Saint Jean-Baptiste 01/01/2024 @ 15:57:19


Ah bon ? A l'heure actuelle rien ne t'indigne ?
Tu devrais te garder de ces insinuations malveillantes qui empêchent tout échange dans la sérénité !
Où as-tu vu que rien ne m’indigne ?
Bonne année quand même Pieronnelle.

Tistou 01/01/2024 @ 16:19:42
1884. Pierre Loti dans "La Galilée", troisième partie de son tryptique "Le désert - Jérusalem - La Galilée".

https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/21259

« Au départ, on nous l’avait dit : « Jérusalem, la Galilée … le Christ n’y est plus … » Et en effet, dans toute cette erre sainte, nous n’avons guère trouvé que la profanation, ou bien le vide et la mort. Bientôt du reste, on l’aura tellement changé et détruit, ce berceau du monde, que nos fils ignoreront quels étaient sa tristesse délicieuse et son antique mystère ; et le peuple arabe, qui depuis tant de siècles nous le gardait – sous un joug hostile, il est vrai, mais immobilisant et à peine destructeur – le peuple arabe, le peuple du rêve s’en va lui-même, et si vite ! devant l’invasion dissolvante et mortelle des hommes d’Occident … » (rappelons que ce fut écrit en 1894)
« Et nous entrevoyons bien les lugubres avenirs, les âges noirs qui vont commencer après la mort des grands rêves célestes, les démocraties tyranniques et effroyables, où les désolés ne sauront même plus ce que c’était que la prière … »

D’une actualité brûlante ce Pierre Loti !

Radetsky 01/01/2024 @ 18:08:56
Très belle citation, qui nous offre la profondeur historique nécessaire à l'histoire d'un évènement.Tistou, merci...!!

A mon tour, je donne cet extrait d'un ouvrage écrit par Paul Virilio paru en 1978 - noter cette date - (III - Tout est maintenant . Défense populaire et luttes écologiques - La Résistance révolutionnaire) en page 753 de la synthèse des ses oeuvres récemment parue sous le titre "La fin du monde est un concept sans avenir" aux éditions du Seuil

....Qu'ils fassent horreur ou soient bientôt une source d'exemple, désormais les Palestiniens sont maîtres d'un empire audio-visuel, ils existent quelque part, identité précaire et fantasmatique, au fond de la mémoire de 4 à 500 millions de téléspectateurs, d'un Etat fondé sur des routes, des ondes, des images. Ils espèrent qu'au bout de cette conquête, ils parviendront à retrouver à la table de négociation le droit à la défense juridique, c'est à dire l'existence au niveau politique.
On peut penser qu'ils se trompent et ne font, comme les Tupamaros en Uruguay, que précipiter en Europe et dans le monde le développement de la
doctrine de sécurité qui n'est justement qu'une procédure de disparition politique des peuples et des nations.
Nimporte comment, dégagée de l'amalgame avec des mouvements terroristes plus ou moins douteux, la tragédie palestinienne est, par sa forme et ses raisons profondes, riche
d'avenir .....

Pieronnelle

avatar 01/01/2024 @ 19:01:33


Ah bon ? A l'heure actuelle rien ne t'indigne ?

Tu devrais te garder de ces insinuations malveillantes qui empêchent tout échange dans la sérénité !
Où as-tu vu que rien ne m’indigne ?
Bonne année quand même Pieronnelle.

Mais où vois-tu la malveillance SJB !
Tu as dis : "Gardons notre indignation ..." C'est donc que tu ne t'indignes pas...ou alors j'ai mal compris ,si c'est le cas je m'en excuse et te souhaite une bonne année également :-)

Eric Eliès
avatar 01/01/2024 @ 20:58:24
1884. Pierre Loti dans "La Galilée", troisième partie de son tryptique "Le désert - Jérusalem - La Galilée".

https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/21259

« Au départ, on nous l’avait dit : « Jérusalem, la Galilée … le Christ n’y est plus … » Et en effet, dans toute cette erre sainte, nous n’avons guère trouvé que la profanation, ou bien le vide et la mort. Bientôt du reste, on l’aura tellement changé et détruit, ce berceau du monde, que nos fils ignoreront quels étaient sa tristesse délicieuse et son antique mystère ; et le peuple arabe, qui depuis tant de siècles nous le gardait – sous un joug hostile, il est vrai, mais immobilisant et à peine destructeur – le peuple arabe, le peuple du rêve s’en va lui-même, et si vite ! devant l’invasion dissolvante et mortelle des hommes d’Occident … » (rappelons que ce fut écrit en 1894)
« Et nous entrevoyons bien les lugubres avenirs, les âges noirs qui vont commencer après la mort des grands rêves célestes, les démocraties tyranniques et effroyables, où les désolés ne sauront même plus ce que c’était que la prière … »

D’une actualité brûlante ce Pierre Loti !



