Les Schtroumpfs, tome 20 : La Menace Schtroumpf de Peyo, Thierry Culliford (Scénario), Luc Parthoens (Scénario), Alain Maury (Dessin)

Les Schtroumpfs, tome 20 : La Menace Schtroumpf de Peyo, Thierry Culliford (Scénario), Luc Parthoens (Scénario), Alain Maury (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Enfants

Critiqué par Septularisen, le 20 juillet 2021 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 56 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (42 440ème position).
Visites : 2 684 

SCHTROUMPFS Vs. SCHTROUMPFS!

Rien ne va plus au petit village des Schtroumpfs! Eux qui d’habitude sont si aimables, si gentils, si joyeux, si bienveillants, si solidaires, les voici devenus méconnaissables. En effet, allez savoir pourquoi, depuis quelque temps, ils sont devenus agressifs, désagréables, grognons et querelleurs. Au fur et à mesure que les jours passent, la situation ne fait qu'empirer.

Le Grand Schtroumpf est désemparé. Il ne sait que faire. Même après avoir parlé aux Schtroumpfs les bagarres et les disputes continuent, certains Schtroumpfs en viennent même aux mains!..

Il faut toutefois absolument trouver un moyen de remettre très vite les Schtroumpfs sur le droit chemin. ... Le Grand Schtroumpf décide de donner une leçon aux autres Schtroumpfs... Si au début tout se passe très bien, très vite de nouveaux intrus menacent le mode de vie et la tranquillité du petit village…

Bien, que dire de plus sur cet album? En effet, qui ne connaît pas les Schtroumpfs? Ces petits lutins bleus à bonnet phrygien et culotte blanche, qui se distinguent par leur caractère souvent (très) stéréotypé, et dont la principale caractéristique est de remplacer par les mots «Schtroumpf» et «Schtroumpfer», tous les verbes et noms qu’ils peuvent.
Le scénario est de Thierry CULLIFORD (*1955, le fils de PEYO) et de Luc PARTHOENS (*1964) un ancien du Studio Peyo. Les dessins du belge Alain MAURY (*1958) font bien le «travail». Il faut dire qu’il est aussi un ancien du Studio Peyo, et donc «biberonné» à la sauce Schtroumpf! Le tout reste dans la tradition familiale et dans la poursuite de l’œuvre de Peyo, puisque la coloriste de cet album n’est autre que NINE (1930 – 2016, de son vrai non: Janine CULLIFORD-DEVROYE), la veuve de PEYO.

C’est un épisode très moralisateur des aventures des Schtroumpfs, avec pour fond de l’histoire la mort d’une démocratie et l’avènement d’un régime totalitaire. On y retrouvera bien plus, comme p. ex. le fait de «jouer» avec les lois de la nature, etc etc… J'ai trouvé cet épisode très bien ficelé et très bien fait avec un certain suspense qui perdure jusqu’à la fin. Bien entendu les adultes, - qui savent très bien que les héros de la BD ne peuvent pas disparaître -, ne tomberont bien sûr pas dans le «panneau», les plus jeunes, eux «marcheront» sans problèmes…
A noter également, - et c’est un fait assez rare pour être signalé -, que l’on retrouvera pas Gargamel, ni son compère Azraël dans cette album! Mais bon, les Schtroumpfs ont déjà fort à faire avec leurs opposants dans cet épisode.

Une belle aventure de nos petits lutins bleus, sans doute bien trop moralisatrice pour être comprise par les plus jeunes des lecteurs, mais toujours aussi agréable à lire…

P.S. : Rappelons que les personnages des «Schtroumpfs» ayant été, au départ, créés en 1958 par le belge PEYO (1928 – 1992, de son vrai nom: Pierre CULLIFORD), comme personnages secondaires des aventures de «Johan et Pirlouit», il s’agit donc avant tout d’une BD «grands nez». C’est une BD «Feel good», remplie de tendresse et de bienveillance, qui peut être appréciée à tout âge , et qui vous fera passer un bon moment… Il n’y a donc pas lieu ici de parler des découpages, puisque les cases sont toujours les mêmes. Il n’y a quasiment jamais de changement de décor, et l’arrière-plan est parfois (notamment quand deux Schtroumpfs discutent ensemble) d’une seule couleur. L’accent étant mis sur les personnages, les passionnés de grande BD, avec des superbes couleurs et des grands paysages «passeront» donc leur tour!..

