La Dame de Reykjavik de Ragnar Jónasson

La Dame de Reykjavik de Ragnar Jónasson
(Dimma)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Bookivore, le 10 juillet 2023 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 128 

Pas trop vieille pour ces conneries

Encore un auteur islandais que je découvre, peu de temps après Arnaldur Indridason.
Voici Ragnar Jonasson, lui aussi édité, chez nous, chez Points. Grand bien m'a pris de commencer ma découverte de ses romans avec cet opus-ci, car il s'agit du premier volet d'une trilogie. Après, même s'il vaut mieux lire ces trois livres dans l'ordre de parution, peu importe quand même car les deux tomes suivants se passent...à rebours de celui-ci, autrement dit, dans le passé. Mais la lecture de ce tome 1, "La Dame de Reykjavik", permet de comprendre un peu différemment certaines choses au sujet de l'héroïne de la trilogie, Hulda Hermannsdottir, flic islandaise à la vie personnelle franchement douloureuse.
Dans ce premier volet, court roman d'ailleurs (un tout petit peu moins de 300 pages ; le suivant aussi sera de cette longueur, et le troisième et ultime roman, plus court de 20 pages), on est en 2012. Hulda est sur le point de partir à la retraite, ce qu'elle ne veut pas, craignant par dessus tout de rester inactive, seule chez elle, à ruminer sa vie et son passé, douloureux et que le lecteur finira par découvrir au fil du roman. Magnus, son supérieur, la fout quasiment à la porte, retraite forcée, car son successeur, jeune et beau, arrive dans 15 jours et il faut libérer le bureau (classe, hein ?). Pour s'occuper, elle arrive à soutirer à Magnus de pouvoir, le temps restant, bosser sur un cold case vieux d'un an : la mort, apparemment un suicide par noyade, d'une jeune immigrée russe. L'affaire a été bouclée, et bâclée, par un de ses collègues, un vrai con incompétent. La victime ne s'est pas suicidée, c'est un meurtre, mais qui a bien pu la tuer, et pourquoi ? Hulda va reprendre l'enquête, quitte à gêner aux entournures...

Un roman court mais intense, qui se lit comme un article de journal tellement c'est fluide. Chapitres très courts (parfois une page, et parfois, on a plusieurs chapitres aussi courts que ça à la suite), suspense omniprésent, on se demande juste le pourquoi du comment de certains chapitres, mais l'explication surviendra bien au fur et à mesure de la lecture. Une lecture vraiment agréable malgré la noirceur et l'aspect très triste du roman. Je ne donne pas plus que 4 parce que c'est un poil trop court, et son final est frustrant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La dame de Reykjavik

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La Dame de Reykjavik

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Dame de Reykjavik".