@Tistou : je n'ai pas lu ce texte mais, comme tout marin, je connais un peu Pierre Loti, écrivain et officier de marine. Pierre Loti avait une forte sensibilité "orientaliste" (qui par exemple se voit avec évidence sur les photos de sa maison-musée de Rochefort) et je ne pense pas qu'il soit très objectif. Si le récit date de 1894, il fut écrit à une époque où le mouvement sioniste, d'ailleurs en partie financé par les juifs de France, est déjà actif en Palestine et je pense qu'il y fait référence quand il évoque "l’invasion dissolvante et mortelle des hommes d’Occident"... Lire un tel texte permet de comprendre les causes du drame palestinien mais il faut éviter de transposer le ressenti de Loti, qui date d'une époque révolue (où la région était encore régie par l'empire ottoman), à la situation actuelle.
C'est aussi le cas du texte donné par Rad. Je ne connais pas Paul Virilio ; son analyse est peut-être pertinente mais j'avoue que je n'ai pas tout compris et, surtout, il me paraît daté. Les Palestiniens ne sont pas les Tupamaros du Paraguay et, contrairement à la prédiction de l'auteur, ils ont réellement obtenu une reconnaissance et une existence politiques. Ils sont présents dans toutes les instances internationales, y compris à l'ONU. Près d'une centaine de pays ont déjà reconnu la Palestine comme Etat (évidemment pas Israel !), et Mahmoud Abbas en est le président (non reconnu par Israel, mais aussi non reconnu par le Hamas...)

Martin1

avatar 01/01/2024 @ 21:17:27

J'avais pas pensé à ca ! Question candide mais honnête : est-ce que l'extrême droite francaise à toujours dans son ADN la haine des juifs ? Et si oui, quelle est sa position par rapport à la guerre ? Entre sa haine des arabes et des juifs, ca doit être difficile pour eux ?


Saule, on ne peut pas répondre à ta question car elle n'a pas de sens, l'extrême-droite n'est pas une formation politique mais un mot qui a été étiqueté sur différents milieux depuis l'extérieur, et de plus ta formulation sera jugée insultante par les personnes intéressées (haine des Juifs, haine des Arabes...).
Néanmoins, je pense que tu cherches à savoir le positionnement du Rassemblement National, de Reconquête et de leurs militants dans cette guerre, c'est-à-dire de mon milieu.

La réponse est la suivante : L'immense majorité soutient Israël parce qu'ils considèrent que la France est en voie d'islamisation et de remplacement, qu'il est préférable de couper court à l'avancée de l'islam. Que les Israéliens ne se choutent pas à la moraline comme tout le monde, et prenne plus au sérieux la sécurité de ses citoyens que la France des leurs.
Ce que tu appelles haine des Arabes est un pessimisme général sur l'avenir culturel, religieux et civilisationnel de la France et l'incompréhension devant la dépossession et la dégradation des banlieues. Il ne concerne qu'à la marge les individus et donc il est courant de trouver des Arabes et des Kabyles dans le milieu, surtout depuis que Zemmour, qui est d'origine berbère algérienne, s'est présenté. CNews, qui est perçue par les militants comme reflétant assez bien leurs idées patriotiques, est un relais prosioniste très puissant. Je pense que les propos divulgués sur CNews peut te servir d'instrument pour sonder l'état d'esprit moyen du milieu.
Néanmoins, une minorité (7 ou 8% ?) soutient la Palestine, pour deux raisons principales : antisémitisme racial au sens propre (j'ai rencontré seulement 2 personnes dans ce cas) ou bien, la plupart du temps antisionisme (ils pensent que les Juifs incarnent l'incision d'un couteau capitaliste dans un monde traditionnel).

En revanche, même si la plupart des militants et des cadres soutiennent Israël, ils ne croient pas du tout aux principes originels du sionisme (Israël n'avait aucune légitimité pour venir sur la terre palestinienne).
De plus, il y a une forte différence entre afficher une sympathie pour Israël et aller jusqu'à vouloir le soutenir militairement, car alors ce serait une rupture majeure avec la politique gaulliste et présidentielle depuis 1958, fondée sur la neutralité. Sur ce point les avis divergent beaucoup.

Radetsky 02/01/2024 @ 08:12:23
.....
C'est aussi le cas du texte donné par Rad. Je ne connais pas Paul Virilio ; son analyse est peut-être pertinente mais j'avoue que je n'ai pas tout compris et, surtout, il me paraît daté. Les Palestiniens ne sont pas les Tupamaros du Paraguay et, contrairement à la prédiction de l'auteur, ils ont réellement obtenu une reconnaissance et une existence politiques. Ils sont présents dans toutes les instances internationales, y compris à l'ONU. Près d'une centaine de pays ont déjà reconnu la Palestine comme Etat (évidemment pas Israel !), et Mahmoud Abbas en est le président (non reconnu par Israel, mais aussi non reconnu par le Hamas...)

