Cycle des Robots (Le) : Les Robots de l'aube de Isaac Asimov

Cycle des Robots (Le) : Les Robots de l'aube de Isaac Asimov
(Robots of Dawn)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Pendragon, le 10 octobre 2002 (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 679ème position).
Visites : 5 894  (depuis Novembre 2007)

Les plus qu'humains...

Il n’y a que fort peu de critiques d’Asimov sur ce magnifique site littéraire et pourtant c'est réellement un des tout grands messieurs de la science-fiction moderne. Que nous parlions de sa série sur Fondation ou de sa série des Robots, c'est toujours avec une délectation renouvelée que nous nous plongeons dans cette masse incroyable d'érudition scientifique.
Je viens de terminer un roman en deux tomes (pour des raisons évidentes de facilité, je ne place ici que la photo et l'isbn du premier) qui fait partie de la série des Robots et, au sein de ce cycle, il termine la trilogie commencée avec « Les cavernes d'acier » et poursuivie avec « Face aux feux du soleil ». En effet, dans « Les robots de l’aube », nous retrouvons une fois de plus l'enquêteur Elijah Baley aux prises avec une énigme inextricable liant les trois célèbres lois de la robotique et les divers ressentiments humains face à ces robots qui se veulent trop parfaits.
Un meurtre a été commis sur Aurora, planète peuplée d'anciens terriens qui ont depuis renié leur appartenance à la Terre et vouent à celle-ci un dédain méprisant. Classique ! Oui, mais Baley est terrien et il n’est pas le bienvenu !
La victime est un robot humaniforme, or ceux-ci sont programmés de telle manière qu'ils ne peuvent être déconnectés ! Une seule personne a les connaissances nécessaires pour « geler » un robot humaniforme, son concepteur ! Et c'est lui-même qui a appelé Baley à la rescousse ! Et, si Baley échoue, c'est l'avenir de la Terre qui est en jeu par de subtils jeux politiques ! Et. l’horloge tourne !
Asimov distille ici une enquête particulièrement prenante, c'est d'ailleurs plus un roman policier qu’un roman de S-F, et l’on est très très vite plongé au sein de ce monde hyper moderne où les méandres de l’esprit humain n’ont en vis-à-vis que les profondeurs de la complexité positronique de la programmation des robots. Enquête psychologique à plusieurs niveaux, c’est une réussite sans faille aucune !
Et les robots sont si intéressants, si humains, si… comme nous voudrions que les humains soient.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les Robots de l'aube, tome 1 de Isaac Asimov
    de Asimov, Isaac
    J'ai lu / J'ai lu
    ISBN : 9782290307182 ; 4,80 € ; 05/07/2000 ; 548 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Un des meilleurs volets du cycle

9 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 39 ans) - 19 avril 2014

Un des meilleurs volets du cycle, tout simplement. J'ai d'abord été un peu circonspect, rapport à sa longueur (nettement plus épais que les quatre précédents, et c'est aussi le cas du tome suivant, et dernier : à eux deux, ils font autant de pages que les quatre premiers tomes, de même que les deux derniers "Fondation" font à eux deux autant de pages que les trois premiers), car les deux derniers "Fondation" ne m'avaient pas trop plu (sans aller jusqu'à les détester non plus ; je les ai aimés, sans plus), et ils étaient assez épais.
Mais "Les Robots De L'Aube", dernier tome de la saga avec le personnage d'Elijah Baley, est un excellentissime polar de SF, meilleur que "Face Aux Feux Du Soleil" (le précédent), avec une intrigue bien menée. Certes, c'est parfois peu subtil, mais c'est, dans l'ensemble, un grand cru d'Asimov et de la saga des "Robots" (ceci dit, d'Asimov, je préfère nettement sa saga de "Fondation", et surtout les trois premiers tomes, à cette saga des "Robots") !

Les Robots et l'Empire

9 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 42 ans) - 25 septembre 2011

Ce livre est le troisième volet de la série de R. Daneel Olivaw et de Elijah Baley. L'histoire se déroule 2 ans après l'histoire de Sous Les Feux Du Soleil. Cette fois-ci, Elijah doit aller sur Aurora, la planète la plus puissante de la galaxie, pour résoudre le mystère de Jander, le robot mort. Cependant, tout concorde pour dire que le meurtrier serait le Dr Fastolfe, créateur du robot et ami d'Elijah.

