Moonlight Mile de Dennis Lehane

Moonlight Mile de Dennis Lehane
(Moonlight Mile)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Kaftoli, le 5 juillet 2011 (Laval, Inscrit le 29 mai 2010, 59 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (26 976ème position).
Visites : 5 511 

Un thriller assez efficace

Douze ans après la conclusion de Gone, baby, gone, voilà que Kenzie et Gennaro mènent une enquête pour retrouver Amanda McCready. L'idée est séduisante. Je n'ai pas hésité une seconde à me procurer le roman, et je n'ai pas pu résister bien longtemps avant de plonger dans l'univers proposé par Lehane. Pourtant, force est de constater que Moonlight Mile ne laisse pas un souvenir aussi impérissable que Gone, baby, gone, voire que Prières pour la pluie, le roman mettant en vedette le même couple de détectives, paru entre les deux.
Ici, Patrick Kenzie et Angela Gennaro vivent sous le même toit; ils élèvent leur fillette, qui a maintenant quatre ans. Kenzie travaille, à contrat, pour une société de surveillance. Le début du roman met en scène un personnage comme on aime les détester: un jeune blanc-bec, fils de riche, inconscient et imbu de lui-même, qui, après avoir reçu plusieurs contraventions pour excès de vitesse, a un accident. S'il s'en sort indemne, ce n'est pas le cas de la jeune passagère, plongée dans le coma. La façon dont le narrateur fait vivre ce personnage, les dialogues toujours justes qui visent l'essentiel, sont d'une efficacité jouissive. Cette séquence d'introduction met en contexte le nouveau travail de Kenzie, ses préoccupation de père de famille et de citoyen excédé par les injustices crasses. Très vite, Kenzie rencontre Beatrice McCready, la tante d'Amanda, qui lui signale la disparition de sa nièce et qui demande de prendre l'enquête. Cette demande plonge Kenzie douze ans plus tôt, au moment où, après avoir retrouvé la jeune Amanda, alors âgée de 4 ans (comme sa propre fille aujourd'hui), il a dû prendre une décision difficile concernant le sort de l'enfant. Qu'est-elle devenue ? Quel sentiment a-t-elle à son égard ? Quel sort lui a réservé le destin ?
Au cours de son enquête, Kenzie et Gennaro retrouveront quelques personnages de Gone, baby, gone, et d'autres, plus tordus encore, comme ces gangsters russes comme on n'aimerait surtout pas en rencontrer. Les courtes apparitions de Bubba sont efficaces : je retiens la scène où, alors que la situation est grave et tendue, il discute de sa diète avec un adversaire tout aussi lourdaud que lui, et ce, tout en pointant son revolver. Le nouveau petit ami de la mère d'Amanda, truand de bas étage, est bien dessiné aussi et d'une certaine originalité. Si les dialogues sont toujours savoureux, peut-être que le dosage avec les descriptions n'est pas aussi bien calibré que dans les romans antérieurs. En effet, j'aurais aimé un peu plus de silences… moins de redondances dans les réflexions de Kenzie sur la décision prise il y a douze ans.
Quoi qu'il en soit, ne boudez pas votre plaisir: un Lehane, même moyen, est toujours bon à prendre 

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Kenzie & Gennaro

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Clap de fin

8 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 41 ans) - 11 octobre 2023

Avec son titre emprunté à une des plus belles chansons des Stones (et ce n'est pas involontaire, la chanson étant cité en exergue du roman), "Moonlight Mile" est le sixième et dernier roman du cycle consacré au duo de privés Kenzie & Gennaro, ici plus vieux de 10 ou 11 ans par rapport au précédent opus "Prières pour la pluie" (dont le titre, lui ,était aussi celui d'une chanson de The Cure, mais là, sans doute involontairement). C'est un des plus courts romans de la série avec 410 pages en poche, 410 pages qui se lisent comme un résumé de série TV dans un "Télé Loisirs" tellement c'est vif et prenant. Toujours cet humour lehanien, ce sens des dialogues qui pètent, et pour couronner le tout, l'intrigue est une suite à celle du chef d'oeuvre "Gone, Baby, Gone". Kenzie et Gennaro, désormais parents (une fille de 4 ans au moment des faits), doivent retrouver, encore, 12 ans après sa première disparition, Amanda MacReady, qui sous des apparence de jeune lycéenne modèle cache bien des choses pas nettes...
Un excellent roman, pas le sommet de Lehane ni de cette série, mais une belle conclusion, qu'on lit avec plaisir. J'ai presque envie de donner une demi-étoile de plus, en fait.

Complètement déjanté !

4 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 85 ans) - 28 janvier 2014

Pas très crédible cette histoire, dans ses diverses péripéties, et en plus elle manque un peu d'intérêt, la violence gratuite est excessive. Il y a bien une police aux USA, elle n'apparait jamais pourtant alors que les crimes des uns et des autres sont commis presque au grand jour.

Bref, à mon avis, on peut se passer de cette lecture ; le style est toutefois de bonne qualité.