J'entends bien Eric, à mon sens Virilio ne faisait pas une prédiction mais mesurait un degré de probabilité. N'oublions pas que ce texte date de 1978 ! et qu'il se lit avec les yeux des contemporains d'alors.
Par ailleurs les Palestiniens ont certes obtenu la reconnaissance d'autres pays, mais je dirais que ça leur fait une belle jambe si on considère la réalité sur le terrain...
Un Etat ? Un état divisé en petits bantoustans pris dans le maillage de l'armée israëlienne, un état de plus en plus grignoté par la colonisation, un état présidé par un responsable qui passe parfois comme un Quisling qui n'en peut mais, un état qui pratique en son sein des politiques discriminatoires à l'égard de ses propres minorités (chrétiens, non-sunnites...)....bref un état de moins en moins audible vu la vague de "normalisations" entre Israël et pays arabes. Et cette liste est incomplète.
Et tous les gros chacals qui soufflent sur le feu ou font mine de vouloir l'éteindre Russes, Américains, Iraniens, Chinois, et autres Grolandais, puisque tous ont intérêt à ce que le bordel perdure ailleurs que chez eux.


P.S. pas à sa place mais tant pis.
Il est hors de question que je prononce le mot "voeux"....

Saule

avatar 02/01/2024 @ 10:05:05
Merci Martin, il est vrai que ma question n'était pas bien formulée.

Saint Jean-Baptiste 02/01/2024 @ 15:46:34


Ah bon ? A l'heure actuelle rien ne t'indigne ?

Tu devrais te garder de ces insinuations malveillantes


Mais où vois-tu la malveillance SJB !
Tu as dis : "Gardons notre indignation ..."
(...) ou alors j'ai mal compris ,si c'est le cas je m'en excuse
J’ai dit : « gardons UN PEU de notre capacité d’indignation… ».
Mais il n’y a pas à t’excuser, j’ai l’habitude.

Pieronnelle

avatar 02/01/2024 @ 18:00:32


Ah bon ? A l'heure actuelle rien ne t'indigne ?

Tu devrais te garder de ces insinuations malveillantes


Mais où vois-tu la malveillance SJB !
Tu as dis : "Gardons notre indignation ..."
(...) ou alors j'ai mal compris ,si c'est le cas je m'en excuse

J’ai dit : « gardons UN PEU de notre capacité d’indignation… ».
Mais il n’y a pas à t’excuser, j’ai l’habitude.

Pauvre pauvre SJB ! Cette Pieronnelle alors !!! :-))

Malic 04/01/2024 @ 17:36:38
De mieux en mieux : depuis quelques jours plusieurs ministres de Netanyahou déclarent qu’une fois la guerre terminée il faudra installer des colons israéliens dans la bande de Gaza et inciter les palestiniens à s’installer dans d’autres pays.

Frunny
avatar 07/05/2024 @ 14:57:51
à Piero : C'est dur de te répondre, il n'y a pas de génocide mais c'est vrai que je ne vois pas d'issue à une politique israélienne basée exclusivement sur la force et sur le "stockage" de l'amertume arabe sur une petite bande de 40 km de long...


De qui te moques tu, Martin1 ?

Frunny
avatar 07/05/2024 @ 15:10:17


Néanmoins, une minorité (7 ou 8% ?) soutient la Palestine, pour deux raisons principales : antisémitisme racial au sens propre (j'ai rencontré seulement 2 personnes dans ce cas) ou bien, la plupart du temps antisionisme (ils pensent que les Juifs incarnent l'incision d'un couteau capitaliste dans un monde


Tu as bien appris ta leçon Martin1. Alors, si on soutient la Palestine, on est nécessairement un antisémite où anti sioniste ?
Tu ne trouves pas ça un peu réducteur ?
On ne peut pas être simplement révolté qu’un pays prétendument démocratique puisse annexer des territoires ne lui appartenant pas et en chasser sa population ?
Et que malgré les injonctions de la communauté internationale, rien ne bouge ?

AmauryWatremez

avatar 07/05/2024 @ 15:31:18
Tout ce qui est excessif est insignifiant disait quelqu'un ...
Comme il avait raison.

