La maison d'à côté de Lisa Gardner

La maison d'à côté de Lisa Gardner
(The neighbor)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Pauline3340, le 1 février 2011 (BORDEAUX, Inscrite le 2 août 2008, 56 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (26 969ème position).
Visites : 7 422 

PAS MAL MAIS....

Je l'ai lu car ma moitié me l'a offert. J'ai trouvé le sujet bien mené jusqu'aux trois quarts, je trouve que la fin est un peu gâchée car j'ai vite compris la fin dès la centième page. J'aime qu'un roman policier, thriller, me capte mon imagination jusqu'à la fin, mais cela se fait rare. Ce roman a énormément plu à ma moitié, n'est pas une passionnée de policier, peut être est-ce le pourquoi de mon intérêt pour la fin de ce roman. Très bonne lecture à tous et toutes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La maison d'à côté [Texte imprimé], roman Lisa Gardner traduit de l'anglais (États-Unis) par Cécile Deniard
    de Gardner, Lisa Deniard, Cécile (Traducteur)
    Albin Michel / Spécial suspense (Paris)
    ISBN : 9782226215109 ; 3,46 € ; 01/09/2010 ; 432 p. ; Broché
  • La maison d'à côté [Texte imprimé], roman Lisa Gardner traduit de l'anglais (États-Unis) par Cécile Deniard
    de Gardner, Lisa Deniard, Cécile (Traducteur)
    le Livre de poche / Le Livre de poche
    ISBN : 9782253167150 ; 8,70 € ; 29/08/2012 ; 528 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Détective D.D. Warren

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

tout te dire, ou pas…

6 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 75 ans) - 16 août 2022

Une femme disparaît, laissant seule sa petite fille, que découvre son mari lorsqu’il rentre de son travail à la rédaction d’un grand quotidien de Boston. Tel est le point de départ de l’enquête menée par la commandante Warren, après le délai de rigueur pour la disparition des adultes. Une enquête menée tambour battant, qui va la conduire à suspecter le mari, dont le comportement, et surtout les silences, lui paraissent suspects dès son premier interrogatoire. Et cette suspicion ne va pas la lâcher, même lorsque des éléments troublants vont mettre à mal ses certitudes, comme l’existence d’un proche voisin fiché, à tort ou à raison, comme prédateur sexuel. De nombreux personnages vont graviter autour de cette affaire, tous ayant comme particularité d’avancer cachés, dissimulant habilement leurs véritables intentions. Le suspense est total, tant de lourds secrets tardant à être révélés. Hélas, l’enquête bâclée, des détails peu soignés laissant dans l’ombre de nombreux aspects jamais élucidés, rendent l’intrigue peu crédible une fois le livre refermé. Dommage…

Un quartier trop tranquille

6 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 39 ans) - 10 mars 2020

J'étais persuadé que la gosse allait être dans le coup. Il faut dire que Lisa Gardner a su peindre toute une galerie de personnages tous plus troubles les uns que les autres. La disparue, le mari de la disparue véritable coquille vide, le père de la disparue, l'amant, l'adolescent amoureux, le pédophile du coin. Alors, pourquoi pas une enfant maléfique ?

Gosse ou pas, la pauvre D.D Warren passe au second plan. Et je ne l'ai pas trouvé hyper efficace. Certaines de ses réflexions sur la bouffe, le sexe ou ses collègues sont rigolotes. Pour ce qui est de l'enquête, je n'ai pas été ébloui par ses lumières. Elle aura intérêt à faire mieux la prochaine fois si elle veut m'impressionner.

Quant au dénouement final, je l'ai trouvé par trop invraisemblable. C'est inattendu, c'est sûr. Sur vingt pages, ça fait quand même beaucoup de révélations, de coups de théâtre. De là à trouver ça crédible... Maintenant, si on cherche juste à tourner frénétiquement les pages à en oublier d'aller se coucher, oui, Gardner a réussi son coup.

Tout ça pour ça

4 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 48 ans) - 28 août 2017

Sandra Jones, professeur, forme avec son mari Jason, journaliste, et leur petite fille de 4 ans, Ree, une famille que l'on peut considérer comme ce qu'il y a de plus normale. Sauf qu'un soir, quand Jason revient, Ree est toute seule à l'étage, et Sandra a disparu.
C'est l'inspectrice D.D. Warren qui mène l'enquête. Et D.D. est extrêmement troublée de voir que cet étrange mari semble se soucier comme de sa première chemise de la disparition de sa femme. Ce qui en fait son suspect numéro 1. Ceci dit, il y a également le jeune homme au coin de la rue, fiché comme pervers sexuel. Elle se demande bien ce qu'il a à voir avec cette histoire.

J'ai fini de lire ce livre et ma réflexion c'est : tout ça pour ça !! La maison d'à côté, Grand prix des lectrices de Elle policier en 2011, est le livre qui m'a le moins plu de cet auteur, que j'apprécie généralement pour ses histoires au suspense psychologique bien ficelées. J'ai trouvé la première moitié du livre plutôt ennuyeuse, je me suis même demandé si je n'allais pas arrêter ma lecture. Il faut dire qu'il ne s'y passe pas grand chose. On passe du point de vue de Sandy, en italique, à celui de son mari Jason, qui a une grosse tendance à la culpabilisation, à celui du "pervers sexuel" et à sa vie difficile "en cours de réinsertion", et enfin, à D.D., qui n'a rien à se mettre sous la main pour faire partir son enquête. L'histoire piétine, tout comme les personnages principaux, et le lecteur tourne en rond...
La seconde moitié est plus réussie, de nouveaux personnages permettent de donner un nouveau souffle et de nouvelles directions aux pourquoi, comment, qui et avec qui. La tension monte (enfin !) un peu, et le puzzle commence à s'emboiter. Et quand intervient l'explication finale, on se dit qu'on s'est fait berné. A mon avis, un Lisa Gardner très dispensable !

Classique mais divertissant

7 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 51 ans) - 4 avril 2012

Thriller classique, sans grandes surprise, et dont le suspense reste le point fort. Pour ma part, je n'ai rien vu venir avant les ultimes révélations.
Le style est simple, compréhensible et le scénario, à défaut d'être original, pourrait bénéficier d'une adaptation télévisuelle de deuxième partie de soirée.
Divertissant, sans plus.

Dans un quartier tranquille et plutôt confortable de la banlieue de Boston, vit un couple dont les relations sont quelques peu atypiques. Un jour, la petite fille du couple, Clarissa (surnommée Ree), a la désagréable surprise de constater la disparition de sa maman, et les forces de police de la ville suspectent bien évidemment le mari, dont le comportement laisse à penser qu'il est effectivement le coupable. Les trop nombreuses zones d'ombre persuadent les inspecteurs chargés de l'affaire, mais tout ceci n'est-t-il pas un peu trop simple ?

De lourds passés

8 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 65 ans) - 21 août 2011

Sandra Jones, jeune maman et professeur de 23 ans, disparaît en laissant sa petite fille de 4 ans seule et son mari Jason, homme secret et mystérieux, désemparé mais aussi principal suspect.
L'inspectrice D.D. Warren se lancera sur 4 pistes sérieuses mais elle restera plutôt spectatrice dans une succession de faits et de révélations.
Les différentes personnes concernées ou suspectes sont narratrices à tour de rôle; la confession de la disparue écrite en italique, sorte de fil rouge, donne à chaque intervention un éclairage nouveau.
Ce procédé m'a rappelé « La nostalgie de l'ange » d'Alice Sebold.
Seront dévoilés aussi les lourds passés de ce drôle de couple semblant uniquement soudé par l'existence de leur petite fille.

Un bon thriller puisque 4 suspects crédibles jusqu'au bout et quelques surprises finales en font une agréable lecture.

Enfance maltraitée, prédateurs sexuels, internet...

8 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 85 ans) - 30 juin 2011

C'est un mélange que l'on retrouve souvent dans les nouveautés ces jours-ci ! J'espère que les cas évoqués dans ce roman ne sont pas trop nombreux dans la réalité, ils sont souvent insoutenables.

En tout cas, l'intrigue est bien menée et les personnages bien campés, ce qui donne un réel plaisir de lecture. Au milieu du livre, on s'aperçoit que l'auteur ne parviendra pas à "boucler" l'histoire avec les seuls personnages en lice, et on voit bientôt apparaître de nouveaux visages, ce qui permet d'anticiper la conclusion de l'affaire, mais cela ne m'a pas gêné personnellement.

C'est le deuxième roman de Lisa Gardner qui me tombe sous la main. J'attends une prochaine fois avec intérêt !

Forums: La maison d'à côté

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La maison d'à côté".