Un duo toujours aussi efficace

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 51 ans) - 17 décembre 2013

Cette suite des aventures du duo Kenzie/Gennaro se situe 12 années après "Gone baby gone", et nous entraine une fois de plus sur les traces d'Amanda McCready. En effet cette dernière, âgée désormais de seize ans, est portée disparue et Patrick Kenzie est de nouveau sollicité pour la retrouver.
Le roman se divise en trois parties aussi intéressantes les une que les autres et ponctuées de dialogues savoureux. L'enquête est nerveuse, rythmée et plaisante à suivre, en partie grâce aux personnages particulièrement attachants que sont Patrick et Angie.
Même si l'on commence a bien les connaitre, l'auteur nous en apprend un peu plus, en introduisant notamment leurs diverses responsabilités de parents qui interagissent sur leurs relations et les décisions importantes prises au cours de l'enquête.

Ensemble très appréciable.

T'as gagné bébé !

6 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 58 ans) - 14 juillet 2013

Ex détectives, mais toujours là, P. Kenzie et A. Gennaro reprennent du service pour retrouver une deuxième fois Amanda autrefois disparue (voir Gone baby gone).

On ne peut lire ce roman sans avoir préalablement lu Gone ...
C'est pour ainsi dire, la suite.

Pas de tueur en série, mais par contre là, c'est la mafia russe.

Toujours bien écrit mais avec beaucoup moins de rebondissements que le précédent opus, ainsi que la réflexion en moins.

Résultat, uniquement pour les fans de Kenzie/Gennaro.

Tu parles d'un enquêteur !

.... Ex-enquêteur .... C'est Clair(e).

une série à bout de souffle?

5 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 47 ans) - 7 novembre 2012

Les deux personnages sont toujours aussi attachants même si leur relation officielle et conventionnelle fait un peu tomber le panache de leur histoire d'amour. De plus, le bond de 4 ans entre le dernier opus et celui-ci est un peu déroutant comme si on sortait d'un coma littéraire. Dans le même genre d'idée on aurait aimé connaitre l'épilogue du flirt entre Bubba et l'ex de Patrick (dans Prières pour la pluie).
Cependant, le style de l'auteur est toujours présent, efficace, pêchu et la trame, quoique plus intimiste laisse tout de même de bons moments d'action.
A lire donc pour laisser vivre la série, en espérant que la qualité moindre de cette histoire ne soit que passagère.

Regard critique sur la Nouvelle-Angleterre

6 étoiles

Critique de Angreval (Brossard, Inscrit le 11 août 2010, 77 ans) - 6 octobre 2012

Lehane ramène ses détectives fétiches Kenzie et Gennaro que revient hanter le sort d'Angéla, l'enfant de . L'intrigue est bien menée avec son lot de rebondissements, mais sans être exceptionnellement inventive. L'auteur sait pourtant captiver par la justesse de ses dialogues et par la précision de ses regards comme des close-up sur la vie réelle.

Ses observations sur la société où évoluent ses personnages apparaissent aussi très lucides. Elles permettent de bien intégrer le récit dans le réel tout en jetant un éclairage instructif et critique sur ce milieu de la Nouvelle-Angleterre.

En somme une lecture agréable, prenante même. Peut-être permet-elle une pause entre deux œuvres plus exigentes?

Une suite réussie

9 étoiles

Critique de Ewilan07 (, Inscrite le 27 août 2012, 57 ans) - 27 août 2012

Il était difficile, voire périlleux de s'attaquer à la suite de Gone, baby, gone. Et pourtant nécessaire, à cause du choix cornélien effectué par Patrick Kenzie à la fin de cette histoire particulièrement poignante.
Douze ans après, a-t-il des regrets? Le livre répond à cette question avec justesse et réalisme, toujours dans le contexte d'une Amérique en crise, produisant des individus dont Lehane sait dresser le portrait comme aucun autre. L'évolution des personnages de Gone, baby, gone est intéressante et crédible.
Cette suite est réussie car elle ne fait pas "pièce rapportée" et sonne juste.

bof bof....

2 étoiles

Critique de Melly (, Inscrite le 14 janvier 2011, 65 ans) - 29 septembre 2011

Ca commence bien, on sent que l'on va être captivé...Puis, déception, le style devient mou et banal, l'histoire totalement abracadabrante (esque...) et on n'accroche plus.
Retirer sur les vieilles ficelles ne marche pas à tous les coups, et à vouloir créer une suite à "gone, Baby gone", l'auteur s'est fourvoyé. On peut éviter cette lecture

La suite tant attendue du duo mythique Gennaro/Mac Kenzie

7 étoiles

Critique de Pietro (, Inscrit le 14 mai 2006, 44 ans) - 25 août 2011

Voici la suite de Gone Baby Gone, chef d'oeuvre incontestable de la littérature noire américaine, publié en 1999.
12 ans plus tard, les 2 détectives célèbres de Dennis Lehane, sont de retour et doivent à nouveau retrouver Amanda Mac Cready, qui n'est plus une petite fille mais une adolescente.
Les deux héros sont en couple, ont eux aussi eu une petite fille, et peinent à joindre les deux bouts dans une Amérique dévastée par la crise.
C'est ce qui fait l'intérêt du roman selon moi: la réalité sociale décrite par Lehane, très crédible.
Car sinon la trame du roman est relativement classique, trop à mon goût d'ailleurs. C'est très bien écrit, c'est fluide, c'est efficace, mais on est quand même loin de la puissance dégagée par Gone Baby Gone, Shutter Island, ou Un pays à l'aube.
Mais dans ces derniers romans, Lehane avait placé la barre tellement haute!
Sans faire de comparaison, ce polar reste de très bonne facture et se laisse lire sans problème.

Forums: Moonlight Mile

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Moonlight Mile".