Passage des ombres de Arnaldur Indridason

Passage des ombres de Arnaldur Indridason
(Skuggasund)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Martell, le 16 décembre 2019 (Inscrit le 27 février 2004, 59 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 962ème position).
Visites : 2 258 

La mort d’un très vieux policier

Grand prix RBA du roman noir! Publié à l’origine en 2013, cette histoire que j’ai bien aimée a été traduite en français seulement en 2018. Et c’est une lecture assez captivante sur la reprise d’une enquête par un policier de 90 ans, ancien enquêteur, solitaire et discret, mais qu’un détail oblige à questionner un membre d’une famille distinguée qui fut mêlée à la mort d’une jeune fille durant la seconde guerre mondiale alors que l’Islande est visitée par des centaines de soldats américains. Ce vieux monsieur sera retrouvé mort quelques jours plus tard visiblement étouffé dans son sommeil.
C’est alors que l’inspecteur Konrad qui vient de prendre sa retraite décide de mener à son tour sa propre enquête. Et on découvre alors que les légendes sur les elfes étaient encore bien vivaces à l’époque, une autre jeune fille, elle aussi, racontait avoir été attaquée par un elfe tard le soir, mais c’est quoi ces salades ? On comprendra vite et ce sera bien intéressant.

C’est la fin de la Trilogie des Ombres 3, je ne savais pas au départ que c’était une sorte de suite mais «Passage des Ombres» est un livre qui se suffit à elle-même.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Trilogie des ombres

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Troisième roman de "La Trilogie des ombres"

7 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 66 ans) - 21 février 2022

Ce troisième roman peut paraître compliqué puisque mené sur deux périodes différentes à soixante ans d’écart ; en 1944, avec Flovent, l’Inspecteur islandais de la Brigade criminelle de Reykjavik, et Thorson, un Canadien d’origine islandaise, parlant l’islandais et qui sert d’agent de liaison avec les Américains, nos deux enquêteurs évoluant dans les deux premiers romans de la série, à l’occasion du meurtre d’une jeune couturière retrouvée près du Théâtre National de Reykjavik, Passage des ombres, et soixante plus tard, avec l’ex-inspecteur Konrad, tout juste retraité, qui s’intéresse par ricochet à cette ancienne affaire après le meurtre d’un vieil homme chez qui on a retrouvé des coupures de presse de l’époque portant sur ce meurtre de 1944.
On va donc connaître la fin de l’histoire de Flavent et Thorson. D’ailleurs la fin de leur histoire c’est le début de celle-ci puisque le vieil homme tué n’est autre que l’ancien enquêteur canadien Thorson, naturalisé islandais sous le patronyme de Thordarson, Stefan Thordarson. Flavent, lui, est mort depuis longtemps.
On suit donc l’échec en 1944 de l’enquête Flavent/Thorson pour déboucher soixante ans plus tard sur l’enquête Konrad, d’un inspecteur à la retraite.
Il faut le brio d’Arnaldur Indridason pour rendre tout ceci cohérent et clair, et il y parvient.
Au passage, il est question d’elfes (on est en Islande quand même) qui ont bon dos, et de médium aussi.
Mais au bout du bout, force restera à la la justice et à la loi, elfes ou pas. Konrad finira le job que n’avaient pu mener à bien Flavent et Thorson.
Au passage toujours, on fait la connaissance de Konrad, en tant qu’ex-inspecteur fraîchement retraité, Konrad qui, à la suite de cette Trilogie des ombres va devenir le héros d’une série, la série Konrad qui fait suite à cette Trilogie. Arnaldur Indridason a de la suite dans les idées !

Forums: Passage des ombres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Passage des ombres".