AmauryWatremez

avatar 07/05/2024 @ 15:36:30
Quand je suis arrivé à Jérusalem Est en 1998 j'avais un point de vue très arrêté sur la guerre israélo-arabe.
Quand je suis parti en 2000 il était beaucoup plus nuancé.
J'en ai croisé du pro sioniste européen se baladant inconsciemment dans la Vieille Ville en kippah noire, me devant la vie à moi ou mes camarades, j'en ai vu du militant pro-palestinien se donnant des frissons trois quatre jours dans les territoires puis se hâtant d'aller se donner du bon temps en boîte à Tel Aviv...
Dans un cas comme dans l'autre cela attisait la haine et foutait l'air le travail que nous menions quotdiennement.

AmauryWatremez

avatar 07/05/2024 @ 15:47:10
Quand un abominable massacre est commis en France, au Bataclan, à Nice, à Charlie Hebdo, les français organisent des marches blanches, boivent un coup en terrasse en proclamant "vous n'aurez pas ma haine". Tout cela on le sait est d'une efficacité redoutable...(sic)
Quand un massacre abominable est commis en Israèl, le 7 octobre 2023, des sévices infligés à des femmes, des enfants, les israéliens répliquent.
Ce qui m'étonne ce sont tous ceux qui mettent en balances les morts des deux côtés...
Et tous ceux qui sont objectivement antisémites.
Parler de suprémacisme juif par exemple, ce qui est un délit je rappelle.
Comparer les juifs aux nazis, ce qui témoigne d'une bêtise crasse et d'une ignorance totale de l'histyoire, et qui est un délit je rappelle.
Se croire dans le camp du bien ne permet pas de commettre ces délits en toute impunité.

AmauryWatremez

avatar 07/05/2024 @ 15:48:58
1884. Pierre Loti dans "La Galilée", troisième partie de son tryptique "Le désert - Jérusalem - La Galilée".

https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/21259

« Au départ, on nous l’avait dit : « Jérusalem, la Galilée … le Christ n’y est plus … » Et en effet, dans toute cette erre sainte, nous n’avons guère trouvé que la profanation, ou bien le vide et la mort. Bientôt du reste, on l’aura tellement changé et détruit, ce berceau du monde, que nos fils ignoreront quels étaient sa tristesse délicieuse et son antique mystère ; et le peuple arabe, qui depuis tant de siècles nous le gardait – sous un joug hostile, il est vrai, mais immobilisant et à peine destructeur – le peuple arabe, le peuple du rêve s’en va lui-même, et si vite ! devant l’invasion dissolvante et mortelle des hommes d’Occident … » (rappelons que ce fut écrit en 1894)
« Et nous entrevoyons bien les lugubres avenirs, les âges noirs qui vont commencer après la mort des grands rêves célestes, les démocraties tyranniques et effroyables, où les désolés ne sauront même plus ce que c’était que la prière … »

D’une actualité brûlante ce Pierre Loti !



La Terre dite sainte ne l'est plus depuis longtemps mais c'est une terre humaine.
Parler d'arabité pour les palestiniens c'est un contresens à la fois historique et géographique, sinon oui la phrase est très belle.

AmauryWatremez

avatar 07/05/2024 @ 15:56:17
Nota Bene : Bien entendu les antisèmes ne s'avouent jamais antisèmes.
Curieusement alors qu'ils se plaignent constamment qu'ils n'ont pas de liberté d'expression ils n'assument jamais.

AmauryWatremez

avatar 09/05/2024 @ 19:41:56
Grâce à tous ces esprits brillants se la jouant grands humanistes il y a eu une augmentation de 300 % des actes antisémites violents en France.
Je prends très au sérieux cette montée de la haine anti juive qui n'est justifiée par rien.
Il n'y a qu'une seule réponse. Juridique.

AmauryWatremez

avatar 09/05/2024 @ 19:46:01


Néanmoins, une minorité (7 ou 8% ?) soutient la Palestine, pour deux raisons principales : antisémitisme racial au sens propre (j'ai rencontré seulement 2 personnes dans ce cas) ou bien, la plupart du temps antisionisme (ils pensent que les Juifs incarnent l'incision d'un couteau capitaliste dans un monde



Tu as bien appris ta leçon Martin1. Alors, si on soutient la Palestine, on est nécessairement un antisémite où anti sioniste ?
Tu ne trouves pas ça un peu réducteur ?
On ne peut pas être simplement révolté qu’un pays prétendument démocratique puisse annexer des territoires ne lui appartenant pas et en chasser sa population ?
Et que malgré les injonctions de la communauté internationale, rien ne bouge ?

Vous me rappelez ces occidentaux passant par chez moi près de la porte des lions à Jérusalem. A qui je faisais découvrir le souk. Bien que généralement habillés en fiers nomades du désert avec keffieh il ne leur fallait pas cinq minutes pour me ressortir le "bruit et l'odeur ".

Début Précédente Page 4 de 5 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier