Le tueur, tome 2 : L'engrenage de Matz (Scénario), Luc Jacamon (Dessin)

Le tueur, tome 2 : L'engrenage de Matz (Scénario), Luc Jacamon (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers , Bande dessinée => Adultes

Critiqué par Dirlandaise, le 23 septembre 2009 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 67 ans)
La note : 9 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 935 

Un tueur philosophe !

J’ai vraiment un faible pour cette bande dessinée. Le tueur m’envoûte avec ses monologues et sa philosophie. Cette fois, nous le retrouvons au Venezuela en charmante compagnie. Notre homme profite de la vie et de son fric dans un cadre enchanteur. Il prend le soleil sur la plage avec sa petite amie, pêche son déjeuner, retrouve ses copains au café pour une partie de dominos. C’est le paradis, tout baigne et la vie est belle. Cependant, quelqu’un l’épie et le surveille. C’est la jeune fille qui se rend compte qu’un homme est constamment caché près de la maison et en fait part à son copain qui prend aussitôt les choses en main… à sa manière. Après avoir découvert l’identité de son poursuivant, le tueur réalise que quelque chose ne tourne pas rond dans cette histoire et il s’empresse de revenir à Paris afin de demander des comptes à son commanditaire et supposé ami, l’avocat qui le paye pour faire de sales boulots.

Vraiment excellent comme histoire même si ce n’est pas trop original mais peu importe, je me laisse avoir par ce personnage qu’on pourrait qualifier de monstrueux mais qui, pour ma part, me laisse l’impression d’un être piégé par les circonstances de sa vie et de son destin et qui fait ce qu’il a à faire en se donnant bonne conscience avec ses discours intérieurs philosophiques. Je crois que c’est ce qui me plaît le plus dans ce personnage, ses réflexions sur la vie, le boulot, le fric et la mort. Quand il se met à philosopher, il est vraiment irrésistible et charismatique. Il fait un sale boulot mais il le fait d’une façon toute personnelle et presque artistique. De plus, il possède une intelligence froide et il a un instinct qui lui dicte ce qu’il faut faire et qui ne le trompe que rarement. Il se compare à un crocodile, ce tueur froid et qui exécute ses victimes sans bavures. Une machine à tuer… sans émotions ni remords. Et la solitude qui est sa compagne de tous les jours, son épreuve comme il dit. Les dessins regorgent de jeux d’ombres et de lumière vraiment très réussis. Les scènes d’action sont cadrées avec beaucoup de talent et de maîtrise. Les gros plans sont impressionnants. La dernière page est émouvante et très poétique. Un must !

« Si on est pas prêts à mourir, il ne faut pas faire ce boulot. Sinon, on est pas faits pour ça. Sinon, on est un mauvais. Quel que soit son camp, criminel ou pas, quelle que soit sa croyance… Et si vous voulez mon avis… tous les hommes, à n’importe quel moment de leur vie, quoi qu’il fassent… devraient être prêts à affronter la mort. »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Le tueur, tome 2 : L'engrenage

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Le tueur 2 Shelton 23 septembre 2009 @ 19:12

Autres discussion autour de Le tueur, tome 2 : L'engrenage »