Une étude en écarlate de Jean d' Aillon

Une étude en écarlate de Jean d' Aillon

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Romans historiques

Critiqué par Killeur.extreme, le 18 avril 2015 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 41 ans)
La note : 10 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 391 

Élémentaire mon cher Watson

Quatrième de couverture : Le 21 mai 1420, la reine de France signait un traité par lequel le roi Charles VI reconnaissait son gendre Henri V d'Angleterre héritier de la couronne de France. Un an plus tard, l'eau d'une fontaine voisine de la porte Saint-Honoré devint rouge et le peuple resta convaincu qu'il s'agissait du signe précurseur de quelque désastre. Au même moment, Edward Holmes, clerc et demi-frère du baron de Roos tué à la bataille de Baugé, est chassé de l'hôtel parisien de son seigneur. Ne pouvant rentrer en Angleterre, Holmes trouve logis chez maître Bonacieux, greffier au Châtelet et zélé partisan bourguignon, où il partage la chambre de Gower Watson, un archer blessé à la bataille d'Azincourt. Dans un Paris où règnent la faim, le froid et la misère, Edward Holmes devra mettre à jour un terrible complot dans lequel les conjurés veulent entraîner son ami Gower Watson. INÉDIT

Mon avis: Ce livre avait tout pour me plaire, c'est un roman policier historique (ou un roman historique policier je ne suis pas sectaire) aimant les deux genre séparément, a priori j'aurais aimé un mélange des genres et ça faisait un moment que les livres de l'auteur me faisaient de l'œil mais la peur d'être déçu m'a retenu, mais ce qui fait que j'ai craqué c'est que en plus de mélanger policier et historique, ce roman met en scène comme personnage principal:

Début de l'intermède: " Le plus grand des détectives oui c'est lui Sherlock Holmes le voici il habite Baker street et poursuit Moriarty le méchant(...) Courez courez mon cher Watson ne laissait pas filer le bandit(...)" (la partie entre guillemets doit être chantée pour rendre hommage, ou pas, au générique de ce dessin animé mythique des années 80) Fin de l'intermède.

Edward Holmes et Gower Watson si ce n'est pas un hommage à Conan Doyle, bien que l'auteur dans sa préface prétende que Doyle s'est inspiré des mémoires d'Edward Holmes pour écrire ses romans, qu'est-ce donc Messire, okkkkkay?!? Oui je cite aussi "les Visiteurs" cette critique semble partir en live mais je contrôle la situation. Sauf que ça se passe à Paris au Moyen-Âge et non à Londres en période victorienne déjà des personnages qui s'appellent Holmes et Watson qui enquêtent ensemble sur une énigme ça me fait acheter le livre sans réfléchir, si j'avais réfléchi j'aurais aussi acheté oui je cite aussi Coluche (réécouter son sketch "le flic" si vous ne me croyez pas) mais je contrôle toujours et quand les logeurs de nos deux héros s'appellent Bonacieux et que Dame Bonacieux se nomme Constance on est clairement dans un hommage à Alexandre Dumas. Donc pour ces raisons le livre aurait dû me plaire.

Malheureusement c'est un très mauvais livre, une daube infâme !!!!!
Mais non j'ai adoré non seulement le mélange policier et histoire, ou histoire et policier je ne suis toujours pas sectaire, fonctionne bien et on sent que l'auteur connaît son histoire de France et pour y placer une trame policière où les personnages historiques cohabitent avec ceux inventés par l'auteur à tel point qu'on hésite et qu'on se pose la question fictif ou historique? il vaut mieux maîtriser le sujet. Ce qui est intéressant c'est au fil de la lecture observer les points communs entre les personnages de D'Aillon et ceux de Conan Doyle ainsi que leur différences car on est dans un hommage à Sherlock Holmes pas dans une imitation. Le livre se lit facilement et l'époque qu'il décrit, Paris était une ville anglaise en 1421!!! qui s'en souvient??? Vous aimez l'Histoire, vous aimez le policier, vous aimez Sherlock Holmes normalement vous aimerez ce roman.

5/5 je m'attendais à aimer ce livre je n'ai pas été déçu. Donc ça vaut cette note.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Une étude en écarlate [Texte imprimé], les chroniques d'Edward Holmes sous la régence du duc de Bedford et durant la cruelle et sanglante guerre entre les Armagnacs et les Bourguignons Jean d'Aillon
    de Aillon, Jean d'
    10-18 / 10-18. Série Grands détectives
    ISBN : 9782264065490 ; 8,80 € ; 05/02/2015 ; 504 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les chroniques d'Edward Holmes et Gower Watson

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Une étude en écarlate

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Doyle 1 Cyclo 24 mai 2015 @ 13:23

Autres discussion autour de Une étude en écarlate »