J'ai adoré le livre. L'intrigue est très passionnante et on ne peut découvrir le meurtrier avant les dernières pages. J'ai aussi bien aimé voir plus le Dr Fastolfe que l'on voit un peu dans Les Cavernes D'Acier. J'ai aussi adoré le robot Giskart. J'ai vraiment sous-estimé ce personnage. Ce qui est amusant aussi c'est qu'Asimov met la table pour la série Fondation.

Pour ce qui est du négatif, j'ai rien à dire.

Je conseille à tout le monde de lire la série des robots

Les robots de l'aube de Fondation

7 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 44 ans) - 4 janvier 2009

La suite des aventures d'Elijah Baley et R. Daneel Olivaw, écrite 30 ans plus tard. On retrouve ici notre enquêteur, qui doit, une nouvelle fois résoudre une énigme difficile dont l'issue jouera le sort de la Terre. Encore une fois, Asimov joue sur le choc des civilisations qui reste son credo sur cette série (précédée par "Les cavernes d'acier" et "Face aux feux du soleil" que j'ai déjà critiqué sur ce site). Ca commence à être un peu long et on commence à bien connaitre ce qui différencie Terriens et Spatiens. Cependant, Asimov se concentre encore plus sur l'enquête, s'éloignant quand même un peu de ce crédo. A la fin du livre, on se rend compte que le but est de "rassembler" le cycle des Robots et celui de Fondation. Comme d'habitude, l'écriture est assez simple et le livre se lit très bien. L'enquête est un peu plus prenante que dans les livres précédents (ce qui est préférable vu qu'il est plus long) et on essaye de deviner les mobiles de chacun. Cependant, l'auteur mêle à la fois le coté policier et politique et cet aspect n'est pas parfaitement réussi alors qu'il reste central dans la compréhension du livre. Ce point de départ de la colonisation de la Galaxie à grande échelle est donc un peu forcé mais reste globalement réussi.

En résumé, ces "Robots de l'aube" s'intègrent bien dans le cycle global de l'oeuvre "futuriste" d'Asimov même si le "trait" est un peu forcé et l'histoire est un peu mieux ficelé que les romans précédents. Une lecture plutôt agréable donc, même si j'aurais aimé un peu plus de subtilité.

une des meilleures trilogies d'asimov

10 étoiles

Critique de Vince60 (, Inscrit le 26 janvier 2006, 47 ans) - 27 janvier 2006

En effet les robots de l'aube termine la trilogie avec brio. Termine non pas tout à fait puisque l'aventure se poursuit avec son fils, le robot r daneel et la belle gladia solaris dans les robots de l'empire à lire absolument pour les fans de cette série.
Personnellement j'adore ces livres, les personnage y sont passionnants, les enquêtes sont parfaitement décrites, ainsi que ce flic du futur qui travaille à l'ancienne à la façon d'un columbo qui trouve la solution dans d'innombrables interviews, tout cela dans un monde futuriste qui pourrait bien être une réalité dans quelques siècles.

le space opera c'est lui!!!

8 étoiles

Critique de Magicite (Saorge, Inscrit le 4 janvier 2006, 43 ans) - 4 janvier 2006

Asimov est le père de la science fiction. Avec son style limpide (souvent critiqué) il nous livre une belle enquête policière qui va nous faire découvrir l'humanité face à la colonisation spatiale et le rôle croissant des robots. Faut-il préciser qu'Asimov a été le premier à utiliser le mot robotique et que l'un de ses compagnons d'étude a fondé la première usine de robots aux Etats Unis. Pour moi aucun auteur de s-f depuis Asimov n'a plus rien inventé tellement son oeuvre est complète et fouillée (sauf peut être K-Dick parce qu'il fait dans un autre registre).

Enquête policière

9 étoiles

Critique de Sufull (Quevy-le-petit, Inscrit le 29 mai 2005, 45 ans) - 29 mai 2005

Elijah nous passionne encore dans cette enquête. Mais je dirais même plus car beaucoup de petits détails reviennent dans ce livre qui m'ont fait repenser à Fondation.
L'investigation est une fois de plus rondement menée.
On apprécie d'autant plus les comportements de Giskar et Daneel.

Forums: Cycle des Robots (Le) : Les Robots de l'aube

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cycle des Robots (Le) : Les Robots de l'aube".