Des nouvelles de Nouvelle-France. Histoires galantes et coquines de Jean Marcel

Des nouvelles de Nouvelle-France. Histoires galantes et coquines de Jean Marcel

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Nouvelles , Littérature => Francophone

Critiqué par Dirlandaise, le 11 décembre 2010 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 69 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 3 984 

Amour, mariage et adultère en Nouvelle-France

Jean Marcel est un médiéviste, essayiste et romancier québécois. Pour composer ces soixante nouvelles fort charmantes, il s’est inspiré du livre de Robert-Lionel Séguin intitulé « La vie libertine en Nouvelle-France » et les « Cent nouvelles nouvelles » écrites en Bourgogne après la Guerre de Cent Ans. Certaines histoires puisent leur source au Moyen Âge français et allemand. L’auteur avoue aussi s’être inspiré des bribes de Marguerite de Navarre et d’obscurs anonymes. Bref, il a transposé ces thèmes anciens dans des décors connus et aimés soit ceux de la Nouvelle France pour recomposer à sa manière de courts récits fort amusants sur des thèmes comme l’adultère, le mariage, l’amour, la bigamie, l’échangisme et j’en passe. Les personnages sont de condition sociale variée : philosophe, capitaine de vaisseau, officier du Roi, marchands, chevaliers, simples habitants, coureurs des bois, sauvages, riches bourgeois, clerc de notaire, veuves, curé et on retrouve même des personnages célèbres tels que le fondateur de Québec Samuel de Champlain lui-même.

Les histoires se passent au dix-septième et dix-huitième siècle. Elles se situent pour la plupart à Québec et Ville-Marie mais aussi à Trois-Rivières, au Cap Tourmente, à Château-Richer, à Cap-Rouge etc. Est-il besoin de mentionner que ce livre est historiquement fort instructif et évocateur ? La plume de Jean Marcel est d’une qualité certaine et il accroche le lecteur par la fraîcheur et la coquinerie de ses intrigues, la rouerie des différents personnages, la drôlerie des situations et dénouements. Il y a de fort belles leçons à tirer de ces contes grivois qui se donnent quelquefois des airs de légendes. Le dernier intitulé « Les oies sauvages » est de toute beauté et se démarque par sa poésie et sa touche de surnaturel. Les mœurs, la vie quotidienne de l’époque ainsi que les rapports entre voisins, époux, concitoyens et amis sont fort bien étalés. Le livre regorge de détails sur la nourriture, les vêtements, les outils et les coutumes des habitants du Nouveau Monde. À lire pour son côté coquin et amusant mais aussi pour son côté instructif certain. Ce livre est mon coup de cœur de l’année ! D’une grande richesse historique !

Ah Nouvelle-France… que ta vie fut brève pour notre plus grand malheur ! Mais tes traces ne s’effaceront jamais et tu survis envers et contre tous. Puisses-tu triompher un jour et te libérer de tes chaînes afin que la nation française goûte enfin à la liberté si chère à nos cœurs.

« Qui n’est pas allé au Cap Tourmente, par un beau dimanche ensoleillé d’automne, entendre jacasser les oies sauvages, n’a rien entendu encore de notre secrète histoire. Dans ces clameurs mystérieuses, toutes proches du sanglot, reprises à des milliers de fois par des milliers de voix, celle-ci se révèle dans sa douce détresse mieux que dans bien des livres. » (Les oies sauvages)

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Des nouvelles de Nouvelle-France. Histoires galantes et coquines

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Des nouvelles de Nouvelle-France. Histoires galantes et coquines".