Henri IV de Alexandre Dumas

Henri IV de Alexandre Dumas

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Romans historiques , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Killeur.extreme, le 21 janvier 2023 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 41 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 135 

Henri IV en robe-de-chambre

Quatrième de couverture :
Le pouvoir, l'amour et le sang : la vie du plus populaire de nos rois ne pouvait qu'inspirer le Dumas historien.
« Dumas écrit : “Henri IV naquit à Pau le 13 décembre 1553.” Et aussitôt la fête commence. Les acteurs entrent en scène. Ils font un bruit d’enfer et de paradis. Ils sautent, s’assassinent, se caressent et conspirent. On aperçoit pêle-mêle deux ou trois rois, une Catherine de Médicis qui offre à ses amies des gants empoisonnés, des duels, des chambres de dames, des incestes, des scélératesses, des mousquets, des mitres et des bonnets fourrés, des crépuscules, des splendeurs. »
Gilles Lapouge
Dans ce récit historique mené tambour battant, Alexandre Dumas (1802-1870) raconte un homme truculent, jouet consentant de ses passions mais familier de la guerre, ingrat mais attachant. Publié initialement en feuilleton en 1855, ce portrait marque la rencontre du plus populaire de nos rois avec le plus flamboyant de nos hommes de lettres


Avis: Je suis sorti mitigé de cette lecture de ce livre qui a l'avantage à la fois d'être un complément et une conclusion aux romans du "la Trilogie des Valois (je ne sais pas si le nom est voulu par Dumas ou si c'est juste un moyen plus commode d'appeler ce cycle)" - La Reine Margot, la Dame de Monsoreau et les Quarante-cinq, mais sans avoir le souffle romanesque de celle-ci.

On est clairement dans un livre où Dumas se veut historien comme par exemple les chroniques de la Régence et en plus, il ne veut pas raconter les faits marquants qui ont permis à Henri IV de réunifier le pays déchiré pendant des années par les guerres de religions, mais il veut utiliser les mémoires des contemporains pour un portrait intime du roi qui a le mérite de le rendre humain avec ses contradictions roi généreux mais qui peut être ingrat avec ses plus proches amis, un roi qui peut se lancer à la tête de son armée sans faillir, même si avant de passer à l'action la peur le paralyse, mais qui est incapable de refuser quoi que ce soit à sa maîtresse du moment, un roi qui s'il a réussi à pacifier la France, fera trainer les projets de mariage et les chance d'avoir un héritier "officiel" pour ne pas rompre avec une maîtresse, un roi qui était prêt à faire la guerre parce que le mari de sa dernière maîtresse la retenait à l'étranger (il avait d'autres raisons pour la faire, mais ça lui donnait un prétexte de plus).

De toute façon je suis toujours moins enthousiaste quand Dumas délaisse sa part de romancier car on sent à la lecture qu'ici il veut rester dans les faits, en tout cas ceux décrits par ses sources car la légende noire des Valois est toujours présente, par exemple Catherine de Médicis empoisonneuse et responsable de la Saint-Barthélemy alors que les historiens actuels ont tendance à nuancer cette légende noire, dans ses romans il ose s'approprier plus les personnages historiques et puis dans ce récit biographique on sent un peu trop ses sources, notamment parce que les notes y renvoient souvent.

Je ne recommanderais pas ce livre à un nouveau lecteur de Dumas, mais comme je l'ai dit plus haut, il peut être un complément et une conclusion à ses romans sur la fin de règne des Valois, qui raconte comment les Bourbons sont arrivés sur le trône et puis la démarche de décrire Henri IV comme un être humain et non comme le personnage historique qu'il est devenu est une approche originale
.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Henri IV

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Henri IV".