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les Schtroumpfs

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les Autres…

8 étoiles

Critique de Vince92 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 46 ans) - 31 mai 2022

C'est un album grave et assez détonnant dans la série: les scénaristes abordent plusieurs thèmes assez inhabituels et on ne peut que saluer la prise de risques et le traitement de cette histoire de la part de Culliford et de Parthoens.
Les Schtroumpfs depuis quelque temps ne parviennent plus à s'entendre: la bonne humeur légendaire du village s'est soudainement dégradée au point que le Grand Schtroumpf prend peur et décide de passer à l'action. En point de mire, cette vieille technique de créer un ennemi extérieur pour ressouder son propre camp.
Malheureusement, la situation échappe bientôt au contrôle du grand schtroumpf et tout le village est à deux doigts de disparaître purement et simplement. Au premier plan des thèmes abordés, la menace extérieure et la tragédie de l'histoire: la petite communauté bienveillante est prise de cours face à un ennemi résolu à la soumettre. Comment réagir? Par la bienveillance, comme c'est le penchant naturel des schtroumpfs? En combattant? Bientôt leur ennemis ne vont pas leur donner le choix.
Le second thème intéressant est l'absence de maîtrise de sa science par le Grand Schtroumpf: alors qu'il se sentait tout puissant, ses créatures vont soudain lui échapper et vont être à deux doigts de provoquer une catastrophe: son hubris va causer au grand schtroumph une phase de profonde dépression et il faudra une réaction collective de la communauté pour se sortir de cette situation.
J'ai trouvé très agréable la lecture de cet album de par son caractère hétérodoxe, on ne rit pas souvent (peut-être lorsque que les deux Schtroumpfettes se crêpent le chignon ("fausse blonde"). Thierry Culliford parvient à renouveler la série et le lecteur lui en est très reconnaissant.

La faute au Grand Schtroumpf

6 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 34 ans) - 11 décembre 2021

Même si l'antagoniste principal de nos lutin bleus est Gargamel, les Schtroumpfs n'ont parfois pas plus grands ennemis qu'eux-mêmes comme on peut le voir ici.

En règle générale, l'ambiance qui se dégage des aventures des Schtroumpfs reste assez bon enfant. Cela n'empêche évidemment pas la série d'aborder de temps en temps des sujets un peu plus sombres ou matures mais il faut bien reconnaître que le trait a été ici assez poussé. En effet même si l'humour habituel est toujours présent, bien qu'amoindri, l'atmosphère qui se dégage de cet album est tout de même assez lourde avec un sous-texte qui n'est peut-être pas des plus accessibles pour les plus jeunes, je pense notamment aux passages de l'autodafé ou de l'enfermement des Schtroumpfs dans un camp et qui résonneront bien mieux chez les lecteurs plus âgés.

En ce qui concerne l'intrigue, je l'ai trouvée bien menée avec une idée de départ intéressante et une montée en tension vraiment bien maîtrisée, il est par contre un peu dommage que la conclusion soit aussi "facile" même si cela n'est guère étonnant, nous somme toujours chez les Schtroumpfs après tout.

Rappelant par certains côtés Le Schtroumpfissime ou encore Schtroumpf vert et vert Schtroumpf celui-ci va peut-être même encore un peu plus loin et tranche ainsi beaucoup avec les autres albums. En soi l'idée n'est pas mauvaise et sort un peu des sentiers habituels de la série mais j'avoue que quand j'ai refermé cet album j'étais loin d'avoir l'état d'esprit léger que j'ai en général quand je finis une aventure des Schtroumpfs.

Forums: Les Schtroumpfs, tome 20 : La Menace Schtroumpf

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Schtroumpfs, tome 20 : La Menace Schtroumpf".