

Que dire donc d'autre sur ce volume si ce n'est qu'encore une fois Hiromu Arakawa arrive toujours à maintenir notre intérêt en éveil en nous offrant une intrigue qui ne cesse de nous surprendre tout en offrant une galerie de personnages des plus charismatiques et ce jusqu'aux secondaires. En effet, petite touche par petite touche, le récit ne cesse de développer ses personnages car même ceux qui sont essentiellement comiques tel que Pinako, ont droit à des passages plus émouvants et ne sont pas là que pour faire de la figuration.

En contrepartie de toute ces révélations, l'histoire laisse par contre peu de place pour l'action mais ce n'est absolument pas grave car on la suit quand même avec beaucoup de plaisir et surtout on y aura droit au prochain tome car toutes les forces en présence vont se confronter les unes aux autres dans un affrontement qui semble bien prometteur. Déjà que je trouvais que la précédente rencontre avec les homonculus était un sacré passage je n'ose imaginer ce que celle-ci va nous réserver, mais ça ce sera pour la suite !

Le prix de la transmutation.

10 étoiles

Critique de Sotelo (Sèvres, Inscrit le 25 mars 2013, 39 ans) - 2 février 2020

Devant la tombe de sa mère, Edward fait face à son père, qui n'avait pas donné signe de vie depuis dix ans. Ces retrouvailles, bien que froides et très brèves, vont néanmoins permettre à Edward de comprendre qu'il est désormais temps pour les deux frères de faire vraiment face à l'évènement le plus dramatique de leurs vies : la transmutation de leur mère. Cet évènement cauchemardesque est un poids que les frères n'ont eu de cesse de traîner derrière eux depuis, et en refusant d'y faire face, il leur était impossible d'avancer. Ce volume, très introspectif, permet donc aux deux héros de faire le point sur leurs actes, de faire des trouvailles capitales leur donnant un nouvel espoir dans leur quête de leurs anciens corps, et surtout de laisser la transmutation derrière eux et d'avancer réellement. S'il y a peu d'action dans ce volume, elle est néanmoins présente, assurée essentiellement par Scar, un excellent personnage que Arakawa avait délaissé depuis plusieurs volumes, et qui fait ici un retour musclé, pour notre plus grand plaisir. Une fois de plus un superbe volume.

Forums: FullMetal Alchemist Vol.11

Il n'y a pas encore de discussion autour de "FullMetal Alchemist Vol.11".